Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Will.T
Prophète

Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par Will.T le Mer 4 Sep 2013 - 10:45
Vousnousils a écrit: Le ministre de l'Education natio­nale a annoncé ce mardi l'ouverture de dis­cus­sions des­ti­nées à chan­ger la ges­tion des res­sources humaines à l'Education natio­nale, notam­ment concer­nant les pre­mières affec­ta­tions et les rap­pro­che­ments de conjoints.
lire l'article.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par Marcel Khrouchtchev le Mer 4 Sep 2013 - 10:47
@Will.T a écrit:
Vousnousils a écrit: Le ministre de l'Education natio­nale a annoncé ce mardi l'ouverture de dis­cus­sions des­ti­nées à chan­ger la ges­tion des res­sources humaines à l'Education natio­nale, notam­ment concer­nant les pre­mières affec­ta­tions et les rap­pro­che­ments de conjoints.
lire l'article.
Que les greffes des tribunaux se préparent, on va se PACSer encore plus qu'avant! Very Happy 
avatar
Raoul Volfoni
Doyen

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par Raoul Volfoni le Ven 6 Sep 2013 - 10:30
Et rétablir un système de mutations en une seule phase, non ? On reste sur l'inter/intra qui a compliqué et figé le mouvement ?
avatar
loc
Niveau 6

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par loc le Ven 6 Sep 2013 - 10:46
aal wait and see

_________________
"I am a wanderer : offer me a trip to a city, a country, and I'm off"
Cath
Esprit sacré

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par Cath le Ven 6 Sep 2013 - 11:11
Ah ouais ? Et il va faire comment ? Ouvrir des postes partout où le moindre collègue demandera à aller, juste pour faire plaisir ?

Il ferait mieux de rétablir le système à un tour, c'était bien plus juste, et plus efficace.
avatar
loc
Niveau 6

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par loc le Ven 6 Sep 2013 - 11:13
Qu'est-ce que le système à un tour?
(désolée je ne connais que le système intra/inter Rolling Eyes)

_________________
"I am a wanderer : offer me a trip to a city, a country, and I'm off"
Cath
Esprit sacré

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par Cath le Ven 6 Sep 2013 - 11:15
Avant, tu demandais spécifiquement les postes que tu voulais avoir.
Si tu n'obtenais pas un poste de ton choix, tu restais là où tu étais.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par Daphné le Ven 6 Sep 2013 - 11:20
@Cath a écrit:Avant, tu demandais spécifiquement les postes que tu voulais avoir.
Si tu n'obtenais pas un poste de ton choix, tu restais là où tu étais.
Et du coup, les collègues ne courant pas le risque de partir en extension en arrivant dans une nouvelle académie, demandaient plus facilement à muter ce qui faisait tourner les postes et fluidifiait le mouvement.
avatar
loc
Niveau 6

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par loc le Ven 6 Sep 2013 - 11:22
D'accord! Merci:)

_________________
"I am a wanderer : offer me a trip to a city, a country, and I'm off"
avatar
Raoul Volfoni
Doyen

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par Raoul Volfoni le Ven 6 Sep 2013 - 11:29
J'imagine que les syndicats demandent le retour à ce système à un tour ?
Le système à deux tours est abscons (surtout quand, comme moi, on n'a pas un parcours "classique").

EDIT : enfin, certains syndicats, devrais-je dire...


Dernière édition par Raoul Volfoni le Ven 6 Sep 2013 - 11:31, édité 1 fois
InviteeF
Grand Maître

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par InviteeF le Ven 6 Sep 2013 - 11:31
Le système à deux tours est inhumain.

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par Marcel Khrouchtchev le Ven 6 Sep 2013 - 11:49
Le système à deux tours n'est, à ce que j'ai entendu, défendu que par deux syndicats proches du pouvoir actuel.
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par retraitée le Ven 6 Sep 2013 - 12:24
Avant, le mouvement était national. Si on n'obtenait pas le(s) poste(s) demandé, on gardait le sien. Là, on ne sait où on va atterrir.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par Daphné le Ven 6 Sep 2013 - 12:54
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Le système à deux tours n'est, à ce que j'ai entendu, défendu que par deux syndicats proches du pouvoir actuel.
Ben oui, faut-il les nommer ??
Ça va avec le reste.........
Préhistorix
Niveau 5

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par Préhistorix le Ven 6 Sep 2013 - 13:17
Pouvez-vous expliquer ce qu'est "le système à 2 tours"? (et les problèmes qu'il pose...):Gné: 
Merci d'avance...
avatar
John
Médiateur

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par John le Ven 6 Sep 2013 - 13:19
@Préhistorix a écrit:Pouvez-vous expliquer ce qu'est "le système à 2 tours"? (et les problèmes qu'il pose...):Gné: 
Merci d'avance...
Dans le secondaire, tu demandes d'abord une ou plusieurs académie(s), que tu obtiens ou non (1er tour).
Puis tu demandes un ou plusieurs établissement(s) de l'académie, que tu obtiens ou non (2nd tour).

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Modulo
Habitué du forum

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par Modulo le Ven 6 Sep 2013 - 13:59
Pour compléter John, il faut savoir que si tu obtiens l'académie, tu es donc nouvel arrivant, et ils sont obligés de te donner un poste dans l'académie.

Problème, si aucun de tes vœux n'est contenté, alors ils t'envoient où ils le souhaitent, ce qui est souvent synonyme de là où personne ne demande.

Ex, dans l'académie de Lyon, tu peux donc demander l'académie pour être à Saint Etienne, et, après les résultats du deuxième tour, te retrouver à côté de la Suisse. Un peu dommage pour quelqu'un qui vient de passer cinq ans à Créteil et qui était content de retourner "chez lui".

_________________
Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple

Mes photos de portraits sur le vif
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par Marcel Khrouchtchev le Ven 6 Sep 2013 - 14:19
@Daphné a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Le système à deux tours n'est, à ce que j'ai entendu, défendu que par deux syndicats proches du pouvoir actuel.
Ben oui, faut-il les nommer ??
Ça va avec le reste.........
 
InviteeF
Grand Maître

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par InviteeF le Ven 6 Sep 2013 - 14:48
Pour compléter John et Modulo (qui l'a sous-entendu sans développer), ajoutons qu'au sein des académies, il y a des disparités énormes, des départements et des zones très peu voulues qui embauchent énormément de contractuels car les titulaires manquent, zones qui auraient pu RA-VIR des personnes recalées à l'entrée de l'académie.

Pour ma part, par exemple, histoire de donner un cas concret, je veux bien vivre au fond de n'importe quelle zone rurale tant qu'elle est à moins de 5h de route de mes parents. Si je pouvais formuler mes voeux par département, comme avant, je pourrais sans peine déjà enseigner dans ces conditions-là, dans un endroit qui n'intéresse pas grand monde et où on recrute des étudiants n'ayant que Bac+2 parce qu'il faut bien mettre quelqu'un devant les élèves... Mais je ne peux pas, et ces zones-là dépendent de "groupements" qui coûtent si cher en points que je ne peux y prétendre avant... au moins 5 ans, voire 10. D'autres personnes qui voulaient se rendre dans des départements voisins mais en ville uniquement s'y retrouvent alors qu'ils auraient préféré rester là où ils étaient, et j'écope d'une académie à l'autre bout de la France. Tout le monde est perdant, c'est fantastique !

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par Al le Ven 6 Sep 2013 - 14:50
C'est vrai que ça me plairait aussi d'avoir 1 seul tour, je pourrai directement viser n'importe quel poste précis dans toute la France, et j'irai aussi dans des zones sans doute peu voulues. Ca permet de voyager au lieu de rester dans son acad par peur de ce qu'on aurait ailleurs...

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
neomath
Neoprof expérimenté

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par neomath le Ven 6 Sep 2013 - 15:10
Autre exemple de l'absurdité de ce système :
J'habite en région parisienne à la frontière entre trois académies. Résultat : les deux tiers des établissements proches de chez moi me sont totalement inaccessibles. En effet si je veux les avoir il faut que je change d'académie et donc risquer de me retrouver n'importe où.
Enfin précisons que l'on doit cette réforme qui nous pourrit la vie à Claude Allègre et qu'aucun ministre même "de gauche" n'a voulu revenir dessus.

_________________
You cannot reason people out of positions they didn’t reason themselves into.    J. Swift
avatar
Raoul Volfoni
Doyen

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par Raoul Volfoni le Ven 6 Sep 2013 - 15:26
@neomath a écrit:Autre exemple de l'absurdité de ce système :
J'habite en région parisienne à la frontière entre trois académies. Résultat : les deux tiers des établissements proches de chez moi me sont totalement inaccessibles. En effet si je veux les avoir il faut que je change d'académie et donc risquer de me retrouver n'importe où.
Enfin précisons que l'on doit cette réforme qui nous pourrit la  vie à Claude Allègre et qu'aucun ministre même "de gauche" n'a voulu revenir dessus.
Encore une chose qui m'intrigue : pourquoi ne veut-on pas revenir sur cette réforme ? Quels en sont les enjeux, hormis le fait de bloquer le mouvement ? Si quelqu'un peut m'éclairer...
meskiangasher
Niveau 8

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par meskiangasher le Ven 6 Sep 2013 - 16:10
@Raoul Volfoni a écrit:Encore une chose qui m'intrigue : pourquoi ne veut-on pas revenir sur cette réforme ? Quels en sont les enjeux, hormis le fait de bloquer le mouvement ? Si quelqu'un peut m'éclairer...
Un mouvement national signifie un statut national, une gestion nationale, des corps nationaux, etc. Ce qui va à l'encontre des voeux de décentralisation de certains (on parle même de concours à recrutement académique).
Préhistorix
Niveau 5

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par Préhistorix le Ven 6 Sep 2013 - 18:59
Merci pour toutes les explications... Cela doit être un sacré casse-tête lors des voeux! (J'y vais, j'y vais pas, quelle est la "moins pire" des solutions...)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Premières affectations, rapprochements de conjoints : Peillon ouvre des discussions

par User5899 le Ven 6 Sep 2013 - 22:30
@neomath a écrit:Autre exemple de l'absurdité de ce système :
J'habite en région parisienne à la frontière entre trois académies. Résultat : les deux tiers des établissements proches de chez moi me sont totalement inaccessibles. En effet si je veux les avoir il faut que je change d'académie et donc risquer de me retrouver n'importe où.
Enfin précisons que l'on doit cette réforme qui nous pourrit la  vie à Claude Allègre et qu'aucun ministre même "de gauche" n'a voulu revenir dessus.
Vous avez raison, rappelons les vilenies de ce triste sire.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum