Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par John le Jeu 12 Sep 2013 - 13:05

Etude de la DEPP sur la mobilité géographique des enseignants :
http://www.education.gouv.fr/cid73488/la-mobilite-geographique-des-enseignants-du-second-degre-public.html

L’essentiel

La plupart des changements d’académie concerne des enseignants jeunes, en début de carrière. Près de deux tiers des enseignants mobiles sont en activité depuis 10 ans ou moins.

Les enseignants titulaires affectés dans une zone de remplacement ou en éducation prioritaire sont sensiblement plus mobiles que les autres.

Les demandes de mobilité motivées par un rapprochement familial aboutissent plus fréquemment que les autres : 70 % des demandes de rapprochement de conjoint connaissent une issue favorable.

Les enseignants sont plus ou moins mobiles selon leur corps et leur discipline. Les professeurs de chaire supérieure et les PEGC, souvent en fin de carrière, changent peu d’académie. Les professeurs de lycée professionnel le font moins que les enseignants certifiés et agrégés. Les conseillers principaux d’éducation et les conseillers d’orientation psychologues sont les plus mobiles.

L’ampleur de la mobilité des enseignants varie beaucoup d’une académie à l’autre. En 2012, moins de 0,5 % de ses enseignants ont quitté l’académie de Rennes, particulièrement attractive Cette proportion est beaucoup plus élevée en banlieue parisienne : elle s’élève respectivement à 5,5 % et 4,2 % dans les académies de Créteil et Versailles. Associés aux effectifs importants de ces académies, ces taux de mobilité élevés expliquent que plus de 40 % des enseignants titulaires mobiles proviennent de la banlieue parisienne.

Chiffres-clés

2,7 %
Pourcentage des enseignants qui changent d’académie en 2012, dont 1/3 de néo-titulaires

45,9 %
Part des néo-titulaires qui sont titularisés dans une académie différente de celle de leur stage

41,6 %
Pourcentage des demandes de mobilité qui aboutissent pour les titulaires

65,3 %
Pourcentage des enseignants mobiles ayant dix ans ou moins d’ancienneté
Un commentaire sur le site de l'Express :
http://www.lexpress.fr/education/education-les-enseignants-quittent-creteil-et-restent-a-rennes_1280374.html
Certaines académies peinent à retenir leurs enseignants. C'est le cas de Créteil, où 5,5% d'entre eux ont été mutés en 2012. Mais aussi de la Guyane (plus de 5%), de Versailles (plus de 4%) et d'Amiens (plus de 3%). La moyenne nationale est de 1,8%. Les académies comme Rennes, la Corse ou Bordeaux n'ont pas ce souci: moins d'un enseignant sur cent en est parti en 2012.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 12 Sep 2013 - 13:07

Certaines académies peinent à retenir leurs enseignants. C'est le cas de Créteil, où 5,5% d'entre eux ont été mutés en 2012. Mais aussi de la Guyane (plus de 5%), de Versailles (plus de 4%) et d'Amiens (plus de 3%). La moyenne nationale est de 1,8%. Les académies comme Rennes, la Corse ou Bordeaux n'ont pas ce souci: moins d'un enseignant sur cent en est parti en 2012.
Ils posent le problème à l'envers: c'est parce que bien des enseignants de Créteil ou de Guyanne viennent de l'extérieur qu'ils cherchent ensuite à en partir.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Daphné le Jeu 12 Sep 2013 - 13:08

C'est ce qu'on appelle enfoncer des portes ouvertes !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Provence le Jeu 12 Sep 2013 - 14:48

Ils réinventent l'eau chaude.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par morgawenn le Jeu 12 Sep 2013 - 18:06




   Chiffres-clés

   2,7 %
   Pourcentage des enseignants qui changent d’académie en 2012, dont 1/3 de néo-titulaires

   45,9 %
   Part des néo-titulaires qui sont titularisés dans une académie différente de celle de leur stage

   41,6 %
   Pourcentage des demandes de mobilité qui aboutissent pour les titulaires

   65,3 %
   Pourcentage des enseignants mobiles ayant dix ans ou moins d’ancienneté
où est le pourcentage de ceux qui ont quitté leur région d'origine pour l'académie de stage ?

morgawenn
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par InviteeF le Jeu 12 Sep 2013 - 18:09

@morgawenn a écrit:


   Chiffres-clés

   2,7 %
   Pourcentage des enseignants qui changent d’académie en 2012, dont 1/3 de néo-titulaires

   45,9 %
   Part des néo-titulaires qui sont titularisés dans une académie différente de celle de leur stage

   41,6 %
   Pourcentage des demandes de mobilité qui aboutissent pour les titulaires

   65,3 %
   Pourcentage des enseignants mobiles ayant dix ans ou moins d’ancienneté
où est le pourcentage de ceux qui ont quitté leur région d'origine pour l'académie de stage ?
Volontairement absent pour pouvoir laisser sous-entendre que 55% restent chez eux. Ce qui est honteusement faux, bien entendu.

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Catalunya le Jeu 12 Sep 2013 - 18:18

En effet, perso j'ai été muté à 500 km de chez moi dès l'année de stage...

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par InviteeF le Jeu 12 Sep 2013 - 18:20

1062 km! Qui dit mieux? Smile

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Catalunya le Jeu 12 Sep 2013 - 18:21

Mieux Laughing 

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par guiz le Jeu 12 Sep 2013 - 18:22

Voli vola a écrit:1062 km! Qui dit mieux? Smile
Un peu plus de 9000...

_________________
“You know when you've found it, that's something I learned, coz' you feel it when they take it away” ...

guiz
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par InviteeF le Jeu 12 Sep 2013 - 18:23

Ah tiens, 70% des rapprochements de conjoints connaissent une issue favorable c'est bien beau comme affirmation mais
- à l'inter? Ou à l'intra? Non parce qu'être à l'autre bout du département voisin ou d'un département de l'académie je n'appelle pas ça une issue favorable.
- au bout de combien d'années????

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Thom le Jeu 12 Sep 2013 - 19:52

C'est n'importe quoi ces chiffres...

Thom
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Caspar Goodwood le Jeu 12 Sep 2013 - 20:15

Et une fois qu'on obtient un poste correct, l'EN incite à l'immobilisme. Mon poste n'est pas extraordinaire mais j'y suis indéboulonnable (bientôt le plus ancien dans ma matière et peu de chances que le poste soit supprimé un jour); vais-je prendre un jour le risque de le quitter en sachant que j'y perdrais tous mes points?

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Christian-HG-TZR67 le Jeu 12 Sep 2013 - 20:20

Les Jeunes TZR sont plus mobiles.... ah bon ?

Christian-HG-TZR67
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 12 Sep 2013 - 21:24

@Caspar Goodwood a écrit:Et une fois qu'on obtient un poste correct, l'EN incite à l'immobilisme. Mon poste n'est pas extraordinaire mais j'y suis indéboulonnable (bientôt le plus ancien dans ma matière et peu de chances que le poste soit supprimé un jour); vais-je prendre un jour le risque de le quitter en sachant que j'y perdrais tous mes points?
En même temps, que valent ces points si c'est pour ne pas bouger?

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par morgawenn le Jeu 12 Sep 2013 - 21:43

il serait bien de faire la distinction entre mobilité volontaire et mobilité contrainte.

morgawenn
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Caspar Goodwood le Jeu 12 Sep 2013 - 21:44

Ils ne valent rien, je me suis mal exprimé. Je voulais dire qu'on n'est soit trop mobile, soit pas assez: changer d'académie? Très risqué. Changer d'établissement? Très difficile et très risqué aussi.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 12 Sep 2013 - 21:45

@Caspar Goodwood a écrit:Ils ne valent rien, je me suis mal exprimé. Je voulais dire qu'on n'est soit trop mobile, soit pas assez: changer d'académie? Très risqué. Changer d'établissement? Très difficile et très risqué aussi.
Je suis parfaitement d'accord avec toi! Le système en deux temps est une honte et empêche toute mobilité choisie.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Caspar Goodwood le Jeu 12 Sep 2013 - 21:47

Mobilité subie et pénible quand on n'est TZR, puis c'est l'immobilisme subi après la loterie des muts. J'enfonce des portes ouvertes mais je vis assez mal cette situation.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 12 Sep 2013 - 22:15

@Caspar Goodwood a écrit:Mobilité subie et pénible quand on n'est TZR, puis c'est l'immobilisme subi après la loterie des muts. J'enfonce des portes ouvertes mais je vis assez mal cette situation.
Tu n'enfonces des "portes ouvertes" que sur ce forum, car ce que tu décris est très mal connu en-dehors de notre milieu. Il faut en parler, tu as raison de rappeler ça.
Bon courage fleurs2

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par John le Jeu 12 Sep 2013 - 22:16

@morgawenn a écrit:il serait bien de faire la distinction entre mobilité volontaire et mobilité contrainte.
Tout à fait !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 12 Sep 2013 - 22:23

@John a écrit:
@morgawenn a écrit:il serait bien de faire la distinction entre mobilité volontaire et mobilité contrainte.
Tout à fait !
Et il s'agit bien d'une simple volonté du ministère, il suffirait de vérifier les obtentions de vœux 1 à l'inter (à l'intra, ce serait faussé par les MCS).

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Écusette de Noireuil le Jeu 12 Sep 2013 - 22:46

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Caspar Goodwood a écrit:Ils ne valent rien, je me suis mal exprimé. Je voulais dire qu'on n'est soit trop mobile, soit pas assez: changer d'académie? Très risqué. Changer d'établissement? Très difficile et très risqué aussi.
Je suis parfaitement d'accord avec toi! Le système en deux temps est une honte et empêche toute mobilité choisie.
Exactement. Je l'ai déjà dit sur un autre post, c'est quand même invraisemblable qu'on nous fasse des conditions pareilles pour bouger et qu'on nous reproche notre immobilisme...
Un de mes collègues avait une idée intéressante je trouve: créer un "pool" de postes dans une zone étroite avec possibilité d'échanges pour un an par exemple, sur la base du volontariat: histoire de prendre un peu l'air sans devoir déménager et bouleverser toute sa vie de famille...

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)

Écusette de Noireuil
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Jacq le Jeu 12 Sep 2013 - 23:28

[quote="John"]Etude de la DEPP sur la mobilité géographique des enseignants :
http://www.education.gouv.fr/cid73488/la-mobilite-geographique-des-enseignants-du-second-degre-public.html

[....] Les professeurs de lycée professionnel le font moins que les enseignants certifiés et agrégés. Les conseillers principaux d’éducation et les conseillers d’orientation psychologues sont les plus mobiles. [....]
L'étude porte sur les demandes de mutation ou les mutations ? Parce que cela change tout.

Par contre je déteste le terme de "mobilité".
La mobilité est la capacité à être mobile.
Donc cette étude suggère que certains prof (LP ou non) ne sont pas "mobiles".

Or le problème actuellement n'est pas la mobilité des enseignants mais le fait que les mutations sont parfois totalement impossibles. Ce n'est pas la "mobilité" qu 'il faudrait étudier, mais l'offre de mutation !

En LP, puisque justement l'étude mentionne les PLP qui seraient moins "mobiles", la barre d'entrée dans l'académie d'Amiens (ou presque personne ne veut aller, notons le...) est de 244 points en lettres-histoire ( il y a 12 ans lorsque je suis entré dans cette académie elle était de 55 points !). En vente il y a cinq académies à plus de 1000 points (environ, je ne compte pas les cas à part comme la Corse...).

Simplement il faut être totalement timbré de nos jours pour muter juste pour changer de ville. Lorsqu'on voit la taille de certaines académies et le fait que l'on a une mutation totalement à l'aveugle sur ces académies, il faut vraiment avoir envie de rentrer "vers chez soi" ou "vers quelque chose" pour muter.

Quant aux mutations intra, dans mon académie et dans ma matière (Lettres-histoire), elles sont totalement bloquées par les suppressions de poste de ces dernières années. Dans cette académie il y avait seulement trois ou quatre postes en mouvement intra cette année. Ce n'est pas la mobilité qui est en cause, mais l'offre des mutations qui est réduite à néant alors qu'au contraire les demandes de mutations cette année ont été en hausse (propos et chiffres du rectorat).

Enfin, pour les PLP, le choix des mutations est plus réduit par rapport aux certifiés puisque les LP sont moins nombreux. Dans mon département il n'y a que 11 LP alors que l'on compte par exemple 10 collèges environ dans l'agglomération principale du département.
Et ce choix est encore plus réduit pour les prof de matière pro. Il n'y a pas exemple que 4 LP qui proposent des sections de vente dans le département. Comment alors parler de mobilité alors qu'il n'y a presque aucune offre de mutation ?

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude sur la mobilité géographique des enseignants - septembre 2013

Message par Jacq le Jeu 12 Sep 2013 - 23:34

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Caspar Goodwood a écrit:Mobilité subie et pénible quand on n'est TZR, puis c'est l'immobilisme subi après la loterie des muts. J'enfonce des portes ouvertes mais je vis assez mal cette situation.
Tu n'enfonces des "portes ouvertes" que sur ce forum, car ce que tu décris est très mal connu en-dehors de notre milieu. Il faut en parler, tu as raison de rappeler ça.
Bon courage fleurs2

Vrai.
J'ai plein d'amis qui me disent "il y a un LP dans ma ville tu pourrais venir". Ils pensent que les mut cela se fait sur un claquement de doigt.
Ils ignorent totalement le fonctionnement aveugle du système actuel.
Bien sûr je suis totalement contre le recrutement par les CdE qui serait encore pire, mais la mutation aveugle non merci !
Si le système en deux mouvements n'avait pas existé je serais rentré beaucoup plus tôt dans mon académie, et un poste à 20 km de chez moi (frontière académique furieux ) est totalement libre depuis des années... mais il me faudrait changer d'académie et risquer de me retrouver à plus de 400 km de chez moi.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum