La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Page 4 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par John le Mar 3 Sep 2013 - 21:17

@pitchounette a écrit:
@John a écrit:
Pourquoi seulement dans l'académie ? 
par ce que lorsque cela ne te concerne pas personnellement, cela ne te touche pas. c'est dur, mais c'est vrai
Ils auraient pourtant pu en faire un appel national. Qu'est-ce que ça coûtait ?
Puisque même les syndicats considèrent qu'il s'agit d'un événement de portée académique, franchement, Pierre Jacque a eu raison dans sa dénonciation générale.

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Olympias le Mar 3 Sep 2013 - 21:28

Nous n'avons pas ces séries dans notre établissement, mais je vais afficher la lettre.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par pitchounette le Mar 3 Sep 2013 - 21:33

@John a écrit:

Ils auraient pourtant pu en faire un appel national. Qu'est-ce que ça coûtait ?
Puisque même les syndicats considèrent qu'il s'agit d'un événement de portée académique, franchement, Pierre Jacque a eu raison dans sa dénonciation générale.
Ca ne coûtait rien je suis d'accord avec toi. J'avais abordé dans la salle des profs le décès de Lise....et aucune réaction, je crois même que mes collègues avaient enchaîné sur un autre sujet. Bon j'ai dis ok, il n'y a que moi que cela perturbe

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Dalva le Mar 3 Sep 2013 - 21:36

@Zorglub a écrit:
@adrifab a écrit:Aucun métier ne justifie qu'on sacrifie sa vie pour lui. Je vais vous paraître cruel mais je trouve son acte totalement stupide. Prendre les choses à coeur à ce point là est totalement irrationnel.
Vous avez en partie raison.

Mais pour en être certain, faut avoir pris une bonne dose et avoir surmonté l'épreuve sans en sortir détruit.
Alors on est capable de prendre de la distance.

C'est mon cas aujourd'hui. Ce n'était pas le mien il y a quelques années.

Et aussi, lorsque j'ai découvert le collège inique (expérience unique !) j'aurais pu à nouveau me ronger les sangs

Par chances mes très jeunes (et très adorables) collègues m'ont expliqué :
"Çà nous fait bizarre de te conseiller paske t'as l'âge de nos parents.
Mais si on fait rien, tu va te faire du mal, faut que tu vois un truc au collège :
On s'en fout c'est pas NOS gosses, les nôtres y réussiront comme les tiens ont réussi. Ceux là t'y peux rien ou pas grand chose.
Tu fais de ton mieux, vite fait, et tu passes à toutes les choses sympas de la vie".

Peut-être Pierre Jacque aurait été sensible à ce discours et qu'il aurait retrouvé un peu de sérénité.
Mais c'est pas certain, j'ai pu l'entendre car c'était le moment pour moi de l'entendre.
J'étais dans le même état exactement que Pierre Jacque lors de la mise en place du socle commun et de l'annonce d'une évaluation par compétences. Si je n'en suis pas venue à écrire cette lettre, c'est que deux choses m'ont sauvée, qui sont liées : nous avons "mis en route" notre troisième enfant au terme de l'équivalent de l'année décrite par notre collègue. Bien que j'aie passé ensuite une année affreuse mais amputée (merci bébé), le long congé de maternité qui a suivi m'a permis de me tourner vers autre chose et notamment une possibilité de réorientation. Aujourd'hui je continue à enseigner tout en faisant autre chose à côté, ce qui m'a aidée à "prendre du recul", comme dit plus haut. Je m'étais juré que je ne cocherais jamais une croix du LPC, et par un acte manqué c'est bien ce qui s'est passé pour l'instant. Je ne pense pas pouvoir réitérer cette année, mais je viens de comprendre que cela me pèse moins qu'avant. La raison en est que j'ai décidé, quelles que soient les décisions politiques iniques concernant l'éducation nationale, ses programmes et son organisation, d'enseigner comme il me semble que c'est bien pour les élèves, en mon âme et conscience. Il n'y a que ma note d'inspection qui en pâtisse pour l'instant, peut-être bientôt l'autre, mais j'ai moins mal au ventre.
Je comprends vraiment ce que notre collègue a ressenti. Il est terrible que rien n'ait pu le détourner de cette préoccupation envahissante.

Zorglub, je ne pense pas que le discours tenu par tes collègues m'aurait aidée ou aurait aidé Pierre Jacque, bien au contraire. En ce qui me concerne, me rendre compte que personne ne réagissait ni n'en avait l'intention, pour se préserver, m'enfonçait encore plus.


Dernière édition par Dalva le Mar 3 Sep 2013 - 21:37, édité 1 fois

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Olympias le Mar 3 Sep 2013 - 21:37

J'ai quelques collègues qui ne sont jamais perturbés, quelle que soit la gravité de la nouvelle... Donc, j'attends le jour où leur poste sera supprimé...histoire de savoir ce qui a de l'importance dans leur vie...de prof...Shocked 

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Celeborn le Mar 3 Sep 2013 - 21:39

@John a écrit:
@pitchounette a écrit:
@John a écrit:
Pourquoi seulement dans l'académie ? 
par ce que lorsque cela ne te concerne pas personnellement, cela ne te touche pas. c'est dur, mais c'est vrai
Ils auraient pourtant pu en faire un appel national. Qu'est-ce que ça coûtait ?
Puisque même les syndicats considèrent qu'il s'agit d'un événement de portée académique, franchement, Pierre Jacque a eu raison dans sa dénonciation générale.
Il y a effectivement eu un communiqué académique initié par le SNES Aix-Marseille, auquel adhérait notre collègue. Je n'ai rien vu passer d'autre, mais on est tout à fait favorable au SNALC à un communiqué national intersyndical.

Nous avons néanmoins réagi par un communiqué national que je vous copie-colle : 

Le SNALC-FGAF est horrifié d'apprendre que notre collègue Pierre Jacque, enseignant d'électronique au lycée Antonin Artaud de Marseille, s'est suicidé.
 
Dans la lettre qu'il a laissée pour expliquer son geste, notre collègue pointe du doigt l'aberrante réforme des STI qui a été mise en place ces dernières années, le « grand n'importe quoi » que constitue la façon d'attribuer la note pour l'examen dans sa discipline, qui « viole l'esprit du baccalauréat dans les grandes largeurs » et le « niveau toujours plus problématique des élèves ». « La responsabilité de l'Éducation nationale est écrasante », écrit-il.
 
Le SNALC-FGAF prend sa part de responsabilités dans cet événement : nous n'avons probablement pas exprimé avec assez de force le ressenti et les difficultés de nos collègues, qui partagent majoritairement le point de vue de Pierre Jacque. La lettre de ce dernier ne doit pas rester sans suite, et doit faire prendre enfin conscience à notre institution que nous ne pouvons continuer à enchaîner les réformes les plus folles sans tenir compte de la situation souvent intenable des personnels. Renoncements, reniements, double contrainte, pressions diverses, découragement, burn-out : pour beaucoup de nos collègues, ce sont des réalités quotidiennes.
 
Et cela ne peut plus continuer.
 
Le SNALC-FGAF présente ses sincères condoléances à la famille, aux amis et aux collègues de Pierre Jacque.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Luigi_B le Mar 3 Sep 2013 - 21:42

Bah, comme dit courageusement un certain juanmarco dans les commentaires d'un article de "Rue89" :

Beaucoup d’autres gens se suicident dans d’autres profession sans qu’on en fasse un plat. Des petits commerçants acculés à la faillite par exemple. Ceux-là on s’en fout. Les bobos des profs, ras le bol. Qu’ils apprennent à tenir sur leur jambes ou qu’ils changent de métier.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par John le Mar 3 Sep 2013 - 21:47

@Luigi_B a écrit:Bah, comme dit courageusement un certain juanmarco dans les commentaires d'un article de "Rue89" :

Beaucoup d’autres gens se suicident dans d’autres profession sans qu’on en fasse un plat. Des petits commerçants acculés à la faillite par exemple. Ceux-là on s’en fout. Les bobos des profs, ras le bol. Qu’ils apprennent à tenir sur leur jambes ou qu’ils changent de métier.
De toute façon, l'opinion dominante a l'air de penser cela.
Lise Bonnafous est morte pour rien : il faut se rendre à l'évidence.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Dalva le Mar 3 Sep 2013 - 21:49

Tout le monde meurt pour rien, John.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par John le Mar 3 Sep 2013 - 21:52

@Dalva a écrit:Tout le monde meurt pour rien, John.
Il y en a qui ont l'espoir de donner un sens à leur mort.
Pour Lise Bonnafous et Pierre Jacque, j'ai bien peur que cet espoir n'ait été vain, et ça m'attriste.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par dandelion le Mar 3 Sep 2013 - 21:53

@Luigi_B a écrit:Bah, comme dit courageusement un certain juanmarco dans les commentaires d'un article de "Rue89" :

Beaucoup d’autres gens se suicident dans d’autres profession sans qu’on en fasse un plat. Des petits commerçants acculés à la faillite par exemple. Ceux-là on s’en fout. Les bobos des profs, ras le bol. Qu’ils apprennent à tenir sur leur jambes ou qu’ils changent de métier.
Oui, c'est un peu comme les gens qui se plaignent d'avoir un cancer à cause de l'amiante. Des gens qui ont un cancer, y'en a plein. Ils devraient s'estimer heureux qu'on leur ait donné un emploi. affraid 
Très triste pour ce collègue et pour sa famille. Je suis très émue par sa lettre qui sonne si juste. Son analyse sur les élèves que nous formons qui deviennent bien trop chers pour ce qu'ils savent faire me semble malheureusement très pertinente. Cela va bien au delà d'un problème 'de prof', notre pays progresse chaque jour davantage vers un déclin choisi, ceux qui en ont conscience peuvent trouver trop difficile de contempler le désastre.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par InvitéO le Mar 3 Sep 2013 - 21:53

Je crois très sincèrement que la plupart des gens ne se rendent pas compte de nos conditions de travail. Moi-même j'ai reçu un choc en arrivant au lycée, je n'avais pas la moindre idée qu'il s'était dégradé à ce point, entre des élèves au niveau lamentable qui ne savent tout simplement pas se comporter et une hiérarchie de plus en plus démagogique.

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par thierry75 le Mar 3 Sep 2013 - 22:13

Il ne s'agit vraiment pas du comportement des élèves ici, mais alors pas du tout, Oriane, il s'agit de notre hiérarchie, des directives, du diktat auquel il lui a semblé être soumis, auquel il a été soumis en réalité, cette mascarade de bac, de notation, DONT LES ELEVES SONT VICTIMES, ET C'EST CE QUI L'A TUE.

thierry75
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par InvitéO le Mar 3 Sep 2013 - 22:22

Soit. Je réagissais à la réaction de notre ami juanmarco dans rue89, réaction inhumaine, mais je crois révélatrice de l'incompréhension et de l'ignorance d'un grand nombre de personnes (même celles qui n'auraient pas l'indécence d'écrire ce que juan a écrit). On nous entends beaucoup nous plaindre de nos conditions de travail, c'en est presque une tradition, mais je pense que l'opinion ne se rend pas compte de la réalité à laquelle nous sommes confrontés.

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par LisaZenide le Mar 3 Sep 2013 - 22:43

@John a écrit:
SNES-FSU, SUD Eudcation, SIAES - FAEN, CGT’Educ’Action, SE-UNSA, SNALC-FGAF
L’intersyndicale de l’académie d’Aix-Marseille partage la douleur de la famille et des collègues de M. Pierre JACQUE.
L’intersyndicale appelle à la tenue d’une minute de silence en salle des professeurs le jeudi 5 septembre 2013 à 10h dans tous les établissements de l’académie.
Pourquoi seulement dans l'académie ? heu 
Sûrement parce que c'est l'intersyndicale de l'académie... Je ne sais pas s'il y a eu une intersyndicale nationale depuis ni les décisions qu'elle peut / va prendre...

LisaZenide
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Igniatius le Mar 3 Sep 2013 - 22:59

@John a écrit:http://www.letudiant.fr/etudes/lycee/bac-techno-13786/nouveaux-bacs-technos-sti2d-std2a-et-stl-a-lhorizon-2012-11201.html

Isabelle Maradan, 07 avril 2010 :

Positions divergentes des syndicats

Le SE-UNSA et SGEN-CFDT sont globalement satisfaits de la rénovation proposée pour les séries STI et STL. En revanche, le SNALC-CSEN et le SNES-FSU rejettent le projet qui viserait, selon eux, à effacer la spécificité de la voie technologique.

Pas d’opposition majeure du côté du SE-UNSA. Pour Christian Chevalier, secrétaire général du syndicat, le projet de rénovation proposé par Luc Chatel affiche clairement que "la voie technologique, comme la voie générale, a vocation à préparer les élèves à la poursuite la poursuite d’études dans l’enseignement supérieur". Un avis partagé par le SGEN-CFDT, à qui les propositions du ministre conviennent, précise le communiqué du 11 mars 2010.

SNES et SNALC sur la même longueur d'ondes

Pour le SNES-FSU en revanche, la rénovation des séries STI et STL, vise à réduire le nombre de postes d’enseignants dans la voie technologique. "Troncs communs, diminution des horaires, mise en œuvre de l’autonomie… Tout est prêt pour que cette réforme soit un des moyens de suppression de postes d’enseignants", estime le SNES-FSU dans son communiqué de presse du 10 mars 2010. Pour le syndicat, la généralisation des enseignements est faite pour que "la spécificité de la voie technologique, c’est-à-dire ce qui a permis la réussite des jeunes, soit effacée du 2nd degré. Nous contestons l’idée de tronc commun, avec les mêmes contenus dans les filières", précise Thierry Reygades, secrétaire national chargé de l’enseignement technologique et de la formation professionnelle. Une critique partagée par le SNALC-CSEN, qui associe cette rénovation à une remise en question du "fondement même d'un enseignement technologique".

On voit bien deux camps clairement opposés dans ce communiqué.
Certains ont voté une réforme comptable de droite, visant à détruire des collègues et la filière : le niveau de nos STI s'est effondré, la réforme permettant surtout d'accueillir de plus en plus de collégiens en perdition.
Les études supérieures, mon c....


_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Collier de Barbe le Mar 3 Sep 2013 - 23:10

Merci, éclairant.

Je trouve affreux que ce collègue en soit arrivé là à cause du boulot. Mais ces réformes sont effectivement néfastes.

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Zenxya le Mar 3 Sep 2013 - 23:40

D'autant que toutes les spécificités des anciennes filières STI ont été totalement niées. C'étaient des disciplines mais aussi et surtout des métiers. Maintenant c'est un saupoudrage de notions, un zapping des sciences de l'industrie. Je me demande ce que vont devenir ces élèves en STS, d'autant que rien n'est prévu pour leur faire rattraper toute la partie technologie (L'IPR a clairement dit aux collègues qu'il leur faudrait innover pour les former au côté des Bac Pro).
De plus le Bac STI2D se veut un bac technologique généraliste et unique. Malgré les quatre spécialités, tous les BTS sont ouverts. (même si c'est démenti, il semble que cela soit un bac S-SI ligth qu'ils ont voulu créer, peut-être pour mieux le "tuer" la copie ne valant jamais l'original)

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Igniatius le Mar 3 Sep 2013 - 23:46

CE n'est pas démenti : dans l'académie de Nantes, le recteur a "accompagné" la réforme en insistant sur l'objectif de former des ingénieurs via la STI.
Clairement, la STI va disparaître, mais en se fondant avec la filière pro.

Enseigner en BTS aujourd'hui, c'est avancer dans un tunnel sombre avec un bandeau sur les yeux.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par yphrog le Mer 4 Sep 2013 - 0:10

@Luigi_B a écrit:Bah, comme dit courageusement un certain juanmarco dans les commentaires d'un article de "Rue89" :

Beaucoup d’autres gens se suicident dans d’autres profession sans qu’on en fasse un plat. Des petits commerçants acculés à la faillite par exemple. Ceux-là on s’en fout. Les bobos des profs, ras le bol. Qu’ils apprennent à tenir sur leur jambes ou qu’ils changent de métier.
Il y a des machines nefastes partout, c'est sûr, mais on peut vraiment poser la question de la manque d'empathie de certaines personnes...   si je me fie à la lettre, il a bel et bien changé de métier pour essayer de former des jeunes gens plutôt que de voir l'expertise délocalisé.

Pierre Jacque a écrit:Le métier prenant et difficile m'a toujours convenu tant que j'avais le sentiment de faire œuvre utile et d'être légitime dans mon travail. Passé la quarantaine la sollicitation de plus en plus pressente d'évoluer vers des tâches d'encadrement et le sort réservé à mes ainés dans mon entreprise m'ont incité à changé d'activité.
une liste macabre de suicides depuis 2012:  www.creoliste.fr/ling/index.php/Un_vrai_problème

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Condorcet le Mer 4 Sep 2013 - 1:35

@Luigi_B a écrit:Bah, comme dit courageusement un certain juanmarco dans les commentaires d'un article de "Rue89" :

Beaucoup d’autres gens se suicident dans d’autres professions sans qu’on en fasse un plat. Des petits commerçants acculés à la faillite par exemple. Ceux-là on s’en fout. Les bobos des profs, ras le bol. Qu’ils apprennent à tenir sur leur jambes ou qu’ils changent de métier.
On ne se fout pas de rien, Monsieur. Je me souviens avec émotion du récit d'un caviste d'Avallon, obligé d'arrêter son activité qu'il aimait beaucoup., lequel avait été publié par Le Monde au moment de la campagne des présidentielles 2012.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Condorcet le Mer 4 Sep 2013 - 1:37

@John a écrit:
@Dalva a écrit:Tout le monde meurt pour rien, John.
Il y en a qui ont l'espoir de donner un sens à leur mort.
Pour Lise Bonnafous et Pierre Jacque, j'ai bien peur que cet espoir n'ait été vain, et ça m'attriste.
J'ai une pensée pour Marie-Claude Lorne Like a Star @ heaven 

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Fleurette73 le Mer 4 Sep 2013 - 6:21

Like a Star @ heaven 

Je ne connaissais pas ces problématiques. Merci à ceux qui apportent des informations.

Fleurette73
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Robin le Mer 4 Sep 2013 - 6:23

J'ai pris ma retraite à 60 ans quand c'était encore possible (en 2010) et avec une psychothérapie de soutien et des médocs pendant les dernières années, quitte à perdre près de la moitié de mon salaire pour ne pas en arriver là. J'y ai beaucoup pensé à ce "péché contre l'espérance", mais que faire quand rien ne vous permet d'espérer et qu'il n'y a plus de "prochain" ? Je comprends trop bien. Il faudrait arriver à s'en foutre, mais c'est difficile, presque impossible quand on est pris dans le système. Ce n'est que maintenant que je peux prendre un peu de distance. Je crois à la justice immanente. Il y a des gens "prospères" qui ne se suicident jamais, mais qui auront des comptes à rendre.

Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Celadon le Mer 4 Sep 2013 - 8:04

A qui, grands dieux ? Rolling Eyes 

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lettre écrite par Pierre Jacque avant son suicide : le métier de prof n'est "plus acceptable en conscience".

Message par Abraxas le Mer 4 Sep 2013 - 8:59

@Robin a écrit: Je crois à la justice immanente. Il y a des gens "prospères" qui ne se suicident jamais, mais qui auront des comptes à rendre.
Eh non, Robin. Ni rétribution, ni punition. Nous ne sommes bons — ou méchants — que parce que ça nous arrange. Et il y en a que ça arrange bigrement — ceux pour qui notre définition du "méchant" correspond à leur définition du "bon", et notre définition du "bon" à leur définition du "couillon".

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum