Prof stagiaire début de carrière

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prof stagiaire début de carrière

Message par Flopi le Ven 9 Aoû 2013 - 10:59

Bonjour,
Ayant réussi le capes cette année je suis affectée dans un collège à la rentrée.
Je me suis déjà posée quelques questions et j'espère que quelqu'un pourra m'aider à y répondre..
Tout d'abord, que faire à la première heure de cours (vérifier l'emploi du temps, donner la liste du matériel que l'on souhaite, expliquer comment vont se passer les contrôles, dm...) mais ensuite?
Et ce n'est pas encore clair dans ma tête, quel coefficient pour les contrôles, dm, ..? Puis un ou deux cahiers? Un chier de brouillon?
Ensuite un grand problème, combien de temps pour chaque chapitre? Est ce qu'il faut déjà faire un planning sur toute l'année?

Et enfin quel est votre système de punitions? Car j'ai déjà effectué un stage d'un mois et mon plus grand problème de gestion était les bavardages... Comment punir et comment savoir qui punir lorsqu'ils sont nombreux à bavarder?

Merci beaucoup pour vos réponses Smile

Flopi
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par MelanieSLB le Ven 9 Aoû 2013 - 11:05

@Flopi a écrit:Bonjour,
Ayant réussi le capes cette année je suis affectée dans un collège à la rentrée.
Je me suis déjà posée quelques questions et j'espère que quelqu'un pourra m'aider à y répondre..
Tout d'abord, que faire à la première heure de cours (vérifier l'emploi du temps, donner la liste du matériel que l'on souhaite, expliquer comment vont se passer les contrôles, dm...) mais ensuite?
Et ce n'est pas encore clair dans ma tête, quel coefficient pour les contrôles, dm, ..? Puis un ou deux cahiers? Un chier de brouillon?
Ensuite un grand problème, combien de temps pour chaque chapitre? Est ce qu'il faut déjà faire un planning sur toute l'année?

Et enfin quel est votre système de punitions? Car j'ai déjà effectué un stage d'un mois et mon plus grand problème de gestion était les bavardages... Comment punir et comment savoir qui punir lorsqu'ils sont nombreux à bavarder?

Merci beaucoup pour vos réponses Smile
La liste de matériel aura déjà été décidée par l'équipe du collège où tu seras, tu devras t'adapter à ce qui a été décidé auparavant (même s'il te sera possible de faire des ajustements à la marge, si tu veux un cahier de brouillon en plus par exemple, mais pas 3 cahiers 24*32 en plus de ce qui a déjà été demandé). Tu auras bien le temps de décider des coefs: généralement, les DM sont moitié moins (voire 3/4 moins selon les gens) que les DS.
Le temps pour chaque chapitre dépend de la classe, si elle est rapide/douée, ou si elle est lente/faible. Tu auras bien le temps de faire un planning (une progression) annuel(le) l'année prochaine et les années suivantes: cette année, concentre-toi sur l'apprentissage de faire cours.

Il y a plusieurs fils sur les punitions qui devraient t'aider. Quand ils sont nombreux, tu en prends un au pif (ou celui qui bavarde le plus), tu en fais un exemple, s'il proteste, punition doublée, et tous ceux qui s'en mêlent pareil. Ça devrait calmer une bonne partie de la classe. Attention, fais toujours ce que tu dis, et si les punitions ne sont pas rendues, n'oublie pas de continuer à réclamer ou à mettre en retenue.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par Pupuch76 le Ven 9 Aoû 2013 - 11:43

@MelanieSLB a écrit:
Le temps pour chaque chapitre dépend de la classe, si elle est rapide/douée, ou si elle est lente/faible. Tu auras bien le temps de faire un planning (une progression) annuel(le) l'année prochaine et les années suivantes: cette année, concentre-toi sur l'apprentissage de faire cours.
Le problème c'est que dans certaines matières (voire toutes?) les ipr demandent qu'on leur donne la fameuse progression annuelle, même la première année (enfin que tu montres que tu as réfléchis au temps qu'il te fallait pour faire rentrer tout ton programme dans l'année, même si ça ne rentre pas au final, et non pas que tu fasses les cours au jour le jour...). Donc je ne pense pas que Flopi puisse y échapper...

Il faudrait que ce soit des professeurs de maths qui te répondent car, dans ta discipline, ce sont des progressions "spiralées" qui vous sont demandées/qui sont à la mode (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? scratch ), d'après mes souvenirs avec "ex-coloc-stagiaire-matheux".

Sinon, ce que beaucoup de stagiaires ont fait (dont moi Embarassed ) : aux réunions de prérentrée avec les formateurs, tu les bombardes de questions. Et du coup tu commences tes cours un peu "à l'arrache" et tu rectifies le tir progressivement. Ce n'est pas bon pour le stress... Mais ça te mets déjà en condition pour l'année entière. Wink Tu auras aussi une réunion avec les ipr au début de l'année, profites en pour bien écouter leurs attentes (s'ils les donnent...).

Est ce que tu connais tes classes précisément? Tu ne nous as pas quels niveaux tu avais.
Et il n'y a aucune information donnée sur le site de ton académie?

Pupuch76
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par MelanieSLB le Ven 9 Aoû 2013 - 11:49

@Pupuch76 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
Le temps pour chaque chapitre dépend de la classe, si elle est rapide/douée, ou si elle est lente/faible. Tu auras bien le temps de faire un planning (une progression) annuel(le) l'année prochaine et les années suivantes: cette année, concentre-toi sur l'apprentissage de faire cours.
Le problème c'est que dans certaines matières (voire toutes?) les ipr demandent qu'on leur donne la fameuse progression annuelle, même la première année (enfin que tu montres que tu as réfléchis au temps qu'il te fallait pour faire rentrer tout ton programme dans l'année, même si ça ne rentre pas au final, et non pas que tu fasses les cours au jour le jour...). Donc je ne pense pas que Flopi puisse y échapper...

Il faudrait que ce soit des professeurs de maths qui te répondent car, dans ta discipline, ce sont des progressions "spiralées" qui vous sont demandées/qui sont à la mode (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? scratch ), d'après mes souvenirs avec "ex-coloc-stagiaire-matheux".

Sinon, ce que beaucoup de stagiaires ont fait (dont moi Embarassed ) : aux réunions de prérentrée avec les formateurs, tu les bombardes de questions. Et du coup tu commences tes cours un peu "à l'arrache" et tu rectifies le tir progressivement. Ce n'est pas bon pour le stress... Mais ça te mets déjà en condition pour l'année entière. Wink Tu auras aussi une réunion avec les ipr au début de l'année, profites en pour bien écouter leurs attentes (s'ils les donnent...).

Est ce que tu connais tes classes précisément? Tu ne nous as pas quels niveaux tu avais.
Et il n'y a aucune information donnée sur le site de ton académie?
Certes, mais quand j'étais stagiaire (il y a 3 ans), l'inspection venait en avril/mai/juin (j'ai été la première de ma discipline inspectée, et c'était en avril): on peut donc faire la progression annuelle en rétrospective, et mettre ce qui reste du programme pour la fin d'année. Donc: pas besoin de se prendre la tête avec pour le moment.
Dans la plupart des collèges que je connais, de plus, il y a une progression annuelle prévue par niveau en maths, et chacun se débrouille ensuite pour faire son cours lui-même, mais ça permet d'être sûr que tous les élèves d'un niveau ont vu tel ou tel point telle année.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par Flopi le Ven 9 Aoû 2013 - 12:44

Oui je pense que je vais poser beaucoup de questions à la pré rentrée mais la ça commence à me stresser.. Je ne connais pas encore mes niveaux donc je ne peux rien préparer.. Est ce que je devrais déjà préparer une séquence de chaque niveau pour avoir un début? Ou attendre?

Pour les punitions, qu'avez vous mis en place qui marche? J'avais essayé de leur donner des exercices supplémentaires mais je n'avais pas l'impression qu'ils prenaient vraiment ça pour une punition...

Tout le monde dit qu'il faut être autoritaire des le début quitte à se relâcher un peu au cours de l'année mais que me conseillez vous de faire pour être "autoritaire" ..?
J'ai 23 ans et je pense que les élèves ne vont pas hésiter à me tester.. Que faire lorsqu'ils bavardent tous à part leur dire de se taire...? J'avais déjà essayé de me taire et d'attendre qu'ils se taisent ou encore de leur faire un contrôle surprise mais je n'étais jamais satisfaite de moi... Qu'en pensez vous?

Flopi
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par MelanieSLB le Ven 9 Aoû 2013 - 12:54

@Flopi a écrit:Oui je pense que je vais poser beaucoup de questions à la pré rentrée mais la ça commence à me stresser.. Je ne connais pas encore mes niveaux donc je ne peux rien préparer.. Est ce que je devrais déjà préparer une séquence de chaque niveau pour avoir un début? Ou attendre?

Pour les punitions, qu'avez vous mis en place qui marche? J'avais essayé de leur donner des exercices supplémentaires mais je n'avais pas l'impression qu'ils prenaient vraiment ça pour une punition...

Tout le monde dit qu'il faut être autoritaire des le début quitte à se relâcher un peu au cours de l'année mais que me conseillez vous de faire pour être "autoritaire" ..?
J'ai 23 ans et je pense que les élèves ne vont pas hésiter à me tester.. Que faire lorsqu'ils bavardent tous à part leur dire de se taire...? J'avais déjà essayé de me taire et d'attendre qu'ils se taisent ou encore de leur faire un contrôle surprise mais je n'étais jamais satisfaite de moi... Qu'en pensez vous?
Si tu ne connais pas tes niveaux, ne fais rien. Détends-toi, profite de tes vacances: tu n'en auras plus avant juillet prochain! (Les petites vacances n'en sont pas quand on est stagiaire)

Pour les punitions, tape "punition" dans le moteur de recherche, tu as des dizaines de fil dessus, tu y trouveras de bonnes idées.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par Flopi le Ven 9 Aoû 2013 - 15:34

Ok merci beaucoup!

Et niveau matériel, est ce que vous utilisez le fameux cahier de notes..?

Flopi
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par Pupuch76 le Ven 9 Aoû 2013 - 15:51

@MelanieSLB a écrit:
Si tu ne connais pas tes niveaux, ne fais rien. Détends-toi, profite de tes vacances : tu n'en auras plus avant juillet prochain! (Les petites vacances n'en sont pas quand on est stagiaire)

Pour les punitions, tape "punition" dans le moteur de recherche, tu as des dizaines de fil dessus, tu y trouveras de bonnes idées.
Le meilleur des conseils!!! Repose toi vraiment. Surtout si ton établissement est à plus d'une demi heure de chez toi, les trajets fatiguent énormément. Et comme le dit MelanieSLB, les petites vacances... n'existent pas chez les stagiaires.

Pour les cahiers de notes, et autres : L'année de stage j'avais le cahier de notes, ce qui me rassurait, puisque j'étais sûre d'avoir les notes de mes élèves quelque part. Cette année, en tant que TZR courte et moyenne durée, j'avoue que j'ai laissé tomber... 22 classes sur l'année, je ne me fait pas un budget pour ça.

Mais tu peux l'utiliser si ça te rassure, sachant qu'il faudra que tu les rentres aussi par informatique (d'ailleurs dès la rentrée demande tes codes de session et d'accès aux divers logiciels que tu devras utiliser). Mais bon parfois quand l'informatique déraille c'est sympa d'avoir la liste des notes dans l'ordre sur papier pour ne pas avoir à retrouver toutes les notes de tes élèves dans les paquets de copies.
Pense à t'organiser aussi avec un agenda pour savoir où tu en es dans chaque classe (surtout si tes classes n'avancent pas au même rythme, ça t'évitera quelques problèmes...)

Pupuch76
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par Flopi le Ven 9 Aoû 2013 - 16:22

Ok donc je pense que pour l'année de stage ça vaudrait le coup.. Et vous trouvez ça où?
Et ce qui est cartable vous avez des adresses sur le net à me conseiller?

Flopi
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par Hermione0908 le Ven 9 Aoû 2013 - 16:28

Pour les punitions, les fameuses PPP de Celeborn sont toujours un succès. Wink

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par Flopi le Ven 9 Aoû 2013 - 16:43

C'est quoi ??

Flopi
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par thebestchicken le Ven 9 Aoû 2013 - 17:10

@Pupuch76 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
Si tu ne connais pas tes niveaux, ne fais rien. Détends-toi, profite de tes vacances : tu n'en auras plus avant juillet prochain! (Les petites vacances n'en sont pas quand on est stagiaire)

Pour les punitions, tape "punition" dans le moteur de recherche, tu as des dizaines de fil dessus, tu y trouveras de bonnes idées.
Le meilleur des conseils!!! Repose toi vraiment. Surtout si ton établissement est à plus d'une demi heure de chez toi, les trajets fatiguent énormément. Et comme le dit MelanieSLB, les petites vacances... n'existent pas chez les stagiaires.

Pour les cahiers de notes, et autres : L'année de stage j'avais le cahier de notes, ce qui me rassurait, puisque j'étais sûre d'avoir les notes de mes élèves quelque part. Cette année, en tant que TZR courte et moyenne durée, j'avoue que j'ai laissé tomber... 22 classes sur l'année, je ne me fait pas un budget pour ça.

Mais tu peux l'utiliser si ça te rassure, sachant qu'il faudra que tu les rentres aussi par informatique (d'ailleurs dès la rentrée demande tes codes de session et d'accès aux divers logiciels que tu devras utiliser). Mais bon parfois quand l'informatique déraille c'est sympa d'avoir la liste des notes dans l'ordre sur papier pour ne pas avoir à retrouver toutes les notes de tes élèves dans les paquets de copies.
Pense à t'organiser aussi avec un agenda pour savoir où tu en es dans chaque classe (surtout si tes classes n'avancent pas au même rythme, ça t'évitera quelques problèmes...)
C'est si terrible l'année de stage ?

thebestchicken
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par Artysia le Ven 9 Aoû 2013 - 17:14

Oui tout à fait, je n'ai pas eu de vacances avant le 5 juillet… une année vraiment lourde !

Artysia
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par SandyVeg le Ven 9 Aoû 2013 - 17:33

Pour le cahier de notes, il y en a plein de distribués par les mutuelles ou par les syndicats la semaine de formation avant la rentrée.
Et oui, c'est très fatigant l'année de stage : en juillet, j'ai bien mis 15 jours à m'en remettre avant de pouvoir envisager des activités "vacances".

SandyVeg
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par thebestchicken le Ven 9 Aoû 2013 - 17:46

Vous me faites peur... Plus je lis le forum, plus le stage m'angoisse (alors que j'ai déjà enseigné, mais tranquillement dans mon coin).

thebestchicken
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par kiwi le Ven 9 Aoû 2013 - 17:48

Pour l'autorité, il faut comprendre que faire cours c'est avant tout du théâtre, de la mise en scène : voix, position du corps dans le couloir, devant le tableau et dans la salle, regard, parole. Il faut commencer par regarder les élèves, dans les yeux sans hésitation. Ne montrer aucune émotion, même si on flippe, c'est normal. Même après quelques années d'enseignement, on craint les 1ères séances de l'année avec des nouveaux élèves. Une voix ferme, posée, pas chrevrotante ou bafouillante. Pour cela, prendre son temps quand on énonce les choses. Ne pas hésiter à circuler dans la salle : tu es le prof, tu fais ce que tu veux. Pour adopter le bon positionnement et ne montrer aucune faille dans sa mise en scène, il faut se mettre en tête que l'on est légitime, même jeune, et que c'est nous le chef de la meute. Les élèves ne doivent avoir d'autres choix que d'obéir. Le charisme en quelque sorte.
Si cela ne suffit pas, et bien il y a l'arsenal des sanctions. Pour cela deux règles : la cohérence pour être crédible. Tu as dit que la punition allait tomber à la prochaine incartade, si incartade il y a, ça tombe. Sinon tu passes pour un guignol. Deuxième règle : la gradation. Ne pas coller d'emblée sinon il te reste quoi après si ça ne suffit pas pour le calmer?
Enfin, les élèves sont sensibles aux rituels de début d'heure : rang dans le couloir (s'ils ne sont pas rangés convenablement, tu sors et tu les fais mettre en rang, hors de question qu'ils rentrent dans le bazar), entrée un par un (pour cela, tu te mets dans l’entrebâillement de la porte), on sort ses affaires, on met le carnet sur la table, on fait le silence. Tu contrôles les carnets. On s'assoit. Et le cours doit démarrer vite avec ta prise de parole (rappels du cours précédent par exemple) pour les mettre dans le bain rapidement.

En fait, je ne sais pas comment expliquer. Pour ma part, il y a eu une sorte de déclic dans ma tête, non pas durant mon année de stage où j'ai eu des bisounours mais mon année de néotit où je suis arrivée en RP.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par Mehitabel le Ven 9 Aoû 2013 - 17:55

Kiwi parle d'or et j'ai eu le même déclic qu'elle, en travaillant en ZEP.
Une astuce comme une autre pour éviter les bavardages en début d'heure. Noter le titre de la leçon du jour avant qu'ils ne soient rentrés, pendant qu'on fait l'appel, soit sur l'ordi, soit sur papier, ils notent la date, le titre, ainsi ils sont calmes, ne parlent pas (pas besoin de parler pour écrire) et on peut faire son appel tranquille et lancer le cours dans le calme.

Mehitabel
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par Pupuch76 le Ven 9 Aoû 2013 - 18:05

@thebestchicken a écrit:Vous me faites peur... Plus je lis le forum, plus le stage m'angoisse (alors que j'ai déjà enseigné, mais tranquillement dans mon coin).
L'année de stage c'est pas non plus insurmontable hein! professeur 
Est-ce que ton année sera plus dure que celle que tu as passée pour préparer le CAPES? Assurément.
Est-ce que tu seras fatiguée, est-ce que souvent tu te coucheras tard, est-ce que le réveil sera dur? Souvent.
Ta vie privée? Franchement perturbée si tu te laisses déborder par le taff.
Ton niveau de stress? Il sera incomparable avec ce que tu as déjà pu ressentir, surtout si tes élèves sont assez difficiles et passent leur temps à te tester.
Tu risques d'être malade, de te sentir souvent à bout, parfois de désespérer devant une prép' de cours que tu n'arrives pas à faire pour X raison.

Mais au final, juin arrivera vite, et le marathon que tu as vécu va passer tellement vite que tu auras du mal à te dire que ça fait 10 mois déjà que tu enseignes.

Du reste, on est énormément à passer par là... Et énormément à s'en sortir Wink 
Et l'année suivante te paraîtra plus calme.

Est-ce que ta peur pour cette année est fondée? Totalement! Mais accroche toi, et surtout, n'hésite pas à discuter avec tes collègues, ton/ta tuteur/tutrice, et tes camarades de galère que tu verras en formation. Ne t'isole pas.
Tu vas galérer... Mais tu ne seras pas la seule! Razz

Pupuch76
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par kiwi le Ven 9 Aoû 2013 - 18:07

@Mehitabel a écrit:Kiwi parle d'or et j'ai eu le même déclic qu'elle, en travaillant en ZEP.
Une astuce comme une autre pour éviter les bavardages en début d'heure. Noter le titre de la leçon du jour avant qu'ils ne soient rentrés, pendant qu'on fait l'appel, soit sur l'ordi, soit sur papier, ils notent la date, le titre, ainsi ils sont calmes, ne parlent pas (pas besoin de parler pour écrire) et on peut faire son appel tranquille et lancer le cours dans le calme.
J'oubliais en effet : préparer sa salle à l'avance quand c'est possible de le faire. En tout cas, entrer d'abord, sortir ses affaires rapidement, et ensuite faire entrer. Avec certaines classes, faut être taquet dès le couloir. Alors si en tout début d'heure on perd son temps avec : "où est mon carnet de note? où est mon cours? ah non mince, c'est pas celui-là", les élèves en profitent pour mettre le cirque.

Sinon pour en revenir à l'autorité : il ne faut pas montrer qu'on est impressionné, parce que c'est impressionnant d'avoir 60 billes qui te fixent. Cela doit être quelque chose de naturel, de normal. Tu es prof, légitime, tu sais mieux que les élèves, tu es là pour leur apprendre des choses, donc tu n'as pas à rougir d'être dans cette position. C'est quelque chose de normal. Mais ce déclic, il faut l'avoir.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par thebestchicken le Ven 9 Aoû 2013 - 18:09

@Pupuch76 a écrit:
@thebestchicken a écrit:Vous me faites peur... Plus je lis le forum, plus le stage m'angoisse (alors que j'ai déjà enseigné, mais tranquillement dans mon coin).
L'année de stage c'est pas non plus insurmontable hein! professeur 
Est-ce que ton année sera plus dure que celle que tu as passée pour préparer le CAPES? Assurément.
Est-ce que tu seras fatiguée, est-ce que souvent tu te coucheras tard, est-ce que le réveil sera dur? Souvent.
Ta vie privée? Franchement perturbée si tu te laisses déborder par le taff.
Ton niveau de stress? Il sera incomparable avec ce que tu as déjà pu ressentir, surtout si tes élèves sont assez difficiles et passent leur temps à te tester.
Tu risques d'être malade, de te sentir souvent à bout, parfois de désespérer devant une prép' de cours que tu n'arrives pas à faire pour X raison.

Mais au final, juin arrivera vite, et le marathon que tu as vécu va passer tellement vite que tu auras du mal à te dire que ça fait 10 mois déjà que tu enseignes.

Du reste, on est énormément à passer par là... Et énormément à s'en sortir Wink 
Et l'année suivante te paraîtra plus calme.

Est-ce que ta peur pour cette année est fondée? Totalement! Mais accroche toi, et surtout, n'hésite pas à discuter avec tes collègues, ton/ta tuteur/tutrice, et tes camarades de galère que tu verras en formation. Ne t'isole pas.
Tu vas galérer... Mais tu ne seras pas la seule! Razz
Merci pour ton message, finalement assez encourageant ! Haut les cœurs !

thebestchicken
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par lalilala le Ven 9 Aoû 2013 - 18:14

@kiwi a écrit:
@Mehitabel a écrit:Kiwi parle d'or et j'ai eu le même déclic qu'elle, en travaillant en ZEP.
Une astuce comme une autre pour éviter les bavardages en début d'heure. Noter le titre de la leçon du jour avant qu'ils ne soient rentrés, pendant qu'on fait l'appel, soit sur l'ordi, soit sur papier, ils notent la date, le titre, ainsi ils sont calmes, ne parlent pas (pas besoin de parler pour écrire) et on peut faire son appel tranquille et lancer le cours dans le calme.
J'oubliais en effet : préparer sa salle à l'avance quand c'est possible de le faire. En tout cas, entrer d'abord, sortir ses affaires rapidement, et ensuite faire entrer. Avec certaines classes, faut être taquet dès le couloir. Alors si en tout début d'heure on perd son temps avec : "où est mon carnet de note? où est mon cours? ah non mince, c'est pas celui-là", les élèves en profitent pour mettre le cirque.

Sinon pour en revenir à l'autorité : il ne faut pas montrer qu'on est impressionné, parce que c'est impressionnant d'avoir 60 billes qui te fixent. Cela doit être quelque chose de naturel, de normal. Tu es prof, légitime, tu sais mieux que les élèves, tu es là pour leur apprendre des choses, donc tu n'as pas à rougir d'être dans cette position. C'est quelque chose de normal. Mais ce déclic, il faut l'avoir.
et parfois, il ne vient pas... Razz 

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par philann le Ven 9 Aoû 2013 - 18:23

Je signe sur tout ce qu'a écrit Kiwi!!
Avoir l'air sûr de soi même quand on ne l'est pas! avoir l'air en forme même quand on est crevé (le plus dur pour moi!!)

Et être convaincu soi-même d'être le chef de meute!!!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par Pupuch76 le Ven 9 Aoû 2013 - 18:41

@thebestchicken a écrit:Merci pour ton message, finalement assez encourageant ! Haut les cœurs !
Vous dire : "Meuh non, panique pas, d'autres sont passés par là avant toi", c'est bête. C'est une évidence on flippe tous la première année, parce qu'on est des petits jeunes, qu'on ne sait pas à quelle sauce on va être mangé, on a peur de ne pas être titularisé, et que pour beaucoup d'entre nous, se retrouver face à une classe est une chose inconnue. Un stagiaire qui a vécu une année "cool"... n'existe pas (ou qu'il m'explique comment il a fait!)

Pour ma part, l'année de stage, j'ai eu la joie de connaître les 18H30 de cours, collège à 1H-1H30 de chez moi porte à porte, stage en collège de ZEP (relativement tranquille quand même, mis à part quelques gros accidents) avec 3 niveaux (je ne me plains pas, certains en ont eu 5 pale ), tutrice dans un autre établissement, super calme, avec EXACTEMENT le même emploi du temps que moi (à 2H près, youpi Suspect ).

Je ne sais pas comment j'ai tenu, j'ai fait toutes les bêtises possibles : malbouffe, voire pas de bouffe le soir pour gain de temps (8kg en moins en un mois et malade comme un chien pendant 2 mois par la suite, tout en assurant les cours quand même Rolling Eyes ) me coucher à 2H du mat' alors que je devais me réveiller à 5H30 pour me préparer et partir à 6H30, mode ermite (enfin ermite à 2 avec "ex-coloc-stagiaire-matheux"), préparer certains cours dans la salle des profs le midi pour 13H30 (fautes d'orthographe et questions sans réel sens, bonjour!), micro vacances pendant lesquels tu vas faire un coucou express à tes parents, en emmenant tes 260 copies à corriger parce que tous tes contrôles sont tombés AVANT les vac (forcément Suspect ), et tu reviens en cours encore plus nase qu'avant les vac...

Et les copains qui s'invitent chez toi le vendredi pour faire la fête, pour te voir, garder le contact, vers 18H... et que tu abandonnes lâchement à 19H ("faites la fête sans moi les copains") pour aller récupérer tout le sommeil qui te manque. (Mais point positif, tu les retrouves le lendemain... quand toi tu te lèves et que eux se couchent Laughing )

A la fin de l'année on se dit "comment on a pu tenir?" mais on se reprend et on se dit "j'ai pu tenir, c'est le principal"!

Pupuch76
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par Artysia le Ven 9 Aoû 2013 - 18:46

@Pupuch76 a écrit:

A la fin de l'année on se dit "comment on a pu tenir?" mais on se reprend et on se dit "j'ai pu tenir, c'est le principal"!
topela 

Artysia
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prof stagiaire début de carrière

Message par thebestchicken le Ven 9 Aoû 2013 - 20:25

@Pupuch76 a écrit:
@thebestchicken a écrit:Merci pour ton message, finalement assez encourageant ! Haut les cœurs !
Vous dire : "Meuh non, panique pas, d'autres sont passés par là avant toi", c'est bête. C'est une évidence on flippe tous la première année, parce qu'on est des petits jeunes, qu'on ne sait pas à quelle sauce on va être mangé, on a peur de ne pas être titularisé, et que pour beaucoup d'entre nous, se retrouver face à une classe est une chose inconnue. Un stagiaire qui a vécu une année "cool"... n'existe pas (ou qu'il m'explique comment il a fait!)

Pour ma part, l'année de stage, j'ai eu la joie de connaître les 18H30 de cours, collège à 1H-1H30 de chez moi porte à porte, stage en collège de ZEP (relativement tranquille quand même, mis à part quelques gros accidents) avec 3 niveaux (je ne me plains pas, certains en ont eu 5 pale ), tutrice dans un autre établissement, super calme, avec EXACTEMENT le même emploi du temps que moi (à 2H près, youpi Suspect ).

Je ne sais pas comment j'ai tenu, j'ai fait toutes les bêtises possibles : malbouffe, voire pas de bouffe le soir pour gain de temps (8kg en moins en un mois et malade comme un chien pendant 2 mois par la suite, tout en assurant les cours quand même Rolling Eyes ) me coucher à 2H du mat' alors que je devais me réveiller à 5H30 pour me préparer et partir à 6H30, mode ermite (enfin ermite à 2 avec "ex-coloc-stagiaire-matheux"), préparer certains cours dans la salle des profs le midi pour 13H30 (fautes d'orthographe et questions sans réel sens, bonjour!), micro vacances pendant lesquels tu vas faire un coucou express à tes parents, en emmenant tes 260 copies à corriger parce que tous tes contrôles sont tombés AVANT les vac (forcément Suspect ), et tu reviens en cours encore plus nase qu'avant les vac...

Et les copains qui s'invitent chez toi le vendredi pour faire la fête, pour te voir, garder le contact, vers 18H... et que tu abandonnes lâchement à 19H ("faites la fête sans moi les copains") pour aller récupérer tout le sommeil qui te manque. (Mais point positif, tu les retrouves le lendemain... quand toi tu te lèves et que eux se couchent Laughing )

A la fin de l'année on se dit "comment on a pu tenir?" mais on se reprend et on se dit "j'ai pu tenir, c'est le principal"!
Ton message me rappelle finalement assez mon année 2011-2012 : deux secondes, 1ère dans un lycée à 1h de chez moi, une 4ème et 2h d'AP dans un collège à 10 min de chez moi (en gros, 55 min de route entre les deux lycées). Le tout en étant en M2 Recherche à la fac... J'ai tenu... Je ne sais pas trop comment. L'année de stage pourra difficilement être pire d'un point de vue organisation, je suis dans un lycée tout près de chez moi. Après, la pression sera différente...

thebestchicken
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum