Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par philann le Mer 18 Sep 2013 - 23:01

@Lizzy.B a écrit:Une seule réponse : option facultative, donc à la carte. Après, tout dépend de la politique de l'établissement et de la fermeté du cde.  
Mais option facultative ne signifie pas qu'une fois inscrit la présence est optionnelle!! Ca veut dire qu'ils auraient pu ne pas s'inscrire!Shocked 

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lefteris le Mer 18 Sep 2013 - 23:12

@Lizzy.B a écrit:Une seule réponse : option facultative, donc à la carte. Après, tout dépend de la politique de l'établissement et de la fermeté du cde.  
L'inscription est facultative, la présence et le travail une fois inscrit sont obligatoires , une fois qu'on bénéficie de cette faveur, qui est d'apprendre.
Mais effectivement, tous ne font pas cette lecture , ils jugent plutôt qu'ils te font une faveur. Rolling Eyes 

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par sansara le Mer 18 Sep 2013 - 23:18

@Lefteris a écrit:
@Lizzy.B a écrit:Une seule réponse : option facultative, donc à la carte. Après, tout dépend de la politique de l'établissement et de la fermeté du cde.  
L'inscription est facultative, la présence et le travail une fois inscrit sont obligatoires , une fois qu'on bénéficie de cette faveur, qui est d'apprendre.
Mais effectivement, tous ne font pas cette lecture , ils jugent plutôt qu'ils te font une faveur. Rolling Eyes 
Parfois avec le soutien de leurs parents, comme je l'ai constaté. (et c'est là que je me dis, vivement la réunion parents-profs de 3e, demain soir... humhum)

sansara
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Ancalimë le Ven 27 Sep 2013 - 17:06

Pour revenir à la thématique abordée en tout début de topic : Comment faites-vous pour intégrer, motiver et cadrer les élèves hostiles au latin ?

Dans mon groupe de 3eme j'ai 3 élèves pénibles : l'un commente tout tout le temps, fait le clown, chantonne ou prend une voix idiote, sort des mots du genre "c'est chiant", "ça sert à rien", ou demande l'heure en soufflant, un autre dort (allongé sur sa table) ou fait l'imbécile avec le premier (regards, interpellations, jeux de signes, commentaires tout haut) et une autre dort (allongée aussi sur sa table), souffle, bavarde et s'amuse.

Le premier est clairement dans la provocation, les deux autres suivent. Tous les trois sont isolés, doivent me montrer leur cours correctement noté à la fin de l'heure et sortent leur carnet de correspondance au début de chaque heure. J'ai pris rendez-vous avec leurs parents.

L'ambiance se détériore face à cette rigidité de ma part et leur opposition est plus insidieuse : ils dorment ostensiblement, ne répondent pas à mes questions, se montrent insolents, mettent plusieurs minutes avant d'obéir, me reprochent tout et n'importe quoi (un mot mal écrit, une erreur de frappe, ...) alors qu'auparavant ils suivaient globalement mes directives.

J'ai rigidifié la discipline mais assoupli l'apprentissage en proposant des exercices de différents niveaux pour permettre aux bons de ne pas s'ennuyer et aux faibles de comprendre et j'alterne du mieux que je peux langue/civilisation et travail individuel/travail oral/travail au tableau.

D'autres idées ? Et d'après vous, arrivé à ce stade, vaut-il mieux sévir plus encore sur la discipline au risque de se braquer définitivement avec ces trois élèves ou vaut-il mieux assouplir au risque de retrouver le bordel du premier cours de cette année où ils sont revenus comme au dernier cours de l'année dernière (bavardages, interpellations, jeux de bruit, ..) ?

Et bon courage à tous ceux qui sont dans la même situation que moi ! Very Happy Very Happy (et malheureusement nous sommes nombreux !)

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lefteris le Ven 27 Sep 2013 - 18:11

@Ancalimë a écrit:Pour revenir à la thématique abordée en tout début de topic : Comment faites-vous pour intégrer, motiver et cadrer les élèves hostiles au latin ?

Dans mon groupe de 3eme j'ai 3 élèves pénibles : l'un commente tout tout le temps, fait le clown, chantonne ou prend une voix idiote, sort des mots du genre "c'est chiant", "ça sert à rien", ou demande l'heure en soufflant, un autre dort (allongé sur sa table) ou fait l'imbécile avec le premier (regards, interpellations, jeux de signes, commentaires tout haut) et une autre dort (allongée aussi sur sa table), souffle, bavarde et s'amuse.

Le premier est clairement dans la provocation, les deux autres suivent. Tous les trois sont isolés, doivent me montrer leur cours correctement noté à la fin de l'heure et sortent leur carnet de correspondance au début de chaque heure. J'ai pris rendez-vous avec leurs parents.

L'ambiance se détériore face à cette rigidité de ma part et leur opposition est plus insidieuse : ils dorment ostensiblement, ne répondent pas à mes questions, se montrent insolents, mettent plusieurs minutes avant d'obéir, me reprochent tout et n'importe quoi (un mot mal écrit, une erreur de frappe, ...) alors qu'auparavant ils suivaient globalement mes directives.

J'ai rigidifié la discipline mais assoupli l'apprentissage en proposant des exercices de différents niveaux pour permettre aux bons de ne pas s'ennuyer et aux faibles de comprendre et j'alterne du mieux que je peux langue/civilisation et travail individuel/travail oral/travail au tableau.

D'autres idées ? Et d'après vous, arrivé à ce stade, vaut-il mieux sévir plus encore sur la discipline au risque de se braquer définitivement avec ces trois élèves ou vaut-il mieux assouplir au risque de retrouver le bordel du premier cours de cette année où ils sont revenus comme au dernier cours de l'année dernière (bavardages, interpellations, jeux de bruit, ..) ?

Et bon courage à tous ceux qui sont dans la même situation que moi ! Very Happy:D(et malheureusement nous sommes nombreux !)
Pour la discipline, + 1000 sinon, tu vas te retrouver confrontée à un enfer .
Je suis en train de reprendre en main ma 3ème latin (17 élèves, pleine de  pénibles, inscrits là par stratégie d'évitement, je les ai depuis la 5ème, et j'ai droit aussi à "ça sert à rien", "j'apprends pas puisque j'arrête après la 3ème", et certains parents m'ont savonné la planche en leur donnant raison ), à coup de carnets de menaces sur les bulletins, de vérification du classeur (refus de prendre des notes, on jette les documents que je donne...).  Je ramasse souvent les carnets en début d'heure, sinon ça file dès que la sonnerie retentit, sans noter les devoirs.
Je manie aussi la carotte : "si vous  mémorisez tel point de  langue, onpourra y passer moins de temps, et lors de la prochaine séquence, je pourrai passer le documentaire truc , sinon, je renforcerai les exercices de langue en classe".
Tout en continuant sur ma lancée, car je refuse de lâcher la langue (ils sont déjà très en retard) , car deux élèves voire trois aiment ça , sont très bons, et visent un bon lycée, voire des classes littéraires . De plus, avec moi, il est impossible à moins de très mauvaise volonté  d'avoir moins de la moyenne , certains s'en rendent compte
Car pour les évaluations, je fais 50% civilisation/histoire (pas des combats de gladiateur armé d’épées en carton, noooonn,  les institutions, les hommes, les faits..) 50% langue , j'ajoute toujours des questions "bonus" et je mets une note de travail positive . J'ai ainsi des écarts énormes, des notes de  20 , d'autres proches de zéro.
Pour les évaluations, je les fais assez brèves, et toujours en fin d'heure, en calculant le temps nécessaire,  sinon ils s'apostrophent pednant 1/4 d'heure, posent des questions en tous sens pour essayer d'aller à la pêche aux réponses, et ensuite  s'agrippent aux feuilles, pednant que d'autres en profitent pour tricher, et essayent de tenir toute l'heure comme ça.
L'an dernier, j'ai mis un véto absolu à des récompenses à des élèves qui auraient pu y prétendre par ailleurs , ils savent donc que je tiens, et que la direction mes suit (enfin cette année,  tout a changé, on verra).

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par sansara le Ven 27 Sep 2013 - 21:06

Je me reconnais bien dans vos témoignages, une fois de plus. Chez moi, ils sont encore 28 (deux ont réussi à arrêter), et la majorité de la classe a adopté cette attitude du "je ne fais rien puisque le latin ça sert à rien et que de toute façon j'arrête l'an prochain".

Depuis quelques jours, alors que nous sommes toujours en "révisions", ils me soutiennent mordicus qu'ils n'ont JAMAIS étudié les adjectifs auparavant... J'ai du mal à les croire. Mais surtout, ils prétendent qu'ils ne comprennent rien (là, je veux bien les croire, mais je ne peux pas leur réexpliquer pour la 20e fois : le problème est qu'ils ne connaissent toujours pas leurs déclinaisons, et que par conséquent, la déclinaison des adjectifs leur paraît complètement arbitraire.

Et ils se plaignent toujours que les exercices sont trop difficiles, que je donne trop de devoirs, que je n'utilise pas les TICE (bah non, je débute, et je ne sais pas utiliser toutes ces choses-là !), que je ne les emmène pas en voyage... Bref, j'ai une classe de geignards, et je ne sais pas comment les faire taire pour les ramener au cours, puisque la moindre de mes paroles déchaîne des flots de contestations ou de réclamations.

sansara
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lefteris le Ven 27 Sep 2013 - 22:22

@sansara a écrit:Je me reconnais bien dans vos témoignages, une fois de plus. Chez moi, ils sont encore 28 (deux ont réussi à arrêter), et la majorité de la classe a adopté cette attitude du "je ne fais rien puisque le latin ça sert à rien et que de toute façon j'arrête l'an prochain".

Depuis quelques jours, alors que nous sommes toujours en "révisions", ils me soutiennent mordicus qu'ils n'ont JAMAIS étudié les adjectifs auparavant... J'ai du mal à les croire. Mais surtout, ils prétendent qu'ils ne comprennent rien (là, je veux bien les croire, mais je ne peux pas leur réexpliquer pour la 20e fois : le problème est qu'ils ne connaissent toujours pas leurs déclinaisons, et que par conséquent, la déclinaison des adjectifs leur paraît complètement arbitraire.

Et ils se plaignent toujours que les exercices sont trop difficiles, que je donne trop de devoirs, que je n'utilise pas les TICE (bah non, je débute, et je ne sais pas utiliser toutes ces choses-là !), que je ne les emmène pas en voyage... Bref, j'ai une classe de geignards, et je ne sais pas comment les faire taire pour les ramener au cours, puisque la moindre de mes paroles déchaîne des flots de contestations ou de réclamations.
J'ai mis en gras le mot qui reflète tout ...Petits morveux gâtés qui ne se rendent pas compte qu'ils ne nous font pas un cadeau de venir (ils vivent dans un monde si mercantile qu'ils croient être nos clients/patrons) , mais que la République leur fait le cadeau d'accéder à la culture, dans un collège unique où le niveau est celui de l'ancien primaire .

Et tant pis s'il y a moins de latinistes. Nous ne défendons pas un petit commerce . Et de toute  façons, il y aura toujours du monde : mzes 4ème de l'an dernier on cru me nuire en disant qu'ils étaient "mécontents de leur note, qu'il ne fallait pas prendre latin". J'en ai  autant, et même plus, et comme le cours se passe bien  ,  que nous avons en plus trié suite à la perte d'un poste, ça risque même d'être affluence.
Et si je n'en avais pas , je préfèrerais ça à des m..deux . ce que j'ai d'ailleurs fait pur le grec : je me suis usé à faire ouvrir la section, mais je l'ai vue disparaître sans regret, et même avec plaisir , à leur barbe (ces petits crétins "découvrent" qu'ils auraient préféré le grec , et les parents font un caca nerveux , tandis que je me maaaaaarrre . Le grec, j'ai pas besoin du bahut pour en faire ).

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Iphigénie le Sam 28 Sep 2013 - 9:18

Bon je redécouvre le latin en seconde après une interruption où je pensais (espérais? comme je te comprends, Lefteris!) ne plus faire de "latin-bricolage" avec des élèves incapables....
Cette année, affluence incompréhensible: 31 élèves.
Je découvre des élèves sympathiques (visiblement encore "sélectionnés") mais néanmoins très,très bavards (il faut dire que je les ai en fin de journée, deux heures d'affilée le jeudi, une heure le vendredi). Un bruit de fond quasi permanent, malgré mes nombreuses interruptions ... Impossible de les faire se concentrer plus de 10 minutes d'affilée.
Et là je viens de faire le premier contrôle et je découvre quelques copies remarquables où tout est compris au quart de tour, même les points les plus subtils où je ne posais la question qu'à titre de test, justement....
Je suppose donc que le bruit est devenu chez eux naturel, ils travaillent avec en permanence (d'ailleurs quand ils sortent ils se couvrent les oreilles de leur casque histoire de ne surtout pas entendre le silence...)...Bref, o tempora, o mores...

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum