Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Quelle O.I. pour ma séquence poésie en 1re S ?

par User5899 le Dim 29 Sep 2013 - 2:37
@JPhMM a écrit:
Cripure a écrit:Non, à cause de la pluralité affichée des auteurs.
Mais si on en fabriquait une à qui l'on donnât un nom d'auteur fantaisiste, on pourrait s'amuser pendant quelques heures à gloser sur l'unité du style mdr
Exactement.  
Ceci dit, en musique, j'avais le sentiment au début que j'en écoutais que les différentes parties d'une sonate, d'un concerto, d'une symphonie étaient placées au pif et que le compositeur avait juste enchaîné trois ou quatre parties sans lien. Ce n'est qu'après avoir travaillé certains morceaux avec le texte écrit sous les yeux que j'ai vu le retour de cellules rythmiques, d'intervalles, etc., et l'unité que je pensais factice à la seule écoute, il est vrai souvent superficielle, m'est apparue bien plus tard comme profonde.

Beau sujet pour la rue d'Ulm ou pour le capes Razz
"Qu'est-ce qui fait l'unité d'une oeuvre ?"
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Quelle O.I. pour ma séquence poésie en 1re S ?

par JPhMM le Dim 29 Sep 2013 - 10:26
Merci.

Et puisque vous parlez d'unité, que pensez-vous de la thèse de Mme Huchon ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
MrBrightside
Esprit sacré

Re: Quelle O.I. pour ma séquence poésie en 1re S ?

par MrBrightside le Dim 29 Sep 2013 - 11:04
@JPhMM a écrit:
Est-ce Louise Labé qui a rassemblé ses sonnets dans un recueil ?
Il parait que peut-être Shakespeare n'est pas à l'origine de la réunion des siens dans un livre.

Merci pour la réponse.
Y a des poètes, parfois très connus (Emily Dickinson au hasard) qui n'avait jamais prévu de publier leurs poèmes... donc en effet à part les rassembler en Œuvres Complètes présentées de manière chronologique (et encore, cette petite coquine ne les datait pas), il y a peu de manières satisfaisantes de rassembler ça en recueil. J'étais tombé sur des Œuvres Choisies de la même Emily regroupées en "thèmes" genre "love", "nature", "death" et j'étais parfois horrifié de trouver certains poèmes dans une certaines catégorie (ce qui relevait parfois pour moi d'une interprétation plus que simpliste du poème).

_________________
Narwhals!|Die Potato! Blog des trucs que je lis
 Glitter and be gay.
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: Quelle O.I. pour ma séquence poésie en 1re S ?

par Al le Dim 29 Sep 2013 - 12:21
Au lycée on peut poser la question sur le "cahier de Douai" de Rimbaud par exemple. Mais je parlais effectivement d'étudier un seul "morceau" de poésie d'un seul auteur (au lieu d'un GT). Wink. Vous n'étudiez jamais de poème étranger ? quand je peux le faire en "VO" je le fais (sur le romantisme anglais et allemand, je mets le texte original et sa traduction en vis à vis), mais je ne me limite pas. Je pensais à Akhmatova car je l'ai étudiée de manière assez approfondie à l'université (sans maitriser le russe mais avec un professeur russe), à un certain niveau bien sûr que maitriser la langue du poète est nécessaire, mais pour faire découvrir à des élèves... si on raisonne comme ça Shakespeare c'est uniquement dans le texte. Je n'imagine pas mes élèves devant l'anglais du 16e s Laughing après OI, GT... je pense qu'on est d'accord qu'à de rares exceptions près, seul le contact franc, honnête et entier avec un livre vaut quelque chose. Je fais des GT comme tout le monde mais en fait ils fonctionnent avec une lecture cursive + 1 extrait de la lecture cursive étudié dans le GT (donc perspective "globale" tout de même), les autres textes du GT ayant valeur purement "illustrative". Et en 2de je crois que je ferai énormément d'O.I., sauf si le niveau ne le permet pas.

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Quelle O.I. pour ma séquence poésie en 1re S ?

par User5899 le Dim 29 Sep 2013 - 13:47
@JPhMM a écrit:Merci.

Et puisque vous parlez d'unité, que pensez-vous de la thèse de Mme Huchon ?
Oh, sûrement le plus grand bien Rolling Eyes Razz

Spoiler:
:Gné: 


mdr



JP, cessez de me donner des complexes !! Après 26 ans de boulot, à part le Club des 5 en camping, moi, le soir... Razz
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Quelle O.I. pour ma séquence poésie en 1re S ?

par NLM76 le Dim 29 Sep 2013 - 16:32
Mme Huchon, éminente seizièmiste, a écrit un livre qui prétend démontrer que Louise Labé fut un prête-nom pour un collectif de poètes lyonnais, autour de Maurice Scève, qui ont monté un gigantesque (et sublime) canular, avec l'aide de leur éditeur, Jean de Tournes : les Euvres de Louïze Labé Lionoize.
Je n'ai pas lu le bouquin. Mais pourquoi pas ? En tout cas, qu'elle ait raison ou pas, cela ne change rien à l'existence de Louise Labé, à la fois comme cordelière-courtisane-muse et comme auteur; si ce n'est que le lien entre ces deux facettes de sa personne devient un peu plus complexe et mystérieux encore.
De même, il est évident que Nicolas Bourbaki existe (ek-siste), même si la personne de cet auteur est encore plus complexe qu'à l'ordinaire. Et encore, il est à peu près assuré, même pour Huchon, que LLL fût une personne de chair et d'os, au contraire de l'ami Bourbaki.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Quelle O.I. pour ma séquence poésie en 1re S ?

par User5899 le Dim 29 Sep 2013 - 18:45
Merci pour les explications Smile
décidément, je ne suis pas du tout seiziémiste Smile
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Quelle O.I. pour ma séquence poésie en 1re S ?

par NLM76 le Dim 29 Sep 2013 - 19:23
Aletheia a écrit:Au lycée on peut poser la question sur le "cahier de Douai" de Rimbaud par exemple. Mais je parlais effectivement d'étudier un seul "morceau" de poésie d'un seul auteur (au lieu d'un GT). Wink. Vous n'étudiez jamais de poème étranger ? quand je peux le faire en "VO" je le fais (sur le romantisme anglais et allemand, je mets le texte original et sa traduction en vis à vis), mais je ne me limite pas. Je pensais à Akhmatova car je l'ai étudiée de manière assez approfondie à l'université (sans maitriser le russe mais avec un professeur russe), à un certain niveau bien sûr que maitriser la langue du poète est nécessaire, mais pour faire découvrir à des élèves... si on raisonne comme ça Shakespeare c'est uniquement dans le texte. Je n'imagine pas mes élèves devant l'anglais du 16e s Laughing après OI, GT... je pense qu'on est d'accord qu'à de rares exceptions près, seul le contact franc, honnête et entier avec un livre vaut quelque chose. Je fais des GT comme tout le monde mais en fait ils fonctionnent avec une lecture cursive + 1 extrait de la lecture cursive étudié dans le GT (donc perspective "globale" tout de même), les autres textes du GT ayant valeur purement "illustrative". Et en 2de je crois que je ferai énormément d'O.I., sauf si le niveau ne le permet pas.
Ah... mon avis, vous devriez essayer; vous verriez que c'est beaucoup moins impossible qu'il n'y paraît. D'abord, parce que c'est sublime, ensuite parce que l'anglais du XVIe n'est pas bien compliqué.

Life's but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hours upon the stage / and then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury / Signifying nothing.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
charlygp
Niveau 9

Re: Quelle O.I. pour ma séquence poésie en 1re S ?

par charlygp le Jeu 10 Oct 2013 - 21:12
Cripure a écrit:Merci pour la suggestion Joseph Delteil, que je ne connais pas du tout. je vais prospecter.
Tu as pu lire un peu de Delteil ? Qu'en as-tu pensé ?**
Contenu sponsorisé

Re: Quelle O.I. pour ma séquence poésie en 1re S ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum