Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par doubledecker le Dim 8 Sep 2013 - 16:20

@Lizzy.B a écrit:(Je me prépare à rencontrer les parents en début de semaine chevalier , d'où ces questions pour assurer mes arrières.)
il est rigolo ce smiley...

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lizzy.B le Dim 8 Sep 2013 - 16:22

N'est-ce pas Wink  En tout cas, il représente bien mon état d'esprit en ce moment.

Lizzy.B
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lefteris le Dim 8 Sep 2013 - 16:23

@Lizzy.B a écrit:N'est-ce pas Wink  En tout cas, il représente bien mon état d'esprit en ce moment.
J"ai lu le topic : tu n'es pas au bout de tes peines. S'ils ne font que faire la tronche, estime-toi heureuse. Souvent, ils se vengent de ces "heures supp" en sabotant le cours...
Tu les laisse partir (ou la direction) , ça en inspire d'autrs et la classe est vide en deux années.
Tu les gardes, parce qu'on est pas au supermarché et qu'un engagement se respecte, ça peut devenir l'enfer.

La meilleure solution peut venir de l'administration : on prend un pénible, on le vire, et il est maintenu dans l'établissement avec des devoirs pendant les heures de latin qu'il sabote. (je l'ai vu faire, ça marche, ça calme les autres).


Dernière édition par Lefteris le Dim 8 Sep 2013 - 16:27, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Presse-purée le Dim 8 Sep 2013 - 16:25

@doubledecker a écrit:
@Lizzy.B a écrit:(Je me prépare à rencontrer les parents en début de semaine chevalier , d'où ces questions pour assurer mes arrières.)
il est rigolo ce smiley...
Boaf, tu es prof d'anglais. C'est pas ton CAPES qui vient de sauter, c'est pas toi qui est traité de saloperie élitiste à longueur de temps sur twitter, les élèves ne peuvent cesser de venir dans tes cours sur simple courrier, t'es pas forcément obligée d'organiser régulièrement voyages, sorties, rencontres pour donner de la visibilité à ta matière, et tu n'as pas cours le midi, je présume. Sous prétexte que le latin est une option (c'est un héritage historique, une sorte de vendetta maintenant considérée comme normale), on peut être traité comme de la bouse par plein de gens. Faut comprendre que parfois on se rebelle...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Aemilia le Dim 8 Sep 2013 - 16:29

N'hésitez pas à consulter le lien que j'avais indiqué ici :

http://www.neoprofs.org/t60515-textes-officiels-sur-les-langues-anciennes-en-college-et-lycee

On y trouve, entre autres, ce passage (page 2) :
BO n° 3 du 20 janvier 2 000, p. 124
(http://www.education.gouv.fr/bo/2000/3/default.htm ) : « L’enseignement du latin. Les
élèves qui le souhaitent peuvent commencer l’étude du latin en classe de 5ème, en tant
qu’option facultative. On appellera l’attention des élèves et de leur famille sur le point
suivant : l’option latin est un enseignement destiné à être suivi sur l’ensemble de la
scolarité en collège
puis en lycée [...]
ça vaut ce que ça vaut (légalement on ne peut pas OBLIGER des parents d'élèves à réinscrire leur enfant en latin d'une année sur l'autre), mais ma CDE s'appuie sur ce texte pour dissuader les familles de tenter l'abandon de l'option... jusque là ça a fonctionné Wink

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Olympias le Dim 8 Sep 2013 - 16:30

Lizzy, dis-leur..."Aide-toi et Gaffiot t'aidera".
Blague à part, c'est assez agaçant car les élèves pensent venir en cours comme on fait son marché !!

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lizzy.B le Dim 8 Sep 2013 - 16:30

@Presse-purée a écrit:
@doubledecker a écrit:
@Lizzy.B a écrit:(Je me prépare à rencontrer les parents en début de semaine chevalier , d'où ces questions pour assurer mes arrières.)
il est rigolo ce smiley...
Boaf, tu es prof d'anglais. C'est pas ton CAPES qui vient de sauter, c'est pas toi qui est traité de saloperie élitiste à longueur de temps sur twitter, les élèves ne peuvent cesser de venir dans tes cours sur simple courrier, t'es pas  forcément obligée d'organiser régulièrement voyages, sorties, rencontres pour donner de la visibilité à ta matière, et tu n'as pas cours le midi, je présume. Sous prétexte que le latin est une option (c'est un héritage historique, une sorte de vendetta maintenant considérée comme normale), on peut être traité comme de la bouse par plein de gens. Faut comprendre que parfois on se rebelle...
+1
C'est comme si on cherchait à nous faire avoir honte de ce que nous enseignons tant bien que mal.

...Embarassed Je suis désolée d'avoir lancé un sujet aussi pessimiste !

Lizzy.B
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Gryphe le Dim 8 Sep 2013 - 16:31

@Lizzy.B a écrit:est-ce que dans vos établissements l'obligation de continuer l'option est tacite, ou inscrite officiellement (et fermement) quelque part
C'est écrit noir sur blanc pour l'inscription en bilangue en sixième, mais il n'y a rien d'écrit pour le latin.
C'est sûr qu'il y a toujours des élèves qui essayent d'arrêter une option en cours de route, mais on n'a jamais été jusqu'à la situation "conflictuelle" pour cette raison.
On avait une règle non écrite : pour qu'il y ait abandon d'une option, il faut l'accord du professeur concerné + de la direction. En fait on voit surtout au cas par cas.
On a surtout la situation inverse : on a trop de monde qui demande à faire du latin, et pas assez d'heures pour cela ! On est obligé d'ouvrir plusieurs groupes en parallèle et ça nous mange beaucoup d'heures... qu'on est bien obligé de prendre où on peut. humhum

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lizzy.B le Dim 8 Sep 2013 - 16:34

@Lefteris a écrit:
@Lizzy.B a écrit:N'est-ce pas Wink  En tout cas, il représente bien mon état d'esprit en ce moment.
J"ai lu le topic : tu n'es pas au bout de tes peines. S'ils ne font que faire la tronche, estime-toi heureuse. Souvent, ils se vengent de ces "heures supp" en sabotant le cours...
Tu les laisse partir (ou la direction) ,  ça en inspire d'autrs et la classe est vide en deux années.
Tu les gardes, parce qu'on est pas au supermarché et qu'un engagement se respecte, ça peut devenir l'enfer.

La meilleure solution peut venir de l'administration : on prend un pénible, on le vire, et il est maintenu dans l'établissement avec des devoirs pendant les heures de latin qu'il sabote. (je l'ai vu faire, ça marche, ça calme les autres).
Tu as parfaitement résumé la situation. Comme j'aimerais proposer l'ultimatum que tu cites : tu arrêtes de prendre le latin pour un cours à la carte et tu viens, comme tu es censé le faire jusqu'en fin de 3e, ou bien tu passes tes trois heures de latin en étude, avec du boulot préparé par ton professeur, qui y aura pris autant de plaisir que toi quand tu lui as affirmé : "les horaires ne m'arrangent pas cette année, alors j'arrête" (véridique!).

Lizzy.B
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par sansara le Dim 8 Sep 2013 - 16:35

@Olympias a écrit:Lizzy, dis-leur..."Aide-toi et Gaffiot t'aidera".
Laughing Je la retiens, celle-là !

sansara
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lefteris le Dim 8 Sep 2013 - 16:41

@Lizzy.B a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Lizzy.B a écrit:N'est-ce pas Wink  En tout cas, il représente bien mon état d'esprit en ce moment.
J"ai lu le topic : tu n'es pas au bout de tes peines. S'ils ne font que faire la tronche, estime-toi heureuse. Souvent, ils se vengent de ces "heures supp" en sabotant le cours...
Tu les laisse partir (ou la direction) ,  ça en inspire d'autrs et la classe est vide en deux années.
Tu les gardes, parce qu'on est pas au supermarché et qu'un engagement se respecte, ça peut devenir l'enfer.

La meilleure solution peut venir de l'administration : on prend un pénible, on le vire, et il est maintenu dans l'établissement avec des devoirs pendant les heures de latin qu'il sabote. (je l'ai vu faire, ça marche, ça calme les autres).
Tu as parfaitement résumé la situation. Comme j'aimerais proposer l'ultimatum que tu cites : tu arrêtes de prendre le latin pour un cours à la carte et tu viens, comme tu es censé le faire jusqu'en fin de 3e, ou bien tu passes tes trois heures de latin en étude, avec du boulot préparé par ton professeur, qui y aura pris autant de plaisir que toi quand tu lui as affirmé : "les horaires ne m'arrangent pas cette année, alors j'arrête" (véridique!).
J'ai encore mieux à te proposer Very Happy , mais finalement c'est une bonne chose, ça permet de trier. "Je ne prends plus la latin parce que des 4èmes ne sont pas contents de leur note" (sic).  
J'ai des 3èmes infects, mais l'obligation depuis deux ans de trier quand le second poste a été supprimé me permet d'avoir des classes avec des élèves motivés même s'ils ne nont pas tous brillants (mais justement , le latin les aide) , ou à défaut calmes.


Dernière édition par Lefteris le Dim 8 Sep 2013 - 16:47, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lizzy.B le Dim 8 Sep 2013 - 16:42

@Aemilia : merci pour le lien : je l'imprime de ce pas !

@Olympias : je ne peux leur dire ça, ils ne feront pas le lien "Gaffiot"= dictionnaire de latin, ils ne connaissent pas assez Felix pour cela Very Happy 

Lizzy.B
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lizzy.B le Dim 8 Sep 2013 - 16:46

Lefteris : tu veux d'autres exemples ? Tout ça dans la même semaine :

- Je croyais que le latin allait VITE m'aider en français (bien sûr, une heure de latin et hop, plus aucune faute d'orthographe en français ! Qui a dit élèves-consommateurs?).

- Je n'aime que lire des histoires de mythologie.

- Le fameux : "les horaires de m'arrangent pas".

- "Si vous insistez (pour me faire venir en latin), mon père écrira une lettre"

Le point positif, c'est que j'aime encore plus mes élèves sérieux, souriants, curieux et motivés. Et je les remercie Very Happy 

Lizzy.B
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lefteris le Dim 8 Sep 2013 - 16:52

@Lizzy.B a écrit:Lefteris : tu veux d'autres exemples ? Tout ça dans la même semaine :

- Je croyais que le latin allait VITE m'aider en français (bien sûr, une heure de latin et hop, plus aucune faute d'orthographe en français ! Qui a dit élèves-consommateurs?).

- Je n'aime que lire des histoires de mythologie.

- Le fameux : "les horaires de m'arrangent pas".

- "Si vous insistez (pour me faire venir en latin), mon père écrira une lettre"

Le point positif, c'est que j'aime encore plus mes élèves sérieux, souriants, curieux et motivés. Et je les remercie Very Happy 
Eh oui, tous ces arguments débiles, consuméristes, eta autres... on connaît, partout. Le latin étant optionnel, on croit te faire un cadeau en venant, au lieu de considérer qu'avoir l'occasion d'apprendre plus est un cadeau de la république (qui aurait mieux fait d'en faire une matière obligatoire, car patrimoniale au même titre que le français ou l'histoire, mais c'est un autre débat, qui ,ous ferait remonter aux idéologies des années 60-70)

Bon , ca permet de trier le bon grain de l'ivraie. Je n'hésite pas à mettre 20 et à mettre 0/20. Ca mortifie les geignards , parce que cela montre bien qu'on peut avoir d'excellentes notes avec un minimum de volonté, puisqu'en latin tout le monde part du même point, à peu près. Le reste réside dans la régularité et la mémorisation.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par MarieL le Dim 8 Sep 2013 - 16:55

Arrêter une option (après s'être engagé à a conserver jusqu'au bout) cela arrive tous les ans chez nous. Et la première réponse est différente selon le CDE en place. Mais, au bout du compte, le résultat est le même : quand les parents montent au créneau, l'abandon est acté.

Par contre, non, cela ne suscite pas des démissions en chaîne. D'abord parce que, tout de même, il y a des élèves réellement intéressés, ensuite parce que tous les parents ne cèdent pas au désir de leur enfant, loin de là.

Je ressens bien ton indignation mais il me semble que ce serait mieux pour tout le monde de laisser partir les récalcitrants (en supposant qu'ils aient bien l'autorisation de leurs parents bien entendu et non qu'ils aient décidé tout seuls de se "désinscrire").

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Presse-purée le Dim 8 Sep 2013 - 17:25

@Lizzy.B a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Lizzy.B a écrit:N'est-ce pas Wink  En tout cas, il représente bien mon état d'esprit en ce moment.
J"ai lu le topic : tu n'es pas au bout de tes peines. S'ils ne font que faire la tronche, estime-toi heureuse. Souvent, ils se vengent de ces "heures supp" en sabotant le cours...
Tu les laisse partir (ou la direction) ,  ça en inspire d'autrs et la classe est vide en deux années.
Tu les gardes, parce qu'on est pas au supermarché et qu'un engagement se respecte, ça peut devenir l'enfer.

La meilleure solution peut venir de l'administration : on prend un pénible, on le vire, et il est maintenu dans l'établissement avec des devoirs pendant les heures de latin qu'il sabote. (je l'ai vu faire, ça marche, ça calme les autres).
Tu as parfaitement résumé la situation. Comme j'aimerais proposer l'ultimatum que tu cites : tu arrêtes de prendre le latin pour un cours à la carte et tu viens, comme tu es censé le faire jusqu'en fin de 3e, ou bien tu passes tes trois heures de latin en étude, avec du boulot préparé par ton professeur, qui y aura pris autant de plaisir que toi quand tu lui as affirmé : "les horaires ne m'arrangent pas cette année, alors j'arrête" (véridique!).
A mon sens, ce n'est pas forcément utile de te mettre la rate au court-bouillon pour cela. Il vaut mieux garder son énergie à travailler avec ceux qui le veulent, car il y en a beaucoup. Si des parents souhaitent vraiment que leur enfant arrête, ils y arriveront. Alors autant s'économiser et rester positif. J'ai déjà eu à gérer ce genre de cas, voire des cas plus cradingues moralement (du type RdV chez le principal dans mon dos, avec attaques personnelles...), et il y a des moments où il ne sert à rien d'insister. qui plus est, les autres élèves qui suivent l'option savent généralement à quoi s'en tenir: ils voient bien que ce n'est pas pour de bonnes raisons que ce genre d'élèves arrêtent et il n'y a jamais de "brèche".

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Presse-purée le Dim 8 Sep 2013 - 17:26

Axel a écrit:Arrêter une option (après s'être engagé à a conserver jusqu'au bout) cela arrive tous les ans chez nous. Et la première réponse est différente selon le CDE en place. Mais, au bout du compte, le résultat est le même : quand les parents montent au créneau, l'abandon est acté.

Par contre, non, cela ne suscite pas des démissions en chaîne. D'abord parce que, tout de même, il y a des élèves réellement intéressés, ensuite parce que tous les parents ne cèdent pas au désir de leur enfant, loin de là.

Je ressens bien ton indignation mais il me semble que ce serait mieux pour tout le monde de laisser partir les récalcitrants (en supposant qu'ils aient bien l'autorisation de leurs parents bien entendu et non qu'ils aient décidé tout seuls de se "désinscrire").
Bien dit. Et bon, ceux qui sont intéressés savent bien ce que les désinscrits perdent.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lefteris le Dim 8 Sep 2013 - 17:29

@Presse-purée a écrit: des cas plus cradingues moralement (du type RdV chez le principal dans mon dos, avec attaques personnelles...), 
Si je n'étais pas le seul prof de LC, je croirais que tu es dans mon établissement Laughing . Nous sommes des gens policés, mais reconnaissons qu' il y a des bourre-pifs qui se perdent.. Rolling Eyes 

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lizzy.B le Dim 8 Sep 2013 - 17:34

Axel a écrit:Je ressens bien ton indignation mais il me semble que ce serait mieux pour tout le monde de laisser partir les récalcitrants (en supposant qu'ils aient bien l'autorisation de leurs parents bien entendu et non qu'ils aient décidé tout seuls de se "désinscrire").
C'est pour cela que j'attends le rdv avec les parents pour voir s'ils soutiennent leur enfant jusqu'au bout.

Lizzy.B
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lefteris le Dim 8 Sep 2013 - 17:37

@Lizzy.B a écrit:
Axel a écrit:Je ressens bien ton indignation mais il me semble que ce serait mieux pour tout le monde de laisser partir les récalcitrants (en supposant qu'ils aient bien l'autorisation de leurs parents bien entendu et non qu'ils aient décidé tout seuls de se "désinscrire").
C'est pour cela que j'attends le rdv avec les parents pour voir s'ils soutiennent leur enfant jusqu'au bout.
Les parents qui soutiennent les caprices sont hélas nombreux, et les arguments oiseux tous les mêmes (il se lève tôt, il finit tard, il n'aime pas la grammaire, le programme est lourd -si si , ils osent Very Happy  - il ne savait pas/ nous ne savions pas comment c'était , ça fait baisser la moyenne, etc.)

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Paratge le Dim 8 Sep 2013 - 17:41

Cet exemple du latin n'est finalement que le symbole de ce qui peut se passer quand les élèves et leurs parents magouillent pour imposer leurs délires !

Quant aux RV avec le "chef" pour vous accuser de tout et de n'importe quoi, étant donné que notre parole ne vaut rien, ça ne va aller qu'en s'amplifiant...
Faudra faire comme les élèves, venir avec un avocat.

Vous avez dit "ère du soupçon" ?

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Presse-purée le Dim 8 Sep 2013 - 17:42

@Lizzy.B a écrit:
Axel a écrit:Je ressens bien ton indignation mais il me semble que ce serait mieux pour tout le monde de laisser partir les récalcitrants (en supposant qu'ils aient bien l'autorisation de leurs parents bien entendu et non qu'ils aient décidé tout seuls de se "désinscrire").
C'est pour cela que j'attends le rdv avec les parents pour voir s'ils soutiennent leur enfant jusqu'au bout.
Et si tu vois qu'il ne faut pas insister, mettre en avant les apports... n'insiste pas. Ce n'est pas toi qui y perds, ce n'est pas toi qui rate quelque chose.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Presse-purée le Dim 8 Sep 2013 - 17:45

@Paratge a écrit:Cet exemple du latin n'est finalement que le symbole de ce qui peut se passer quand les élèves et leurs parents magouillent pour imposer leurs délires !

Quant aux RV avec le "chef" pour vous accuser de tout et de n'importe quoi, étant donné que notre parole ne vaut rien, ça ne va aller qu'en s'amplifiant...
Faudra faire comme les élèves, venir avec un avocat.

Vous avez dit "ère du soupçon" ?
Je dois vivre dans un micro-climat, ou je dois avoir une gueule sympathique, mais je n'ai jamais eu ce genre de problèmes, sauf une fois. Et le principal, qui avait beaucoup de défauts (dont celui de recevoir des parents relativement à mon cours sans que je sois au courant), a très vite vu la dose de mauvaise foi dans ce cas précis. Et bon, il a pris la décision qui s'imposait. Il y a des moments où il est inutile d'insister. Point barre.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lefteris le Dim 8 Sep 2013 - 17:55

@Presse-purée a écrit:
@Paratge a écrit:Cet exemple du latin n'est finalement que le symbole de ce qui peut se passer quand les élèves et leurs parents magouillent pour imposer leurs délires !

Quant aux RV avec le "chef" pour vous accuser de tout et de n'importe quoi, étant donné que notre parole ne vaut rien, ça ne va aller qu'en s'amplifiant...
Faudra faire comme les élèves, venir avec un avocat.

Vous avez dit "ère du soupçon" ?
Je dois vivre dans un micro-climat, ou je dois avoir une gueule sympathique, mais je n'ai jamais eu ce genre de problèmes, sauf une fois. Et le principal, qui avait beaucoup de défauts (dont celui de recevoir des parents relativement à mon cours sans que je sois au courant), a très vite vu la dose de mauvaise foi dans ce cas précis. Et bon, il a pris la décision qui s'imposait. Il y a des moments où il est inutile d'insister. Point barre.
Effectivement, ne pas insister, et le faire en fin d'année : décider en conseil de classe  que untel et untel ne suivront plus le latin.
On prend les trois ou quatre pires, qui en plus avaient des vélléités d'arrêter. Les quelques autres qui ne sont pas "sélectionnés" , à qui l'on dit qu'ils peuvent suivre et que le caprice ne sera pas suivi , parce qu'on considère l'enseble des matières et qui'ls peuvent suivre (un peu de flatterie) mettent la sourdine, pour ne pas être assimilés aux pires des élèves.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Kapellmeister le Dim 8 Sep 2013 - 18:32

Moi, j'en suis au stade où je pense de plus en plus à passer l'agreg de LM pour ne plus avoir à me farcir toutes les khonneries que le LC doit se farcir à longueur d'années.

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre attitude face aux élèves qui refusent de venir en latin, ou qui viennent mais font la tête.

Message par Lefteris le Dim 8 Sep 2013 - 18:39

@Kapellmeister a écrit:Moi, j'en suis au stade où je pense de plus en plus à passer l'agreg de LM pour ne plus avoir à me farcir toutes les khonneries que le LC doit se farcir à longueur d'années.
J'avoue avoir eu la même idée fut un temps, surtout quand je me tapais 34 heures d'amplitude furieux .
Mais la réduction des postes a eu un effet positif : on trie désormais les candidats , pas le choix, avant de disparaître définitivement, dans certains établissements au moins. A ce rythme, c'est fatal, mécanique .Tu n'auras peut-être plus à te poser la question un jour...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum