"Histoire ultra-droitière" et "logique éditoriale lucrative" : Armand Colin publie un "Lavisse augmenté"... par Dimitri Casali.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Histoire ultra-droitière" et "logique éditoriale lucrative" : Armand Colin publie un "Lavisse augmenté"... par Dimitri Casali.

Message par cnaudin le Sam 7 Sep 2013 - 14:11

On a remarqué qu'une nouvelle offensive contre l'enseignement de l'histoire a été en grande partie lancée par Dimitri Casali. Celui-ci se voit édité par A. Colin, comme "prolongateur" de Lavisse...

Voici la présentation de l'éditeur :
Voici enfin réédité le « Petit Lavisse », ce manuel de l’historien E. Lavisse (1842-1922), qui fut la bible des générations d’écoliers et d’instituteurs de la IIIe République. À ceux qui ont appris l’histoire dans ce cours, il rappellera bien des souvenirs ; aux parents d’aujourd’hui, déconcertés devant le contenu des manuels scolaires, il sera un outil merveilleux de clarté et de simplicité. Si, aujourd’hui, certains propos d’Ernest Lavisse peuvent choquer, par exemple ceux sur la conquête de l’Algérie, ils sont indissociables de l’époque où ils ont été écrits.

Paru en 1913, ce classique est augmenté d’un prolongement inédit de l’historien Dimitri Casali qui reprend là où Ernest Lavisse s’est arrêté, en 1939, et se poursuit jusqu’en 2012.

Entre les deux auteurs, une seule et même volonté pédagogique : faire aimer l’histoire de France.

L’historien Dimitri Casali est l’auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages historiques, notamment : L’Histoire de France interdite (JC Lattès, 2012), L’Altermanuel d’Histoire de France (Perrin) - Prix du Guesclin de l’Histoire 2011.
Pour bien comprendre l'orientation de ce livre, voici une très bonne critique du livre par Eric Fournier :
http://aggiornamento.hypotheses.org/1571

Extrait :
Chaque nouveau livre de Dimitri Casali est quelque chose de tellement attendu, mais certainement pas au sens espéré par l’éditeur. Ce tonitruant polygraphe de l’histoire, spécialiste autoproclamé de Napoléon et de la pédagogie, a en effet une fâcheuse tendance à recopier inlassablement ses publications précédentes. Et sa continuation de l’Histoire de France de la Gaule à nos jours d’Ernest Lavisse (édition de 1940) n’y échappe  pas. Embauché par les éditions Armand Colin pour « prolonger » et « augmenter » le récit lavissien, Casali, sur le fond, prolonge surtout ses propres écrits : même confusion entre l’histoire et l’émerveillement nationaliste ; même récit finaliste et viriliste ; même culte des grands hommes qui seuls font l’histoire.

On pourrait alors se demander à quoi bon faire une nouvelle recension du cas Casali ?

Tout simplement parce qu’un éditeur reconnu lui a offert une légitimée inespérée et que cette édition « augmentée » – « enflée » ou « outrée » eut été du reste plus appropriée – du « Petit Lavisse » met brutalement à nu les toxiques connexions entre écriture pseudo-pédagogique mais ultra-droitière de l’histoire de France et lucratives logiques éditoriales.


Dernière édition par cnaudin le Lun 9 Sep 2013 - 19:17, édité 3 fois (Raison : Ouverture d'un nouveau fil sur ce sujet)

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)

cnaudin
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Histoire ultra-droitière" et "logique éditoriale lucrative" : Armand Colin publie un "Lavisse augmenté"... par Dimitri Casali.

Message par cnaudin le Jeu 12 Sep 2013 - 15:05

Une autre analyse, par Laurence de Cock, de la sortie de Lavisse/Casali : http://aggiornamento.hypotheses.org/1581

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)

cnaudin
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Histoire ultra-droitière" et "logique éditoriale lucrative" : Armand Colin publie un "Lavisse augmenté"... par Dimitri Casali.

Message par doctor who le Jeu 12 Sep 2013 - 15:08

C'est sûr qu'Ernest Lavisse ne méritait pas tant d'indignité, quoi qu'on pense de l'orientation politique de l'histoire qu'il a contribué à faire enseigner grâce à ses manuels. Pédagogiquement, c'était autre chose que Casali.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Histoire ultra-droitière" et "logique éditoriale lucrative" : Armand Colin publie un "Lavisse augmenté"... par Dimitri Casali.

Message par Isis39 le Jeu 12 Sep 2013 - 16:20

Mais comme l'a dit Vincent Peillon sur RTL, "Casali n'est pas un historien".

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Histoire ultra-droitière" et "logique éditoriale lucrative" : Armand Colin publie un "Lavisse augmenté"... par Dimitri Casali.

Message par cnaudin le Jeu 12 Sep 2013 - 19:50

Il faudrait dire ça à Armand Colin...

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)

cnaudin
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Histoire ultra-droitière" et "logique éditoriale lucrative" : Armand Colin publie un "Lavisse augmenté"... par Dimitri Casali.

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 19 Sep 2013 - 13:34

Même Le Figaro Littéraire taille!

Le Figaro Littéraire, jeudi 19 septembre 2013, p. 6

Histoire

Un nouvel « historien du dimanche »
ESSAI Dimitri Casali associe son nom à celui du grand historien Ernest Lavisse. Une démarche grotesque.

Jacques de Saint Victor

Il fut un temps où ceux qui s'appelaient des « historiens du dimanche » , parce qu'ils n'enseignaient pas à l'université, rendaient de précieux services à la compréhension de l'histoire. Certains, comme Philippe Ariès, avaient même une oeuvre à faire rougir bien des universitaires. Mais, aujourd'hui, l' « historien du dimanche » n'a généralement plus ce mérite. Il se contente de coiffer une synthèse historique souvent banale, quand elle n'est pas contestable, d'un titre accrocheur. On a pu lire, dans le genre, des histoires pour les nuls, des histoires enchantées, ou encore une histoire de France interdite. Jouant généralement sur l'idée facile - pas toujours fausse mais qu'il faudrait, justement, replacer dans une perspective historique - qu'on-n'apprend-plus-l'histoire-à-nos-enfants, les « nouveaux historiens du dimanche » deviennent les hôtes des médias car les ventes y valent mérite scientifique. Et le tour est joué.Aussi déconcertant que navrant. M. Casali, qui a à son palmarès une série de synthèses historiques de cet acabit (dont un Altermanuel d'histoire de France, qu'il sous-titra Ce que nos enfants n'apprennent plus au collège, histoire d'être sûr de ratisser large), va encore plus loin. Le voilà qui pense désormais pouvoir associer son nom à celui d'Ernest Lavisse qui, lui, ne s'était pas contenté de simples synthèses mais avait une oeuvre universitaire importante et reconnue.En mettant de côté l'immodestie d'une telle démarche, ce projet est à la fois aussi déconcertant que navrant. Lavisse était un très grand historien avant de devenir sous la IIIe République le chantre du « roman national » . Mais son célèbre petit manuel est aujourd'hui très daté. L'idée de poursuivre un tel travail jusqu'à nos jours, sans prendre le moindre recul, est tout simplement une démarche grotesque. Pour ne pas dire plus.
mdr

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Histoire ultra-droitière" et "logique éditoriale lucrative" : Armand Colin publie un "Lavisse augmenté"... par Dimitri Casali.

Message par Ingeborg B. le Jeu 19 Sep 2013 - 13:39

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Même Le Figaro Littéraire taille!

Le Figaro Littéraire, jeudi 19 septembre 2013, p. 6

Histoire

Un nouvel « historien du dimanche »
ESSAI Dimitri Casali associe son nom à celui du grand historien Ernest Lavisse. Une démarche grotesque.

Jacques de Saint Victor

Il fut un temps où ceux qui s'appelaient des « historiens du dimanche » , parce qu'ils n'enseignaient pas à l'université, rendaient de précieux services à la compréhension de l'histoire. Certains, comme Philippe Ariès, avaient même une oeuvre à faire rougir bien des universitaires. Mais, aujourd'hui, l' « historien du dimanche » n'a généralement plus ce mérite. Il se contente de coiffer une synthèse historique souvent banale, quand elle n'est pas contestable, d'un titre accrocheur. On a pu lire, dans le genre, des histoires pour les nuls, des histoires enchantées, ou encore une histoire de France interdite. Jouant généralement sur l'idée facile - pas toujours fausse mais qu'il faudrait, justement, replacer dans une perspective historique - qu'on-n'apprend-plus-l'histoire-à-nos-enfants, les « nouveaux historiens du dimanche » deviennent les hôtes des médias car les ventes y valent mérite scientifique. Et le tour est joué.Aussi déconcertant que navrant. M. Casali, qui a à son palmarès une série de synthèses historiques de cet acabit (dont un Altermanuel d'histoire de France, qu'il sous-titra Ce que nos enfants n'apprennent plus au collège, histoire d'être sûr de ratisser large), va encore plus loin. Le voilà qui pense désormais pouvoir associer son nom à celui d'Ernest Lavisse qui, lui, ne s'était pas contenté de simples synthèses mais avait une oeuvre universitaire importante et reconnue.En mettant de côté l'immodestie d'une telle démarche, ce projet est à la fois aussi déconcertant que navrant. Lavisse était un très grand historien avant de devenir sous la IIIe République le chantre du « roman national » . Mais son célèbre petit manuel est aujourd'hui très daté. L'idée de poursuivre un tel travail jusqu'à nos jours, sans prendre le moindre recul, est tout simplement une démarche grotesque. Pour ne pas dire plus.
 
mdr
Tu as été plus rapide que moi.... c'est assez jouissif en fait.... yesyes

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Histoire ultra-droitière" et "logique éditoriale lucrative" : Armand Colin publie un "Lavisse augmenté"... par Dimitri Casali.

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 19 Sep 2013 - 13:40

Carrément jouissif! Very Happy 

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Histoire ultra-droitière" et "logique éditoriale lucrative" : Armand Colin publie un "Lavisse augmenté"... par Dimitri Casali.

Message par cnaudin le Jeu 19 Sep 2013 - 13:40

Oui, c'est assez surprenant (surtout que le même auteur avait défendu Deutsch en juillet 2012), mais c'est marrant. Il est presque plus violent qu'Offenstadt !
En revanche, il "oublie" un peu vite le rôle d'Armand Colin...

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)

cnaudin
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Histoire ultra-droitière" et "logique éditoriale lucrative" : Armand Colin publie un "Lavisse augmenté"... par Dimitri Casali.

Message par philann le Jeu 19 Sep 2013 - 13:43

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Même Le Figaro Littéraire taille!


mdr
C'est pas tous les jours que tu te fais plaisir en citant le Fig' Mag' Razz Razz Razz 

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Histoire ultra-droitière" et "logique éditoriale lucrative" : Armand Colin publie un "Lavisse augmenté"... par Dimitri Casali.

Message par kiwi le Jeu 19 Sep 2013 - 14:12

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Même Le Figaro Littéraire taille!

Le Figaro Littéraire, jeudi 19 septembre 2013, p. 6

Histoire

Un nouvel « historien du dimanche »
ESSAI Dimitri Casali associe son nom à celui du grand historien Ernest Lavisse. Une démarche grotesque.

Jacques de Saint Victor

Il fut un temps où ceux qui s'appelaient des « historiens du dimanche » , parce qu'ils n'enseignaient pas à l'université, rendaient de précieux services à la compréhension de l'histoire. Certains, comme Philippe Ariès, avaient même une oeuvre à faire rougir bien des universitaires. Mais, aujourd'hui, l' « historien du dimanche » n'a généralement plus ce mérite. Il se contente de coiffer une synthèse historique souvent banale, quand elle n'est pas contestable, d'un titre accrocheur. On a pu lire, dans le genre, des histoires pour les nuls, des histoires enchantées, ou encore une histoire de France interdite. Jouant généralement sur l'idée facile - pas toujours fausse mais qu'il faudrait, justement, replacer dans une perspective historique - qu'on-n'apprend-plus-l'histoire-à-nos-enfants, les « nouveaux historiens du dimanche » deviennent les hôtes des médias car les ventes y valent mérite scientifique. Et le tour est joué.Aussi déconcertant que navrant. M. Casali, qui a à son palmarès une série de synthèses historiques de cet acabit (dont un Altermanuel d'histoire de France, qu'il sous-titra Ce que nos enfants n'apprennent plus au collège, histoire d'être sûr de ratisser large), va encore plus loin. Le voilà qui pense désormais pouvoir associer son nom à celui d'Ernest Lavisse qui, lui, ne s'était pas contenté de simples synthèses mais avait une oeuvre universitaire importante et reconnue.En mettant de côté l'immodestie d'une telle démarche, ce projet est à la fois aussi déconcertant que navrant. Lavisse était un très grand historien avant de devenir sous la IIIe République le chantre du « roman national » . Mais son célèbre petit manuel est aujourd'hui très daté. L'idée de poursuivre un tel travail jusqu'à nos jours, sans prendre le moindre recul, est tout simplement une démarche grotesque. Pour ne pas dire plus.
mdr
Et bé!!! Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing 


kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Histoire ultra-droitière" et "logique éditoriale lucrative" : Armand Colin publie un "Lavisse augmenté"... par Dimitri Casali.

Message par Al-qalam le Jeu 19 Sep 2013 - 14:27

Le Figaro virerait-il sa cuti ?
En tout les cas, c'est yesyes yesyes yesyes yesyes 

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Histoire ultra-droitière" et "logique éditoriale lucrative" : Armand Colin publie un "Lavisse augmenté"... par Dimitri Casali.

Message par Mike92 le Jeu 19 Sep 2013 - 16:53

Armand Colin sait très bien ce qu'il fait, il y a un créneau à prendre. On assiste depuis 2 ans à une offensive de l'ultra-droite branchée sur les ultra-cathos-anti-cocos qui se déploie d'abord sur le plan politique (se rappeler le slogan : "la gauche n'est pas légitime au pouvoir"), puis évolue vers le sociétal avec le combat anti mariage pour tous et en sourdine la mauvaise humeur contre ce qui est nommé(e) la repentance excessive de la France envers les fautes d'hier (guerre d'Algérie..) et l'idée que les programmes d'HG sont trop laïques, entendez laïcisés, et qu'il s'agit de réagir contre tout cela en imposant des manuels présentant une idéologie contraire, au premier chef dans l'enseignement catholique, bien sûr. Il est facile de s'en convaincre quand on écoute (à petites doses, sinon on va vers le vomitif) Radio-Courtoisie, à Paris sur 95.60.

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/

Mike92
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Histoire ultra-droitière" et "logique éditoriale lucrative" : Armand Colin publie un "Lavisse augmenté"... par Dimitri Casali.

Message par Olympias le Jeu 19 Sep 2013 - 17:52

Quel plaisir ce matin en dépliant les pages du Figaro littéraire....que de voir Casali descendu en flammes, étrillé, essoré par Jacques de Saint-Victor...Si cela pouvait décourager Yves Calvi de l'inviter sur le plateau de C dans l'air...
NB : le Fig littéraire n'a rien à voir avec la revue mensuelle ou bi-mensuelle du Fig Histoire

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum