Geneviève Fioraso fraîchement accueillie par le Medef.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Geneviève Fioraso fraîchement accueillie par le Medef.

Message par John le Sam 31 Aoû 2013 - 12:25

Applaudissements parsemés, et même quelques huées, ont accueilli les propos de la ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche à l'université d'été du Medef.

Geneviève Fioraso a "regardé la vérité en face" lorsqu’elle a reconnu que, malgré les bonnes prestations de nos chercheurs dans les revues scientifiques (6e rang mondial), nous sommes à un niveau affligeant en ce qui concerne la transformation de la recherche en innovations porteuses d’emplois. "Entre le 20e et le 25e rang mondial", selon elle, un niveau que certains ont qualifié de "Death Valley" (vallée de la mort). Un bilan que nous avions relaté ici. Le dispositif de ce débat permettant l’affichage de tweets, on a alors vu s’afficher, sous quelques ricanement, ce commentaire : " Y avait-t-il des cadavres de pigeons dans la Death Valley ?", allusion au mauvais traitement fiscal que le gouvernement a voulu faire, l’automne dernier, aux créateurs de start-up. La ministre ayant dit qu’elle a travaillé dans des start-up avant de prendre ses responsabilités ministérielles, cela lui a valu cet autre tweet moqueur : "Geneviève Fioraso a travaillé dans deux Sociétés d’Economie Mixte. Ce ne sont pas réellement des entreprises comme les autres." Et quand elle a expliqué que "c’est plus facile de redresser les finances publiques en période d’expansion qu’en stagnation", la salle lui a carrément réservé des huées.

Elle a obtenu ses meilleures approbations lorsqu’elle a rappelé sa bataille pour introduire l’utilisation de l’anglais dans certains cours d’université, notamment pour attirer des élites étrangères, qui composent 41% des effectifs en doctorat. Et en a profité aussi sec pour tancer les entreprises françaises encore très en retard pour l’accueil de jeunes dotés de doctorats, comme le font les allemands, le doctorat étant selon elle un facteur d’innovation. Elle a regretté que la France "reste un pays très binaire, opérant une coupure bien trop grande entre ses grandes écoles et son université, ce qui constitue un particularisme qui pèse beaucoup sur le moral des jeunes."
Extrait : http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20130828.OBS4639/genevieve-fioraso-boudee-par-les-chefs-d-entreprise.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum