Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par Luigi_B le Ven 13 Sep 2013 - 7:46

Michel Guillou est un grand penseur du numérique à l'école. Très régulièrement il intervient sur le site commercial "EducaVox" (subventionné par Orange et Apple entre autres) pour en faire la promotion. Je vous conseille aujourd'hui cet article qui fera certainement date dans l'histoire de l'éducation : "Chacun doit pouvoir faire des fautes d’orthographe sur Internet…".

Extrait :

Michel Guillou a écrit:L’idée m’en est (re)venue à la suite d’une conversation dans laquelle une geekette avertie m’expliquait que le problème de l’école résidait, à son avis, dans le fait que les apprentissages fondamentaux n’y étaient plus enseignés : compter, lire, écrire. Pour preuve, ajoutait-elle, le nombre impressionnant de fautes d’orthographe qu’on peut trouver partout, à commencer par les textes en ligne…

Bon, je passe rapidement sur le fait que ce n’est pas l’orthographe qui fait la qualité d’un texte. Disons que ça aide… Mais les écrivains peu doués sont pléthore, c’est bien connu, à commencer par Marcel Proust, le pauvre, dit-on, qui constellait ses écrits de fautes grossières. Par ailleurs, personne n’est à l’abri de la faute de frappe qui déconcerte le lecteur… Lire, certes, mais pourquoi relire ?
Michel Guillou est "consultant, expert du numérique éducatif et des médias numériques" et "ex-Adjoint au CTice et ex-coordonnateur du Clemi de l'Académie de Versailles".


Dernière édition par Luigi_B le Ven 13 Sep 2013 - 18:27, édité 2 fois

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par JPhMM le Ven 13 Sep 2013 - 7:56

C'est trop un rebelle lui.
Z'êtes tous des vieux dans vos têtes.



Genre...
Zarma !

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par InvitéP2 le Ven 13 Sep 2013 - 8:24

L’idée m’en est (re)venue à la suite d’une conversation dans laquelle une geekette avertie m’expliquait que ...
Une quoi ???

les écrivains peu doués sont pléthore, c’est bien connu, à commencer par Marcel Proust, le pauvre, dit-on, qui constellait ses écrits de fautes grossières
Ââââârgh .... Proust ? Des fautes d'orthographe ? Ah ouais ? Où ça ? Il n'hésitait pas à tordre le lexique, c'est vrai, mais quant à la syntaxe et à l'orthographe, je te souhaite d'être aussi "pauvre" que lui, mon pote !!! Quant à la cohérence logique de ton argumentation ... no comment !

Michel Guillou est "consultant, expert du numérique éducatif et des médias numériques" et "ex-Adjoint au CTice et ex-coordonnateur du Clemi de l'Académie de Versailles".
Ca fait froid dans le dos !

_________________
Philippe Jovi.

http://phiphilo.blogspot.fr/

InvitéP2
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par philann le Ven 13 Sep 2013 - 9:30

Qu'il aille expliquer à un programmateur qu'une petite erreur de syntaxe ce n'est pas grave... qu'un signe pour un autre cela n'a pas d'importance... Twisted Evil 

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par Celadon le Ven 13 Sep 2013 - 9:33

Il va falloir que les programmeurs tiennent compte de toutes les ortho possibles. Bon courage.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par Sacapus le Ven 13 Sep 2013 - 9:47

Bonjour,
Michel Guillou a écrit:Bon, je passe rapidement sur le fait que ce n’est pas l’orthographe qui fait la qualité d’un texte.
Cet argument est non-avenant : Il ne sert pas à donner tort à la personne dont on parle, qui dit que la mauvaise orthographe d’un texte en fait la piètre qualité.

Michel Guillou est encore un médiocre qui confond les propositions avec leurs contraposées.

De plus la mention de Proust est une arnaque intellectuelle : Cet argument apodioctique espère que personne n’osera prétendre que les textes de Proust sont de mauvaise qualité, mais il n’y aurait aucune gêne à l’affirmer s’ils étaient édités avec une orthographe de merde.


Dernière édition par Sacapus le Ven 13 Sep 2013 - 10:14, édité 1 fois

Sacapus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par John le Ven 13 Sep 2013 - 10:04

les écrivains peu doués sont pléthore
Pourquoi n'a-t-il pas écrit "Lésés cris vingt peut d'où est ? son plaie tord" ?
Un peu de fantaisie, que diable.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par philann le Ven 13 Sep 2013 - 10:29

Belle démonstration John!!Very Happy 
Je m'y suis prise à 5 fois pour réussir à le lire Razz 

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par piesco le Ven 13 Sep 2013 - 10:58

Lol, je n'avais pas vu l'original en cité. J'ai eu du mal...

Franchement, ça fait froid dans le dos de lire ça. Expert du numérique éducatif, qu'il dit.
No 

piesco
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par JPhMM le Ven 13 Sep 2013 - 11:17

Michel Guillou a écrit:Donc Internet a permis à chacun d’exercer enfin son droit universel à l’expression publique, ouvrant la voie à sa liberté d’opinion, de manière conforme à l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 comme suit :

   « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

C’est un droit fondamental. C’est un truisme mais il n’est pas inutile de le rappeler. Pour ma part, je ne m’en prive jamais.
Invoquer ici la DUDH est magnifique.

D'ailleurs 2 + 2 = 9.

C'est mon droit.

Même : frhb erkzfbzhefb ze fzebifgifbz zefkzeurbh zeibrf nsd qjopdke,rgk bnz.

C'est aussi mon droit.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par User5899 le Ven 13 Sep 2013 - 11:25

Pourquoi répondez-vous à une andouille ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par Cath le Ven 13 Sep 2013 - 11:26

J'allais le dire...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par Sacapus le Ven 13 Sep 2013 - 11:29

Cripure a écrit:Pourquoi répondez-vous à une andouille ?
«Tout homme naît et demeure libre de répondre aux andouilles.»

Sacapus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par philann le Ven 13 Sep 2013 - 11:33

@JPhMM a écrit:
Michel Guillou a écrit:Donc Internet a permis à chacun d’exercer enfin son droit universel à l’expression publique, ouvrant la voie à sa liberté d’opinion, de manière conforme à l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 comme suit :

   « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

C’est un droit fondamental. C’est un truisme mais il n’est pas inutile de le rappeler. Pour ma part, je ne m’en prive jamais.
Invoquer ici la DUDH est magnifique.

D'ailleurs 2 + 2 = 9.

C'est mon droit.

Même : frhb erkzfbzhefb ze fzebifgifbz zefkzeurbh zeibrf nsd qjopdke,rgk bnz.

C'est aussi mon droit.
« Je vous accorde que deux et deux est une chose excellente ; mais tant qu’à tout louer, c’est deux et deux font cinq qui peut être un engin combien plus adorable. » in : Fédor Dostoïevski : Les Carnets du sous-sol, traduit par André Markowicz, Actes Sud, Collection Babel, Arles, 1992.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par User5899 le Ven 13 Sep 2013 - 11:43

@Sacapus a écrit:
Cripure a écrit:Pourquoi répondez-vous à une andouille ?
«Tout homme naît et demeure libre de répondre aux andouilles.»
Point n'en disconviens-je Smile

@philann a écrit:
@JPhMM a écrit:
Michel Guillou a écrit:Donc Internet a permis à chacun d’exercer enfin son droit universel à l’expression publique, ouvrant la voie à sa liberté d’opinion, de manière conforme à l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 comme suit :

   « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

C’est un droit fondamental. C’est un truisme mais il n’est pas inutile de le rappeler. Pour ma part, je ne m’en prive jamais.
Invoquer ici la DUDH est magnifique.

D'ailleurs 2 + 2 = 9.

C'est mon droit.

Même : frhb erkzfbzhefb ze fzebifgifbz zefkzeurbh zeibrf nsd qjopdke,rgk bnz.

C'est aussi mon droit.
« Je vous accorde que deux et deux est une chose excellente ; mais tant qu’à tout louer, c’est deux et deux font cinq qui peut être un engin combien plus adorable. » in : Fédor Dostoïevski : Les Carnets du sous-sol, traduit par André Markowicz, Actes Sud, Collection Babel, Arles, 1992.
Merci de citer ce livre admirable dans cette belle traduction coeurs

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par JPhMM le Ven 13 Sep 2013 - 11:44

I love you 

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par egomet le Ven 13 Sep 2013 - 13:33

@JPhMM a écrit:
Michel Guillou a écrit:Donc Internet a permis à chacun d’exercer enfin son droit universel à l’expression publique, ouvrant la voie à sa liberté d’opinion, de manière conforme à l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 comme suit :

   « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

C’est un droit fondamental. C’est un truisme mais il n’est pas inutile de le rappeler. Pour ma part, je ne m’en prive jamais.
Invoquer ici la DUDH est magnifique.

D'ailleurs 2 + 2 = 9.

C'est mon droit.

Même : frhb erkzfbzhefb ze fzebifgifbz zefkzeurbh zeibrf nsd qjopdke,rgk bnz.

C'est aussi mon droit.
Ne lui refusons pas le droit d'être stupide!

Mais que diront nos élèves, si on leur enseigne de quoi passer pour des imbéciles?


Dernière édition par John le Ven 13 Sep 2013 - 13:55, édité 1 fois (Raison : Conjugaison de "diront" + injures supprimées.)

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par Philomèle le Ven 13 Sep 2013 - 13:52

Le problème, avec l'argument Marcel Proust, c'est que l'auteur laisse penser que Proust faisait des fautes parce qu'il était par ailleurs un écrivain talentueux et donc indifférent au formalisme du petit professeur mesquin à tendance obsessionnelle.

Si Proust avait une orthographe échappant aux normes scolaires, ce que j'ignore d'ailleurs, c'est parce qu'il écrivait selon une norme sociale différente : au XIXe, dans les milieux aristocratiques ou simplement une élite sociale et culturelle, on ne se souciait pas de norme de l'orthographe, en effet. On peut supposer que l'entre-soi et le réseau suffisaient à peu près à conserver la place au soleil qu'avait donnée la naissance.

L'orthographe est effectivement une préoccupation d'instituteur de la troisième République.
Que je sache, les élèves de la scolarisation obligatoire jusqu'à 16 ans ne naissent pas dans le même contexte social que Proust. La seule chance sociale que leur laisse l'école, et de moins en moins, c'est de faire preuve d'un mérite scolaire individuel.
On peut envisager qu'une bonne orthographe soit une exigence, tandis qu'une mauvaise orthographe sera portée au discrédit de nos élèves lorsqu'ils devront prendre part à la vie sociale et à la production de richesses dans notre pays. Toutes choses qui étaient certainement bien indifférentes à la famille Proust.

Je prêche des convaincus, je le sais bien...Very Happy

Philomèle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par InvitéP2 le Ven 13 Sep 2013 - 16:51

@philann a écrit:
@JPhMM a écrit:
Michel Guillou a écrit:Donc Internet a permis à chacun d’exercer enfin son droit universel à l’expression publique, ouvrant la voie à sa liberté d’opinion, de manière conforme à l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 comme suit :

   « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

C’est un droit fondamental. C’est un truisme mais il n’est pas inutile de le rappeler. Pour ma part, je ne m’en prive jamais.
Invoquer ici la DUDH est magnifique.

D'ailleurs 2 + 2 = 9.

C'est mon droit.

Même : frhb erkzfbzhefb ze fzebifgifbz zefkzeurbh zeibrf nsd qjopdke,rgk bnz.

C'est aussi mon droit.
« Je vous accorde que deux et deux est une chose excellente ; mais tant qu’à tout louer, c’est deux et deux font cinq qui peut être un engin combien plus adorable. » in : Fédor Dostoïevski : Les Carnets du sous-sol, traduit par André Markowicz, Actes Sud, Collection Babel, Arles, 1992.
M'étant insurgé, sinon au nom de la pitié pour Françoise et du bon sens stratégique, au moins de la grammaire, et ayant déclaré qu'il fallait prononcer "envergure", je n'y gagnai qu'à faire redire à Françoise la terrible phrase chaque fois que j'entrais à la cuisine, car le maître d'hôtel presque autant que d'effrayer sa camarade était heureux de montrer à son maître que, bien qu'ancien jardinier de Combray et simple maître d'hôtel, tout de même bon Français selon la règle de Saint-André-des-Champs, il tenait de la déclaration des droits de l'homme le droit de prononcer "enverjure" en toute indépendance, et de ne pas se laisser commander sur un point qui ne faisait pas partie de son service et où, par conséquent, depuis la Révolution, personne n'avait rien à lui dire puisqu'il était mon égal (Proust, le Temps Retrouvé, 2243)

_________________
Philippe Jovi.

http://phiphilo.blogspot.fr/

InvitéP2
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par Luigi_B le Ven 13 Sep 2013 - 18:22

Très belle réponse, Philippe. topela 

Je me suis quand même interrogé sur ce qui avait permis à notre formateur TICE (lequel reconnaît ingénuement ne pas connaître Proust) d'affirmer que celui-ci "constellait ses écrits de fautes grossières".

J'ai alors exhumé une vieille chronique du "Monde" de Laurent Greilsamer en 2005 intitulé "Flaubert et Proust aussi faisaient des fautes !" Cet article était une réaction "de mauvaise foi" (sic) à une initiative de "Sauver les lettres" qui avait eu le malheur de l'agacer. Plus intéressant encore : cette chronique, avec un article de la même eau de Pierre Madiot dans "Les Cahiers Pédagogiques" (2005 également), est présente dans un dossier quelque peu orienté donné à une épreuve orale d'admission du CRPE 2006. Le dossier ne présente évidemment pas l'action de "Sauver les lettres" visant à alerter sur le niveau orthographique des élèves. Voilà pourquoi je plains souvent les collègues PE, soumis à un tel matraquage idéologique...

http://www.orleans-tours.iufm.fr/formations/prepa_crpe/04.pdf

Citons la fin de la chronique du "Monde" :

Laurent Greilsamer a écrit:Pour finir, un petit jeu. Voici deux extraits de lettres. Quels sont les romanciers ignares qui se sont permis de truffer leur correspondance de telles fautes ?

Première devinette. Qui a écrit : “Je suis dévoré d’impatience de voir le meilleur de mes amis celui avec lequel je serait toujours amis nous nous aimerons, ami qui sera toujours dans mon cœur. Oui ami depuis la naisance jusqua la mort” ?
Seconde devinette. Qui a écrit : “Mon cher grand-père pardonne moi de mon péché car j’ai moin mangé qu’a l’ordinaire j’ai pleuré pendant un cardeur aprè cela j’était en senglot (…)”?
Vous y êtes ? Allez, un indice : il s’agit respectivement de G. F. et de M. P. Etonnant, non ? Bon, d’accord, ils n’avaient pas dix ans ! On peut au moins leur accorder le mérite d’avoir fait ensuite beaucoup de progrès.
Je n'ai pas pu accéder à la source de ces lettres pour les vérifier moi-même, mais l'âge auquel elles sont supposées être écrites relativise quelque peu la considération que "Proust romancier" ou "Flaubert romancier" "constellai[en]t de fautes grossières [leurs] écrits".

A quoi tient la diffusion de fausses informations sur le Net : un beau travail d'éducation (involontaire) aux médias. Merci Michel Guillou ! cheers 


Spoiler:
Pour la bouche, j'ai dans ma bibliothèque des écrits de jeunesse de Proust qui montrent que son maniement de la langue n'était pas si déficient...

Un exemple avec ce travail de collégien, peut-être en quatrième, rendu par le jeune Marcel Proust, la page narrative la plus ancienne connue selon Thierry Laget, avec quelques petites maladresses de style.

Marcel Proust a écrit:L'air est embaumé des senteurs qu'exhale un frais lilas. Le soleil se lève gaiement. Il dore la campagne de ses rayons: enfin c'est un radieux matin de mai qui nous occupe. Là-bas dissimulée sous l'aubépine est une vieille chaumière enfumée que Denis Revolle a acheté lors de son mariage. C'est le témoin de douces soirées passées au foyer. Ce grand brun à veste blanche et à casquette bleue qui sort chantonnant du petit édifice c'est ce même Denis Revolle qui il y a cinq ans se trouvait à Saint-André, pourquoi c'est ce qu'il est inutile de dire. On dirait qu'il lui coûte de sortir, il hésite, se tourne, penche vers la maison, puis vers la ville, enfin il rentre dans sa modeste demeure. Au bout de 5 minutes peut-être car l'impatience que j'avais de connaître sa dernière résolution m'avait fait trouver le temps long, il ressort suivi d'une jeune femme, assez jolie blonde avec des yeux bleus ce qui va sans dire, emmaillottée dans un cachemire, cachemire duquel l'on aurait pu dire: Et les trous sur le drap marquaient tous ses exploits, n'en déplaise à Corneille car je n'aurais pas porté à son plus haut degré la satisfaction de Denis en laissant le vers intact comme l'a fait Racine dans ses Plaideurs; du reste quel rapport entre un vieillard et une jeune femme. Deux petits garçons l'accompagnèrent jusqu'à la porte et la petite fille, jeune Hébé dont les cheveux, si les lèvres étaient de vermillon, auraient pu être de filasse. Elle lui cria d'une voix fraîche qui pour un naturaliste eut été le son de l'air se brisant contre les cordes vocales et pour un romancier un chant de rossignol. Moi qui ne suis ni romancier ni naturaliste, simplement amateur c'était une jolie voix possible (sic) de charmer tout le monde excepté moi.
La suite peut être lue ici : http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&ved=0CDsQFjAB&url=http%3A%2F%2Fmarcelproust.pagesperso-orange.fr%2Fimages%2FBmp9-1_montage.pdf&ei=cjkzUt_jBtDs0gXSm4CwDQ&usg=AFQjCNHSWHfQ2ziI_dt2P-JtZ4pti6IIpg&sig2=REhYhgMHBhzdG1Vo_4rV2w&bvm=bv.52164340,d.d2k&cad=rja


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numérique : "Vive les fautes d’orthographe ! Vive la médiocrité !"

Message par JPhMM le Ven 13 Sep 2013 - 18:33

Proust, peu doué en orthographe ? Guillou ne sait pas de quoi il parle.

Cadeau.

Spoiler:
Une composition française de Proust, 16 ans, en rhétorique.



Source : Album Proust, Iconographie réunie et commentée par Pierre Clarac et André Ferré, Bibliothèque de la Pléiade, 1965 Éditions Gallimard

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum