François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Employé oxymorique le Dim 1 Sep 2013 - 13:15

@Docteur OX a écrit:une réponse dans les coms

Le Médecin de Molière se penchant sur son patient et prônant à l'anémique son unique remède : des saignées, encore des saignées !

Plus le pédagogisme inepte pourrit les programmes, moins les élèves trouvent intéressants l'école. On les comprend, quand au lieu de faire de la littérature, on leur fournit des recettes jargonnantes pleines de "champs lexicaux", "énoncés coupés" et "énoncés ancrés"... Quelle chance j'ai eu d'échapper à leur "maudairnitèèheu" ! Et que réclame Dubet, juché comme un dindon sur la chaire de Durkheim, trop haute pour lui ? Plus de pédagolisme. Si ça va mal, ce n'est pas qu'on en a fait trop, c'est qu'on n'en a pas encore fait assez !

En fait, à moins d'être idiot ou néolibéral, ce que nous vend ce type (qui en est à l'âge canonique de la retraite, comme les autres petits vieux de mai 68), c'est du Claude Allègre et du Ségolène Royal, la vaseline en plus et l'ultralibéral Didier Migaud comme caution... Laissons pépé radoter mais il faudra résister si jamais les tenants du nouvel ordre scolaire néolibéral tentent de vaseliner les enseignants.

Cela dit, je ne me fais pas trop de bile : Dubet est un naufrage à lui tout seul. Ce soi-disant spécialiste des "droits des élèves" ne s'est même pas aperçu que la France est le dernier pays d'Europe où, par exemple, l'orientation scolaire des élèves est juridiquement une décision des seuls parents et non du jeune... Il n'a jamais écrit une ligne là-dessus,
Ahahah Laughing 

Employé oxymorique
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Celeborn le Dim 1 Sep 2013 - 13:19

@John a écrit:
@Celeborn a écrit:Recruter à bac+2 dans le système LMD me semble pour le moins irréalisable.
Il prend l'exemple des écoles d'ingénieurs, qui recrutent justement une bonne part de leurs élèves à bac +2. 
Voilà qui risque de considérablement augmenter le nombre de classes préparatoires dans notes pays, si l'on respecte scrupuleusement les termes de la comparaison Smile.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Lefteris le Dim 1 Sep 2013 - 13:24

@Aurore a écrit:
@Lefteris a écrit:Ce que ne comprend visiblement pas ou feint de ne pas comprendre ce monsieur,  qui parle de toutes les matières sans en enseigner aucune, tel un nouveau Gorgias, c'est que c'est précisément tout ce qu'il appelle de ses voeux qui fait fuir du métier ceux qui n'y sont pas entrés et démotive ceux qui y sont :  abandon de sa discipline au profit d'encadrement éducatif, ingérence des gens n'ayant rien à faire dans la matière et la conduite du cours (parents, élèves, CDE...) , horaires de présence au lieu de réfléchir, s'instruire , créer. Et passer encore plus de temps avec des élèves de plus en plus insupportables.

On remarquera d'ailleurs quelques phrases perfides comme "les préserve", ce qui sous-entend que ce serait désagréable mais bénéfique. On relèvera aussi le fort tropisme récurrent pour les méthodes managériales, même s'il prend des gants. En gros , il faudrait que la minorité qui a forcément raison (syndicats collabos réformistes, LA fédération de parents, les CDE cherchant à obliger à  faire de la présence, de l'extra-pro...) puisse imposer d'en haut le diktat dont il serait l'initiateur.

Décidément, ça me donne de l'urticaire à la veille de la rentrée, alors que j'essaie péniblement de préparer quelque chose d'autre, ayant appris que je vais encore avoir la classe de pénibles.
+ 1000 !
Ses préconisations (en particulier la création d'un corps intermédiaire d'encadrement des profs) relèvent précisément du discours managerial évoqué ci-dessus. En outre, elles sont incompatibles avec la nature même du métier, tout comme avec les textes réglementaires (professeurs = catégorie A = tâches de conception).
J'en suis à un point où je finis par me demander si ce gars ne déclare pas la guerre aux enseignants, cherchant à les hérisser, parce qu'il se sait quand même rejeté, lui et ses théories. Ou alors il faut chercher loin, une vieille jalousie, un vieux refoulement face à des gens qui justement ont une vraie discipline, qu'il cherche à présenter comme inutile . De fait , je dis sans fausse modestie que je peux enseigner quelque chose, pas forcément comme il le voudrait , mais bon... Lui rien du tout.
C'est sûr qu'à bac + 1 suivi de quatre ans de pédagogisme, les enseignants seront drôlement calés, autant adpoter l'idée d'un autre grand penseur, qui demande le BAFA, ça sera plus économique.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aurore le Dim 1 Sep 2013 - 13:27

Dans le fond, à quelques détails près, ce qu'il préconise ressemble étrangement au récent constat de la Cour des Comptes, mais aussi... au projet éducatif de l'UMP ! Rolling Eyes 
Autrement dit, il matérialise l'articulation (pour ne pas dire la convergence) entre le discours pédago-égalitariste des sienseduk et le "pragmatisme" bien connu des libéraux. Ou bien entre le "sérieux de gauche" et la "droite moderne et humaniste".  Very Happy

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par John le Dim 1 Sep 2013 - 13:30

@Celeborn a écrit:
@John a écrit:
@Celeborn a écrit:Recruter à bac+2 dans le système LMD me semble pour le moins irréalisable.
Il prend l'exemple des écoles d'ingénieurs, qui recrutent justement une bonne part de leurs élèves à bac +2.
Disons que l'idée du pré-recrutement est ancienne, et qu'elle permettrait d'éviter des galères d'étudiants entre le bac et le bac +4.
Mais je ne dis pas que je milite ardemment pour cette solution : je dis juste que ce n'est pas un délire comme d'autres propositions qui elles me semblent vraiment invraisemblables. 
Voilà qui risque de considérablement augmenter le nombre de classes préparatoires dans notes pays, si l'on respecte scrupuleusement les termes de la comparaison Smile.
Je ne comprends pas du tout le raisonnement. Un bac+2 est un bac +2 : ça peut être deux ans de prépa, mais aussi deux ans de fac ou deux ans de BTS.
Il y a moins d'un élève ingénieur sur deux qui est issu d’une classe préparatoire aux grandes écoles. Il y a des très bons ingénieurs qui ont fait deux ans de licence, ou un DUT, ou un BTS avant d'aller en école d'ingénieurs.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Celeborn le Dim 1 Sep 2013 - 13:35

@John a écrit:Je ne comprends pas du tout le raisonnement. Un bac+2 est un bac +2 : ça peut être deux ans de prépa, mais aussi deux ans de fac ou deux ans de BTS.
Il y a moins d'un élève ingénieur sur deux qui est issu d’une classe préparatoire aux grandes écoles. Il y a des très bons ingénieurs qui ont fait deux ans de licence, ou un DUT, ou un BTS avant d'aller en école d'ingénieurs.
Donc on fait comme pour les écoles d'ingénieurs, mais sans faire comme pour les écoles d'ingénieur, en fait… En fait, la comparaison est juste stupide à la base, parce qu'un ingénieur et un prof, ça n'a pas grand chose à voir, et que 2 ans de licence (puisque a priori je ne pense pas qu'on crée des classes prépa, ou qu'on recrute massivement nos profs après un DUT ou un BTS) pour tous avant une formation « professionnalisante », c'est insuffisant.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par User5899 le Dim 1 Sep 2013 - 13:46

Je ne comprends pas comment on peut simplement concevoir qu'enseigner 40 ans équivaille à "faire 40 ans la même chose". Il faut vraiment ne pas savoir de quoi on parle (en d'autres termes, concernant Monsieur DUBET, c'est une forme de signature).

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aurore le Dim 1 Sep 2013 - 13:47

@Celeborn a écrit:
@John a écrit:Je ne comprends pas du tout le raisonnement. Un bac+2 est un bac +2 : ça peut être deux ans de prépa, mais aussi deux ans de fac ou deux ans de BTS.
Il y a moins d'un élève ingénieur sur deux qui est issu d’une classe préparatoire aux grandes écoles. Il y a des très bons ingénieurs qui ont fait deux ans de licence, ou un DUT, ou un BTS avant d'aller en école d'ingénieurs.
Donc on fait comme pour les écoles d'ingénieurs, mais sans faire comme pour les écoles d'ingénieur, en fait… En fait, la comparaison est juste stupide à la base, parce qu'un ingénieur et un prof, ça n'a pas grand chose à voir, et que 2 ans de licence (puisque a priori je ne pense pas qu'on crée des classes prépa, ou qu'on recrute massivement nos profs après un DUT ou un BTS) pour tous avant une formation « professionnalisante », c'est insuffisant.
veneration topela 

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Invité-B le Dim 1 Sep 2013 - 14:18

Cripure a écrit:Je ne comprends pas comment on peut simplement concevoir qu'enseigner 40 ans équivaille à "faire 40 ans la même chose". Il faut vraiment ne pas savoir de quoi on parle (en d'autres termes, concernant Monsieur DUBET, c'est une forme de signature).
Mais ouais, ne pas savoir que c'est 43 ans, il vit sous un rocher! Laughing

Invité-B
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Luigi_B le Dim 1 Sep 2013 - 14:27

C'est aussi l'avis de la Cour des Comptes, qui lie les "résultats insatisfaisants de l'école" à l'utilisation défaillante des moyens existants.

- C'est un fait ! On sait que des pays qui ont de meilleurs résultats scolaires que nous et autant d'inégalités sociales ne consacrent pas plus de ressources à l'éducation.
Eh bien non ce n'est pas un fait. furieux

Prenons les exemples de l'Allemagne et les Pays-Bas, cités par la Cour des comptes, et qui ont pratiquement les mêmes performances PISA que nous :

Dépenses annuelles des établissements d'enseignement par élève en 2009



Je me cite :

Pour des résultats scolaires dans la moyenne, la France dépense beaucoup moins jusqu’à la fin du premier cycle du secondaire que la moyenne des pays de l’OCDE. La moyenne de l’OCDE est en effet supérieure de 7% à la France (et celle de l’Union Européenne de 10,6%). En 2009 les dépenses annuelles des établissements d'enseignement par élève, tous services confondus aux Pays-Bas sont supérieures de 25% à celles de la France de la maternelle à la fin du premier cycle du secondaire, pour un score supérieur de 2,6% aux évaluations PISA 2009 : en quoi les Pays-Bas constituent-ils un modèle à suivre pour la France ?

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aurore le Dim 1 Sep 2013 - 16:51

En fait, pour Dubet, l'analogie avec les écoles d'ingénieurs n'a de sens que dans le contexte du langage sienseduk (tout le blabla sur "l'ingénierie de l'acte éducatif", etc...), d'où le rapprochement forcé avec les cursus des ingénieurs. On constate à quel point cet exemple est représentatif de la logique purement "administrative" et déconnectée de la réalité de tous ces prétendus "experts"... Rolling Eyes

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par John le Dim 1 Sep 2013 - 16:58

En fait, la comparaison est juste stupide à la base, parce qu'un ingénieur et un prof, ça n'a pas grand chose à voir, et que 2 ans de licence pour tous avant une formation « professionalisante », c'est insuffisant.
Tout dépend du contenu de la formation "professionalisante" : compléments disciplinaires + stages d'observation + pratique accompagnée, ce serait plus adapté qu'un cursus strictement disciplinaire (master recherche en géologie) ou un cursus comprenant des mois de pédagogisme vain.
Et tout dépend aussi des deux ans de licence : ils peuvent donner une formation disciplinaire solide avant d'être complétés par les trois ans de formation en pré-recrutement.
Il fut un temps où les IPES recrutaient à Bac +1.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Lefteris le Dim 1 Sep 2013 - 16:59

@Aurore a écrit:En fait, pour Dubet, l'analogie avec les écoles d'ingénieurs n'a de sens que dans le contexte du langage sienseduk (tout le blabla sur "l'ingénierie de l'acte éducatif", etc...), d'où le rapprochement forcé avec les cursus des ingénieurs. On constate à quel point cet exemple est représentatif de la logique purement "administrative" et déconnectée de la réalité de tous ces prétendus "experts"... Rolling Eyes
Par cette analogie , Dubet pense peut-être faire accéder les professeurs à un traitement égal à celui des ingénieurs, pour restaurer l'attrait du métier. araignée 

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aurore le Dim 1 Sep 2013 - 17:02

@John a écrit:
En fait, la comparaison est juste stupide à la base, parce qu'un ingénieur et un prof, ça n'a pas grand chose à voir, et que 2 ans de licence pour tous avant une formation « professionalisante », c'est insuffisant.
Tout dépend du contenu de la formation "professionalisante" : compléments disciplinaires + stages d'observation + pratique accompagnée, ce serait plus adapté qu'un cursus strictement disciplinaire (master recherche en géologie) ou un cursus comprenant des mois de pédagogisme vain.
Et tout dépend aussi des deux ans de licence : ils peuvent donner une formation disciplinaire solide avant d'être complétés par les trois ans de formation en pré-recrutement.
Il fut un temps où les IPES recrutaient à Bac +1.
Nous sommes bien d'accord John... sauf que ça ne correspond ni au contenu effectif des préconisations de Dubet, ni à la politique des ministères successifs.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aurore le Dim 1 Sep 2013 - 17:05

@Lefteris a écrit:
@Aurore a écrit:En fait, pour Dubet, l'analogie avec les écoles d'ingénieurs n'a de sens que dans le contexte du langage sienseduk (tout le blabla sur "l'ingénierie de l'acte éducatif", etc...), d'où le rapprochement forcé avec les cursus des ingénieurs. On constate à quel point cet exemple est représentatif de la logique purement "administrative" et déconnectée de la réalité de tous ces prétendus "experts"... Rolling Eyes
Par cette analogie , Dubet pense peut-être faire accéder les professeurs à un traitement égal à celui des ingénieurs, pour restaurer l'attrait du métier.  araignée 
Même pas : l'attractivité du métier a déjà été restaurée, qu'on se le dise ! diable 

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/08/30/le-recrutement-de-43-500-enseignants-confirme-l-attrait-retrouve-du-metier_3468917_3224.html
http://www.neoprofs.org/t64189-le-monde-titre-le-recrutement-de-43-500-enseignants-confirme-l-attrait-retrouve-du-metier#2131865

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par JPhMM le Dim 1 Sep 2013 - 17:10

Un recrutement des profs à Bac +2, sachant que pour lui, « les diplômes devraient être plus un droit que le résultat d’un contrôle sur l’apprentissage scolaire » (L’École des chances), cela donne la perspective d'un niveau d'ensemble pour le moins effrayant.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aurore le Dim 1 Sep 2013 - 17:24

@JPhMM a écrit:Un recrutement des profs à Bac +2, sachant que pour lui, « les diplômes devraient être plus un droit que le résultat d’un contrôle sur l’apprentissage scolaire » (L’École des chances), cela donne la perspective d'un niveau d'ensemble pour le moins effrayant.
Une perle comme on n'en fait plus ! yesyes lol! 
Et pour les médecins, ça marche aussi ? chat 

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Daphné le Dim 1 Sep 2013 - 17:35

@JPhMM a écrit:Un recrutement des profs à Bac +2, sachant que pour lui, « les diplômes devraient être plus un droit que le résultat d’un contrôle sur l’apprentissage scolaire » (L’École des chances), cela donne la perspective d'un niveau d'ensemble pour le moins effrayant.
Je sens que je vais passer l'agreg moi lol! 

Spoiler:
Qui a dit "c'est pas un droit ?? Laughing 

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par JPhMM le Dim 1 Sep 2013 - 17:41

@Aurore a écrit:
@JPhMM a écrit:Un recrutement des profs à Bac +2, sachant que pour lui, « les diplômes devraient être plus un droit que le résultat d’un contrôle sur l’apprentissage scolaire » (L’École des chances), cela donne la perspective d'un niveau d'ensemble pour le moins effrayant.
Une perle comme on n'en fait plus ! yesyes lol! 
Et pour les médecins, ça marche aussi ? chat 
Même pour les pilotes de ligne professeur 
Et même pour les MCF en sociologie (j'allais ajouter « ah non pardon là c'est déjà le cas » mais finalement je l'ai pas fait. Le début de la sagesse sans doute. Razz  )

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aurore le Dim 1 Sep 2013 - 17:54

@JPhMM a écrit:Un recrutement des profs à Bac +2, sachant que pour lui, « les diplômes devraient être plus un droit que le résultat d’un contrôle sur l’apprentissage scolaire » (L’École des chances), cela donne la perspective d'un niveau d'ensemble pour le moins effrayant.
Émanant exclusivement d'un groupe dont les intérêts sont bien circonscrits par la sociologie, la notion de "niveau", devenue obsolète, est désormais à proscrire. Une évaluation véritablement objective n'est aujourd'hui possible que dans le cadre d'une démarche de contractualisation mise en place entre l'élève et le professeur ; l'élève au centre fixe ainsi lui-même ses objectifs pédagogiques. C'est à ce prix qu'on se donnera enfin les moyens de parvenir à la réussite de tous.
Autrement dit : nous n'avons pas à nous demander si les objectifs ont été atteints, dans la mesure où il n'y a plus d'objectifs.

Spoiler:
Véridique ! Razz 

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par JPhMM le Dim 1 Sep 2013 - 17:57

Corollaire : L'élève n'a plus d'objectifs à fixer, il n'a donc plus rien à atteindre. CQFD.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aurore le Dim 1 Sep 2013 - 17:59

Autre corollaire (ne contredit en rien tout ce qui précède...) : "le niveau monte". Razz 

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par JPhMM le Dim 1 Sep 2013 - 18:01

@Aurore a écrit:Autre corollaire (ne contredit en rien tout ce qui précède...) : "le niveau monte". Razz 
Évidemment, puisqu'ils ont tous les diplômes auxquels ils ont droit.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par User5899 le Dim 1 Sep 2013 - 18:03

@Aurore a écrit:
@JPhMM a écrit:Un recrutement des profs à Bac +2, sachant que pour lui, « les diplômes devraient être plus un droit que le résultat d’un contrôle sur l’apprentissage scolaire » (L’École des chances), cela donne la perspective d'un niveau d'ensemble pour le moins effrayant.
Émanant exclusivement d'un groupe dont les intérêts sont bien circonscrits par la sociologie, la notion de "niveau", devenue obsolète, est désormais à proscrire. Une évaluation véritablement objective n'est aujourd'hui possible que dans le cadre d'une démarche de contractualisation mise en place entre l'élève et le professeur ; l'élève au centre fixe ainsi lui-même ses objectifs pédagogiques. C'est à ce prix qu'on se donnera enfin les moyens de parvenir à la réussite de tous.
Autrement dit : nous n'avons pas à nous demander si les objectifs ont été atteints, dans la mesure où il n'y a plus d'objectifs.

Spoiler:
Véridique ! Razz 
Avec des conneries pareilles, j'aurais fait le tapin, moi.
Bon, si ça se trouve, ça m'aurait plu Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par JPhMM le Dim 1 Sep 2013 - 18:08

Cripure a écrit:
@Aurore a écrit:
@JPhMM a écrit:Un recrutement des profs à Bac +2, sachant que pour lui, « les diplômes devraient être plus un droit que le résultat d’un contrôle sur l’apprentissage scolaire » (L’École des chances), cela donne la perspective d'un niveau d'ensemble pour le moins effrayant.
Émanant exclusivement d'un groupe dont les intérêts sont bien circonscrits par la sociologie, la notion de "niveau", devenue obsolète, est désormais à proscrire. Une évaluation véritablement objective n'est aujourd'hui possible que dans le cadre d'une démarche de contractualisation mise en place entre l'élève et le professeur ; l'élève au centre fixe ainsi lui-même ses objectifs pédagogiques. C'est à ce prix qu'on se donnera enfin les moyens de parvenir à la réussite de tous.
Autrement dit : nous n'avons pas à nous demander si les objectifs ont été atteints, dans la mesure où il n'y a plus d'objectifs.

Spoiler:
Véridique ! Razz 
Avec des conneries pareilles, j'aurais fait le tapin, moi.
Bon, si ça se trouve, ça m'aurait plu Rolling Eyes
D'autant que le taupin MSKOH. professeur

Edit : comment ça j'ai lu trop vite ? heu Razz 

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet dans le Nouvel Observateur : Vincent Peillon devrait "en appeler plus nettement encore aux parents, aux associations et organisations minoritaires mais réformistes".

Message par Aurore le Dim 1 Sep 2013 - 19:27

Cripure a écrit:
@Aurore a écrit:
@JPhMM a écrit:Un recrutement des profs à Bac +2, sachant que pour lui, « les diplômes devraient être plus un droit que le résultat d’un contrôle sur l’apprentissage scolaire » (L’École des chances), cela donne la perspective d'un niveau d'ensemble pour le moins effrayant.
Émanant exclusivement d'un groupe dont les intérêts sont bien circonscrits par la sociologie, la notion de "niveau", devenue obsolète, est désormais à proscrire. Une évaluation véritablement objective n'est aujourd'hui possible que dans le cadre d'une démarche de contractualisation mise en place entre l'élève et le professeur ; l'élève au centre fixe ainsi lui-même ses objectifs pédagogiques. C'est à ce prix qu'on se donnera enfin les moyens de parvenir à la réussite de tous.
Autrement dit : nous n'avons pas à nous demander si les objectifs ont été atteints, dans la mesure où il n'y a plus d'objectifs.

Spoiler:
Véridique ! Razz 
Avec des conneries pareilles, j'aurais fait le tapin, moi.
Bon, si ça se trouve, ça m'aurait plu Rolling Eyes
C'est un projet comme un autre... d'ailleurs, de nombreux khollègues de ma connaissance en raffolent ! araignée

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum