Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Paratge le Sam 14 Sep 2013 - 16:30

@Saphyr a écrit:J'attends le jour où le capes ne sera plus noté, évaluons aussi les candidats grâce à des croix et des pastilles...abg 
Non, ça c'est réservé aux diplômes de sciences de léduk. Very Happy

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Saphyr le Sam 14 Sep 2013 - 17:07

@MelanieSLB a écrit:
@Saphyr a écrit:J'attends le jour où le capes ne sera plus noté, évaluons aussi les candidats grâce à des croix et des pastilles...abg 
Le Capes aura disparu avant.
Vu le schmilblick qu'ils sont en train de faire, cela ne saurait tarder.

_________________
"Ecoutez, mon vieux, peu importe qu'un homme vive trente ou cent ans, dans la mesure où il fait quelque chose qui en vaut la peine avant de casser sa pipe", Etats d'urgence, André Brink.
“I'm right and you're wrong, I'm big and you're small, and there's nothing you can do about it.”, Matilda, Roald Dahl

Saphyr
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par adelaideaugusta le Sam 14 Sep 2013 - 17:53

@Madame_Prof a écrit:
Des couleurs, des notes ou des chiffres, au fond, qu’est ce que cela change? «Pas grand-chose convient la professeur de mathématiques."
Voilà.
Je reste sceptique.

Dans un lycée professionnel en Touraine, dans la classe préparant les jeunes au CAP d'ouvrier du bâtiment, j'ai pu voir une grande affiche montrant " les équivalences de notations".

Rouge      N  (non acquis )                 0    --->   8

Orange    C (en cours d'acquisition )    8, 5 --->   14

Vert        A  (acquis)                        14,5 --->  20

J'avoue être restée pantoise !

J'ai pensé au brillant Monsieur André Antibi et à sa "Constante Macabre".

Je pense qu'un jeune qui a bien travaillé et qui "n'aurait  que quatorze", (couleur orange, C ), voilà la vraie victime de la constante macabre.

Quand on sait qui est réellement Monsieur Antibi, et comment il a été nommé agrégé de mathématiques affraid affraid affraid 

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Olympias le Sam 14 Sep 2013 - 18:00

Ce sont les fabricants de gommettes qui vont se frotter les mains

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Elle aime le Sam 14 Sep 2013 - 18:15

Petite, j'ai eu droit aux pastilles rouges (je crois me souvenir que c'étaient des feux rouges). Croyez-moi, entre la mauvaise note que les camarades ne voient pas et les couleurs bien visibles... Neuf ans après, lors d'un conseil de classe où j'étais déléguée élève, la déléguée parent s'étonne de mes notes (16 de moyenne, quand même) : "Y a pas une erreur ? Ciara était dans dans la même classe que mon fils petite et elle était un peu débile, quand même". Elle n'avait pas réalisé que c'était moi.
Son fils m'a courtisée, je n'ai pas donné suite. Pas envie de croiser cette c.....

Elle aime
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Caspar Goodwood le Sam 14 Sep 2013 - 19:17

Je ne vois pas en effet en quoi un feu rouge est moins traumatisant, moins une "dictature" qu'une mauvaise note.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Reine Margot le Sam 14 Sep 2013 - 19:24

honnêtement je pense que pour un parent une foultitude d'items avec des pastilles sont bien moins parlantes qu'une note, qui permet au moins de voir si ça va ou s'il y a péril en la demeure. Après, si le prof met des appréciations suffisamment claires, on peut vite voir les points forts et les points faibles, sans passer des heures à cocher des cases.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Ruthven le Sam 14 Sep 2013 - 19:24

@Caspar Goodwood a écrit:Je ne vois pas en effet en quoi un feu rouge est moins traumatisant, moins une "dictature" qu'une mauvaise note.
Les notes, ce sont des nombres, les nombres ce sont les maths. Et on sait bien que ce sont les collègues de mathématiques qui sont responsables de la souffrance scolaire. En supprimant les notes, on supprime l'angoisse des maths. araignée araignée sorciere2 lol! sorciere2 araignée 

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Caspar Goodwood le Sam 14 Sep 2013 - 19:31

Des notes associées à des mots: la "brutalité" des notes est quand même compensée par les appréciations orales ou écrites, qui sont quand même plus parlantes que des feuilles pleines de pastilles de toutes les couleurs.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par JEMS le Sam 14 Sep 2013 - 19:51

Héhéhéhé dans mon lycée, plus de note en seconde bac pro !!!!
Vive l'évaluation par compétences !
Sur des critères locaux !

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Elle aime le Sam 14 Sep 2013 - 21:36

@Ruthven a écrit:
@Caspar Goodwood a écrit:Je ne vois pas en effet en quoi un feu rouge est moins traumatisant, moins une "dictature" qu'une mauvaise note.
Les notes, ce sont des nombres, les nombres ce sont les maths. Et on sait bien que ce sont les collègues de mathématiques qui sont responsables de la souffrance scolaire. En supprimant les notes, on supprime l'angoisse des maths. araignée araignée sorciere2 lol! sorciere2 araignée 
Voilà, c'est résolu. Sal*uds de profs. Supprimons-les tous et tout ira pour le mieux.

Elle aime
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Roumégueur Ier le Sam 14 Sep 2013 - 22:05

@adelaideaugusta a écrit:
@Madame_Prof a écrit:
Des couleurs, des notes ou des chiffres, au fond, qu’est ce que cela change? «Pas grand-chose convient la professeur de mathématiques."
Voilà.
Je reste sceptique.

Dans un lycée professionnel en Touraine, dans la classe préparant les jeunes au CAP d'ouvrier du bâtiment, j'ai pu voir une grande affiche montrant " les équivalences de notations".

Rouge      N  (non acquis )                 0    --->   8

Orange    C (en cours d'acquisition )    8, 5 --->   14

Vert        A  (acquis)                        14,5 --->  20

J'avoue être restée pantoise !

J'ai pensé au brillant Monsieur André Antibi et à sa "Constante Macabre".

Je pense qu'un jeune qui a bien travaillé et qui "n'aurait  que quatorze", (couleur orange, C ), voilà la vraie victime de la constante macabre.

Quand on sait qui est réellement Monsieur Antibi, et comment il a été nommé agrégé de mathématiques affraid affraid affraid 
C'est peut-être ça le plus triste : cantonner les enseignants à 3 possibilités de jugement et donc mettre au même niveau un élève très moyen qui aura 'Acquis' ses items à l'arrache et un très bon élève qui maîtrise vraiment l'item, ils seront tous les deux Verts (d'autant qu'il est même envisagé de ne plus demander à l'enseignant de remplir de commentaire sur l'élève-manquerait plus qu'on dise ce que l'on en pense en plus, c'est tellement stigmatisant). Notre collège proposait pour éviter cet écueil de rajouter une nuance : il s'agissait de mettre 'Expert' au lieu de 'Acquis' pour les très bons... Je vais bien tout va bien...
Autre petit souci : et pour les élèves qui ont déjà tout acquis en fin de premier trimestre, on fait quoi? On les renvoie à la maison : "C'est bon mon petit, tu as déjà validé ton socle, rentre te reposer jeune padawan" (Ce n'est pas si absurde que cela, on a tous des élèves pour lesquels on sait très bien que tout va rouler sur l'année scolaire et qui sont bien au dessus des exigences du socle)
Tiens, d'ailleurs, y en a-t-il un parmi vous qui sait très précisément à quel moment il faut mettre acquis/en cours/non-acquis sur chacun de ses items ? Quelqu'un a des instructions officielles à ce sujet? Des injonctions précises de nos supérieurs?

Edit : j'avais pas lu l'article : donc les Experts à St Jean de Luz seront Bleus (comme les schtroumpfs?) et si on mettait un nez rouge à ceux qui sont 'très en deçà des exigences', ça les boosterait?

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Roumégueur Ier le Sam 14 Sep 2013 - 22:18

Ah oui, quand même, une grille ultra-détaillée qui révolutionne l'enseignement et pousse à s'investir ! On glandait tellement ces quarante dernières années, heureusement qu'ils ont débarqué...
Et le couplet sur le manque de temps de concertation 'qui peut paraître bizarre vu de l'extérieur', mort de rire, c'est notre lot quotidien, on se croise, pas le temps de se poser (pas même pour préparer convenablement un brevet blanc) et on discute rapidos en ingurgitant un bout de sandwich : si en plus les compétences règlent ce problème, je signe tout de suite!

Et la conclusion : 'décrocher la couleur bleue', incroyable : et on fait quoi des autres? On leur jette à la figure leur incompétence colorée?
Allez, j'arrête c'est pas bon pour ma tension.

"Grâce à une grille d’évaluation ultra-détaillée qui nécessite de nombreuses appréciations, les profs sont, d’une certaine manière, poussés à s’impliquer davantage.

Ils ont d’ailleurs réservé une heure de leur emploi du temps pour construire ensemble un travail transdisciplinaire. «C’est surprenant vu de l’extérieur, mais nous n’avions pas de créneaux hebdomadaires où tous les enseignants d’une classe peuvent se mettre autour d’une table pour parler de projets pédagogiques», confirme Véronique Llinares.

Un autre père d’élève approuve : «C’est un apprentissage moins rigide. Reste à savoir si ce système d’évaluation sera reconduit l’an prochain et pour le reste de leur scolarité.» Aucune réponse n’a été donnée sur ce point puisqu’un bilan sera fait à la fin de l’année. L’objectif de cette expérimentation : décrocher la couleur bleue."

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par alanne le Sam 14 Sep 2013 - 23:24

Et après ils iront en fac et certains se ramasseront méchamment Twisted Evil   car avoir une pastille orange avec 14 ou 8 ça n aide pas pour s'orienter ni pour être aidé à s'orienter Sad  .

alanne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Elle aime le Sam 14 Sep 2013 - 23:50

@Roumégueur Ier a écrit:
C'est peut-être ça le plus triste : cantonner les enseignants à 3 possibilités de jugement et donc mettre au même niveau un élève très moyen qui aura 'Acquis' ses items à l'arrache et un très bon élève qui maîtrise vraiment l'item, ils seront tous les deux Verts (d'autant qu'il est même envisagé de ne plus demander à l'enseignant de remplir de commentaire sur l'élève-manquerait plus qu'on dise ce que l'on en pense en plus, c'est tellement stigmatisant). Notre collège proposait pour éviter cet écueil de rajouter une nuance : il s'agissait de mettre 'Expert' au lieu de 'Acquis' pour les très bons... Je vais bien tout va bien...
Je ne pense pas que le bleu sera difficile à atteindre. On nivellera encore plus vers le bas. Les bons élèves en ficheront un minimum, s'habitueront et rameront ensuite en fac. Tout va bien.

Elle aime
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Cowabunga le Dim 15 Sep 2013 - 0:28

@Roumégueur Ier a écrit:
Et la conclusion : 'décrocher la couleur bleue', incroyable : et on fait quoi des autres? On leur jette à la figure leur incompétence colorée?
Je me suis également posé la question à la lecture de l'article : et ceux qui, en fin d'année, n'atteignent pas le vert, ni même le orange ? Qu'est-il prévu pour eux ?
Comment ça, tout le monde atteindra le vert, c'est o-bli-gé madame ? Comme s'ils n'existaient pas, ces élèves qui n'ont trouvé que l'échec et le renoncement pour crier la colère qu'ils éprouvent contre les adultes...
Au-delà des reproches déguisés (bande de feignasses qui ne se concertent pas, notent opaquement et se moquent des traumatismes qu'ils infligent), je constate surtout qu'une fois encore, l'élève n'a pas son mot à dire, et qu'il est unanimement pris pour un con.

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Zenxya le Dim 15 Sep 2013 - 1:07

@Cowabunga a écrit:
Au-delà des reproches déguisés (bande de feignasses qui ne se concertent pas, notent opaquement et se moquent des traumatismes qu'ils infligent), je constate surtout qu'une fois encore, l'élève n'a pas son mot à dire, et qu'il est unanimement pris pour un con.
C'est vrai que jamais les élèves ne sont interrogés sur ce qu'ils peuvent penser de ce système de notation. Ce serait intéressant de connaitre le ressenti de celui qui après un effort obtient une pastille orange valant 14 et qui compare sa prestation avec son voisin qui fournissant un bien moindre effort a obtenu une pastille orange pour son 8. Je suis pas sûre que cela soit vraiment formateur ce truc.

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Pupuch76 le Dim 15 Sep 2013 - 8:28

Cette année nous expérimentons 2 classes sans notes chez les 6e. Nous allons avoir des réunions pour voir "comment faire concrètement" (parce que oui, on patauge!), mais seulement un référent par matière assistera à ces réunions (c'est vrai qu'une petite vingtaine de profs en réunion est ingérable!) donc je ferai partie de ceux qui auront un résumé plus ou moins complet de ce qui a été dit (youpi!)
Je suis partie sur une grille d'évaluation peut-être trop compliquée pour l'instant, et j'ai "hâte" de devoir résumer dans un tableur ce que "un vert, deux oranges" font comme moyenne, la différence avec "un rouge, deux oranges"... Vais-je devoir mettre du vert clair, orange foncé, etc?! (Professeurs d'Arts Plastiques, aidez-moi!!! Very Happy )

Avant, mes contrôles étaient séparés en restitution de connaissances, s'informer, communiquer, réaliser, raisonner, donc je savais très bien, en reportant le détail sur mon cahier, à quel niveau l'élève pêchait le plus.

Certains élèves ont aussi besoin de se positionner aussi par rapport à une moyenne, ou par rapport aux autres. J'attends de voir comment réagiront mes dyslexiques...

Bref pour l'instant, cette "chose" que l'on m'a imposée à la rentrée, me hérisse le poil et provoque en moi un sacré blocage... Y compris pour la réalisation de mes cours (et je suis sacrément buttée... Quand je bloque, je bloque!)

Je n'aime pas cette règle des couleurs!

Pupuch76
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Roumégueur Ier le Dim 15 Sep 2013 - 8:29

@Cowabunga a écrit:
@Roumégueur Ier a écrit:
Et la conclusion : 'décrocher la couleur bleue', incroyable : et on fait quoi des autres? On leur jette à la figure leur incompétence colorée?
Je me suis également posé la question à la lecture de l'article : et ceux qui, en fin d'année, n'atteignent pas le vert, ni même le orange ? Qu'est-il prévu pour eux ?
Comment ça, tout le monde atteindra le vert, c'est o-bli-gé madame ? Comme s'ils n'existaient pas, ces élèves qui n'ont trouvé que l'échec et le renoncement pour crier la colère qu'ils éprouvent contre les adultes...
Au-delà des reproches déguisés (bande de feignasses qui ne se concertent pas, notent opaquement et se moquent des traumatismes qu'ils infligent), je constate surtout qu'une fois encore, l'élève n'a pas son mot à dire, et qu'il est unanimement pris pour un con.
Ah mais on fait encore mieux en 3° : si tu n'as pas validé ton socle mon petit, ce n'est pas si grave car si tu obtiens ton brevet grâce aux épreuves écrites, le socle on te le donne finalement... Une chance au grattage et une autre au tirage. Si avec ça on n'a pas des stats en béton armé, j'y comprends rien (d'ailleurs, nous avons été félicité comme il se doit de nos taux de réussite cette année).
Et je ne parle même pas des tractations de fin d'année avec les PP du type : "Allez quoi, il n'y a que ton pilier qui est rouge, on va pas bloquer des élèves pour cette broutille : colorie-le en vert va." (De toute façon, c'est le proviseur qui l'aurait fait d'autorité, alors la crédibilité de ce système, le côté je révolutionne tout en planquant la poussière sous le tapis, ça me révulse).

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Pupuch76 le Dim 15 Sep 2013 - 8:41

J'adore le "n'oublie pas de remplir le LPC" pour voir qu'ensuite tous tes rouges ou oranges sont passés au vert Razz 
En clair on passe du temps dessus... Pour rien! Evil or Very Mad
Hypocrisie, quand tu nous tiens...

Pupuch76
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Roumégueur Ier le Dim 15 Sep 2013 - 9:55

Je parie que la prochaine innovation pédagogique consistera à interdire le stylo rouge aux enseignants, trop stigmatisant. A la place, les professeurs seront amenés à dessiner en dessous de chaque erreur un ours en peluche qui dira 'Non mon petit, tu t'égares, mais dans notre mansuétude infinie, ton erreur ne sera pas répertoriée'... (je conseille alors d'acheter des tampons tout prêts à cette effigie pour ne pas trop perdre de temps).

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par philann le Dim 15 Sep 2013 - 10:02

@Roumégueur Ier a écrit:Je parie que la prochaine innovation pédagogique consistera à interdire le stylo rouge aux enseignants, trop stigmatisant. A la place, les professeurs seront amenés à dessiner en dessous de chaque erreur un ours en peluche qui dira 'Non mon petit, tu t'égares, mais dans notre mansuétude infinie, ton erreur ne sera pas répertoriée'... (je conseille alors d'acheter des tampons tout prêts à cette effigie pour ne pas trop perdre de temps).
J'ai déjà investi!!!
Mais dur dur de trouver des tampons avec "travaille plus" "cahier peu soigné" "fais plus d'efforts"

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par linkus le Dim 15 Sep 2013 - 10:07

@philann a écrit:
@Roumégueur Ier a écrit:Je parie que la prochaine innovation pédagogique consistera à interdire le stylo rouge aux enseignants, trop stigmatisant. A la place, les professeurs seront amenés à dessiner en dessous de chaque erreur un ours en peluche qui dira 'Non mon petit, tu t'égares, mais dans notre mansuétude infinie, ton erreur ne sera pas répertoriée'... (je conseille alors d'acheter des tampons tout prêts à cette effigie pour ne pas trop perdre de temps).
J'ai déjà investi!!!
Mais dur dur de trouver des tampons avec "travaille plus" "cahier peu soigné" "fais plus d'efforts"
Si on trouve facilement des tampons. Regarde les tampons de Zoe:
http://www.les-tampons-de-zoe.com/pack-de-tampons-smileys-et-appreciations/961-10-tampons-pour-les-corrections.html

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par neoprofdepuishier le Dim 15 Sep 2013 - 10:30

@Cowabunga a écrit:Je me suis également posé la question à la lecture de l'article : et ceux qui, en fin d'année, n'atteignent pas le vert, ni même le orange ? Qu'est-il prévu pour eux ?
On met en place des exercices de remédiation, on recommence le processus formatif, on discute avec les collègues des autres disciplines car une non-réussite à une compétence dans votre matière ne veut pas dire une non-réussite systématique à cette compétence... il y a beaucoup de chose à faire avant de faire un constat d'échec en fin d'année scolaire.

neoprofdepuishier
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Roumégueur Ier le Dim 15 Sep 2013 - 11:12

@neoprofdepuishier a écrit:
@Cowabunga a écrit:Je me suis également posé la question à la lecture de l'article : et ceux qui, en fin d'année, n'atteignent pas le vert, ni même le orange ? Qu'est-il prévu pour eux ?
On met en place des exercices de remédiation, on recommence le processus formatif, on discute avec les collègues des autres disciplines car une non-réussite à une compétence dans votre matière ne veut pas dire une non-réussite systématique à cette compétence... il y a beaucoup de chose à faire avant de faire un constat d'échec en fin d'année scolaire.
Le sujet n'est pas ce que l'on fait en cours d'année, mais en fin d'année, au moment où les élèves qui n'ont pas acquis le minimum prévu passent en classe supérieure tout de même : la remédiation, l'Aide Personnalisée, l'aide aux devoirs, les Pai, les PPre, les équipes éducatives, vous le savez, ne règlent pas tous les problèmes.
Parfois, on fait un constat d'échec et on a vraiment l'impression d'avoir tout mis en place pour la réussite : faut-il se dire qu'on aurait pu faire plus?

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Sud-Ouest : "Ces collégiens ne subissent plus la dictature de la note"

Message par Provence le Dim 15 Sep 2013 - 11:26

Ça me fait penser à une anecdote d'une collègue. Sur la copie d'une gamine qui avait obtenu 12/20, elle avait ajouté la mention AB.
"Madame? Pourquoi avez-vous écrit que j'avais mal travaillé?"
L'élève en question avait été habituée à une grille de notation très positive: AB - B - TB.
Les mots perdaient tout leur sens... "Assez bien" signifiait "mauvais".

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum