Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Page 24 sur 26 Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par User5899 le Mer 25 Sep - 14:00

@retraitée a écrit:4/3 de pi R puissance 3 .
tss tss

katiers de Pierrot cube professeur

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par retraitée le Mer 25 Sep - 14:01

@plotch a écrit:
@iphigénie a écrit:
A l'époque moderne l'histoire d'Alexandre le Grand était très prisée, faudrait-il l'enseigner de nouveau dans tous les détails ? Et Aristote également ? Bref ne faut-il qu'empiler et ne jamais faire des choix en tenant compte des nouveaux savoir qui se sont accumulés ces deux derniers siècles ?
Il ne s'agit pas d'empiler les savoirs mais de les creuser: c'est quand on creuse qu'on trouve. Par ailleurs, vous pensez vraiment que nos élèves "empilent les savoirs"? A mon avis il n'ont pas besoin de votre aide pour "faire des choix": le choix du vide étant d'ailleurs le plus prisé.
AI-je affirmé que les élèves "empilent" les savoirs ? Si vous participez à une discussion il faut bien la relire pour en comprendre la teneur.
D'autre part apprendre la guerre de cent ans sans justement en comprendre de manière profonde les causes, le déroulement et les conséquences c est justement le propre d'un apprentissage superficiel.


Précisément, autrefois, c'est ce qu'on étudiait : les causes, le déroulement, les conséquences ! J'ai feuilleté il y a peu un manuel de 5e d'autrefois, 26 pages rien que sur cette guerre! Et je peux vous dire que c'était très clair, à la portée d'un môme de 12 ans!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par plotch le Mer 25 Sep - 14:02

Cripure a écrit:
@plotch a écrit:
@retraitée a écrit:Oui, mais pour un scientifique, Allègre a raconté des monstruosités en maths et physique!
Les maths et la physique ne sont pas la géologie même si cela peut faire partie de la "boite à outils" du géologue, cela dépend de la spécialité du géologue : un géophysicien en aura forcément bien davantage besoin par exemple.
Cependant Allegre a eu l'équivalent du Nobel en géologie donc je pense qu'il doit avoir un niveau tout a fait correct. Après qu'il ne soit pas mathématicien, physicien ou maître Capello c'est autre chose.
Mais mépriser ses connaissances parce qu'il fait des fautes de français est tout bonnement risible. Et si Mozart faisait plein de fautes trouverez vous que sa musique est mauvaise ?
Quand on ne parvient pas à respecter la syntaxe (qui n'est pas l'orthographe), on peut douter des capacités à raisonner.
Je me demande si une thèse scientifique brillante rédigée dans un français mutilé provoquerait autre chose que le rire.
Donc vous pensez qu'Allègre a eu ses prix de Géologie dans une pochette surprise ou bien que tous les géologues sont incapables de raisonner ?

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par retraitée le Mer 25 Sep - 14:02

Cripure a écrit:
@retraitée a écrit:4/3 de pi R puissance 3 .
tss tss

katiers de Pierrot cube professeur
Vous allez avoir mon pierre au cube!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Mike92 le Mer 25 Sep - 14:03

L'encyclopédisme, ce n'est en rien l'empilement des savoirs ! C'est la capacité à faire le tour de ses connaissances et de les relier entre elles. La racine est cycle!
Confusion courante, de même qu'on continue à confondre cours magistral et cours ex-cathedra!
merci pour la remarque !
P.S.: si tu pouvais ajouter cours magistral vs cathedra ?
P.S.2: le nombre affligeant des fautes de français qui apparaissent sur ce forum ne te donne pas de maux de tête ?

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/

Mike92
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par User5899 le Mer 25 Sep - 14:03

@plotch a écrit:je vous fait remarquer que la tectonique des plaque, le système immunitaire ou bien la transcription de l'ADN vus en terminale S ne correspondent pas à la pointe de la recherche, mais néanmoins sont inconnus des anciens (si ils n'ont pas actualisé leurs connaissances bien sûr)qui connaissent eux le grec ou le latin par exemple.
Mais ces nouveaux points ne se sont pas empilés, ils ont remplacé des points devenus obsolètes, parce que la science évolue et progresse. Des élèves de S avec ces nouveaux savoirs apprennent toujours et latin et grec, quand leurs établissements, dirigés par, semble-t-il, des gens tels que vous, leur en laissent le loisir.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par plotch le Mer 25 Sep - 14:04

@retraitée a écrit:
@plotch a écrit:
@iphigénie a écrit:Il ne s'agit pas d'empiler les savoirs mais de les creuser: c'est quand on creuse qu'on trouve. Par ailleurs, vous pensez vraiment que nos élèves "empilent les savoirs"? A mon avis il n'ont pas besoin de votre aide pour "faire des choix": le choix du vide étant d'ailleurs le plus prisé.
AI-je affirmé que les élèves "empilent" les savoirs ? Si vous participez à une discussion il faut bien la relire pour en comprendre la teneur.
D'autre part apprendre la guerre de cent ans sans justement en comprendre de manière profonde les causes, le déroulement et les conséquences c est justement le propre d'un apprentissage superficiel.
Précisément, autrefois, c'est ce qu'on étudiait : les causes, le déroulement, les conséquences ! J'ai feuilleté il y a peu un manuel de 5e d'autrefois, 26 pages rien que sur cette guerre! Et je peux vous dire que c'était très clair, à la portée d'un môme de 12 ans!
Je vais encore me répéter mais visiblement l'enseignement c'est la répétition ... Pour aller en profondeur dans la guerre de cent ans il faut du temps, or ce temps et aujourd'hui dévolu à d'autres connaissances. Avez vous appris la transcription de l'ADN ?

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par retraitée le Mer 25 Sep - 14:04

@plotch a écrit:
Cripure a écrit:
@plotch a écrit:Les maths et la physique ne sont pas la géologie même si cela peut faire partie de la "boite à outils" du géologue, cela dépend de la spécialité du géologue : un géophysicien en aura forcément bien davantage besoin par exemple.
Cependant Allegre a eu l'équivalent du Nobel en géologie donc je pense qu'il doit avoir un niveau tout a fait correct. Après qu'il ne soit pas mathématicien, physicien ou maître Capello c'est autre chose.
Mais mépriser ses connaissances parce qu'il fait des fautes de français est tout bonnement risible. Et si Mozart faisait plein de fautes trouverez vous que sa musique est mauvaise ?
Quand on ne parvient pas à respecter la syntaxe (qui n'est pas l'orthographe), on peut douter des capacités à raisonner.
Je me demande si une thèse scientifique brillante rédigée dans un français mutilé provoquerait autre chose que le rire.
Donc vous pensez qu'Allègre a eu ses prix de Géologie dans une pochette surprise ou bien que tous les géologues sont incapables de raisonner ?
J'ai un ami géologue, et je vous garantis qu'il est mille fois plus cultivé qu'Allègre. Avez-vous suivi le débat sur le réchauffement climatique et les âneries de l'ami de 30 ans, dénoncées par d'autres scientifiques?

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par User5899 le Mer 25 Sep - 14:05

@plotch a écrit:
Cripure a écrit:
@plotch a écrit:Les maths et la physique ne sont pas la géologie même si cela peut faire partie de la "boite à outils" du géologue, cela dépend de la spécialité du géologue : un géophysicien en aura forcément bien davantage besoin par exemple.
Cependant Allegre a eu l'équivalent du Nobel en géologie donc je pense qu'il doit avoir un niveau tout a fait correct. Après qu'il ne soit pas mathématicien, physicien ou maître Capello c'est autre chose.
Mais mépriser ses connaissances parce qu'il fait des fautes de français est tout bonnement risible. Et si Mozart faisait plein de fautes trouverez vous que sa musique est mauvaise ?
Quand on ne parvient pas à respecter la syntaxe (qui n'est pas l'orthographe), on peut douter des capacités à raisonner.
Je me demande si une thèse scientifique brillante rédigée dans un français mutilé provoquerait autre chose que le rire.
Donc vous pensez qu'Allègre a eu ses prix de Géologie dans une pochette surprise ou bien que tous les géologues sont incapables de raisonner ?
je ne peux pas dire ce que je pense de Monsieur Allègre, cela ressortit à la diffamation et à l'injure publique.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par retraitée le Mer 25 Sep - 14:05

@plotch a écrit:
@retraitée a écrit:
@plotch a écrit:AI-je affirmé que les élèves "empilent" les savoirs ? Si vous participez à une discussion il faut bien la relire pour en comprendre la teneur.
D'autre part apprendre la guerre de cent ans sans justement en comprendre de manière profonde les causes, le déroulement et les conséquences c est justement le propre d'un apprentissage superficiel.
Précisément, autrefois, c'est ce qu'on étudiait : les causes, le déroulement, les conséquences ! J'ai feuilleté il y a peu un manuel de 5e d'autrefois, 26 pages rien que sur cette guerre! Et je peux vous dire que c'était très clair, à la portée d'un môme de 12 ans!
Je vais encore me répéter mais visiblement l'enseignement c'est la répétition ... Pour aller en profondeur dans la guerre de cent ans il faut du temps, or ce temps et aujourd'hui dévolu à d'autres connaissances. Avez vous appris la transcription de l'ADN ?
Je ne demande qu'à l'apprendre! Faites-moi un topo !

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par JPhMM le Mer 25 Sep - 14:05

@plotch a écrit:Je suis désolé mais dans le secondaire de l'époque les "choses d'une complexité équivalente" concernaient justement les lettres ou les langues anciennes. A l'époque on n'apprenait pas ce qu'était un ribosome, à quoi sert une mitochondrie ou bien les groupes fonctionnelsen chimie organique. Si bien que si vous dites à un élève de terminale S aujourd'hui : "tu es inculte tu ne connais pas l'histoire de Jeanne d'Arc" il pourra vous rétorquer sans problème : "Et vous monsieur l'érudit que pouvez vous me dire au sujet de la spectroscopie infrarouge en chime analytique ?"
"A l'époque" désigne ici quelles années ? Parce que je peux vous assurer que l'ancien élève de C que je suis a étudié des rudiments relatifs au ribosome ou à la mitochondrie.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par retraitée le Mer 25 Sep - 14:06

Cripure a écrit:
@plotch a écrit:
Cripure a écrit:Quand on ne parvient pas à respecter la syntaxe (qui n'est pas l'orthographe), on peut douter des capacités à raisonner.
Je me demande si une thèse scientifique brillante rédigée dans un français mutilé provoquerait autre chose que le rire.
Donc vous pensez qu'Allègre a eu ses prix de Géologie dans une pochette surprise ou bien que tous les géologues sont incapables de raisonner ?
je ne peux pas dire ce que je pense de Monsieur Allègre, cela ressortit à la diffamation et à l'injure publique.
Oui ! J'avais commis une chanson sur lui !

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par User5899 le Mer 25 Sep - 14:07

affraid


lol!

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par JPhMM le Mer 25 Sep - 14:08

@plotch a écrit:
Cripure a écrit:
@plotch a écrit:Et combien d'heures de SVT ?
Je ne sais plus. Je n'ai pas fait une T C. En TD, c'est plus facile : 6+6+6.
Je vais parler pour un domaine que je connais bien : la physique. Je peux vous assurer que le niveau a considérablement augmenté entre 1960 et 2000, un sujet d'agreg de 1980 est incomparablement plus facile que celui de l'an 2000 par exemple. Malheureusement le niveau a chuté en raison de la suppression d'un nombre d'heures important tout récemment.
Il fallait le dire que vous parliez en fait des niveaux des sujets d'agrégation... je croyais qu'il était question du niveau des lycéens...

Je ne comprends plus rien à ce topic... heu scratch Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par plotch le Mer 25 Sep - 14:08

Cripure a écrit:
@plotch a écrit:je vous fait remarquer que la tectonique des plaque, le système immunitaire ou bien la transcription de l'ADN vus en terminale S ne correspondent pas à la pointe de la recherche, mais néanmoins sont inconnus des anciens (si ils n'ont pas actualisé leurs connaissances bien sûr)qui connaissent eux le grec ou le latin par exemple.
Mais ces nouveaux points ne se sont pas empilés, ils ont remplacé des points devenus obsolètes, parce que la science évolue et progresse. Des élèves de S avec ces nouveaux savoirs apprennent toujours et latin et grec, quand leurs établissements, dirigés par, semble-t-il, des gens tels que vous, leur en laissent le loisir.
Non les programmes de SVT ou de chimie se sont considérablement alourdis ces 50 dernières années en parallèle de la place croissante qu'occupent ces domaines dans notre monde ...

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Iphigénie le Mer 25 Sep - 14:10

Ensuite : je suis professeur de sciences je vous signale, et je n'ai jamais prétendu qu'ils excellaient en sciences, en revanche j'affirme qu'ils apprennent en sciences bien des connaissances qui ne s'apprenaient pas il y'a 50 ans et donc forcément maîtrisent mieux ces nouveaux domaines que ceux qui ne les ont jamais étudiés.
Mais que voulez-vous démontrer? Qu'Aristote ne connaissait rien à l'ADN? Je vous l'accorde.
De là à prétendre qu'ignorer Aristote c'est être un génie de la culture moderne, je ne m'y risquerai pas. Je ne crois pas du tout que la chute de la culture générale soit le résultat d'une masse de connaissances nouvelles qui auraient pris sa place. Ce qui a pris sa place, c'est le vide: vous allez me dire que c'est ce qui permet de découvrir un univers en extension expansion?
(PS : le dernier élève que j'ai eu capable d'intégrer la rue d'Ulm et qui est devenu astro-physicien était un brillant helléniste, qui a gardé le grec , même en prépa: le savoir appelle le savoir, le vide appelle le vide: dura lex, sed lex)


Dernière édition par iphigénie le Mer 25 Sep - 14:20, édité 2 fois

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par JPhMM le Mer 25 Sep - 14:16

@iphigénie a écrit:De là à prétendre qu'ignorer Aristote c'est être un génie de la culture moderne, je ne m'y risquerai pas.
Very Happy  topela 

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par User5899 le Mer 25 Sep - 14:16

@plotch a écrit:
Cripure a écrit:
@plotch a écrit:je vous fait remarquer que la tectonique des plaque, le système immunitaire ou bien la transcription de l'ADN vus en terminale S ne correspondent pas à la pointe de la recherche, mais néanmoins sont inconnus des anciens (si ils n'ont pas actualisé leurs connaissances bien sûr)qui connaissent eux le grec ou le latin par exemple.
Mais ces nouveaux points ne se sont pas empilés, ils ont remplacé des points devenus obsolètes, parce que la science évolue et progresse. Des élèves de S avec ces nouveaux savoirs apprennent toujours et latin et grec, quand leurs établissements, dirigés par, semble-t-il, des gens tels que vous, leur en laissent le loisir.
Non les programmes de SVT ou de chimie se sont considérablement alourdis ces 50 dernières années en parallèle de la place croissante qu'occupent ces domaines dans notre monde ...
Donc les programmes se sont alourdis, les élèves en savent plus et les horaires ont diminué.
Mais mais mais...

Spoiler:
Ca laisse plein de temps pour la guerre de cent ans, ça ! Razz


Fille d'Agamemnon, ce ne serait pas "expansion" ? heu 

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Mike92 le Mer 25 Sep - 14:17

Un littéraire doit savoir certaines choses, par exemple, savoir ce qui lui reste (X) d'un capital au bout de 8 ans en tenant compte d'une inflation à 2% par an  : formule : (CAPITAL) * ((0,98) ^ 8)) = X
..ce qui permet de dire au banquier qui lui promet la restitution intégrale de son avoir au bout de 8  ans, même si la bourse est négative, qu'il est un escroc !


Dernière édition par Mike92 le Mer 25 Sep - 14:19, édité 1 fois

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/

Mike92
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Iphigénie le Mer 25 Sep - 14:19

Fille d'Agamemnon, ce ne serait pas "expansion" ? heu
bien sûr: lapsus calami (teux)

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par plotch le Mer 25 Sep - 14:19

@retraitée a écrit:
@plotch a écrit:
Cripure a écrit:Quand on ne parvient pas à respecter la syntaxe (qui n'est pas l'orthographe), on peut douter des capacités à raisonner.
Je me demande si une thèse scientifique brillante rédigée dans un français mutilé provoquerait autre chose que le rire.
Donc vous pensez qu'Allègre a eu ses prix de Géologie dans une pochette surprise ou bien que tous les géologues sont incapables de raisonner ?
J'ai un ami géologue, et je vous garantis qu'il est mille fois plus cultivé qu'Allègre. Avez-vous suivi le débat sur le réchauffement climatique et les âneries de l'ami de 30 ans, dénoncées par d'autres scientifiques?
Allègre peut dire toutes les bêtises qu'il veut ou être inculte, néanmoins il a un niveau très élevé en géologie et je ne suis pas sûre que vous ayez les compétences pour en juger ... Je vais être plus clair : le fait de juger du niveau d'une personne dans un domaine autre que le français sur son seul niveau en orthographe est absurde. Après vous pouvez dire qu'Allègre est nul en politique, en histoire, en maths ... en tout ce que vous voulez ! mais avec des argument autres que "il fait des erreurs de syntaxe". Et cela est valable pour tout autre personne qu'Allègre bien évidemment.

Si vous ne comprenez pas ce que je cherche à vous dire .... et bien je ne peux plus rien faire d'autre pour essayer de vous le faire comprendre.

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par plotch le Mer 25 Sep - 14:20

@JPhMM a écrit:
@plotch a écrit:Je suis désolé mais dans le secondaire de l'époque les "choses d'une complexité équivalente" concernaient justement les lettres ou les langues anciennes. A l'époque on n'apprenait pas ce qu'était un ribosome, à quoi sert une mitochondrie ou bien les groupes fonctionnelsen chimie organique. Si bien que si vous dites à un élève de terminale S aujourd'hui : "tu es inculte tu ne connais pas l'histoire de Jeanne d'Arc" il pourra vous rétorquer sans problème : "Et vous monsieur l'érudit que pouvez vous me dire au sujet de la spectroscopie infrarouge en chime analytique ?"
"A l'époque" désigne ici quelles années ? Parce que je peux vous assurer que l'ancien élève de C que je suis a étudié des rudiments relatifs au ribosome ou à la mitochondrie.
Je parle d'il y'a 50 ans ...

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par plotch le Mer 25 Sep - 14:23

Cripure a écrit:
@plotch a écrit:
Cripure a écrit:Mais ces nouveaux points ne se sont pas empilés, ils ont remplacé des points devenus obsolètes, parce que la science évolue et progresse. Des élèves de S avec ces nouveaux savoirs apprennent toujours et latin et grec, quand leurs établissements, dirigés par, semble-t-il, des gens tels que vous, leur en laissent le loisir.
Non les programmes de SVT ou de chimie se sont considérablement alourdis ces 50 dernières années en parallèle de la place croissante qu'occupent ces domaines dans notre monde ...
Donc les programmes se sont alourdis, les élèves en savent plus et les horaires ont diminué.
Mais mais mais...

Spoiler:
Ca laisse plein de temps pour la guerre de cent ans, ça ! Razz


Fille d'Agamemnon, ce ne serait pas "expansion" ? heu 
Visiblement vous n'arrivez pas à tout suivre ....Ai je dit que les élèves en savent plus ?

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par plotch le Mer 25 Sep - 14:25

@JPhMM a écrit:
@plotch a écrit:
Cripure a écrit:Je ne sais plus. Je n'ai pas fait une T C. En TD, c'est plus facile : 6+6+6.
Je vais parler pour un domaine que je connais bien : la physique. Je peux vous assurer que le niveau a considérablement augmenté entre 1960 et 2000, un sujet d'agreg de 1980 est incomparablement plus facile que celui de l'an 2000 par exemple. Malheureusement le niveau a chuté en raison de la suppression d'un nombre d'heures important tout récemment.
Il fallait le dire que vous parliez en fait des niveaux des sujets d'agrégation... je croyais qu'il était question du niveau des lycéens...

Je ne comprends plus rien à ce topic... heu scratch Razz
Le niveau en physique a augmenté à tous les niveaux de 1950 à 2000 .... vous n avez qu'à regarder les annales des agregs, capes, concours de grandes écoles et baccalauréat ...

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Mike92 le Mer 25 Sep - 14:26

Pour en revenir à nos élèves, la déstructuration de leur langue, la nullité de leur orthographe et la pauvreté de leur vocabulaire (je ne parle pas des familles aisées ou de celles qui ont compris la valeur du scolaire) entraîne une incompréhension de ce qu'ils disent, voire de ce qu'ils comprennent eux-mêmes. Ce sont des codes importants qui leurs manquent : que fait-on dans la vie une fois qu'on a dit "grave", "bouffon", "ça me prend la tête" ou "c'est trop cool" ??

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/

Mike92
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supérieur : les élèves qui m'arrivent du lycée sont nuls en histoire.

Message par Iphigénie le Mer 25 Sep - 14:28

@plotch a écrit:
@JPhMM a écrit:
@plotch a écrit:Je suis désolé mais dans le secondaire de l'époque les "choses d'une complexité équivalente" concernaient justement les lettres ou les langues anciennes. A l'époque on n'apprenait pas ce qu'était un ribosome, à quoi sert une mitochondrie ou bien les groupes fonctionnelsen chimie organique. Si bien que si vous dites à un élève de terminale S aujourd'hui : "tu es inculte tu ne connais pas l'histoire de Jeanne d'Arc" il pourra vous rétorquer sans problème : "Et vous monsieur l'érudit que pouvez vous me dire au sujet de la spectroscopie infrarouge en chime analytique ?"
"A l'époque" désigne ici quelles années ? Parce que je peux vous assurer que l'ancien élève de C que je suis a étudié des rudiments relatifs au ribosome ou à la mitochondrie.
Je parle d'il y'a 50 ans ...
Je pense que Plotch a un problème avec l'histoire...Même en A1 (non, pas l'autoroute), mitochondrie, j'ai vu ça, et je ne vous dis pas il y a combien de temps ....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 24 sur 26 Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum