Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Rikki
Guide spirituel

Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par Rikki le Lun 19 Aoû 2013 - 19:01
Libération a écrit:La capitale, l’une des rares grandes villes à appliquer dès la rentrée la réforme en primaire et en maternelle, doit revoir une mise en œuvre encore approximative.

Par ANNA LECERF
Dans moins d’un mois, la semaine de quatre jours et demi entrera en vigueur à Paris et dans 4 000 autres communes françaises. Le mardi et le vendredi, les élèves parisiens termineront les cours à 15 heures, sans être lâchés dans la nature pour autant. La ville de Paris a prévu des ateliers gratuits pour ses 132 000 élèves jusqu’à 16 h 30. Une usine à gaz à 50 millions d’euros. Après la forte mobilisation des enseignants, ce printemps, contre la réforme, Paris, l’une des rares grandes villes à se lancer dès la rentrée, veut absolument montrer l’exemple. Mais, malgré son zèle de bonne élève socialiste et des moyens nettement supérieurs, l’organisation patauge encore.

Qui va s’occuper des élèves qui termineront à 15 heures ?

Pour les divertir jusqu’à 16 h 30, la mairie a prévu, en école primaire, des ateliers qui seront conduits par les animateurs de la ville, mais aussi par près de 900 associations sélectionnées ces derniers mois. Sauf que la cohabitation commence mal.

Selon les responsables éducatifs de la ville (les anciens directeurs des centres de loisirs désormais chargés d’appliquer la réforme sur le terrain), la mise en concurrence des animateurs de la ville et ceux des associations pose quelques soucis. A travail égal, les partenaires extérieurs commandent, en général, un salaire plus élevé que la mairie. Quand un animateur de la municipalité est payé 13 euros brut de l’heure, l’employé d’une association peut être rémunéré jusqu’à 5 euros de plus. «Nous avons déjà des difficultés à recruter des animateurs, ils vont maintenant se faire débaucher par les associations qui les paient plus. Et c’est normal», explique un responsable éducatif de la ville en école primaire.

Du côté de la maternelle, autre problématique. Ce sont les agents spécialisés des écoles maternelles (les Asem) qui prendront seuls le relais après 15 heures. Habituellement, ils (ou plus souvent elles) assistent les enseignants durant la classe. Mais ils ne sont que très peu formés à l’encadrement de groupes d’enfants. «Beaucoup d’Asem sont très angoissés à l’idée de se retrouver seuls face à quatorze enfants, ils n’ont eu que quelques petites journées de formation pas vraiment satisfaisantes», déplore Denise Lepage, permanente syndicale Asem à l’Union nationale des syndicats autonomes (Unsa).

Que feront-ils durant ces ateliers ?

Sur le papier, les activités annoncées sont variées : chant, danse, création de masques, «réflexion citoyenne»… Mais, en réalité, «certaines ne seront pas assurées. Quand nous contactons les associations avec qui nous devons travailler, on se rend compte que beaucoup de choses ne sont pas au point», prévient d’emblée un responsable éducatif de la ville. Les associations n’ont en effet pris connaissance de leur affectation qu’en juillet. Les grandes structures, habituées à travailler avec la mairie, semblent réussir à s’organiser.

Mais pour les plus petites d’entre elles, la mise en œuvre se révèle plus compliquée et les délais sont jugés trop courts. «Nous sommes censés être dans l’école le jour même de la rentrée, sans avoir pu avoir réellement de contact au préalable avec les organisateurs. On nous avait dit que nous étions sollicités pour notre proximité avec les écoles et les projets déjà en cours. En réalité, l’affectation ne s’est pas faite suivant ces critères»,déplore Arielle Zajde, directrice d’une école de musique dans le XXe arrondissement, qui s’est retrouvée affectée dans un autre quartier que le sien.

Où se dérouleront les ateliers ?

Encore un objet de bisbille. Normalement, les ateliers devaient avoir lieu dans les salles de classe. Sauf que les enseignants sont assez réticents à cette idée. Cela entraînerait trop de dérangement, et l’obligation de quitter la salle à 15 heures alors qu’ils restent souvent sur place après les cours pour travailler.«On va bien être obligés de mettre les enfants quelque part !» explique un responsable éducatif de la ville. «On n’exclut pas certains couacs ici ou ailleurs, reconnaît-on au cabinet du maire, Bertrand Delanoë. Nous serons sans doute plus au point en octobre… Mais, globalement, nous sommes confiants.» Une journée de réunion entre tous les acteurs aura lieu le 2 septembre, avant le grand saut de la rentrée.


Dernière édition par John le Mer 21 Aoû 2013 - 12:01, édité 4 fois (Raison : Titre précisé)

_________________
mon site sur l'écriture : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
arcenciel
Grand Maître

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par arcenciel le Lun 19 Aoû 2013 - 19:06
Ca va être chaud et je m'en fiche... Mardi à 15h je transmets la liste des élèves qui restent à 15h et /ou pas à 16h30 au responsable et ciao!
Pas envie de me prendre la tête; je suis toujours en mode dégoût...
avatar
Olympias
Prophète

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par Olympias le Lun 19 Aoû 2013 - 19:19
Question naïve...en quoi êtes vous obligées de collaborer avec cette usine à gaz ? Vous avez les élèves aux heures prévues, des heures le mercredi (c'est ça?). Pour la prise en charge dans les créneaux dévolus à ces activités (pour le moment, ça a l'air d'être le flou artistique le plus total), on ne vous demande quand même pas d'intervenir?????
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par Pseudo le Lun 19 Aoû 2013 - 20:29
50 millions d'euros l'usine à gaz, ça commence à faire une belle usine !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
arcenciel
Grand Maître

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par arcenciel le Lun 19 Aoû 2013 - 20:33
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Question naïve...en quoi êtes vous obligées de collaborer avec cette usine à gaz ? Vous avez les élèves aux heures prévues, des heures le mercredi (c'est ça?). Pour la prise en charge dans les créneaux dévolus à ces activités (pour le moment, ça a l'air d'être le flou artistique le plus total), on ne vous demande quand même pas d'intervenir?????
On pourra te dire exactement ce qu'il en sera à la rentrée.
avatar
arcenciel
Grand Maître

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par arcenciel le Lun 19 Aoû 2013 - 20:34
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:50 millions d'euros l'usine à gaz, ça commence à faire une belle usine !
+1
may68
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par may68 le Lun 19 Aoû 2013 - 20:49
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Question naïve...en quoi êtes vous obligées de collaborer avec cette usine à gaz ? Vous avez les élèves aux heures prévues, des heures le mercredi (c'est ça?). Pour la prise en charge dans les créneaux dévolus à ces activités (pour le moment, ça a l'air d'être le flou artistique le plus total), on ne vous demande quand même pas d'intervenir?????
A 15h il faudra gérer donc les enfants qui vont dans les différents groupes de TAP , ceux qui vont en APC (avec nous ), ceux qui partent avec les parents donc qu'il faut raccompagner au portail , ceux dont les parents sont en retard en maternelle bref un joyeux b.... en perspective !yesyes 
avatar
Jul
Habitué du forum

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par Jul le Lun 19 Aoû 2013 - 20:53
C'est lamentable! Et à 15 jours de la rentrée en plus.
Ce n'est pas faute d'avoir été prévenus par les PE qui ont pourtant très bien argumenté concernant les réels problèmes posés. Les pouvoirs publics et les journalistes ont préférés communiquer et faire de la propagande en accusant les PE de refuser la réforme car ils devraient travailler le mercredi. Ce qui est dramatique, c'est qu'en plus d'être mauvaise pour les élèves (moins de sommeil le mercredi, plus de coupure en milieu de semaine...) cela nous coûte 50 MILLIONS D'EUROS et je dis bien nous coûte car qui va payer la note hormis les contribuables imposables et dont on n'augmente pas le salaire de surcroît?
may68
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par may68 le Lun 19 Aoû 2013 - 20:58
Et tout ça avec une baisse des taux d'encadrements  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
PabloPE
Érudit

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par PabloPE le Lun 19 Aoû 2013 - 21:01
je me sais hyper chanceuse car ni mon fils ni moi ne sommes concernés pour cette année par la réforme mais ça me déprime pour les autres enfants ainsi que pour les PE
avatar
arcenciel
Grand Maître

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par arcenciel le Lun 19 Aoû 2013 - 21:04
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:je me sais hyper chanceuse car ni mon fils ni moi ne sommes concernés pour cette année par la réforme mais ça me déprime pour les autres enfants ainsi que pour les PE
Merci pour ton soutien! Smile 
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par User5899 le Lun 19 Aoû 2013 - 21:13
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:50 millions d'euros l'usine à gaz, ça commence à faire une belle usine !
D'ailleurs, le gaz augmente araignée
avatar
Olympias
Prophète

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par Olympias le Lun 19 Aoû 2013 - 21:39
Tout ça va coûter un bras.
Ça se met en place dans l'improvisation la plus totale...si on est dubitatif, on est forcément contre l'intérêt de l'enfant, cette tarte à la crème de l'EducNat...
Est-ce que les élèves en tireront profit ?
Mes enfants sont grands mais franchement je serais du côté des instits et PE s'ils étaient encore à l'école primaire.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par Rikki le Lun 19 Aoû 2013 - 23:54
Personnellement, j'ai pris un rendez-vous à Cergy-Pontoise, pour l'installation de miss Rikki Junior, à 16 h 30. Je quitte l'école à 15 h 15 et basta.

Tu as bien raison, Olympias, ce qui se passe ensuite n'est en rien mon problème.

Pour la première fois de ma vie, je ne remonterai pas dans ma classe le jour de la rentrée. Le lendemain, mercredi, j'ai pris un autre rendez-vous, toujours pour miss Rikki Junior, à la banque cette fois, à 12 h 30. Ça tombe bien, on finit à 11 h 30. Je n'aurai pas le temps de traîner, dis !

Le vendredi de la rentrée, j'ai pris un autre rendez-vous, de rééducation de l'écriture cette fois, à 16 h 00. Je quitterai donc l'école à 15 h 15 maximum.

Désinvestie, moi ? Meuh non, voyons, pas du tout, je fais mes heures, ma bonne dame. Je suis fonctionnaire, je fonctionne. Et je laisse les mômes de 16 ans gérer les mômes de 6 ans après mon départ...

_________________
mon site sur l'écriture : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dionysos
Fidèle du forum

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par Dionysos le Mar 20 Aoû 2013 - 0:31
Comment faire d'une idée intéressante une bouillie sans nom.
Bref. Rolling Eyes 

_________________
"We're all in the gutter, but some of us are looking at the stars". O.Wilde.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par Rikki le Mar 20 Aoû 2013 - 0:45
C'est pas comme si on l'avait dit et répété sur tous les tons de la gamme, que ça allait être le bazar (et je suis extrêmement polie, ce n'est pas du tout le mot qui me venait spontanément).

_________________
mon site sur l'écriture : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Catsoune
Expert

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par Catsoune le Mar 20 Aoû 2013 - 13:12
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:je me sais hyper chanceuse car ni mon fils ni moi ne sommes concernés pour cette année par la réforme mais ça me déprime pour les autres enfants ainsi que pour les PE
Moi aussi... je pense que les couacs seront plus que nombreux. Je ne me fais pas d'illusions. Vivrais-je dans une ville socialiste que j'y aurais droit à la rentrée.

Ce qui se prépare est moche.
avatar
Catsoune
Expert

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par Catsoune le Mar 20 Aoû 2013 - 13:13
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:C'est pas comme si on l'avait dit et répété sur tous les tons de la gamme, que ça allait être le bazar (et je suis extrêmement polie, ce n'est pas du tout le mot qui me venait spontanément).
Je trouve ça moche aussi. Je me demande comment on peut cracher ainsi sur l'école dans les hautes sphères.
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par auléric le Mar 20 Aoû 2013 - 13:41
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Personnellement, j'ai pris un rendez-vous à Cergy-Pontoise, pour l'installation de miss Rikki Junior, à 16 h 30. Je quitte l'école à 15 h 15 et basta.

Tu as bien raison, Olympias, ce qui se passe ensuite n'est en rien mon problème.

Pour la première fois de ma vie, je ne remonterai pas dans ma classe le jour de la rentrée. Le lendemain, mercredi, j'ai pris un autre rendez-vous, toujours pour miss Rikki Junior, à la banque cette fois, à 12 h 30. Ça tombe bien, on finit à 11 h 30. Je n'aurai pas le temps de traîner, dis !

Le vendredi de la rentrée, j'ai pris un autre rendez-vous, de rééducation de l'écriture cette fois, à 16 h 00. Je quitterai donc l'école à 15 h 15 maximum.

Désinvestie, moi ? Meuh non, voyons, pas du tout, je fais mes heures, ma bonne dame. Je suis fonctionnaire, je fonctionne. Et je laisse les mômes de 16 ans gérer les mômes de 6 ans après mon départ...
moi aussi , j'y passe , avec quasi le même emploi du temps ... je sens que les Auléric , qui ont tous une rentrée compliquée et un mari en déplacement qui ne peut donc y pourvoir, vont m'occuper dès la fin des cours     et toc !
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par adelaideaugusta le Mer 21 Aoû 2013 - 9:56
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sans commentaires
chartoine
Niveau 6

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par chartoine le Mer 21 Aoû 2013 - 10:36
je ne suis pas concernée cette année, et heureusement quand je vois le foutoir....je croise les doigts que ceux qui auront tenté cette année montrent à quel point cette réforme est mal faite, avec au passage un facture plus que salée pour un essai, et qu'à la rentrée 2014 tout ça ne soit plus qu'une mauvaise blague, un mauvais souvenir...

j'ai lu l'article dans le Figaro, oui faire du ping pong sans tables ni salle, comment dire, ça va être fastidieux...à moins que pdt les ateliers "créatifs" et "bois" on les fabrique? pis tiens prenons une vieille boite de camembert, un rouleau de PQ et fabriquons une raquette, ouaissssss!
avatar
Catsoune
Expert

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par Catsoune le Mer 21 Aoû 2013 - 10:41
Merci pour le lien.

Affligeant.

_________________
Les compliments, c'est comme le mascara, il en faut plusieurs couches.....
avatar
Catsoune
Expert

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par Catsoune le Mer 21 Aoû 2013 - 10:44
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:je ne suis pas concernée cette année, et heureusement quand je vois le foutoir....je croise les doigts que ceux qui auront tenté cette année montrent à quel point cette réforme est mal faite, avec au passage un facture plus que salée pour un essai, et qu'à la rentrée 2014 tout ça ne soit plus qu'une mauvaise blague, un mauvais souvenir...

j'ai lu l'article dans le Figaro, oui faire du ping pong sans tables ni salle, comment dire, ça va être fastidieux...à moins que pdt les ateliers "créatifs" et "bois" on les fabrique? pis tiens prenons une vieille boite de camembert, un rouleau de PQ et fabriquons une raquette, ouaissssss!

Je croise les doigts. Et les orteils. Et les pattes de ma Clafou!
avatar
Olympias
Prophète

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par Olympias le Mer 21 Aoû 2013 - 10:45
Catsoune, dans ce que tu appelles"les hautes sphères", politiques et certaines hauts fonctionnaires, on déteste l'école et tout ce qu'elle représente. D'un côté de l'échiquier c'est avec le voeu de la privatiser dans une optique ultra libérale, chaque parents faisant son marché (et venant ensuite se plaindre comme au SAP...mais ça a déjà commencé...). De l'autre, la volonté d'idéologiser la pédagogie (avec la complicité active de certains groupes...) et de détenir LA vérité éducative ( ceux qui sont opposés à des réformes absurdes ne sont que d'archaïques fâcheux).
Les deux bords se rejoignent en oeuvrant à la destruction du système et mettent leur précieuse progéniture dans le privé. C'est mon sentiment. Naturellement la communication"anti-profs" est un des éléments du processus...
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par Pseudo le Mer 21 Aoû 2013 - 11:06
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Catsoune, dans ce que tu appelles"les hautes sphères", politiques et certaines hauts fonctionnaires, on déteste l'école et tout ce qu'elle représente. D'un côté de l'échiquier c'est avec le voeu de la privatiser dans une optique ultra libérale, chaque parents faisant son marché (et venant ensuite se plaindre comme au SAP...mais ça a déjà commencé...). De l'autre, la volonté d'idéologiser la pédagogie (avec la complicité active de certains groupes...) et de détenir LA vérité éducative ( ceux qui sont opposés à des réformes absurdes ne sont que d'archaïques fâcheux).
Les deux bords se rejoignent en oeuvrant à la destruction du système et mettent leur précieuse progéniture dans le privé. C'est mon sentiment. Naturellement la communication"anti-profs" est un des éléments du processus...
Je ne pense même pas qu'ils détestent l'école, ni rien d'ailleurs. L'école, comme n'importe quoi d'autre (la sécurité, la santé, etc...) ne sont que des abstractions qui leur servent d'ingrédients pour leur tambouille politique. Seules les occupent les élections, leur coteries, et leur gloriole personnelle. Le reste, ils s'en tapent comme de leur première cravate.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
Contenu sponsorisé

Re: Rythmes scolaires : A Paris, tout va de mieux en mieux - ou presque...

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum