800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par Pseudo le Mar 13 Aoû 2013 - 11:48

Enfin, vu le nombre de postes et le nombre de candidats, le "niveau" pour réussir nombre de CAPES peut être proche du cresson. Enfin, si j'ai tout compris à ce que j'ai lu ici ou là, alors....

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par kiwi le Mar 13 Aoû 2013 - 12:20

@johel a écrit:
yoaken a écrit:Ah, là, si le concours devient national, y'aura une crise de recrutement à ce niveau. Il y a des profs qui auraient parfaitement le niveau pour passer un CAPES mais qui se tournent vers le CRPE pour rester dans leur région.
Désolée mais je trouve cette remarque très insultante pour les PE (mais sans doute ai-je mal compris ???)

Cette remarque laisserait entendre que le CRPE est plus facile que le CAPES ou est un sous-concours....

Je pense très sincèrement que l'un et l'autre sont des concours difficiles avec leurs spécificités.

Et que tous les lauréats du CAPES n'auraient pas le CRPE (loin s'en faut) et que tous les lauréats du CRPE n'auraient pas un CAPES (loin s'en faut aussi).

De mon côté, j'ai préféré passer le CRPE (il y a 15 ans) plutôt que le CAPES de Sciences physiques (j'étais prise aux 2 préparations à l'IUFM de Toulouse à l'époque) par goût d'enseigner aux enfants plutôt qu'aux adolescents.
Mon expérience : les copains de concours, plusieurs fois recalés au capes et à l'agreg, se sont tous dirigés vers le CRPE. Et au départ, ils n'avaient pas envie d'enseigner aux enfants. Juste parce qu'avec une licence ou une maîtrise d'histoire, tu ne fais pas grand chose d'autre que l'enseignement, et que quand tu n'arrives pas à obtenir le capes que tu voulais au départ, il faut bien manger et se loger. C'est triste, mais c'est une réalité : certains se tournent vers le CRPE par dépit.
Prétendre que tous les concours de l'enseignement ont le même degré de sélection, c'est mentir. Quand j'ai passé les concours : l'agreg d'histoire devait tourner aux alentours de 5%-6% de réussite, donc extrêmement sélectif. Concours de très haut niveau que j'ai été incapable de décrocher. Le capes d'HG: entre 10% et 13% de réussite selon les années. Et encore, on n'était pas les plus mal lotis au regard des taux de réussite dans certaines disciplines (philo, AP...). Le CRPE : plus de 25% dans mon académie d'origine. Encore plus haut déjà à l'époque dans les académies d'IDF. C'est un simple constat. Après, cela reste des concours. Certaines années, le niveau général de la session est très élevé ; d'autres moins. Les candidats admis peuvent donc être brillants, d'autres fois, on en prend des un peu moins bons, c'est comme ça.
Cela n'empêche pas que certains se tournent vers le CRPE par goût pour les petits, d'autres parce qu'ils ne veulent pas s'éloigner de leur région d'origine, d'autres parce qu'ils veulent être polyvalents etc.
Cela n'empêche pas non plus d'avoir des collègues PE compétents, des certifiés incompétents, ou des agrégés branquignols devant une classe.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par kiwi le Mar 13 Aoû 2013 - 12:23

@philann a écrit:
On peut dire sans insulter personne que certains concours sont plus difficiles que d'autres à obtenir...ça ne préjuge pas des qualités professionnelles de quelqu'un.
+1.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par Rikki le Mar 13 Aoû 2013 - 14:58

Beaucoup de femmes (et quelques hommes) passent le concours d'instit plutôt tard, en deuxième carrière. Il ne serait pas question pour la plupart d'entre eux d'envisager un changement de région.

J'ai passé le concours à 30 ans, mariée, deux enfants à l'époque... je ne sais pas si j'avais le niveau pour un CAPES (sans doute pas), mais j'ai clairement choisi en fonction du fait que je ne voulais pas passer le périph. Si Paris n'avait pas été une académie, j'aurais cherché un autre boulot.

Par contre, je connais plusieurs Parisiens qui ont passé le concours sur l'académie de Créteil, dont dépend la Seine-Saint-Denis, pour être sûrs de l'avoir. Et généralement, ça marche bien, comme le département est en sous-effectif, ils arrivent à se faire nommer sur des lignes de métro, à Montreuil, aux Lilas...

Après, on peut regretter que personne n'ait envie d'aller enseigner à Clichy-sous-Bois, problèmes sociaux +++, pas de transports en communs, conditions de travail horribles, pas un rond en plus (la prime de ZEP, on l'a de toute manière à peu près partout dans le département et même dans une bonne partie de Paris)...

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par Jul le Mar 13 Aoû 2013 - 16:37

En effet, en Histoire-géo, de nombreux candidats au CAPES avaient comme "plan B" de passer le CRPE, puis, s'ils en avaient le temps, l'énergie, à nouveau le CAPES mais en interne car nettement plus accessible.

Jul
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par philann le Mar 13 Aoû 2013 - 17:00

@Jul a écrit:En effet, en Histoire-géo, de nombreux candidats au CAPES avaient comme "plan B" de passer le CRPE, puis, s'ils en avaient le temps, l'énergie, à nouveau le CAPES mais en interne car nettement plus accessible.
et il me semble beaucoup que si tu devenais certifiée après avoir été PE tu pouvais rester dans l'académie où tu étais PE, sans te payer un mouvement national ou avec suffisamment de points pour être sûre de rester. (à confirmer, c'est peut-être de la légende urbaine!)

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par kiwi le Mar 13 Aoû 2013 - 17:11

@philann a écrit:
@Jul a écrit:En effet, en Histoire-géo, de nombreux candidats au CAPES avaient comme "plan B" de passer le CRPE, puis, s'ils en avaient le temps, l'énergie, à nouveau le CAPES mais en interne car nettement plus accessible.
et il me semble beaucoup que si tu devenais certifiée après avoir été PE tu pouvais rester dans l'académie où tu étais PE, sans te payer un mouvement national ou avec suffisamment de points pour être sûre de rester. (à confirmer, c'est peut-être de la légende urbaine!)
Non non c'est bien ça.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par Jul le Mar 13 Aoû 2013 - 17:21

Je l'ignore Philann, mais le motif principal de cette démarche était d'accéder à un concours de l'EN, faute de pouvoir obtenir le CAPES.
Si ensuite, la suite de la démarche permet de rester dans l'académie, alors c'est tout bénéf!

Jul
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par PabloPE le Mar 13 Aoû 2013 - 19:12

@philann a écrit:
@Jul a écrit:En effet, en Histoire-géo, de nombreux candidats au CAPES avaient comme "plan B" de passer le CRPE, puis, s'ils en avaient le temps, l'énergie, à nouveau le CAPES mais en interne car nettement plus accessible.
et il me semble beaucoup que si tu devenais certifiée après avoir été PE tu pouvais rester dans l'académie où tu étais PE, sans te payer un mouvement national ou avec suffisamment de points pour être sûre de rester. (à confirmer, c'est peut-être de la légende urbaine!)
Non c'est le cas.. une copine a pu ainsi avoir le lycée voisin en première affectation

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par PabloPE le Mar 13 Aoû 2013 - 19:22

@Pseudo a écrit:Oui, mais elle dit (maladroitement) que certains auraient le niveau mais préfère passer (se rabattre, se limiter à) le CRPE. Genre, ils dérogent quoi.
C'est souvent le cas avec le CRPE.. entre ceux qui ont échoué au CAPES et ceux qui viennent en reconversion du privé pensant ainsi jouir d'un 24h/sem confortablement payé, auxquels viennent s'ajouter tous ceux qui veulent juste un métier de fonctionnaire à la sortie de la fac on a souvent cette impression d'être "prof au rabais" et que le CRPE est un concours de la fonction publique comme un autre (un peu comme avant on tentait "les postes", la "police" et l' "école normale")
De moins en moins de vocations, une dévalorisation sans cesse croissante des enseignants, des salaires de moins en moins attractifs et un métier de plus en plus difficile surtout dans des académies comme Créteil et on approche peut être un peu des raisons de ce manque de 800 PE

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par philann le Mar 13 Aoû 2013 - 19:36

@PabloPE a écrit:
C'est souvent le cas avec le CRPE.. entre ceux qui ont échoué au CAPES et ceux qui viennent en reconversion du privé pensant ainsi jouir d'un 24h/sem confortablement payé, auxquels viennent s'ajouter tous ceux qui veulent juste un métier de fonctionnaire à la sortie de la fac on a souvent cette impression d'être "prof au rabais" et que le CRPE est un concours de la fonction publique comme un autre (un peu comme avant on tentait "les postes", la "police" et l' "école normale")
De moins en moins de vocations, une dévalorisation sans cesse croissante des enseignants, des salaires de moins en  moins attractifs   et un métier de plus en plus difficile surtout dans des académies comme Créteil et on approche peut être un peu des raisons de ce manque de 800 PE
Faut dire que notamment en région parisienne: des salaires peu élevés (comme les certifiés mais les primes en moins), un coût de la vie exorbitant, des bahuts dans des villes qui cumulent parfois toutes les difficultés... Finalement Peillon avait raison de parler de vocation (tapez pas c'est une anti-phrase!!! Wink )

Mais je trouve cela triste que des élèves déjà défavorisés commencent leur scolarité avec des PE contractuels en nombre (donc changeant... pas de stabilité dans l'école) pas forcément formés ou des PE ayant été reçu à un concours moins exigeant que dans d'autres académies...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par PabloPE le Mar 13 Aoû 2013 - 20:57

@philann a écrit:
Faut dire que notamment en région parisienne: des salaires peu élevés (comme les certifiés mais les primes en moins), un coût de la vie exorbitant, des bahuts dans des villes qui cumulent parfois toutes les difficultés... Finalement Peillon avait raison de parler de vocation (tapez pas c'est une anti-phrase!!! Wink )

Mais je trouve cela triste que des élèves déjà défavorisés commencent leur scolarité avec des PE contractuels en nombre (donc changeant... pas de stabilité dans l'école) pas forcément formés ou des PE ayant été reçu à un concours moins exigeant que dans d'autres académies...
Je suis dans une académie très demandée et dès le siècle dernier quand j'ai passé le concours on me recommandait déjà de le passer à Créteil.. c'est pas tout neuf comme réputation.
Certains le font et après galèrent des années pour redescendre dans le Sud (avec toutes les contraintes familiales que ça peut représenter), je ne suis pas sûre que le jeu en vaille la chandelle.
Après c'est l'éternel débat dans l'Education Nationale, les gens supposés être plus compétents (premiers classés, "anciens", agrégés) ne devraient ils pas être envoyés dans les endroits où on a le plus besoin de leurs compétences?


PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par philann le Mar 13 Aoû 2013 - 23:39

Ce ne sont pas forcément les "têtes de classe" les meilleurs enseignants... Mais j'ai peur que les raisons de passer le concours dans une académie difficile et dont le concours est réputé facile soient de mauvaises raisons...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par Rikki le Mer 14 Aoû 2013 - 6:32

En te lisant, je me souviens maintenant que mon plan, à l'origine, était de passer un CAPES interne au bout de 5 ans, puisqu'il fallait 5 ans d'ancienneté dans une académie pour conserver le bénéfice de l'affectation. Je dois dire que 5 ans après, je n'y pensais plus du tout !

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par philann le Mer 14 Aoû 2013 - 8:05

Preuve que t'avais trouvé ta voie!! 😃
Puis passer le capes interne en étant PE c'est coton qd même ! Rien que pour dégager du temps...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par Leclochard le Mer 14 Aoû 2013 - 9:07

@PabloPE a écrit:
@philann a écrit:
Faut dire que notamment en région parisienne: des salaires peu élevés (comme les certifiés mais les primes en moins), un coût de la vie exorbitant, des bahuts dans des villes qui cumulent parfois toutes les difficultés... Finalement Peillon avait raison de parler de vocation (tapez pas c'est une anti-phrase!!! Wink )

Mais je trouve cela triste que des élèves déjà défavorisés commencent leur scolarité avec des PE contractuels en nombre (donc changeant... pas de stabilité dans l'école) pas forcément formés ou des PE ayant été reçu à un concours moins exigeant que dans d'autres académies...
Je suis dans une académie très demandée et dès le siècle dernier quand j'ai passé le concours on me recommandait déjà de le passer à Créteil.. c'est pas tout neuf comme réputation.
Certains le font et après galèrent des années pour redescendre dans le Sud (avec toutes les contraintes familiales que ça peut représenter), je ne suis pas sûre que le jeu en vaille la chandelle.
Après c'est l'éternel débat dans l'Education Nationale,  les gens supposés être plus compétents (premiers classés, "anciens", agrégés) ne devraient  ils pas être envoyés dans les endroits où on a le plus besoin de leurs compétences?

Le concours des Pe est plus généraliste. Théoriquement, c'est aussi difficile que le capes mais avec un taux de réussite de 50% à Versailles ou Créteil et plusieurs centaines de postes, il est évident que le niveau de certains candidats ne doit pas être glorieux.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par Daphné le Mer 14 Aoû 2013 - 10:54

@Rikki a écrit:En te lisant, je me souviens maintenant que mon plan, à l'origine, était de passer un CAPES interne au bout de 5 ans, puisqu'il fallait 5 ans d'ancienneté dans une académie pour conserver le bénéfice de l'affectation. Je dois dire que 5 ans après, je n'y pensais plus du tout !
Je rappelle qu'on peut devenir certifié par détachement, dans sa discipline de formation.
Il y a des PE qui accèdent au corps de cette manière tous les ans.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par JEMS le Mer 14 Aoû 2013 - 11:01

J'ai deux cas très récents de PLP qui ont été détachées vers PE (non sans mal !). J'ai connu des enseignants qui avaient la fibre pour enseigner aux petits bouts et qui ont passé le concours en RP pour s'assurer d'un poste, d'autres ont passé le concours pour ne pas bouger de leur région d'origine. C'est comme tout, chacun fixe des priorités dans sa carrière et a ses propres contraintes. Je suis sûr que vous en connaissez !

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 800 postes d'instit vacants dans le 93 à la rentrée

Message par Rikki le Sam 17 Aoû 2013 - 16:01

@Daphné a écrit:
@Rikki a écrit:En te lisant, je me souviens maintenant que mon plan, à l'origine, était de passer un CAPES interne au bout de 5 ans, puisqu'il fallait 5 ans d'ancienneté dans une académie pour conserver le bénéfice de l'affectation. Je dois dire que 5 ans après, je n'y pensais plus du tout !
Je rappelle qu'on peut devenir certifié par détachement, dans sa discipline de formation.
Il y a des PE qui accèdent au corps de cette manière tous les ans.
Je n'avais pas vu ta réponse, merci, Daphné ! Quand je dis que je n'y pense plus du tout, en fait, c'est parce que finalement j'aime beaucoup enseigner aux petits, donc je n'ai plus du tout envie d'aller dans le secondaire... en plus, je ne m'en sens pas capable, j'aurais peur de ne pas connaître les élèves, ils sont trop nombreux.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum