Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

L’enseignement efficace… donc explicite

par Spinoza1670 le Jeu 8 Aoû 2013 - 19:34
http://bernardappy.blogspot.fr/2013/08/lenseignement-efficace-donc-explicite.html

Début :
À la page 25, le rapport de l’IGEN sur L’évaluation des enseignants pose la question : Qu’est-ce qu’une séquence d’enseignement efficace ?
Conclusion :
Hormis le recours à la “situation-problème” – dont on se demande ce qu’elle vient faire à la place de l’exemple sur lequel repose le modelage – tout le reste s’inspire directement et étroitement de la démarche d’enseignement explicite !

Et les rapporteurs de conclure que ces recommandations « constituent une aide importante à la détermination des critères de l’évaluation. »

Si c'est le cas, il se confirme donc que la page constructiviste est bel et bien en train d’être tournée…

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par Celadon le Jeu 8 Aoû 2013 - 19:41
Tournée par qui ? Je le croirai quand je le verrai à l'oeuvre dans les classes inspectées. Pour l'instant on en est loin...
avatar
arcenciel
Monarque

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par arcenciel le Jeu 8 Aoû 2013 - 19:45
Bonsoir! De bonnes vacances?
Bonne nouvelle, oui!
avatar
philann
Doyen

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par philann le Jeu 8 Aoû 2013 - 19:45
@Celadon a écrit:Tournée par qui ? Je le croirai quand je le verrai à l'oeuvre dans les classes inspectées. Pour l'instant on en est loin...
Je suis d'accord avec toi:topela: ...Soyons prudents...
Ceci dit, on entend quand même de plus en plus de commentaires "officiels" allant dans ce sens... On dirait que le vent tourne quand même dans le bon sens.

Spoiler:
j'espère qu'ils ne nous feront pas non plus le coup du balancier dogmatique à vouloir brûler les anciennes idoles pour en imposer de nouvelles tout aussi dogmatiquement!!Rolling Eyes 

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par Spinoza1670 le Jeu 8 Aoû 2013 - 19:48
@Celadon a écrit:Tournée par qui ? Je le croirai quand je le verrai à l'oeuvre dans les classes inspectées. Pour l'instant on en est loin...
Je pense que l'auteur en est conscient : "en train d'être tournée" ...

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par Celadon le Jeu 8 Aoû 2013 - 20:08
En train de se tourner... passe. Mais en train d'ETRE TOURNEE... quid ?
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par Spinoza1670 le Jeu 8 Aoû 2013 - 20:14
Cela ne change rien à la progressivité indiquée par le "en train de".

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par Padre P. Lucas le Jeu 8 Aoû 2013 - 22:32
les élèves doivent connaître à l’avance le déroulement de la séquence, les étapes qu’ils auront à franchir, les outils qu’ils utiliseront, voire les difficultés auxquelles ils seront confrontés…
Mouais, c'est sûr qu'une fois qu'ils connaissent tout ça il ne reste plus grand chose à leur apprendre !
avatar
doublecasquette
Prophète

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par doublecasquette le Jeu 8 Aoû 2013 - 22:38
Le MEN a écrit: Une séquence d’enseignement efficace doit :
- reposer sur des objectifs clairs : avant chaque séquence, les élèves doivent savoir le plus clairement possible ce qu’on attend d’eux et ce qu’ils devront être capables de faire à son issue ;
- s’appuyer sur une structure explicite qui rende visible le cœur de l’apprentissage : les élèves doivent connaître à l’avance le déroulement de la séquence, les étapes qu’ils auront à franchir, les outils qu’ils utiliseront, voire les difficultés auxquelles ils seront confrontés…
B. Appy a écrit:Si c'est le cas, il se confirme donc que la page constructiviste est bel et bien en train d’être tournée…
Dans ces deux premières conditions, je ne vois pas vraiment qu'on soit en train de tourner la page constructiviste en haut lieu, moi...

On a :
En 1, le morcellement des tâches visant à la validation de compétences "objectivables", comme ils disent...

En 2, les processus qui consistent à descendre de vélo pour se regarder pédaler et la suprématie de la méthodologie sur les contenus.
En effet, comment par exemple, exposer avant de commencer la séquence tout ce que l'élève en retirera s'il s'agit de contenus ? Autant dire que la leçon doit être faite avant de faire la leçon.
En revanche, en procédant de cette manière, on peut exposer, brièvement, qu'on va apprendre à poser correctement une addition de nombres décimaux et apprendre à bien placer les virgules les unes en-dessous des autres ou à mettre -er lorsque deux verbes se suivent et que le premier n'est ni avoir ni être. Mais pour moi, c'est de la "méthodo", comme on peut tout aussi bien le faire à un stade de la pédagogie constructiviste, pas de l'enrichissement de connaissances basées sur la compréhension.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par Padre P. Lucas le Jeu 8 Aoû 2013 - 22:52
@doublecasquette a écrit:
Le MEN a écrit:
- s’appuyer sur une structure explicite qui rende visible le cœur de l’apprentissage : les élèves doivent connaître à l’avance le déroulement de la séquence, les étapes qu’ils auront à franchir, les outils qu’ils utiliseront, voire les difficultés auxquelles ils seront confrontés…

En 2, les processus qui consistent à descendre de vélo pour se regarder pédaler
Nan, nan, nan ! On ne descend pas de vélo !
AVANT de monter sur son vélo, on écoute la voie prophétique du maître visionnaire qui décrit en détail le vélo, le parcours, les embûches, les gadins et l'exaltation indissociables d'un apprentissage cycliste standardisé.
avatar
doublecasquette
Prophète

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par doublecasquette le Jeu 8 Aoû 2013 - 22:56
Et après ? Pour
débuter par une récapitulation des acquis antérieurs et une justification de leur utilité, permettant l’ancrage des connaissances nouvelles ;
, on récapitule : la station verticale, l'équilibre, la rotation autour d'un axe, l'appui alterné sur le pied droit puis sur le pied gauche, le regard fixé sur la ligne d'horizon ?...
Et on ne monte toujours pas sur le vélo. 😢 

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/
phi
Expert spécialisé

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par phi le Jeu 8 Aoû 2013 - 23:02
Non après on s'entraine éventuellement à pédaler avec le pied droit, puis on passe une évaluation, puis, si on a réussi, on peut s'exercer à pédaler avec le pied gauche et passer une autre évaluation. Si on a eu de mauvais résultats à l'évaluation, on va dans un groupe de soutien dans lequel on consolidera l'apprentissage du pédalage latéral droit mais dans un autre contexte, pour varier les approches. Par exemple, pour rendre son apprentissage plus ludique, on pourra essayer un pédalo.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par User5899 le Ven 9 Aoû 2013 - 0:16
@phi a écrit:Non après on s'entraine éventuellement à pédaler avec le pied droit, puis on passe une évaluation, puis, si on a réussi, on peut s'exercer à pédaler avec le pied gauche et passer une autre évaluation. Si on a eu de mauvais résultats à l'évaluation, on va dans un groupe de soutien dans lequel on consolidera l'apprentissage du pédalage latéral droit mais dans un autre contexte, pour varier les approches. Par exemple, pour rendre son apprentissage plus ludique, on pourra essayer un pédalo.
Pas de politique en classe !
Le pédalo est proscrit jusqu'en mai 2017 professeur
avatar
Clinostale
Habitué du forum

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par Clinostale le Ven 9 Aoû 2013 - 20:38
N'empêche que, dans le rapport de l'IG, les IEN ne sont pas épargnés :

Le socioconstructivisme s’apparente à la pédagogie « invisible » (Bernstein) ou
« expressive » (Éric Plaisance). Inspiré des travaux de Vygotski et de Piaget, et illustré entre
autres par ceux de Philippe Mérieux ou Philippe Perrenoud, il considère que tout
apprentissage durable, revêtant un caractère social, est le fruit d’une activité du sujet au cours
de laquelle le conflit entre ses représentations antérieures et les représentations auxquelles il
doit accéder d’une part, l’interaction avec ses pairs d’autre part, lui permettent de
(re)construire des savoirs contextualisés qui ne sauraient, sous peine d’insignifiance, être
transmis purement et simplement, ni acquis éléments par éléments. Les concepts tels que
« construction », de « sens », de « projet interdisciplinaire », de « situation problème
globale », sont au centre de cette conception, défiante à l’égard de tout processus
d’acquisition mécanique, répétitif, élémentaire et fondé sur la transmission, la mémorisation,
la répétition et l’entraînement. Le socioconstructivisme, peut-être parce qu’il ne débouche pas
sur des pratiques d’enseignement formalisées, mais plutôt sur des orientations pédagogiques
assez générales, n’a jamais réellement fait l’objet de recherches susceptibles de le valider.
Pendant des lustres, la qualité professionnelle des enseignants a été mesurée moins par les
résultats de leurs élèves que par l’écart entre un profil-type ou idéal, en tout cas normatif, de
bon enseignant et les profils observés sur le terrain par les corps d’inspection. De cette
démarche, on trouve encore d’innombrables traces dans les rapports des inspecteurs qui
conservent en mémoire ce que devraient être un bon enseignant et/ou un bon enseignement et
apprécient l’écart entre norme et réalité, notamment du point de vue des techniques
pédagogiques ; c’est sur cette base, par exemple, qu’est fréquemment privilégié
l’enseignement par petits groupes sur l’enseignement collectif et frontal, ou les « situationsproblèmes » sur les exercices d’entraînement répétitifs à base de mémorisation, ou encore les
enseignants « participatifs » sur les maîtres « directifs ».
Il n'y a que moi qui lise entre les lignes "arrêtez de demander du petit groupe, du transdisciplinaire, des projékifondusensse, ça n'a JAMAIS ÉTÉ PROUVÉ" ?

N'empêche que je me rends compte à quel point nous sommes formatés, c'est assez triste. A l'IUFM, on nous a fait comparer le "modèle constructiviste/socio-constructiviste/behavioriste/transmissif", en insistant bien sur le fait que chacun ait des qualités et des défauts, mais au final, dans une fiche de prep, on est toujours censés partir d'une "situation de découverte" où l'élève découvre lui-même le savoir patatipatata. Je n'avais jamais réalisé cette ineptie avant qu'une collègue/amie mette les pieds au Canada et me téléphone, bouche-bée devant ce qu'elle vient de voir : "Clinostale, ILS NE FONT PAS DE SITUATION DE DÉCOUVERTE ICI, et ça marche !!!!". J'ai remarqué qu'il y avait un problème quand je lui ai répondu "Mais attends, comment ils font ? On ne peut pas faire AUTREMENT ?!".

J'en veux énormément à l'institution de nous garder dans ce brouillard idéologique, brouillard duquel on n'a pas forcément les moyens de se sortir, puisque faire autrement nous semble surréaliste. Et si ma copine n'était pas allée au Canada ?...

Bref, vous croyez que je peux imprimer ce passage du rapport pour le montrer à mon IEN quand je me ferai inspecter l'an prochain ? Twisted Evil
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par Presse-purée le Ven 9 Aoû 2013 - 21:21
Tu aurais la source? Parce que la faute d'ortho sur le patronyme de Philippe Meirieu me paraît étrange..

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par Gryphe le Ven 9 Aoû 2013 - 21:53
Page 30 du rapport de l'Inspection générale...
http://cache.media.education.gouv.fr/file/2013/17/2/2013-035_263172.pdf
Mareuil
Neoprof expérimenté

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par Mareuil le Ven 9 Aoû 2013 - 22:10
@Spinoza1670 a écrit:http://bernardappy.blogspot.fr/2013/08/lenseignement-efficace-donc-explicite.html

Début :
À la page 25, le rapport de l’IGEN sur L’évaluation des enseignants pose la question : Qu’est-ce qu’une séquence d’enseignement efficace ?
Conclusion :
Hormis le recours à la “situation-problème” – dont on se demande ce qu’elle vient faire à la place de l’exemple sur lequel repose le modelage – tout le reste s’inspire directement et étroitement de la démarche d’enseignement explicite !

Et les rapporteurs de conclure que ces recommandations « constituent une aide importante à la détermination des critères de l’évaluation. »

Si c'est le cas, il se confirme donc que la page constructiviste est bel et bien en train d’être tournée…
J'ai rencontré Appy quelquefois, ce qui m'a fait sourire. Il a obtenu les palmes et s'explicite depuis en tentant de vendre sa soupe pour quelques liards via Formapex. Pas un cours en ligne, évidemment. Une sorte de Meirieu de chef-lieu de canton...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par User5899 le Ven 9 Aoû 2013 - 23:00
Bah, moi aussi j'ai les palmes, malgré l'énergie que je déploie à me faire mal voir. Mais il a suffi d'un CdE sympa et aussi farceur que moi Razz
avatar
Abraxas
Doyen

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par Abraxas le Sam 10 Aoû 2013 - 6:20
@Mareuil a écrit:
J'ai rencontré Appy quelquefois, ce qui m'a fait sourire. Il a obtenu les palmes et s'explicite depuis en tentant de vendre sa soupe pour quelques liards via Formapex. Pas un cours en ligne, évidemment. Une sorte de Meirieu de chef-lieu de canton...

Very Happy  Very Happy  Very Happy 
 
avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par boris vassiliev le Sam 10 Aoû 2013 - 9:55
@Clinostale a écrit:N'empêche que, dans le rapport de l'IG, les IEN ne sont pas épargnés :

Le socioconstructivisme s’apparente à la pédagogie « invisible » (Bernstein) ou
« expressive » (Éric Plaisance). Inspiré des travaux de Vygotski et de Piaget, et illustré entre
autres par ceux de Philippe Mérieux ou Philippe Perrenoud, il considère que tout
apprentissage durable, revêtant un caractère social, est le fruit d’une activité du sujet au cours
de laquelle le conflit entre ses représentations antérieures et les représentations auxquelles il
doit accéder d’une part, l’interaction avec ses pairs d’autre part, lui permettent de
(re)construire des savoirs contextualisés qui ne sauraient, sous peine d’insignifiance, être
transmis purement et simplement, ni acquis éléments par éléments. Les concepts tels que
« construction », de « sens », de « projet interdisciplinaire », de « situation problème
globale », sont au centre de cette conception, défiante à l’égard de tout processus
d’acquisition mécanique, répétitif, élémentaire et fondé sur la transmission, la mémorisation,
la répétition et l’entraînement. Le socioconstructivisme, peut-être parce qu’il ne débouche pas
sur des pratiques d’enseignement formalisées, mais plutôt sur des orientations pédagogiques
assez générales, n’a jamais réellement fait l’objet de recherches susceptibles de le valider.
Pendant des lustres, la qualité professionnelle des enseignants a été mesurée moins par les
résultats de leurs élèves que par l’écart entre un profil-type ou idéal, en tout cas normatif, de
bon enseignant et les profils observés sur le terrain par les corps d’inspection. De cette
démarche, on trouve encore d’innombrables traces dans les rapports des inspecteurs qui
conservent en mémoire ce que devraient être un bon enseignant et/ou un bon enseignement et
apprécient l’écart entre norme et réalité, notamment du point de vue des techniques
pédagogiques ; c’est sur cette base, par exemple, qu’est fréquemment privilégié
l’enseignement par petits groupes sur l’enseignement collectif et frontal, ou les « situationsproblèmes » sur les exercices d’entraînement répétitifs à base de mémorisation, ou encore les
enseignants « participatifs » sur les maîtres « directifs ».
Il n'y a que moi qui lise entre les lignes "arrêtez de demander du petit groupe, du transdisciplinaire, des projékifondusensse, ça n'a JAMAIS ÉTÉ PROUVÉ" ?

N'empêche que je me rends compte à quel point nous sommes formatés, c'est assez triste. A l'IUFM, on nous a fait comparer le "modèle constructiviste/socio-constructiviste/behavioriste/transmissif", en insistant bien sur le fait que chacun ait des qualités et des défauts, mais au final, dans une fiche de prep, on est toujours censés partir d'une "situation de découverte" où l'élève découvre lui-même le savoir patatipatata. Je n'avais jamais réalisé cette ineptie avant qu'une collègue/amie mette les pieds au Canada et me téléphone, bouche-bée devant ce qu'elle vient de voir : "Clinostale, ILS NE FONT PAS DE SITUATION DE DÉCOUVERTE ICI, et ça marche !!!!". J'ai remarqué qu'il y avait un problème quand je lui ai répondu "Mais attends, comment ils font ? On ne peut pas faire AUTREMENT ?!".

J'en veux énormément à l'institution de nous garder dans ce brouillard idéologique, brouillard duquel on n'a pas forcément les moyens de se sortir, puisque faire autrement nous semble surréaliste. Et si ma copine n'était pas allée au Canada ?...

Bref, vous croyez que je peux imprimer ce passage du rapport pour le montrer à mon IEN quand je me ferai inspecter l'an prochain ? Twisted Evil
Dites, j'en ai la larme à l'oeil de lire cette remise en cause "officielle"... sunny 
J'ai été formaté de la même manière par l'IUFM : "transmettre un savoir" était une expression à bannir, comme "cours magistral". Tout juste pouvait-on se permettre, en transition entre deux "mises en activité", un peu de "cours dialogué". Il m'a fallu des années avant d'oser faire autrement.
avatar
philann
Doyen

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par philann le Sam 10 Aoû 2013 - 10:06
Je crois sincèrement que nous sommes à un tournant, encore la tête sous l'eau, mais avec une possibilité de revoir la lumière...si la structure, les corps intermédiaires de gestion de l'EN ne rendent pas la chose impossible.

Il me semble que le voile de Maya se déchire, et que l'on se rend compte qu'il n'y a rien derrière, que nous avons construit sur du vide...
Les différentes évaluations internationales (quelles que soient leurs limitations ou tropismes politiques), les constats des enseignants eux-mêmes, les choix des parents pour pallier de plus en plus à ce que l'EN n'offre plus...Fait que la chose finit par se voir...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par JPhMM le Sam 10 Aoû 2013 - 10:23
@philann a écrit:le voile de Maya se déchire
Laughing  Laughing  Laughing 

Schopy for ever ! chevalier 

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
doublecasquette
Prophète

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par doublecasquette le Sam 10 Aoû 2013 - 10:53
Sad Sad Le GRIP serait-il complètement has been ?

Quand je vois le temps que j'ai passé l'an dernier à concevoir des situations de découverte dans le plus pur style Buissonien ou Kergomardois alors qu'il suffirait, pour que tous deviennent de bons élèves, de dire aux élèves : "Ici, c'est devant. Là, c'est derrière. Repeat after me ! Devant... derrière... devant... derrière..." !

Et là, depuis le 31 juillet, avec deux de mes petits camarades, nous venons de perdre dix précieux jours de vacances à commencer à concevoir notre future remouture du Compter-Calculer au CP pour rien !
Finis les beaux dessins pour introduire une notion ! Finis les exercices ouverts où l'enfant cherche à comprendre intuitivement la notion afin de se l'approprier !
"Ça, c'est un, ça, c'est deux ! Quand je compte un plus un, c'est égal à deux ! Repeat after me ! Un plus un, deux ; deux moins un, un ! Un plus un, deux ; deux moins un, un ! Un plus un, deux ; deux moins un, un !"

Je vais m'faire animatrice au Club Med', tiens !


_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par Gryphe le Sam 10 Aoû 2013 - 11:00
@doublecasquette a écrit:Finis les beaux dessins pour introduire une notion ! Finis les exercices ouverts où l'enfant cherche à comprendre intuitivement la notion afin de se l'approprier !
Non je ne pense pas, c'est une phase quand même capitale pour aborder une notion.

Mais - toutes les "étapes" nécessaires n'ont pas forcément la même durée au CP et en 1ère scientifique,
- il n'empêche qu'à un moment il y a quand même bien "apport" de ta part (la preuve : tu es en train de préparer tout ça en plein mois d'août),
- n'est-ce pas toi qui racontes souvent l’anecdote où une élève t'a dit "Maîtresse, si tu savais tout ça, pourquoi tu ne nous l'avais pas dit plus tôt ?" ?

Je pense que c'est une question de dosage...
phi
Expert spécialisé

Re: L’enseignement efficace… donc explicite

par phi le Sam 10 Aoû 2013 - 11:23
Bien sûr, mais si c'est pour jeter le bébé avec l'eau du bain Sad 
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum