Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Page 1 sur 26 1, 2, 3 ... 13 ... 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Milady de Winter le Mer 18 Sep 2013 - 18:57

Je débarque (et de surcroît je suis prof de Lettres…), mais je me suis tapé l'ensemble de la discussion :
http://www.neoprofs.org/t62931-pour-papoter-en-histoire-geographie-tous-ensemble

Apparemment les profs d'Histoire ici présents sont très contents d'eux compétents. C'est sans doute ce qui les distingue des autres disciplines…
Cela dit, efficaces comme vous êtes, comment se fait-il que mes élèves (de prépa littéraire — des bons, ou supposés tels) aient ouvert de grands yeux quand je leur ai parlé successivement des origines de la guerre de cent ans (personne n'avait entendu parler de la loi salique, quant à Jeanne d'Arc, jamais entendu un tel concert d'âneries), de la guerre de Trente ans (personne ne savait qu'il y avait des Espagnols dans les Flandres, quant à la Fronde, elle est passée dans les poubelles de l'Histoire), et de la guerre de Sept ans — personne ne savait pourquoi le Canada n'était plus français.
Alors, vu qu'il y a ici plein de vrais historiens auteurs de thèses toutes plus remarquables les unes que les autres, à les entendre, de surcroît des jeunes qui méprisent Furet, comme j'ai lu plus haut ("trop ancien") et viennent de remettre ça avec Tison et Ferro ("trop vieux" — mais êtes-vous sûrs que le fait d'être jeunes vous octroie une supériorité quelconque ?), je suis un peu surprise que les élèves qui sortent de vos mains soient aussi indécrottablement nuls.
Cela soit dit sans agressivité — j'ai entendu parler de ce qui est arrivé ici même au dernier qui a osé vous contrarier, et qui a préféré quitter Néo plutôt que d'y rester en mauvaise votre compagnie.
Je le précise à l'intention des modos, qui ont l'habitude d'encenser vos vantardises brillants états de service et de vous laisser papoter en toute impunité tranquillement. Et qui censurent a priori toute évidence non conforme.
C'était juste pour dire… Je n'interviendrai plus sur ce fil qui a un petit côté caste, ou club des auto-satisfaits.

Et bien sûr qu'il faut remettre de la chronologie, et la plus stricte, dans les programmes ! Et bien sûr qu'il faut mettre le paquet sur la France — on s'en tape très profondément, du Monomotapa. Pas besoin d'être Zemmour ou Casali pour le constater.

Milady de Winter
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par abricotedapi le Mer 18 Sep 2013 - 19:00

Shocked 

_________________
Mauvaise nouvelle : rien n'est éternel.
Bonne nouvelle : rien n'est éternel.

abricotedapi
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Milady de Winter le Mer 18 Sep 2013 - 19:02

@abricotedapi a écrit:Shocked 
C'est ça, faites l'étonné(e) !

Milady de Winter
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Al-qalam le Mer 18 Sep 2013 - 19:04

Non mais c'est quoi ce ton méprisant et ces accusations ? Shocked Vous vous prenez pour qui ?

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par gentilcat le Mer 18 Sep 2013 - 19:09

@Al-qalam a écrit:Non mais c'est quoi ce ton méprisant et ces accusations ? Shocked Vous vous prenez pour qui ?
+1 affraid affraid affraid 

gentilcat
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par JPhMM le Mer 18 Sep 2013 - 20:27

lol! 

De toute façon, c'est bien connu, maintenant tous les élèves qui sortent du lycée sont excellents en mathématiques.
Ou pas. cafe


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par kiwi le Mer 18 Sep 2013 - 20:31

@Milady de Winter a écrit:Je débarque (et de surcroît je suis prof de Lettres…), mais je me suis tapé l'ensemble de la discussion :
http://www.neoprofs.org/t62931-pour-papoter-en-histoire-geographie-tous-ensemble

Apparemment les profs d'Histoire ici présents sont très contents d'eux compétents. C'est sans doute ce qui les distingue des autres disciplines…
Cela dit, efficaces comme vous êtes, comment se fait-il que mes élèves (de prépa littéraire — des bons, ou supposés tels) aient ouvert de grands yeux quand je leur ai parlé successivement des origines de la guerre de cent ans (personne n'avait entendu parler de la loi salique, quant à Jeanne d'Arc, jamais entendu un tel concert d'âneries), de la guerre de Trente ans (personne ne savait qu'il y avait des Espagnols dans les Flandres, quant à la Fronde, elle est passée dans les poubelles de l'Histoire), et de la guerre de Sept ans — personne ne savait pourquoi le Canada n'était plus français.
Alors, vu qu'il y a ici plein de vrais historiens auteurs de thèses toutes plus remarquables les unes que les autres, à les entendre, de surcroît des jeunes qui méprisent Furet, comme j'ai lu plus haut ("trop ancien") et viennent de remettre ça avec Tison et Ferro ("trop vieux" — mais êtes-vous sûrs que le fait d'être jeunes vous octroie une supériorité quelconque ?), je suis un peu surprise que les élèves qui sortent de vos mains soient aussi indécrottablement nuls.
Cela soit dit sans agressivité — j'ai entendu parler de ce qui est arrivé ici même au dernier qui a osé vous contrarier, et qui a préféré quitter Néo plutôt que d'y rester en mauvaise votre compagnie.
Je le précise à l'intention des modos, qui ont l'habitude d'encenser vos vantardises brillants états de service et de vous laisser papoter en toute impunité tranquillement. Et qui censurent a priori toute évidence non conforme.
C'était juste pour dire… Je n'interviendrai plus sur ce fil qui a un petit côté caste, ou club des auto-satisfaits.

Et bien sûr qu'il faut remettre de la chronologie, et la plus stricte, dans les programmes ! Et bien sûr qu'il faut mettre le paquet sur la France — on s'en tape très profondément, du Monomotapa. Pas besoin d'être Zemmour ou Casali pour le constater.
Sleep 

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Al-qalam le Mer 18 Sep 2013 - 20:31

kiwi : la douche, au lit !

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Douglas Colvin le Mer 18 Sep 2013 - 20:33

Peut être qu'ils ont oublié leurs cours de collège !

Tous mes élèves, à les écouter, ne font rien les années précédentes !

Maintenant, les magnifiques professeurs que nous sommes, ne sont que de simples fonctionnaires qui suivent les ordres (les programmes) qu'on leur donne (on se souvient de ce superbe cours à l'IUFM, "Droits et devoirs du fonctionnaire !!).

Mais c'est vrai que d'oublier en prépa des notions vu en 5eme, c'est clairement abusé !!

Comme dirait George, "Monde de merde..." !

Douglas Colvin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Collier de Barbe le Mer 18 Sep 2013 - 20:34

Allez on vous a reconnu Jean Paul Laughing

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par kiwi le Mer 18 Sep 2013 - 20:35

@Al-qalam a écrit:kiwi : la douche, au lit !
Nan, ce soir, y'a Plazza! Et en bonne incompétente, je vais me vautrer dans mon canapé!!Very Happy 

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Ben93 le Mer 18 Sep 2013 - 20:36

sorcire

Ben93
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Cath le Mer 18 Sep 2013 - 20:38

Hum.

Perso, ce qui me fait halluciner, ce sont les profs qui ignorent totalement ce que leurs nouveaux élèves avaient à leurs programmes des années précédentes: "Kôa ???? Vous ignorez le nombre de sanitaires par habitant au Turkménistan oriental ??? Et vous espérez avoir le brevet ????".


Dernière édition par Cath le Mer 18 Sep 2013 - 20:38, édité 1 fois

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Igniatius le Mer 18 Sep 2013 - 20:38

@Collier de Barbe a écrit:Allez on vous a reconnu Jean Paul Laughing
Laughing 

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 18 Sep 2013 - 20:42

Heureusement qu'ils sont brillants en lettres. Ça sauve l'ensemble, non?
Les profs d'HG ne sont pas spécialement plus satisfaits: ils font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont. J'espère que ça vous a fait du bien de déverser votre bile.
Sinon, soyez contente: vous les récupérez en CPGE. Moi j'ai des L1 d'histoire, et des bêtises, j'en entends sans doute plus que vous.
Ah oui, j'en rencontre très peu sachant écrire sans faire au moins une faute par phrase: pourtant je n'en déduis pas que les collègues de lettres du secondaire sont nuls. Je devrais?

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Caspar Goodwood le Mer 18 Sep 2013 - 20:44

Les profs de fac critiquent les profs de lycée, qui critiquent les profs de collège qui se demandent ce que font les PE toute la journée, c'est vieux comme l'EN.

Je ne suis pas prof d'histoire mais il me semble qu'au collège et au lycée on étudie beaucoup l'histoire récente, alors la Guerre de Trente Ans, Jeanne D'Arc ou la Fronde, ça passe un peu à l'as, et j'avoue tout ignorer ou presque de l'histoire canadienne (un tort pour un angliciste, j'en ai conscience, mais les journées n'ont que 24 heures et on ne peut pas savoir tout sur tout).

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Trinity le Mer 18 Sep 2013 - 20:47

@Caspar Goodwood a écrit:Les profs de fac critiquent les profs de lycée, qui critiquent les profs de collège qui se demandent ce que font les PE toute la journée, c'est vieux comme l'EN.

Je ne suis pas prof d'histoire mais il me semble qu'au collège et au lycée on étudie beaucoup l'histoire récente, alors la Guerre de Trente Ans, Jeanne D'Arc ou la Fronde, ça passe un peu à l'as, et j'avoue tout ignorer ou presque de l'histoire canadienne (un tort pour un angliciste, j'en ai conscience, mais les journées n'ont que 24 heures et on ne peut pas savoir tout sur tout).
+1

Moi, je remonte à la source : je blâme directement les parents.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par philann le Mer 18 Sep 2013 - 20:49

@Milady de Winter a écrit:Je débarque (et de surcroît je suis prof de Lettres…), mais je me suis tapé l'ensemble de la discussion :
http://www.neoprofs.org/t62931-pour-papoter-en-histoire-geographie-tous-ensemble

Apparemment les profs d'Histoire ici présents sont très contents d'eux compétents. C'est sans doute ce qui les distingue des autres disciplines…
Cela dit, efficaces comme vous êtes, comment se fait-il que mes élèves (de prépa littéraire — des bons, ou supposés tels) aient ouvert de grands yeux quand je leur ai parlé successivement des origines de la guerre de cent ans (personne n'avait entendu parler de la loi salique, quant à Jeanne d'Arc, jamais entendu un tel concert d'âneries), de la guerre de Trente ans (personne ne savait qu'il y avait des Espagnols dans les Flandres, quant à la Fronde, elle est passée dans les poubelles de l'Histoire), et de la guerre de Sept ans — personne ne savait pourquoi le Canada n'était plus français.
Alors, vu qu'il y a ici plein de vrais historiens auteurs de thèses toutes plus remarquables les unes que les autres, à les entendre, de surcroît des jeunes qui méprisent Furet, comme j'ai lu plus haut ("trop ancien") et viennent de remettre ça avec Tison et Ferro ("trop vieux" — mais êtes-vous sûrs que le fait d'être jeunes vous octroie une supériorité quelconque ?), je suis un peu surprise que les élèves qui sortent de vos mains soient aussi indécrottablement nuls.
Cela soit dit sans agressivité — j'ai entendu parler de ce qui est arrivé ici même au dernier qui a osé vous contrarier, et qui a préféré quitter Néo plutôt que d'y rester en mauvaise votre compagnie.
Je le précise à l'intention des modos, qui ont l'habitude d'encenser vos vantardises brillants états de service et de vous laisser papoter en toute impunité tranquillement. Et qui censurent a priori toute évidence non conforme.
C'était juste pour dire… Je n'interviendrai plus sur ce fil qui a un petit côté caste, ou club des auto-satisfaits.

Et bien sûr qu'il faut remettre de la chronologie, et la plus stricte, dans les programmes ! Et bien sûr qu'il faut mettre le paquet sur la France — on s'en tape très profondément, du Monomotapa. Pas besoin d'être Zemmour ou Casali pour le constater.
Un message aussi hargneux, dédaigneux, méprisant, en un mot stupide, ne mérite pas que l'on tente d'y répondre.
fleurs aux collègues H/G qui font, comme tous les autres, ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont!alatienne 

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Kapellmeister le Mer 18 Sep 2013 - 20:55

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Ah oui, j'en rencontre très peu sachant écrire sans faire au moins une faute par phrase: pourtant je n'en déduis pas que les collègues de lettres du secondaire sont nuls. Je devrais?
Merci Marcel. J'avoue, j'arrive rarement à guérir les élèves qu'on me confie de leur nullité orthographique. Mais je voudrais signaler que si les gosses écrivent "impe" au lieu de "un peu", c'est la faute aux collègues du primaire kizon mal fait leur boulot, les bougres, hein ! Enfin, nécessairement, ça peut être que ça ! C'est certainement pas parce que les programmes de primaire sont ineptes et que les gosses n'ont pas plus ouvert leurs cahiers en primaire qu'ils n'ouvrent leurs classeurs en 4e !

D'ailleurs, je propose la création d'un fil au ton modéré et pas du tout insultant pour nos collègues du primaire : "Les élèves qui sortent de CM2 sont nuls : les instits font-ils leur boulot ?"

araignée 

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Douglas Colvin le Mer 18 Sep 2013 - 20:56

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Moi j'ai des L1 d'histoire, et des bêtises, j'en entends sans doute plus que vous.
Ah oui, j'en rencontre très peu sachant écrire sans faire au moins une faute par phrase: pourtant je n'en déduis pas que les collègues de lettres du secondaire sont nuls. Je devrais?
Réponse définitive et absolue.


Douglas Colvin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Ben93 le Mer 18 Sep 2013 - 20:59

@Milady de Winter a écrit:comment se fait-il que mes élèves (de prépa littéraire — des bons, ou supposés tels) aient ouvert de grands yeux quand je leur ai parlé successivement des origines de la guerre de cent ans (personne n'avait entendu parler de la loi salique, quant à Jeanne d'Arc, jamais entendu un tel concert d'âneries), de la guerre de Trente ans (personne ne savait qu'il y avait des Espagnols dans les Flandres, quant à la Fronde, elle est passée dans les poubelles de l'Histoire), et de la guerre de Sept ans — personne ne savait pourquoi le Canada n'était plus français.
Avec un minimum d’intelligence on peut en déduire la réponse.

Spoiler:
Ils en ont rien à foutre.Rolling Eyes 

Ben93
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Kapellmeister le Mer 18 Sep 2013 - 21:00

En tout cas, chers collègues historiens, vous avez dû être bien méchants, avec JPB, Abraxas, je veux dire Milady pour pour qu'il elle s'emporte ainsi. Vilains, va. lol!

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Ingeborg B. le Mer 18 Sep 2013 - 21:04

@Douglas Colvin a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Moi j'ai des L1 d'histoire, et des bêtises, j'en entends sans doute plus que vous.
Ah oui, j'en rencontre très peu sachant écrire sans faire au moins une faute par phrase: pourtant je n'en déduis pas que les collègues de lettres du secondaire sont nuls. Je devrais?
Réponse définitive et absolue.

veneration yesyes 

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Ben93 le Mer 18 Sep 2013 - 21:05

@Kapellmeister a écrit:En tout cas, chers collègues historiens, vous avez dû être bien méchants, avec JPB, Abraxas, je veux dire Milady pour pour qu'il elle s'emporte ainsi. Vilains, va. lol!
Qu'elle se rassure : rien n'est perdu ! Elle peut toujours faire une thérapie sur Néo. Rappelez-vous de mon arrivée ici, je détestais les profs de lettres et maintenant tout va à peu près.

RIEN N'EST PERDU ! JE VOUS LE DIS MOI !professeur 

Ben93
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par caperucita le Mer 18 Sep 2013 - 21:07

@Ben93 a écrit:
@Kapellmeister a écrit:En tout cas, chers collègues historiens, vous avez dû être bien méchants, avec JPB, Abraxas, je veux dire Milady pour pour qu'il elle s'emporte ainsi. Vilains, va. lol!
Qu'elle se rassure : rien n'est perdu ! Elle peut toujours faire une thérapie sur Néo. Rappelez-vous de mon arrivée ici, je détestais les profs de lettres et maintenant tout va à peu près.

RIEN N'EST PERDU ! JE VOUS LE DIS MOI !professeur 
C'est vrai que tu ne fais presque plus de fautes toi ! Shocked veneration cheers yesyes santeverre pompom 

_________________
Premier néo-commandement : Je ne mettrai point de S au futur !!!
Par contre,si j'avais un marteau, je cognerais le jour, je cognerais la nuit, j'y mettrais tout mon coeur ! Razz Razz

caperucita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 26 1, 2, 3 ... 13 ... 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum