faire mieux écrire les élèves

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

faire mieux écrire les élèves

Message par Invité le Sam 14 Mar 2009 - 10:26

Je pense réfléchir à la meilleure méthode ou manière pour que les élèves écrivent mieux, sur tous les plans : vocabulaire choisi, construction des phrases, orthographe bien sûr. Je voudrais arriver à ce que l'écriture soit vraiment couplée à toutes les activités du français.
La difficulté est d'arriver à détailler, expliquer de manière claire les mécanismes qui font qu'on écrit bien. C'est relativement facile pour les procédés d'écriture, parce que l'on peut en trouver des exemples dans les textes, mais ce qui me paraît le plus difficile à aborder méthodiquement, c'est la syntaxe et le vocabulaire.
Pour apprendre aux enfants à bien écrire, il me semble qu'il y a trois principes :
- montrer à quel résultat il faut arriver, représenter l'exemple, le but à atteindre (partir des textes).
- détailler la démarche pour y arriver, essayer de la décomposer étape par étape (c'est là qu'il faut être soi-même super costaud - je m'y remets, je bosse même les grammaires de cycle 3 !).
- enfin, repérer chez l'élève ce qui bloque à tel moment, lui permettre d'aller un peu plus loin.

Ca va paraître bizarre, mais je réfléchis pas mal à la manière d'enseigner de ma prof de tai-chi, et cela part toujours de l'exemple montré : elle le fait, on regarde, elle le refait et montre exactement la décomposition du mouvement, très lentement, en commentant, en expliquant l'application martiale, enfin nous le faisons, elle regarde et corrige, une chose à la fois. C'est très efficace pour apprendre, et nous avons tous le sentiment de progresser, nous voyons devant nous le chemin à parcourir pour faire toujours mieux.
Qu'en pensez-vous ? Comment faire pour qu'ils écrivent enfin bien ? On finit par se sentir honteux ou humilié quand on voit ce que nos élèves nous produisent : ça m'a fait ça quand j'ai lu même les rédactions du brevet blanc de mes 3ème !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Invité le Sam 14 Mar 2009 - 11:44

Comment faites-vous pour développer leurs capacités d'écriture ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par marininha le Sam 14 Mar 2009 - 12:16

J'essaie de travailler en deux étapes: ils travaillent sur un premier jet (je les accompagne en classe). Je corrige tout en annotant très précisément. On retravaille en classe la reprise du texte. Je note en fonction du travail effectué (si ils ont fait des efforts pour enrichir leur texte). Honnêtement, c'est la première fois que je teste (1ere année en poste) et ça ne me semble pas terrible. Les élèves voudraient que tout soit très bon au premier jet et rechignent à reprendre leurs productions, ont du mal à prendre du recul. Et ça fait une sacré somme de travail (pour les corrections).
J'attends les suggestions parce que moi aussi j'ai honte des productions de mes 3e pale

marininha
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Invité le Sam 14 Mar 2009 - 13:18

Je constate aussi comme toi qu'il est extrêmement difficile de reprendre dans une copie tout ce qui ne va pas, notamment quand les connaissances qu'il faudrait pour se corriger n'ont pas encore été reprises en détail. Je me heurte souvent à ce type de problème. Sur un même texte, je ne peux pas remédier à tout ! Donc, déjà, il faut cibler exercice par exercice un point précis à retravailler...
Ensuite, cela ne vous frappe-t-il pas que les élèves font des phrases pauvres, dépourvues de caractérisation, de subordination, ne parlons pas de raffinements tels que propositions infinitives ou participiales... (en 3e, bien sûr !) ? Je me dis qu'il faut envisager un travail spécifique visant à leur faire produire des phrases plus élaborées dans leurs textes, une concordance des temps juste, en passant par des exercices intermédiaires plus modestes et en suivant une progression grammaticale sur l'année.
C'est là où tout se tient : les textes étudiés en classe, la grammaire, le vocabulaire, l'orthographe, la conjugaison !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par hophophop le Sam 14 Mar 2009 - 13:25

J'ai tenté l'année dernière ce que j'appelais des "exercices de style". Sur chaque texte étudié en lecture "approfondie" (j'aime pas trop le terme "analytique" en collège, car ça ne correspond pas à ce que je fais concrètement, je trouve que c'est bien trop lourd dans le cadre actuel de la séquence), je prenais une phrase complexe, littéraire, vraiment significative du "style" du texte si possible. Je la décomposais sur le plan grammatical / stylistique, puis je demandais de "fabriquer" une phrase selon le même modèle mais sur un tout autre thème. "A la façon de...", en quelque sorte... un peu ce que font parfois les PE en arts plastiques, ou encore les profs de langue, avec une structure de phrase à respecter...
Problème : j'ai pas du bien m'expliquer, parce que certains n'ont jms rien produit de concluant dans ces exercices de style. D'autres ont bien compris et cela a pu être occasionnellement bénéfique. Mais cette année là fut celle de mon congé mat', et ma remplaçante n'a pas poursuivi ce travail à peine amorcé en début d'année.

hophophop
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Eole le Sam 14 Mar 2009 - 14:02

A mon sens (ce n'est qu'un point de vue...), le problème de départ est que les élèves n'ont pas vraiment envie de produire un bon texte, ils se contentent du minimum : un accent oublié, une verbe mal accordé, une phrase mal construite, ce n'est pas grave pour eux parce qu'ils se disent qu'on les comprend de toute façon. A partir de là, retravailler un texte leur paraît un pensum faramineux...!

Je prends l'exemple des dictées par exemple ; parfois en guise de correction, je leur donne en polycopié le texte dicté mais truffé de fautes ; ils doivent prendre leur stylo rouge et corriger... Bien sûr, certains ne trouvent pas beaucoup de fautes, mais globalement, ils appliquent toutes les règles qu'ils n'ont pas respectées dans leur propre dictée ! Preuve qu'ils les connaissent. Résultat : finies les révisions sur les mots en -ail, -eur ou -té, et toutes ces règles qu'ils ont vues à peu 150 fois depuis le CE1.

Mais je m'égare. Pour moi donc, pour qu'ils écrivent bien, il faut qu'il y ait une part de défi ; la finalité, par exemple de voir son texte publié sur Internet ou affiché dans la couloir, la perspective de se lancer dans un grand projet comme l'écriture d'un roman en ont motivé plus d'un en ce qui me concerne... Ce n'est pas non plus miraculeux, mais bon, je trouve que ça marche mieux que lorsque je donne des rédacs "classiques", notés et ensuite oubliés au fond du classeur.

Eole
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Invité le Sam 14 Mar 2009 - 14:39

J'aime bien l'idée de l'exercice de style. Comme tu le présentes, cela n'a pas l'air trop lourd. Dans l'idéal, j'aimerais qu'ils fassent d'abord des phrases, puis un paragraphe.
C'est vrai aussi pour l'aspect "défi", toutefois, je trouve cela surtout valable pour les longs textes, l'invention d'une histoire complète, par exemple.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Invité le Sam 14 Mar 2009 - 19:21

Autre chose : pratiquez-vous des exercices d'imitation (pastiches, structure imposée) ? Il me semble que l'écriture avec contrainte formelle est souvent - et paradoxalement - libératrice, que cela aide les élèves à trouver des idées...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Invité le Sam 14 Mar 2009 - 19:39

J'ai fait ça lors de ma séquence sur la poésie lyrique et engagée. Les élèves devaient imiter un poème construit sur des anaphores, par exemple.
Ils ont beaucoup aimé ce jeu (je dis "jeu" parce que c'est ainsi qu'ils ont perçu l'exercice).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par arria le Sam 14 Mar 2009 - 20:06

je fonctionne aussi sur des va-et-vient des brouillons entre les élèves et moi, le seul hic dans mon cas c'est qu'ils ne tiennent pas compte de mes nots et ne retravaillent pas le brouillon
suis désespérée titanic

arria
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Eole le Sam 14 Mar 2009 - 21:30

Le pastiche est un bon exercice, d'autant que c'est souvent ce qu'on leur demande au bac...

Inspiré par une idée de projet autobiographique que j'ai vu dans la BDD, j'ai structuré ma séquence sur l'autobiographie un peu comme ça. Par exemple, on avait vu des avertissements au lecteur (Montaigne...), ils devaient écrire l'avertissement de leur propre autobiographie. Même chose avec "Gorge coupée" de Leiris (=> récit de blessure, d'accident), un extrait de Barjavel ( => souvenir d'école marquant), etc.

Eole
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Invité le Dim 15 Mar 2009 - 10:09

D'accord ; je retiens les exemples.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Amaliah le Dim 15 Mar 2009 - 10:18

Ecrire un poème à la manière de Rimbaud dans "Enfance" sur le thème de la vieillesse ou un autre thème de leur choix. Ça a bien marché.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Invité le Dim 15 Mar 2009 - 10:28

Merci Caro 11. Est-ce que tu arrives/ vous arrivez à bâtir une sorte de "système" pour les obliger à écrire plus et mieux, et à intégrer dans l'écriture les apprentissages de langue ? C'est un peu la question que je posais au départ. veneration

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Amaliah le Dim 15 Mar 2009 - 10:32

Je n'ai rien de très formailsé en fait. C'est en 6° que j'y arrive le mieux. Ecrire un portrait en imitant la structure d'un texte (Matilda), écrire le récit d'une tempête avec première phrase imposée, champ lexical à utiliser (dix lignes).
Avec les autres classes je tâtonne. En 4° j'ai donné des phrases imposées à réutiliser pour la lettre privée. Ce n'est qu'un exemple mais je serais contente d'avoir des exemples précis aussi.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par hophophop le Dim 15 Mar 2009 - 11:27

Autre chose que je fais mais qui est très chronophage et dont je ne suis pas sûre qu'elle soit vraiment bénéfique... (moi aussi je ta^tonne bcp) : environ tous les 10 jours, je prends 1/2 heure de cours pour les faire écrire. Petit exercice avec 1 ou 2 consignes assez précises, un peu comme Caro11... en rapport avec ce que l'on étudie ds la séquence, bien entendu. A la fin je ne ramasse pas (je n'aurais pas le temps de corriger de toute façon...) mais je demande à au moins 12 élèves de lire leur production. On analys ensemble oralement ce qui "va" et ce qui ne convient pas par rapport aux consignes de départ.

Bon, ça vaut ce que ça vaut... du coup je ne vois même pas les fautes d'orthographe. Pour certains, c'est libérateur de savoir que ce ne sera ni lu ni noté, pour d'autres à l'inverse c'est la porte ouverte au n'importe quoi et je dois les fouetter (au sens imagé, of course !) pour qu'ils bossent un peu pdt ce temps...

hophophop
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Invité le Dim 15 Mar 2009 - 12:27

Ou on peut noter avec un barême simple sur 10 ; je le fais parfois même sur 5 en 3e quand c'est la synthèse d'une question de cours.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Amaliah le Dim 15 Mar 2009 - 13:55

Pensez-vous qu'on pourrait ouvrir un post consacré aux sujets précis d'exercices d'écriture, du type de ceux qu'on a donnés plus haut mais de manière plus précise ? Ce serait comme un "réservoir" de sujets d'écriture par niveaux.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Abraxas le Dim 15 Mar 2009 - 14:07

Le dinosaure que je suis se souvient d'avoir fait, quand il était élève de Sixième, des "à la manière de" La Bruyère ("faites le portrait d'un vice quelconque en vous inspirant de Ménalque ou d'un autre…"). C'est très formateur, mais nous arrvions avec un niveau en français qui n'avait rien à vir avec celui des acuels élèves de Sixième.
Le problème, et je le dis tout haut (ce qui me procure plein d'amis Suspect ), c'est ce qui se fait en Primaire.
Par ailleurs, il faut leur apprendre à écrire non en leur donnant l'envie de s'exprimer (pourquoi diable auraient-ils envie de s'exprimer, à plus forte raison pour nous ?) mais en leur expliquant qu'il s'agit de conquérir l'Autre (le correcteur, le petit copain / pine, etc.). Qu'il faut parler la langue de l'autre — et même un peu plus. Son vocabulaire. Sa syntaxe. Ses idées.
Il faut arrêter de leur dire de s'exprimer, ou de chercher des idées. Ce sont les miennes, d'idées, que je veux lire dans les copies. En ce qui concerne le Français et la littérature, elles sont supérieures aux leurs.
Et être impitoyable — vraiment impitoyable — tant que ce n'est pas passé. Ça leur éviterait de se faire des idées sur leur valeur réelle. Cessez de noter ce qu'il y a dans les copies, et notez ce qui manque. On le fait couramment dans les classes supérieures, et ça marche drôlement bien : c'est fou ce que l'on se fait bien comprendre, le fouet à la main.
L'idée d'ouvrir un post sur le sujet est excellente, mais ce qu'il faudrait, c'est avoir quelque part sur le site une case "réservoir, qui ne dépendrait pas de l'actualité, où l'on pourrait stocker d'une façon ou d'une autre des docs intéressant les uns et les autres — parce que c'est fatigant, parfois, de passer sans cesse par la messagerie pour envoyer tel ou tel doc.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Amaliah le Dim 15 Mar 2009 - 14:16

C'est sûrement possible puisqu'il y a déjà une rubrique pour les citations ou les textes.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par retraitée le Dim 15 Mar 2009 - 15:52

@Abraxas a écrit:Le dinosaure que je suis se souvient d'avoir fait, quand il était élève de Sixième, des "à la manière de" La Bruyère ("faites le portrait d'un vice quelconque en vous inspirant de Ménalque ou d'un autre…"). C'est très formateur, mais nous arrvions avec un niveau en français qui n'avait rien à vir avec celui des acuels élèves de Sixième.
Le problème, et je le dis tout haut (ce qui me procure plein d'amis Suspect ), c'est ce qui se fait en Primaire.
Par ailleurs, il faut leur apprendre à écrire non en leur donnant l'envie de s'exprimer (pourquoi diable auraient-ils envie de s'exprimer, à plus forte raison pour nous ?) mais en leur expliquant qu'il s'agit de conquérir l'Autre (le correcteur, le petit copain / pine, etc.). Qu'il faut parler la langue de l'autre — et même un peu plus. Son vocabulaire. Sa syntaxe. Ses idées.
Il faut arrêter de leur dire de s'exprimer, ou de chercher des idées. Ce sont les miennes, d'idées, que je veux lire dans les copies. En ce qui concerne le Français et la littérature, elles sont supérieures aux leurs.
Et être impitoyable — vraiment impitoyable — tant que ce n'est pas passé. Ça leur éviterait de se faire des idées sur leur valeur réelle. Cessez de noter ce qu'il y a dans les copies, et notez ce qui manque. On le fait couramment dans les classes supérieures, et ça marche drôlement bien : c'est fou ce que l'on se fait bien comprendre, le fouet à la main.
L'idée d'ouvrir un post sur le sujet est excellente, mais ce qu'il faudrait, c'est avoir quelque part sur le site une case "réservoir, qui ne dépendrait pas de l'actualité, où l'on pourrait stocker d'une façon ou d'une autre des docs intéressant les uns et les autres — parce que c'est fatigant, parfois, de passer sans cesse par la messagerie pour envoyer tel ou tel doc.

Sans faire du "à la manière de", on peut commencer par des phrases et paragraphes d'imitation, ce que nous faisions à l'école primaire, et que j'ai fait pratiquer quand j'ai débuté, en 70.
Choisir une phrase ou un paragraphe d'auteur, bien écrit , le faire décortiquer (grammaire, groupes rythmiques, etc), puis demander à l'élève d'imiter cela en choisissant un autre thème.
Cela marchait fort bien, certes, en 70, les élèves avaient encore des bases, mais tous n'étaient pas des aigles!

Ce qui fonctionne aussi, c'est de leur faire rédiger leur "brouillon", puis de le leur faire enregistrer et réécouter. Les incohérences, répétitions, fautes de syntaxe, omission, cacophonies sautent "aux oreilles". Ensuite, on reprend pour améliorer. Le principal pb, c'est l'horaire insuffisant. On ne peut faire ce boulot qu'en groupe restreint, alors qu'autrefois, avec 9 heures prof et 6 heures de Td en 1/2 groupes, on pouvait se le permettre.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Invité le Dim 15 Mar 2009 - 16:18

@Abraxas a écrit:Le dinosaure que je suis se souvient d'avoir fait, quand il était élève de Sixième, des "à la manière de" La Bruyère ("faites le portrait d'un vice quelconque en vous inspirant de Ménalque ou d'un autre…"). C'est très formateur, mais nous arrvions avec un niveau en français qui n'avait rien à vir avec celui des acuels élèves de Sixième.
Le problème, et je le dis tout haut (ce qui me procure plein d'amis Suspect ), c'est ce qui se fait en Primaire.
Par ailleurs, il faut leur apprendre à écrire non en leur donnant l'envie de s'exprimer (pourquoi diable auraient-ils envie de s'exprimer, à plus forte raison pour nous ?) mais en leur expliquant qu'il s'agit de conquérir l'Autre (le correcteur, le petit copain / pine, etc.). Qu'il faut parler la langue de l'autre — et même un peu plus. Son vocabulaire. Sa syntaxe. Ses idées.
Il faut arrêter de leur dire de s'exprimer, ou de chercher des idées. Ce sont les miennes, d'idées, que je veux lire dans les copies. En ce qui concerne le Français et la littérature, elles sont supérieures aux leurs.
Et être impitoyable — vraiment impitoyable — tant que ce n'est pas passé. Ça leur éviterait de se faire des idées sur leur valeur réelle. Cessez de noter ce qu'il y a dans les copies, et notez ce qui manque. On le fait couramment dans les classes supérieures, et ça marche drôlement bien : c'est fou ce que l'on se fait bien comprendre, le fouet à la main.
L'idée d'ouvrir un post sur le sujet est excellente, mais ce qu'il faudrait, c'est avoir quelque part sur le site une case "réservoir, qui ne dépendrait pas de l'actualité, où l'on pourrait stocker d'une façon ou d'une autre des docs intéressant les uns et les autres — parce que c'est fatigant, parfois, de passer sans cesse par la messagerie pour envoyer tel ou tel doc.

Ca, j'adore ! Noter ce qui manque, en quelque sorte j'en tiens toujours compte dans un barême, en ne mettant que la moitié des points s'il n'y a pas les idées "attendues". Mais j'ai la faiblesse de consacrer quelques point à l'oiginalité des idées. Je n'aime pas non plus trouver les mêmes poncifs dans toutes les copies.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Invité le Dim 15 Mar 2009 - 16:19

Caro11 a écrit:C'est sûrement possible puisqu'il y a déjà une rubrique pour les citations ou les textes.

J'y ai pensé comme toi : peut-être une sous-rubrique dans la partie "devoirs" des ressources. Je vais voir ça avec John, c'est une bonne idée ! topela

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Carabas le Dim 15 Mar 2009 - 16:35

@lulamae a écrit:Ca va paraître bizarre, mais je réfléchis pas mal à la manière d'enseigner de ma prof de tai-chi, et cela part toujours de l'exemple montré : elle le fait, on regarde, elle le refait et montre exactement la décomposition du mouvement, très lentement, en commentant, en expliquant l'application martiale, enfin nous le faisons, elle regarde et corrige, une chose à la fois. C'est très efficace pour apprendre, et nous avons tous le sentiment de progresser, nous voyons devant nous le chemin à parcourir pour faire toujours mieux.

Non, ça ne me paraît pas bizarre : ma prof d'aïkido raisonne un peu comme toi : Elle considère que ce qu'elle apprend/comprend dans un domaine a un impact positif sur sa pratique d'aïkido et elle essaie de nous le transmettre, autrement. Ainsi, elle rapproche la musique et la natation de l'aïkido. (Et aussi les autres arts martiaux, y compris le taï chi). J'aime beaucoup cette façon de voir. En revanche, elle ne décompose pas trop les mouvements de peur qu'on intellectualise trop au lieu de "sentir". Au début j'avais du mal, maintenant, je vois, je suis, je "sens". J'ai conscience que si j'essaie d'intellectualiser, c'est que je bloque. Sinon, bien sûr, elle corrige, une chose à la fois.

Pour revenir au sujet, j'ai fait faire à une élève de 4e un pastiche de ce texte :

Julio Cortazar, Continuité des parcs

Il avait commencé à lire le roman quelques jours auparavant. Il l’abandonna à cause d’affaires urgentes et l’ouvrit de nouveau dans le train, en retournant à sa propriété. Il se laissait lentement intéresser par l’intrigue et le caractère des personnages. Ce soir-là, après avoir écrit une lettre à son fondé de pouvoir et discuté avec l’intendant une question de métayage, il reprit sa lecture dans la tranquillité du studio, d’où la vue s’étendait sur le parc planté de chênes. Installé dans son fauteuil favori, le dos à la porte pour ne pas être gêné par une irritante possibilité de dérangements divers, il laissait sa main gauche caresser de temps en temps le velours vert. Il se mit à lire les derniers chapitres. Sa mémoire retenait sans effort les noms et l’apparence des héros. L’illusion romanesque le prit presque aussitôt. Il jouissait du plaisir presque pervers de s’éloigner petit à petit, ligne après ligne, de ce qui l’entourait, tout en demeurant conscient que sa tête reposait commodément sur le velours du dossier élevé, que les cigarettes restaient à portée de sa main et qu’au -delà des grandes fenêtres le souffle du crépuscule semblait danser sous les chênes.

Phrase après phrase, absorbé par la sordide alternative où se débattaient les protagonistes, il se laissait prendre aux images qui s’organisaient et acquéraient progressivement couleur et vie. Il fut ainsi témoin de la dernière rencontre dans la cabane parmi la broussaille. La femme entra la première, méfiante. Puis vint l’homme le visage griffé par les épines d’une branche. Admirablement, elle étanchait de ses baisers le sang des égratignures. Lui, se dérobait aux caresses. Il n’était pas venu pour répéter le cérémonial d’une passion clandestine protégée par un monde de feuilles sèches et de sentiers furtifs. Le poignard devenait tiède au contact de sa poitrine. Dessous, au rythme du coeur, battait la liberté convoitée. Un dialogue haletant se déroulait au long des pages comme un fleuve de reptiles, et l’on sentait que tout était décidé depuis toujours. Jusqu’à ces caresses qui enveloppaient le corps de l’amant comme pour le retenir et le dissuader, dessinaient abominablement les contours de l’autre corps, qu’il était nécessaire d’abattre. Rien n’avait été oublié : alibis, hasards, erreurs possibles. À partir de cette heure, chaque instant avait son usage minutieusement calculé. La double et implacable répétition était à peine interrompue le temps qu’une main frôle une joue. Il commençait à faire nuit.

Sans se regarder, étroitement liés à la tâche qui les attendait, ils se séparèrent à la porte de la cabane. Elle devait suivre le sentier qui allait vers le nord. Sur le sentier opposé, il se retourna un instant pour la voir courir, les cheveux dénoués. À son tour, il se mit à courir, se courbant sous les arbres et les haies. À la fin, il distingua dans la brume mauve du crépuscule l’allée qui conduisait à la maison. Les chiens ne devaient pas aboyer et ils n’aboyèrent pas. À cette heure, l’intendant ne devait pas être là et il n’était pas là. Il monta les trois marches du perron et entra. À travers le sang qui bourdonnait dans ses oreilles, lui parvenaient encore les paroles de la femme. D’abord une salle bleue, puis un corridor, puis un escalier avec un tapis. En haut, deux portes. Personne dans la première pièce, personne dans la seconde. La porte du salon, et alors, le poignard en main, les lumières des grandes baies, le dossier élevé du fauteuil de velours vert et, dépassant le fauteuil, la tête de l’homme en train de lire un roman.

Julio Cortazar, « Continuidad de los Parques », Fin d’un jeu (1956), traduit de l’espagnol par C. et R. Caillois, Gallimard, 1963.

Après avoir analysé la structure du texte, ses ambiguïtés, etc. ,elle devait trouver un sujet équivalent et l'écrire. Ca a bien marché et l'a beaucoup intéressée. J'ignore dans quelle mesure ce travail est applicable en classe, mais je vous le soumets au cas où. Cette élève était intelligente, réceptive, mais de niveau très moyen en rédaction. Elle a vraiment fait un effort de rédaction et son travail était tout à fait correct (je l'ai un peu guidée, mais pour l'essentiel, elle s'est débrouillée seule.)

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: faire mieux écrire les élèves

Message par Invité le Dim 15 Mar 2009 - 16:48

On va prendre l'idée pour la rubrique "écriture". C'est étonnant que cela ait marché avec une élève moyenne, parce qu'à priori, j'aurais trouvé cela difficile, mais je crois qu'à force d'en faire de moins en moins, on n'ose plus être ambitieux pour les élèves, et c'est dommage ! On nous a tellement rebattu les oreilles de nous mettre à leur portée, ne pas les décourager, etc...
Et pour la prof d'aïkido, ce n'est pas HS, puisque j'avais commencé par ça : cela me frappe que partout ailleurs qu'en classe, on ait compris qu'un apprentissage se fasse lentement, effort après effort, et qu'on est récompensé par l'effort-même le plus souvent... En sport, musique, danse, c'est comme ça. Mais la différence, c'est que nous payons pour apprendre un sport et avons envie d'être là, les élèves, non !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum