La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Nadejda le Mer 4 Sep 2013 - 20:16

@Robin a écrit:
@Padre P. Lucas a écrit:
@Celadon a écrit:Pour la mention du suicide de Pierre Jacque sur RMC, c'est ici à 36 minutes :
http://podcast.rmc.fr/channel36/20130904_gg_1.mp3

On y entend l'interview d'un collègue de Pierre Jacque (Snes), l'intervention de Jean-Paul Brighelli, puis la réaction de Sylvain Grandserre.
Saluons au passage la clairvoyance de Grandserre, comme l'écrit un ami (qui a été éloigné de ce forum  No) "Il est des pédagogistes qui commencent à comprendre qu'ils ont servi de paravent à la technostructure bureaucratique et autoritaire - est c'est bien elle que met en cause notre collègue dans sa dernière lettre."
J'établissais tout l 'heure une comparaison entre les enseignants et les Juifs, l"Educ. nat. et le système concentrationnaire. J'ai oublié de rappeler que le système fonctionnait parce qu'il y avait des kapos qui servaient d'intermédiaire entre la direction du camp et les autres prisonniers. On me rapporte que c'est devenu la règle dans certains Établissements et qu'il faut faire très attention à ce que l'on dit en sdp. parce qu'il y a des oreilles qui traînent et des bouches qui font "remonter".  Non, ça n'est pas de la paranoïa, c'est une confidence d'une collègue en exercice et tout ce qu'il y a de plus dans son bon sens. En ce qui concerne Sylvain Grandserre, tant mieux si le "désobéisseur" s'est aperçu de sa complicité. A tout pécheur miséricorde. On aimerait bien entendre aussi Meirieu, Dubet, Gabriel Cohn-Bendit (dont les parents étaient parait-il amis avec Hannah Arendt). et les autres "paravents".
http://blogs.mediapart.fr/blog/marie-cosnay/030913/alors-leducation-nationale

Mais quelque chose de bien plus important a changé, en très peu de temps : il y a quelques années nous n'allions pas au travail, je crois, en sachant que nous étions soupçonnés. Soupçonnés de quelque chose d'indicible, de flou.
Ce qui est arrivé dans nos vies de profs, c'est ce soupçon.
[...] ce qui se passe pour nous, je veux dire les profs. Que l'on veut saisir là, clouer. Que l'on veut tenir dans la caserne. Quelle peur, quelle peur s'exprime là : la peur qu'on s'échappe, la peur qu'on n'y tienne plus, à l'école, qu'on n'y tienne plus du tout, à la réussite de tous et à ce qui nous a fait rêver et nous lever le matin. Il faut alors y aller par la brimade. Vous mangerez ici. Vous resterez jusqu'à 17 heures. Je vous attaque le mardi (sic). Etc. Il est question d'attaquer.

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par User5899 le Mer 4 Sep 2013 - 22:23

@Reine Margot a écrit:
@Dani a écrit:
@Reine Margot a écrit:Moi j'ai fait toutes les manifs et toutes les grèves quand j'étais prof, et malheureusement les deux partis de gouvernement, chacun à sa manière, dénaturent l'essence de ce métier par leurs réformes successives. A un moment on se dit qu'on a fait ce qu'on pouvait. On est bien obligés d'appliquer la loi, en tant que fonctionnaire, même en s'étant battu avant qu'elle passe.
L'horizon politique se limiterait aux deux partis de gouvernement ?
Non, mais Mélenchon et son admiration de la Chine et de Castro, ou le NPA, ou encore LO, qui peut y croire, et qui a envie de les voir vraiment aux affaires?
Moi, j'ai vraiment envie de voir Mélenchon aux affaires.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par User5899 le Mer 4 Sep 2013 - 22:24

@Reine Margot a écrit:
@Dani a écrit:Tu maîtrises bien tes clichés, Majesté.
Ce n'est pas la peine de m'appeler Majesté lorsqu'on n'est pas d'accord. Mélenchon soutient Castro et la Chine, c'est vrai. Le facteur, je l'ai vu s'emporter devant un historien qui rappelait que Che Guevara avait aussi tué pas mal de monde lui-même, il n'aimait pas l'analyse historique nuançant son admiration...Quand à LO j'en ai fréquenté il n'y a pas longtemps, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il vaut mieux ne pas critiquer Trotski...

Sinon je retourne la question: voyez-vous actuellement un parti politique nous proposant un horizon politique intéressant?
Oui. Le parti de gauche.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par User5899 le Mer 4 Sep 2013 - 22:26

@Dani a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Dani a écrit:Et la minute de silence, c'est plat ?
Décidément vous avez l'art (si le mot signifie encore quelque chose ici) de ne jamais répondre aux questions qui vous sont posées, et de toujours écarter la réponse d'autrui par une pirouette des plus communes.
Je demande très officiellement : Qui ici a vécu  dans son étable une minute de silence suite au suicide de notre collègue  ?

Qui a quelque chose a dire sur l'attitude de mon ptit chef qui a quitté la salle des professeurs ?
Vous savez, sur ce forum, on dit des choses parfois intelligentes, mais sans se forcer à adopter le ton du commissaire politique. Vous devriez essayer Smile

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par John le Mer 4 Sep 2013 - 22:27

J'établissais tout l 'heure une comparaison entre les enseignants et les Juifs, l"Educ. nat. et le système concentrationnaire.
Non, là franchement je ne suis pas d'accord. Ca me semble excessif et tout à fait hors de propos.
Je comprends la logique qui amène à se poser la question, mais la simple idée de comparer les deux situations totalement différentes me semble absolument aberrante, injurieuse pour les supérieurs des premiers, et insultante pour la mémoire des seconds.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Nadejda le Mer 4 Sep 2013 - 22:31

@John a écrit:
J'établissais tout l 'heure une comparaison entre les enseignants et les Juifs, l"Educ. nat. et le système concentrationnaire.
Non, là franchement je ne suis pas d'accord. Ca me semble excessif et tout à fait hors de propos.
Je comprends la logique qui amène à se poser la question, mais la simple idée de comparer les deux situations totalement différentes me semble absolument aberrante, injurieuse pour les supérieurs des premiers, et insultante pour la mémoire des seconds.
+1 Ça me gêne beaucoup aussi...

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Condorcet le Jeu 5 Sep 2013 - 0:09

@Robin a écrit:
@Padre P. Lucas a écrit:
@Celadon a écrit:Pour la mention du suicide de Pierre Jacque sur RMC, c'est ici à 36 minutes :
http://podcast.rmc.fr/channel36/20130904_gg_1.mp3

On y entend l'interview d'un collègue de Pierre Jacque (Snes), l'intervention de Jean-Paul Brighelli, puis la réaction de Sylvain Grandserre.
Saluons au passage la clairvoyance de Grandserre, comme l'écrit un ami (qui a été éloigné de ce forum  No) "Il est des pédagogistes qui commencent à comprendre qu'ils ont servi de paravent à la technostructure bureaucratique et autoritaire - est c'est bien elle que met en cause notre collègue dans sa dernière lettre."
J'établissais tout l 'heure une comparaison entre les enseignants et les Juifs, l"Educ. nat. et le système concentrationnaire. J'ai oublié de rappeler que le système fonctionnait parce qu'il y avait des kapos qui servaient d'intermédiaire entre la direction du camp et les autres prisonniers. On me rapporte que c'est devenu la règle dans certains Établissements et qu'il faut faire très attention à ce que l'on dit en sdp. parce qu'il y a des oreilles qui traînent et des bouches qui font "remonter".  Non, ça n'est pas de la paranoïa, c'est une confidence d'une collègue en exercice et tout ce qu'il y a de plus dans son bon sens. En ce qui concerne Sylvain Grandserre, tant mieux si le "désobéisseur" s'est aperçu de sa complicité. A tout pécheur miséricorde. On aimerait bien entendre aussi Meirieu, Dubet, Gabriel Cohn-Bendit (dont les parents étaient parait-il amis avec Hannah Arendt). et les autres "paravents".
J'ai lu ton parallèle avec les camps et m'appuierai sur le souvenir du témoignage de mon grand-père défunt pour y répondre : les intellectuels, même les plus croyants, mouraient souvent les premiers car ils ne pouvaient concevoir ni supporter l'absurde alors que les manuels, plus rompus à la survie du quotidien (habitués à la pauvreté matérielle) développaient pour quelques-uns un sens pratique précieux. Les survivants le devaient lui selon à la contingence, quelquefois à l'aide d'un compagnon d'infortune, à une bonne constitution physique (il est revenu des camps exsangue avec 96 furoncles couvrant le corps...). La comparaison avec cette époque avoue ses limites à la fois contextuelles et pratiques d'autant plus que le panoptique avait été pensé bien avant elle.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Jacq le Jeu 5 Sep 2013 - 2:59

Terrible lucidité.... que notre ministre lise cette lettre, elle vaut mieux que tous les rapports imbéciles que la hiérarchie lui transmet !

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par InvitéP2 le Jeu 5 Sep 2013 - 7:15

Tous ces bavardages me scandalisent ! Autrefois, quand quelqu'un était mort, on se découvrait et on priait. Maintenant, il faut faire le buzz sur Internet ! Triste époque ...

_________________
Philippe Jovi.

http://phiphilo.blogspot.fr/

InvitéP2
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Celadon le Jeu 5 Sep 2013 - 9:43

@Jacq a écrit:Terrible lucidité.... que notre ministre lise cette lettre, elle vaut mieux que tous les rapports imbéciles que la hiérarchie lui transmet !
Il l'a certainement lue, elle est incontournable. Le pire c'est que rien ne changera.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Robin le Jeu 5 Sep 2013 - 10:08

@John a écrit:
J'établissais tout l 'heure une comparaison entre les enseignants et les Juifs, l"Educ. nat. et le système concentrationnaire.
Non, là franchement je ne suis pas d'accord. Ca me semble excessif et tout à fait hors de propos.
Je comprends la logique qui amène à se poser la question, mais la simple idée de comparer les deux situations totalement différentes me semble absolument aberrante, injurieuse pour les supérieurs des premiers, et insultante pour la mémoire des seconds.
"Injurieuse pour les supérieurs des premiers" ? Il n'y a que la vérité qui blesse. Combien avez-vous eu de "supérieurs" qui se conduisaient de façon humaine dans votre carrière ? En ce qui me concerne, j'en ai eus, mais pas beaucoup. Ça n'a pas l'air d'être la même chose, mais ce sont les mêmes processus qui sont à l’œuvre. Mais on n'a pas le droit de le dire ("Si nous avions vécu du temps de nos pères, nous n'aurions pas commis le mal comme ils l'ont fait."... Eh bien si, justement, le même mal, mais autrement). La meilleure chose que je pense pouvoir faire pour la mémoire des miens (qui sont aussi les frères de tous en humanité, mais porteurs, comme disait Nietzsche du grain de sable de la conscience morale), c'est de dénoncer ce qui conduit à créer des boucs-émissaires, quels qu'ils soient. Et je maintiens que les professeurs sont devenus les boucs-émissaires de la société. Quelqu'un écrit ici que jadis, dans des cas comme celui-ci, on se contentait de se taire et de prier. Je veux bien prier - ça n'est pas la première fois, au moment du suicide d'une collègue d'anglais à Cosne/Loire je suis allé directement à l'église, plutôt qu'à la "cellule de soutien psychologique", mais je refuse de me taire, d'autant plus que je ne suis plus soumis à l'obligation de réserve. Je répète que la responsabilité du ministère est écrite noir sur blanc dans la lettre de notre collègue.

Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par retraitée le Jeu 5 Sep 2013 - 10:51

Les commentaires, sur le blog de Marie Cosnay, pour une fois, tranchent avec ce qu'on lit sur les commentaires des journaux. Avec infiniment moins de fautes d'orthographe, qui plus est. Des "intellos", quoi!
Peillon les a-t-il lus? On l'espère!!!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Abraxas le Jeu 5 Sep 2013 - 11:17

Une minute de silence à la récré de 10 heures. Et puis tournez manèges — les divers leaders syndicaux n'ont pas voulu rallumer la guerre, que je tentais de lancer, avec l'UNSA et le SGEN. Sic transit.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Robin le Jeu 5 Sep 2013 - 11:43

@Abraxas a écrit:Une minute de silence à la récré de 10 heures. Et puis tournez manèges — les divers leaders syndicaux n'ont pas voulu rallumer la guerre, que je tentais de lancer, avec l'UNSA et le SGEN. Sic transit.
Merci en tout cas d'avoir parlé.

P.S. (si j'ose dire !) : Je suis quand même sidéré de constater à propos des syndicats que les enseignants continuent à leur faire confiance et à voter pour eux, alors que la plupart d'entre eux collaborent avec des gens qui leur rendent la vie impossible (on l'a bien vu au moment de la réforme du lycée). C'est vraiment, comme dit La Boétie, de la "servitude volontaire" ! Mais bon, on est tous "sympas", on est tous  de Gauche (y compris le SNPDEN) et la Gauche, comme chacun sait, c'est le progrès. Point barre. Circulez, y'a rien à voir !

Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Dani le Jeu 5 Sep 2013 - 18:24

Cripure a écrit:
@Dani a écrit:
@JPhMM a écrit:Décidément vous avez l'art (si le mot signifie encore quelque chose ici) de ne jamais répondre aux questions qui vous sont posées, et de toujours écarter la réponse d'autrui par une pirouette des plus communes.
Je demande très officiellement : Qui ici a vécu  dans son étable une minute de silence suite au suicide de notre collègue  ?

Qui a quelque chose a dire sur l'attitude de mon ptit chef qui a quitté la salle des professeurs ?
Vous savez, sur ce forum, on dit des choses parfois intelligentes, mais sans se forcer à adopter le ton du commissaire politique. Vous devriez essayer Smile

Je vous renvoie le compliment.
Sinon, la minute de silence, vous ne l'avez pas essayée ?

Dani
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Robin le Jeu 5 Sep 2013 - 19:29

@Reine Margot a écrit:Mais nous constatons tous comme vous une impuissance face à ce qu'on appelle pudiquement "le malaise enseignant", et on approuve pour la plupart je pense ici l'idée d'une minute de silence.

Mais je repose ma question "et après, quoi?", quel projet politique, quel parti, quelle société?
J'ai déjà dit ce que j'avais à dire sur le fait qu'un pays qui renonce à ses frontières, à sa monnaie et à sa souveraineté n'existe plus. On ne peut pas adhérer au protocole de Lisbonne et conserver l’École de la République... "Vox clamantis in deserto"... Maintenant, en ce qui concerne notre collègue, c'est "ou bien, ou bien" : ou bien sa lettre est un tissu d'absurdités et c'est le ministère qu a raison ou bien c'est lui qui a raison et c'est aux syndicats de prendre le relais. Ils sont élus pour ça, non ? Ils sont déchargés et payés avec les impôts des citoyens pour ça, non ?


Dernière édition par Robin le Jeu 5 Sep 2013 - 20:05, édité 1 fois

Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Paratge le Jeu 5 Sep 2013 - 19:53

Allons, Robin, vous savez que nous sommes dépassés ! Very Happy 

J'ai lu de Milner deux petits livres stimulants sur cet évangile de l'acceptation du monde tel qu'il est (forcément formidable) et la "politique" qui s'ensuit :

Court traité politique : Tome 1, La politique des choses

Court traité politique t2 :Pour une politique des êtres parlants


« Depuis le XIXe siècle au moins, on en tombe d'accord : le gouvernement des êtres parlants est décidément une affaire trop sérieuse pour qu'on la confie aux êtres parlants.
Mieux vaudrait le confier aux choses. Elles se gouvernent toutes seules ; pourquoi ne gouverneraient-elles pas les hommes ? Le politique le plus sage serait alors celui qui explique ce que veulent les choses ; l'expert le plus sérieux se bornerait à traduire ce qu'elles disent silencieusement ; la stratégie la plus prometteuse se donnerait pour programme la transformation acceptée des hommes en choses. »

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Dame Tartine le Sam 7 Sep 2013 - 12:55

Espérons que d'autres prennent le relais.

_________________
 J'peux pas, j'ai piscine ! 

Dame Tartine
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par retraitée le Sam 7 Sep 2013 - 13:56

Faites tourner sur les réseaux sociaux .

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Paratge le Sam 7 Sep 2013 - 14:08

A-t-on les réactions des hautes zotorités ? Rectorat, proviseur ?

Ils ne peuvent quand même pas refaire le coup de la « personne qui n'avait aucun problème » ou bien « il devait avoir des problèmes personnels » ?

Vont-ils réagir dans le style des « managers » de France Telecom : mépris et cynisme ?

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Invité-B le Sam 7 Sep 2013 - 14:27

Ce texte est bouleversant et désespérant.

Invité-B
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Condorcet le Sam 7 Sep 2013 - 14:41

@retraitée a écrit:Faites tourner sur les réseaux sociaux .
C'est fait

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Robin le Sam 7 Sep 2013 - 18:33

@Condorcet a écrit:
@retraitée a écrit:Faites tourner sur les réseaux sociaux .
C'est fait
Moi aussi, mais le "changement maintenant", ce serait que Vincent Peillon tienne sérieusement compte de la lettre de notre collègue et arrête de reconduire tout ce qu'a fait Luc Chatel.

Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Préhistorix le Sam 7 Sep 2013 - 18:41

[quote="Robin"]


J'ai déjà dit ce que j'avais à dire sur le fait qu'un pays qui renonce à ses frontières, à sa monnaie et à sa souveraineté n'existe plus. On ne peut pas adhérer au protocole de Lisbonne et conserver l’École de la République...
topela

Préhistorix
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Leclochard le Sam 7 Sep 2013 - 20:47

@Robin a écrit:
@Abraxas a écrit:Une minute de silence à la récré de 10 heures. Et puis tournez manèges — les divers leaders syndicaux n'ont pas voulu rallumer la guerre, que je tentais de lancer, avec l'UNSA et le SGEN. Sic transit.
Merci en tout cas d'avoir parlé.

P.S. (si j'ose dire !) : Je suis quand même sidéré de constater à propos des syndicats que les enseignants continuent à leur faire confiance et à voter pour eux, alors que la plupart d'entre eux collaborent avec des gens qui leur rendent la vie impossible (on l'a bien vu au moment de la réforme du lycée). C'est vraiment, comme dit La Boétie, de la "servitude volontaire" ! Mais bon, on est tous "sympas", on est tous  de Gauche (y compris le SNPDEN) et la Gauche, comme chacun sait, c'est le progrès. Point barre. Circulez, y'a rien à voir !
Faire confiance ? Je ne sais pas mais je pense que pas mal de gens n'attendent pas grand-chose d'eux, quand on voit le pourcentage de gens qui ont voté aux dernières élections professionnelles (environ 40%, je crois) ou le taux de syndiqués (15 %).

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum