Maryline Baumard, "L'école : le défi de la gauche - La première rentrée de Vincent Peillon", Plon.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Maryline Baumard, "L'école : le défi de la gauche - La première rentrée de Vincent Peillon", Plon.

Message par Lefteris le Dim 25 Aoû 2013 - 23:03

@Aurore a écrit:Je constate que Lefteris est dans une forme olympique ce soir ! Razz
j'ai pas mal pédalé ces jours-ci,   en effet  . Mon esprit cogite quand les jambes le portent Very Happy
En fait, j'enfonce des portes ouvertes, mais il est des choses qu'il est bon de rappeler, entre deux délires de propagande des gens "autorisés".

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maryline Baumard, "L'école : le défi de la gauche - La première rentrée de Vincent Peillon", Plon.

Message par Employé oxymorique le Dim 25 Aoû 2013 - 23:12

Lefteris : veneration 

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.

Employé oxymorique
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maryline Baumard, "L'école : le défi de la gauche - La première rentrée de Vincent Peillon", Plon.

Message par Adso le Dim 25 Aoû 2013 - 23:26

Superbe analyse Lefteris, c'est malheureusement ce qui me désespère. Quand est-ce qu'on fait la révolution!!! Pour que ça bouge enfin; que les gens se réveillent! chevalier

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maryline Baumard, "L'école : le défi de la gauche - La première rentrée de Vincent Peillon", Plon.

Message par Aurore le Dim 25 Aoû 2013 - 23:32

@Lefteris a écrit:
@Aurore a écrit:Je constate que Lefteris est dans une forme olympique ce soir ! Razz
j'ai pas mal pédalé ces jours-ci  en effet  Very Happy
Je vois ça... Laughing 
Sinon, pour donner un élément de réponse supplémentaire à PP : les enseignants dépendant de la FPT disposent (parfois, c'est variable selon les mairies) d'un régime indemnitaire - l'équivalent d'un petit 13e mois, ça ne va donc pas chercher très loin... - dont ne bénéficient pas les collègues de l'EN. En revanche, le poids de la hiérarchie et des politiques locaux se fait sentir bien davantage et il n'y a aucun contrepouvoir. Les syndicats sont divisés et quasi inexistants ; quant à l'inspection, elle est en voie d'extinction et très largement aux ordres.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maryline Baumard, "L'école : le défi de la gauche - La première rentrée de Vincent Peillon", Plon.

Message par Aurore le Dim 25 Aoû 2013 - 23:41

@Adso a écrit:Superbe analyse Lefteris, c'est malheureusement ce qui me désespère. Quand est-ce qu'on fait la révolution!!! Pour que ça bouge enfin; que les gens se réveillent! chevalier
Ce n'est pas gagné. A supposer que "les gens se réveillent" (pas demain la veille : il faudrait un choc à l'espagnole ou à la grecque pour qu'il se passe éventuellement quelque chose), il y a trop d'intérêts particuliers en jeu du côté de ce ceux qui, consciemment ou non, jouent le rôle de "force de proposition" face aux ministères successifs.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maryline Baumard, "L'école : le défi de la gauche - La première rentrée de Vincent Peillon", Plon.

Message par Adso le Dim 25 Aoû 2013 - 23:48

Pourquoi pas une "révolution" médiatique?? Le pouvoir de mobilisation des moyens de communication, la presse, les parents d'élève... Au moins faire émerger l'idée que nous ne sommes pas obligés de nous résigner, que nous ne sommes pas obligés d'obéir : prenons exemple sur nos élèves ! Wink

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maryline Baumard, "L'école : le défi de la gauche - La première rentrée de Vincent Peillon", Plon.

Message par Olympias le Dim 25 Aoû 2013 - 23:52

Sauf que les médias ne sont pas de notre côté...

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maryline Baumard, "L'école : le défi de la gauche - La première rentrée de Vincent Peillon", Plon.

Message par Adso le Lun 26 Aoû 2013 - 0:10

 D'après mon expérience, beaucoup de parents ignorent ce qui se trame véritablement dans les coulisses de notre métier. En particulier ce qui menace les disciplines. Donc peut-être simplement faire savoir...Sad 

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maryline Baumard, "L'école : le défi de la gauche - La première rentrée de Vincent Peillon", Plon.

Message par Olympias le Lun 26 Aoû 2013 - 0:12

@Adso a écrit: D'après mon expérience, beaucoup de parents ignorent ce qui se trame véritablement dans les coulisses de notre métier. En particulier ce qui menace les disciplines. Donc peut-être simplement faire savoir...Sad 
Bcp de parents écoutent les discours de la FCPE....et luttent ainsi contre les intérêts de leurs enfants...
Je suis d'accord avec toi, mais comment toucher ceux que nous ne voyons jamais ??

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maryline Baumard, "L'école : le défi de la gauche - La première rentrée de Vincent Peillon", Plon.

Message par Adso le Lun 26 Aoû 2013 - 0:24

Acceptant l'aide des parents volontaires pour encadrer des sorties ou les activités informatiques, utiliser le bouche à oreille. Ne manquer aucune occasion d'en parler autour de soi..le plus possible.

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maryline Baumard, "L'école : le défi de la gauche - La première rentrée de Vincent Peillon", Plon.

Message par Cath le Lun 26 Aoû 2013 - 10:30

@Paratge a écrit:Faut rappeler la pseudo-revalorisation Allègre-PS.
Création de l'ISOE, la même pour tous, ne devant pas être prise au départ pour la pension de retraite.

Un bel entubage qu'Allègre et le PS ont présenté comme une avancée décisive. Allègre a vécu ça comme une atteinte à sa majesté, il avait voulu se venger en baissant la rémunération des heures sup' !
Vous avez dit déclassement ?
Le dévouement ne s'achète pas. Very Happy
De mémoire, la création de l'isoe, c'est 1989 et Jospin...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maryline Baumard, "L'école : le défi de la gauche - La première rentrée de Vincent Peillon", Plon.

Message par retraitée le Lun 26 Aoû 2013 - 11:29

Comment toucher les parents et les autres, alors que les enseignants eux-mêmes se comportent comme des moutons?

On a beau informer sur les forums, dans les salles des profs, ils ne râlent que quand ils prennent la réalité dans la tronche, et se contentent souvent de râler.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maryline Baumard, "L'école : le défi de la gauche - La première rentrée de Vincent Peillon", Plon.

Message par Lefteris le Lun 26 Aoû 2013 - 12:43

@retraitée a écrit:Comment toucher les parents et les autres, alors que les enseignants eux-mêmes se comportent comme des moutons?

On a beau informer sur les forums, dans les salles des profs, ils ne râlent que quand ils prennent la réalité dans la tronche, et se contentent souvent de râler.
Je suis assez d’accord avec toi, et ça ne s’arrange pas (« tu comprends, j’ai des frais … ») . je mettrais dans le sac les parents d’élèves, car après tout , l’école, ils devraient être concernés, et pas seulement par le poids des cartables ,  la cuisson à point de frites, et les sorties scolaires, qui reviennent sur le tapis dans les réunions.
Cela m’irrite parfois d’être un des rares à perdre ma journée de salaire , à payer une cotisation syndicale, pour des gens qui râlent plus que moi et seront bien touchés parce que plus jeunes  (on ne pourra plus me faire grand-chose, je suis presque au 11ème, et j’ai encore le temps de finir à la HC, même à l’usure …Very Happy ).  
Maintenant, de colère,  je pense ne plus faire que les grèves touchant à notre statut.  Un jour, je n’ai pas fait grève alors que ça touchait aux fermetures de postes et de classes , (c’était sous le marchand de shampoing). Les élèves surpris : « vous faites pas grève  cette fois ? ». Et moi, provocateur : « non, ça m’est égal, c’est à vos parents de bouger, je ne veux pas perdre ma journée de paie. Et de toute manière vous n’aimez pas l’école, ça devrait vous faire plaisir ».Twisted Evil

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum