Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Jean-François Copé cite le poème "Liberté" de Paul Eluard, "écrit en 1942".

par John le Dim 25 Aoû 2013 - 13:51
J'écoute le discours de JF Copé à Chateaurenard.

Dans un éloge de la liberté, il cite tout d'un coup le poète Paul Eluard, qui aurait "écrit en 1942" son poème "Liberté".

Ma question est : on sait que "Liberté" a été publié dans l'oeuvre Poésie et Vérité 1942, et que ce recueil a été publié aux Editions de minuit en 1942. Mais le rédacteur du discours de Jean-François Copé n'aurait-il pas commis la faute que font beaucoup de nos élèves, à savoir confondre la date de publication avec celle d'écriture ?

En effet, on apprend sur le site de la bibliothèque royale des Pays-Bas :
http://www.kb.nl/fr/collection-koopman/index/1951-1960/liberte-jecris-ton-nom
Le long poème Liberté, j'écris ton nom s'intitulait en fait simplement Liberté. Il s'agissait du premier poème du recueil Poésie et vérité (1942). Éluard l'avait écrit au cours de l'été 1941 et l'avait qualifié de 'poème de circonstance', car il exprime le sentiment d'espoir qui régnait à l'époque au sein du mouvement de lutte pour la libération. Le poème jouissait d'une popularité exceptionnelle. Le mot 'liberté' et le vers 'j'écris ton nom' qui y reviennent sans cesse provoquaient un tel renouveau d'espoir et d'enthousiasme que la RAF – l'armée de l'air britannique – en avait diffusé plusieurs milliers d'exemplaires dans toute la France.
S'il y a bien erreur, il est possible que la source s'en trouve ici... :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Libert%C3%A9_%28po%C3%A8me%29

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Jean-François Copé cite le poème "Liberté" de Paul Eluard, "écrit en 1942".

par User5899 le Dim 25 Aoû 2013 - 22:34
Je suppose qu'en citant ce long poème qui repose sur la répétition de "J'écris ton nom", monsieur Copé, fin rhéteur, a voulu rendre hommage à l'anaphore "moi président" de celui qui le débarrassa de Sarkozy Razz
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum