François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par John le Dim 1 Sep 2013 - 12:07

http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20130830.OBS5040/si-l-on-ne-fait-rien-l-ecole-fonctionnera-comme-un-marche.html

Quelques extraits d'une interview de François Dubet :
L'aménagement des rythmes scolaires est une bonne chose, mais le fait de confier les enfants à des animateurs ne suffira pas à accroître les performances ; il faudrait aussi que les élèves aient plus de temps pour travailler. Ce qui passe par des jours de classe plus nombreux et moins chargés. Nous concentrons encore trop d'heures dans trop peu de journées. (...)

Recruter des professeurs va dans le bon sens, à condition qu'on leur demande de travailler autrement. Le coeur de l'affaire est la transformation des pédagogies, ce qui suppose des moyens, mais ne se limite pas à eux seuls. (...)

Pour être plus efficace, plutôt que d'être bâti comme un petit lycée, le collège devrait être le prolongement de l'école élémentaire, afin que les élèves ne passent pas brutalement d'un maître d'école à une dizaine de professeurs. Mais il semble extrêmement difficile d'opérer cette conversion, d'accentuer la polyvalence des professeurs de collège. (...)

Il faudrait développer la formation permanente, assouplir le jeu des filières, nous convaincre que la vie d'un individu n'est pas jouée à 17 ans avec ses résultats scolaires, et même cesser d'expliquer que tout est joué à 5 ans ! Comment avoir confiance en soi dans ces conditions ? Comment ne pas haïr l'école si on a échoué ? (...)

une formation professionnelle aurait exigé un modèle proche de celui des écoles d'ingénieurs par exemple. (...) On serait entré dans une école professionnelle à bac+1 ou bac+2 pour apprendre un métier. Or, dans cette réforme, le poids essentiel reste celui de la formation académique, qui, pour les enseignants du secondaire, fonde leur identité et leur légitimité. Nous savons bien que c'est très insuffisant. (...)

On pourrait imaginer plutôt des inspecteurs de la vie scolaire, plus proches des équipes éducatives et capables de les aider. Ou des enseignants confirmés qui consacreraient une partie de leur temps à cette activité de soutien et d'animation. De manière générale, on devrait circuler plus aisément dans le système : quarante ans à faire la même chose, c'est long. (...)

Peut-être faudrait-il s'interroger sur la double fonction du bac. D'un côté, c'est un certificat de fin d'études secondaires ; de l'autre, c'est un pré-concours de recrutement dans l'enseignement supérieur par le jeu des filières et des mentions. Pendant ce temps, 40% de l'enseignement supérieur sélectionne plus ou moins. Peut-être faudrait-il distinguer un jour ces deux fonctions du bac en laissant l'enseignement supérieur orienter et sélectionner sous réserve que tous les bacheliers aient une place. (...)

Certes, Vincent Peillon a organisé une grande consultation l'été dernier sur l'école, mais je pense qu'il pourrait en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes, pour redire que l'école n'appartient pas à ceux qui la font vivre et qui en vivent. (...)

Nous ne pourrons pas éternellement faire des promesses que nous ne tenons pas. (...)

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par kensington le Dim 1 Sep 2013 - 12:11

Il radote!


_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par John le Dim 1 Sep 2013 - 12:13

Il y a quelques éléments qui me semblent aller dans le bon sens, si on lit l'interview en détail.

Mais effectivement, beaucoup de choses me semblent invraisemblables ou suicidaires.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Ronin le Dim 1 Sep 2013 - 12:15

Ben c'est pas dur, tout est de la faute des profs. Supprimons les enseignants, une télé avec un dvd de l'inrp, ça fera des économies et une école résolument progressiste.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aurore le Dim 1 Sep 2013 - 12:16

Et moi qui me plaignais tantôt de l'absence de Dubet dans les médias... Very Happy 
Dubet a écrit:
Certes, Vincent Peillon a organisé une grande consultation l'été dernier sur l'école, mais je pense qu'il pourrait en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes, pour redire que l'école n'appartient pas à ceux qui la font vivre et qui en vivent. (...)

Un éclair de lucidité ? Razz 
Dubet a écrit:Peut-être faudrait-il distinguer un jour ces deux fonctions du bac en laissant l'enseignement supérieur orienter et sélectionner
Mais, mais... ne serait-il pas élitiste, finalement ? diable

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aurore le Dim 1 Sep 2013 - 12:16

@John a écrit:Il y a quelques éléments qui me semblent aller dans le bon sens, si on lit l'interview en détail.

Mais effectivement, beaucoup de choses me semblent invraisemblables ou suicidaires.
Comme, par exemple ?

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par John le Dim 1 Sep 2013 - 12:18

Sur les inspections, le recrutement à bac +2 et la nécessité de ne pas faire 40 ans la même chose.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aevin le Dim 1 Sep 2013 - 12:24

@John a écrit:Sur les inspections, le recrutement à bac +2 et la nécessité de ne pas faire 40 ans la même chose.
Pour toi, ce sont des choses invraisemblables ou suicidaires ?

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!

Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aurore le Dim 1 Sep 2013 - 12:25

Recruter à bac + 2 tout en maintenant les directives européennes (50% d'une classe d'âge au niveau Licence) accentuerait la baisse du niveau des futurs profs, déjà largement constatée.
Sur les inspections, le système actuel n'est pas parfait (inspecteurs aux ordres et promoteurs d'une pédagogie officielle), mais ce qu'il propose entre les lignes (avec une évaluation "des équipes" et non plus individuelles, et mise en place de personnels intermédiaires d'encadrement) me paraît pire.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par John le Dim 1 Sep 2013 - 12:25

@Aevin a écrit:
@John a écrit:Sur les inspections, le recrutement à bac +2 et la nécessité de ne pas faire 40 ans la même chose.
Pour toi, ce sont des choses invraisemblables ou suicidaires ?
Non, ça fait partie des éléments que je trouve intéressants : je répondais à la question d'Aurore.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aevin le Dim 1 Sep 2013 - 12:28

@John a écrit:
@Aevin a écrit:
@John a écrit:Sur les inspections, le recrutement à bac +2 et la nécessité de ne pas faire 40 ans la même chose.
Pour toi, ce sont des choses invraisemblables ou suicidaires ?
Non, ça fait partie des éléments que je trouve intéressants : je répondais à la question d'Aurore.
Ok, merci - tout en sachant que le recrutement à Bac+2 ne se limite pas à les recruter et à les mettre devant élèves, mais à leur faire faire des études dans une école du professorat. Cela ne conduirait donc pas à un abaissement du niveau des futurs profs.

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!

Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par John le Dim 1 Sep 2013 - 12:30

Tout dépend de ce qu'ils apprennent dans les ESPE, et de la manière dont les formateurs en ESPE seraient choisis :/

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Reine Margot le Dim 1 Sep 2013 - 12:30

Dans les ESPE il me semble qu'il s'agit d'une formation pédagogique et non disciplinaire, si? En ce cas, oui, les profs seront moins spécialistes de leur discipline, et donc moins compétents face aux élèves, même s'ils sauront sans doute mieux assurer la paix sociale dans les classes.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par John le Dim 1 Sep 2013 - 12:32

ils sauront sans doute mieux assurer la paix sociale dans les classes.
Si les ESPE aident au moins à enrichir les compétences d'un prof pour gérer sa classe, c'est déjà beaucoup. Mais le feront-elles ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Reine Margot le Dim 1 Sep 2013 - 12:33

Sans doute seront-ils instruits des précieux conseils de Sébastien Clerc Laughing

edit Non, bien sûr, mais on fera comme si, et on entérinera la mutation du métier de professeur vers celui d'éducateur qui évite d'ébruiter les vagues... Very Happy 

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Abraxas le Dim 1 Sep 2013 - 12:47

@John a écrit:
ils sauront sans doute mieux assurer la paix sociale dans les classes.
Si les ESPE aident au moins à enrichir les compétences d'un prof pour gérer sa classe, c'est déjà beaucoup. Mais le feront-elles ?
Allons, allons, John, pas de (fausse) naïveté. Par exemple, à Clermont-Ferrand, c'est l'inusable Roland Goigoux, qui se fit jadis virer de l'ESEN par Robien parce qu'il se faisait le propagandiste de la méthode Foucambert, qui aura la haute main sur l'ESPE d'Auvergne. Et ce sera partout pareil : l'Etat confie aux (IUFM)ESPE une formation dont il néglige en même temps de connaître les modalités — et l'identité de ceux qui s'y emploieront. C'est proprement dément.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Celeborn le Dim 1 Sep 2013 - 12:48

Recruter à bac+2 dans le système LMD me semble pour le moins irréalisable.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Lefteris le Dim 1 Sep 2013 - 13:04

Ce que ne comprend visiblement pas ou feint de ne pas comprendre ce monsieur, qui parle de toutes les matières sans en enseigner aucune, tel un nouveau Gorgias, c'est que c'est précisément tout ce qu'il appelle de ses voeux qui fait fuir du métier ceux qui n'y sont pas entrés et démotive ceux qui y sont : abandon de sa discipline au profit d'encadrement éducatif, ingérence des gens n'ayant rien à faire dans la matière et la conduite du cours (parents, élèves, CDE...) , horaires de présence au lieu de réfléchir, s'instruire , créer. Et passer encore plus de temps avec des élèves de plus en plus insupportables.

On remarquera d'ailleurs quelques phrases perfides comme "les préserve", ce qui sous-entend que ce serait désagréable mais bénéfique. On relèvera aussi le fort tropisme récurrent pour les méthodes managériales, même s'il prend des gants. En gros , il faudrait que la minorité qui a forcément raison (syndicats collabos réformistes, LA fédération de parents, les CDE cherchant à obliger à faire de la présence, de l'extra-pro...) puisse imposer d'en haut le diktat dont il serait l'initiateur.

Décidément, ça me donne de l'urticaire à la veille de la rentrée, alors que j'essaie péniblement de préparer quelque chose d'autre, ayant appris que je vais encore avoir la classe de pénibles.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aurore le Dim 1 Sep 2013 - 13:06

@Aevin a écrit:
@John a écrit:
@Aevin a écrit:Pour toi, ce sont des choses invraisemblables ou suicidaires ?
Non, ça fait partie des éléments que je trouve intéressants : je répondais à la question d'Aurore.
Ok, merci - tout en sachant que le recrutement à Bac+2 ne se limite pas à les recruter et à les mettre devant élèves, mais à leur faire faire des études dans une école du professorat. Cela ne conduirait donc pas à un abaissement du niveau des futurs profs.
Effectivement... à la condition expresse d'évacuer définitivement la notion même de "niveau" - et ça tombe bien, puisqu'il s'agit de l'un des fils conducteurs du discours des "pédagogues".
Si le malade a la fièvre, la solution est toute trouvée : casser le thermomètre.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par John le Dim 1 Sep 2013 - 13:07

@Celeborn a écrit:Recruter à bac+2 dans le système LMD me semble pour le moins irréalisable.
Il prend l'exemple des écoles d'ingénieurs, qui recrutent justement une bonne part de leurs élèves à bac +2. Disons que l'idée du pré-recrutement est ancienne, et qu'elle permettrait d'éviter des galères d'étudiants entre le bac et le bac +4.
Mais je ne dis pas que je milite ardemment pour cette solution : je dis juste que ce n'est pas un délire comme d'autres propositions qui elles me semblent vraiment invraisemblables.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Docteur OX le Dim 1 Sep 2013 - 13:08

une réponse dans les coms

Le Médecin de Molière se penchant sur son patient et prônant à l'anémique son unique remède : des saignées, encore des saignées !

Plus le pédagogisme inepte pourrit les programmes, moins les élèves trouvent intéressants l'école. On les comprend, quand au lieu de faire de la littérature, on leur fournit des recettes jargonnantes pleines de "champs lexicaux", "énoncés coupés" et "énoncés ancrés"... Quelle chance j'ai eu d'échapper à leur "maudairnitèèheu" ! Et que réclame Dubet, juché comme un dindon sur la chaire de Durkheim, trop haute pour lui ? Plus de pédagolisme. Si ça va mal, ce n'est pas qu'on en a fait trop, c'est qu'on n'en a pas encore fait assez !

En fait, à moins d'être idiot ou néolibéral, ce que nous vend ce type (qui en est à l'âge canonique de la retraite, comme les autres petits vieux de mai 68), c'est du Claude Allègre et du Ségolène Royal, la vaseline en plus et l'ultralibéral Didier Migaud comme caution... Laissons pépé radoter mais il faudra résister si jamais les tenants du nouvel ordre scolaire néolibéral tentent de vaseliner les enseignants.

Cela dit, je ne me fais pas trop de bile : Dubet est un naufrage à lui tout seul. Ce soi-disant spécialiste des "droits des élèves" ne s'est même pas aperçu que la France est le dernier pays d'Europe où, par exemple, l'orientation scolaire des élèves est juridiquement une décision des seuls parents et non du jeune... Il n'a jamais écrit une ligne là-dessus,

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par John le Dim 1 Sep 2013 - 13:10

l'orientation scolaire des élèves est juridiquement une décision des seuls parents et non du jeune
C'est de Rodolph Dumouch, ça, non ? ^^

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aurore le Dim 1 Sep 2013 - 13:12

@Lefteris a écrit:Ce que ne comprend visiblement pas ou feint de ne pas comprendre ce monsieur,  qui parle de toutes les matières sans en enseigner aucune, tel un nouveau Gorgias, c'est que c'est précisément tout ce qu'il appelle de ses voeux qui fait fuir du métier ceux qui n'y sont pas entrés et démotive ceux qui y sont :  abandon de sa discipline au profit d'encadrement éducatif, ingérence des gens n'ayant rien à faire dans la matière et la conduite du cours (parents, élèves, CDE...) , horaires de présence au lieu de réfléchir, s'instruire , créer. Et passer encore plus de temps avec des élèves de plus en plus insupportables.

On remarquera d'ailleurs quelques phrases perfides comme "les préserve", ce qui sous-entend que ce serait désagréable mais bénéfique. On relèvera aussi le fort tropisme récurrent pour les méthodes managériales, même s'il prend des gants. En gros , il faudrait que la minorité qui a forcément raison (syndicats collabos réformistes, LA fédération de parents, les CDE cherchant à obliger à  faire de la présence, de l'extra-pro...) puisse imposer d'en haut le diktat dont il serait l'initiateur.

Décidément, ça me donne de l'urticaire à la veille de la rentrée, alors que j'essaie péniblement de préparer quelque chose d'autre, ayant appris que je vais encore avoir la classe de pénibles.
+ 1000 !
Ses préconisations (en particulier la création d'un corps intermédiaire d'encadrement des profs) relèvent précisément du discours managerial évoqué ci-dessus. En outre, elles sont incompatibles avec la nature même du métier, tout comme avec les textes réglementaires (professeurs = catégorie A = tâches de conception).

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Reine Margot le Dim 1 Sep 2013 - 13:15

+1

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Employé oxymorique le Dim 1 Sep 2013 - 13:15

@Docteur OX a écrit:une réponse dans les coms

Le Médecin de Molière se penchant sur son patient et prônant à l'anémique son unique remède : des saignées, encore des saignées !

Plus le pédagogisme inepte pourrit les programmes, moins les élèves trouvent intéressants l'école. On les comprend, quand au lieu de faire de la littérature, on leur fournit des recettes jargonnantes pleines de "champs lexicaux", "énoncés coupés" et "énoncés ancrés"... Quelle chance j'ai eu d'échapper à leur "maudairnitèèheu" ! Et que réclame Dubet, juché comme un dindon sur la chaire de Durkheim, trop haute pour lui ? Plus de pédagolisme. Si ça va mal, ce n'est pas qu'on en a fait trop, c'est qu'on n'en a pas encore fait assez !

En fait, à moins d'être idiot ou néolibéral, ce que nous vend ce type (qui en est à l'âge canonique de la retraite, comme les autres petits vieux de mai 68), c'est du Claude Allègre et du Ségolène Royal, la vaseline en plus et l'ultralibéral Didier Migaud comme caution... Laissons pépé radoter mais il faudra résister si jamais les tenants du nouvel ordre scolaire néolibéral tentent de vaseliner les enseignants.

Cela dit, je ne me fais pas trop de bile : Dubet est un naufrage à lui tout seul. Ce soi-disant spécialiste des "droits des élèves" ne s'est même pas aperçu que la France est le dernier pays d'Europe où, par exemple, l'orientation scolaire des élèves est juridiquement une décision des seuls parents et non du jeune... Il n'a jamais écrit une ligne là-dessus,
Ahahah Laughing 

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.

Employé oxymorique
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum