Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
JérémyL
Niveau 3

TZR et RAD...

par JérémyL le Sam 17 Aoû 2013 - 18:27
Bonjour à toutes et tous,

Je me pose une question depuis quelques jours... Quels rapports un TZR a-t-il avec son établissement de rattachement administratif ? Devrai-je y aller régulièrement ( quelle fréquence ? ) ?
Je pensais aussi aller rencontrer le chef d'établissement de mon RAD avant la rentrée ( car la pré-rentrée et la rentrée seront bien chargées dans mon établissement d'exercice déjà... )... Est-ce l'occasion ( lors du premier contact ) de lui demander une autorisation de cumul pour effectuer des heures de khôlles ( dois-je aussi la demander auprès du CE de mon établissement d'exercice ? ) ?

En vous remerciant, et en vous souhaitant une agréable fin de journée ! Smile

avatar
Will.T
Prophète

Re: TZR et RAD...

par Will.T le Sam 17 Aoû 2013 - 18:38
@JérémyL a écrit:Bonjour à toutes et tous,

Je me pose une question depuis quelques jours... Quels rapports un TZR a-t-il avec son établissement de rattachement administratif ? Devrai-je y aller régulièrement ( quelle fréquence ? ) ?
Je pensais aussi aller rencontrer le chef d'établissement de mon RAD avant la rentrée ( car la pré-rentrée et la rentrée seront bien chargées dans mon établissement d'exercice déjà... )... Est-ce l'occasion ( lors du premier contact ) de lui demander une autorisation de cumul pour effectuer des heures de khôlles ( dois-je aussi la demander auprès du CE de mon établissement d'exercice ? ) ?

En vous remerciant, et en vous souhaitant une agréable fin de journée ! Smile

Si tu as un remplacement hors de ton RAD, tu n'as aucun rapport avec lui (juste pour signer ta notation administrative).
Si tu es sans remplacement, tu devrais avoir un EdT et donc y aller selon cet EdT.

Pour l'autorisation de cumul, je l'ai toujours faite signée par le chef de mon RAD, ça peut en effet être une bonne idée d'y aller un peu avant la rentrée pour discuter de tout ça.
JérémyL
Niveau 3

Re: TZR et RAD...

par JérémyL le Sam 17 Aoû 2013 - 18:46
Merci ! Smile

J'irai donc rencontrer le chef de mon RAD pour l'autorisation de cumul avant la rentrée, pour être tranquille après...
avatar
MelanieSLB
Doyen

Re: TZR et RAD...

par MelanieSLB le Sam 17 Aoû 2013 - 18:49
@Will.T a écrit:
@JérémyL a écrit:Bonjour à toutes et tous,

Je me pose une question depuis quelques jours... Quels rapports un TZR a-t-il avec son établissement de rattachement administratif ? Devrai-je y aller régulièrement ( quelle fréquence ? ) ?
Je pensais aussi aller rencontrer le chef d'établissement de mon RAD avant la rentrée ( car la pré-rentrée et la rentrée seront bien chargées dans mon établissement d'exercice déjà... )... Est-ce l'occasion ( lors du premier contact ) de lui demander une autorisation de cumul pour effectuer des heures de khôlles ( dois-je aussi la demander auprès du CE de mon établissement d'exercice ? ) ?

En vous remerciant, et en vous souhaitant une agréable fin de journée ! Smile

Si tu as un remplacement hors de ton RAD, tu n'as aucun rapport avec lui (juste pour signer ta notation administrative et récupérer tes fiches de paye: pense à te présenter non seulement au CDE mais aussi au/à la secrétaire de direction, et à lui laisser tes coordonnées).
Si tu es sans remplacement, tu devrais avoir un EdT et donc y aller selon cet EdT.

Pour l'autorisation de cumul, je l'ai toujours faite signée par le chef de mon RAD, ça peut en effet être une bonne idée d'y aller un peu avant la rentrée pour discuter de tout ça.
C'est toujours bien que le CDE de ton RAD ait vu ta tête une ou deux fois, mais si tu es en AFA, tu le croiseras deux fois max: pour ta notation administrative, et pour une demande de mut si tu en as fait une.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum