Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Sebael le Jeu 19 Sep 2013 - 12:29

Bonjour à tous,

J'ai commencé comme professeur de math et sciences il y a 2 semaines
et je rencontre un problème de bavardage généralisé en classe
j'ai essayé les menaces, les mots au journal de classe...
Tout cela ne fonctionne pas et en plus vu que tout le monde parle il est difficile de sanctionner tout le monde

J'ai pensé peut être réaliser des interros en fin d'heure sur la matière vue au cours
mais vu qu'ils ont déjà tous des mauvaises notes quant l'interro est annoncée, je risque de les descendre encore plus au niveau des points

Alors j'ai pensé à 2 solutions:
1) faire une interro en fin d'heure qui donnerait de points bonus aux élèves qui réussissent par exemple +1 point. Cette solution risque de me faire perdre du temps et la correction aussi
2) Côté le comportement général de la classe. Commencer à une note de +5 (au début de la semaine)
A chaque incartade (bavardage, impolitesse, élève qui ne prend pas note) je diminue de 1 point
Si à la fin de la semaine, il reste des points, je donne ces points à toutes la classe en point bonus.
Si par contre en fin de semaine, j'ai des points négatifs, je les retire des +5 de la semaine suivante.

Qu'en pensez vous? Est ce que les élèves seront attirés par les points possible à gagner et donc inciteront les perturbateurs à se calmer?
Et je me demande si le +5 n'est pas excessif car si finalement ils sont calme cela leur fait +5 points par semaine
Ne devrais-je pas dire +5 point par mois et je retire 0,5 à chaque incartade?

Merci d'avance pour vos conseils,

j'ai vraiment besoin d'une solution car après 2 semaines j'en peux déjà plus Sad

Sebael
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Elaïna le Jeu 19 Sep 2013 - 12:56

Bonjour,
En quelle classe tes élèves sont-ils ? Au collège, ça pourrait marcher. Au lycée, ça me paraît plus difficile...

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Fesseur Pro le Jeu 19 Sep 2013 - 13:04

Je crois qu'il faut que tu essaies justement de briser la généralisation.
Ce ne sont pas tous les élèves qui bavardent et il faut sanctionner ceux qui le méritent sans faire intervenir les autres.
Ce n'est pas aux "bons " gamins de calmer les perturbateurs.
Tu risques de te retrouver avec toute la classe contre toi et là c'est cuit.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par tiptop77 le Jeu 19 Sep 2013 - 13:06

Couper les cordes vocales.

tiptop77
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Elaïna le Jeu 19 Sep 2013 - 13:09

Il y a plusieurs possibilités. L'autre fois j'ai tenté le "la prochaine fois que vous parlez, c'est interro sur ce qu'on a fait depuis le début de l'année".
L'avantage c'est que les bons, ceux qui ont appris ou été attentifs, ont une bonne note, donc sont récompensés.
L'autre avantage, c'est que ça leur rappelle que toute leçon donnée doit être sue.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par leyade le Jeu 19 Sep 2013 - 13:27

Trop compliqué, ton truc, je n'ai même pas lu ton post en entier. Ne le prends pas mal, hein?  Mais plus un truc est complexe, plus il est laborieux à mettre en oeuvre, moins bien il fonctionne.

Le bavardage, c'est le MAL, il faut donc le prendre à la racine. Les faire se taire avant de rentrer dans la salle, les laisser debout derrière leurs chaises, attendre le silence avant de parler. Tu peux avoir l'angoisse que ça dure, mais en fait très rapidement ils se rendront compte qu'un truc ne tourne pas rond : le bonhomme là-bas qui doit parler parler parler, s'agiter, s'énerver et qu'on couvre de nos voix ne... parle pas! reste droit et calme! Interloqués plus que gênés, ils s'arrêtent!
Et là, solennellement, tu dis qqch comme : "Bien, maintenant sortez votre livre page tant".

et dès qu'ils reprennent : tu t'arrêtes. Ils verront que ça n'avance pas, se tairont.
Dans le cas contraire, à la fin de l'heure tu dis : "bien, j'estime avoir clos ce cours, que vous ayez compris ou non le cours de demain commencera par un contrôle, au revoir" et tu les laisses.  Quelques jours à ce régime, sales notes assorties, devraient les faire se taire. A l'inverse, quand ils se calmeront, n'hésite pas à les féliciter, leur dire que du coup, pas d'interros, leur présenter ça comme un cadeau, "vous voyez, c'est quand même mieux que d'avoir un contrôle chaque jour, non?"  etc...

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Elaïna le Jeu 19 Sep 2013 - 13:41

Je suis d'accord avec Leyade. Mes secondes relous bavardent en permanence et je sais que si je gueule j'aurai l'air ridicule.
Du coup je pratique l'interruption de cours et l'interro systématique. Au bout du compte, ça finira bien par les calmer...

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par neomath le Jeu 19 Sep 2013 - 14:02

@Elaïna a écrit:Je suis d'accord avec Leyade. Mes secondes relous bavardent en permanence et je sais que si je gueule j'aurai l'air ridicule.
Du coup je pratique l'interruption de cours et l'interro systématique. Au bout du compte, ça finira bien par les calmer...
+1
Ne jamais accepter de faire cours dans le brouhaha des conversations particulières.
Et si cela implique de ne pas faire cours du tout et bien tant pis pour eux.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Alcyone le Jeu 19 Sep 2013 - 14:11

Cela m'est déjà arrivé avec des classes terribles d'arrêter de faire cours au bout de 30 minutes. Ils avaient obligation de lire ou feuilleter (je m'en balance!) leur manuel scolaire jusqu'à la fin de l'heure et en silence total. Moi je faisais mon boulot à côté du type corriger les copies et basta!
Habituellement, une fois suffit.

Aujourd'hui ça a été : "F. je te conseille de la... fermer!"
Ton sec et menaçant. Ça calme net!
(C'est sorti tout seul ^^)
J'aime pas qu'on se f**** de ma gueule quand on a 14 ans et le cerveau d'une moule!

Alcyone
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Lefteris le Jeu 19 Sep 2013 - 14:43

@Sebael a écrit:Bonjour à tous,

J'ai commencé comme professeur de math et sciences il y a 2 semaines
et je rencontre un problème de bavardage généralisé en classe
j'ai essayé les menaces, les mots au journal de classe...
Tout cela ne fonctionne pas et en plus vu que tout le monde parle il est difficile de sanctionner tout le monde

J'ai pensé peut être réaliser des interros en fin d'heure sur la matière vue au cours
mais vu qu'ils ont déjà tous des mauvaises notes quant l'interro est annoncée, je risque de les descendre encore plus au niveau des points

Alors j'ai pensé à 2 solutions:
1) faire une interro en fin d'heure qui donnerait de points bonus aux élèves qui réussissent par exemple +1 point. Cette solution risque de me faire perdre du temps et la correction aussi
2) Côté le comportement général de la classe. Commencer à une note de +5 (au début de la semaine)
A chaque incartade (bavardage, impolitesse, élève qui ne prend pas note) je diminue de 1 point
Si à la fin de la semaine, il reste des points, je donne ces points à toutes la classe en point bonus.
Si par contre en fin de semaine, j'ai des points négatifs, je les retire des +5 de la semaine suivante.

Qu'en pensez vous? Est ce que les élèves seront attirés par les points possible à gagner et donc inciteront les perturbateurs à se calmer?
Et je me demande si le +5 n'est pas excessif car si finalement ils sont calme cela leur fait +5 points par semaine
Ne devrais-je pas dire +5 point par mois et je retire 0,5 à chaque incartade?

Merci d'avance pour vos conseils,

j'ai vraiment besoin d'une solution car après 2 semaines j'en peux déjà plus Sad 
Je suis un ennemi farouche du bavardage, et sans exagérer je crois que c'est une des choses qui me scandalise (je maintiens ce terme) le plus, et lk'un des problèmes majeurs de l'EN.

Il faut partir du principe que le bavardage est
1)une absence de travail  personnel
2) une gêne du travail collectif
3) une grave incorrection
Donc tous les coups sont permis pour contrer ce fléau

-tenir une fiche de travail avec des croix : on additionne, on met une note mensuelle (qui comprend en ce qui me concerne la prise de note, la participation, la préparation du travail à la maison). mais pas de calcul trop complexe qui ouvre la voie à des négociations (maladie d'ailleurs très liée au bavardage).
- punir, en riposte graduée : mot dans le carnet, exclusion de cours, colles...
- refuser de parler dans le bruit, c'est une cause de fatigue extrême, de lapsus : comme plusieurs te le disent, debout en attendant le silence total avant de commencer le cours.
-S'arrêter  de faire cours dès que ça parle. J'ai appris à m'arrêter au milieu d'une syllabe. C'est dur mais ca les gêne beaucoup.
-Certains imbéciles aiment que le cours s'arrête, il ne faut pas être naïf, et vont faire des bruits, empêcher d'écrire au tableau en parlant dès que tu as le dos tourné, ou sifflent, ou fouillent bruyamment  dans les trousses    donc la parade consiste à dresser la classe contre eux , en projetant le cours sans rien dire , et ils notent tout, puisqu'on ne peut pas expliquer, la parole étant coupée.
- En donnant un devoir que l'on ramasse partiellement (ne pas se punir non plus ) pour les bavards, plus un certain nombre par tirage au sort, pour impliquer les autres et éviter qu'ils ne fassent rien n'étant pas visés.
- en évaluant régulièrement sur les questions de cours, pour les habituer à être attentifs.

Ce matin, j'ai exclu un élève, qui non seulement parlait, mais s'expliquait longuement , niait  "mais je ne parlais pas, bablabla  etc...". Un autre a voulu tester ma résistance derrière en faisant un bruit dans mon dos : carnet, avertissement avant colle. J'ai arrêté le cours environ une minute en menaçant les candidats au bavardage de la projection intégrale du cours , avec évaluation. J'ai passé une dernière demi-heure dans un calme royal.

Tout ça fonctionne, j'ai testé, je suis en établissement classe 5 . Le seul hic, c'st la projection des cours, ça demande un travail de dactylo important en français. Mais on peut remplacer le cours par des fiches de grammaire que l'on a sur soi , ou le manuel, ou des photocopies, comme tu peux le faire je pense avec des exos de maths

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par FiatLux le Jeu 19 Sep 2013 - 17:00

Ça dépend beaucoup du niveau de la classe, d'abord, et de ceux qui la composent, ensuite. Avec les 6èmes, je prends la grosse voix et ça se calme. Avec les 1ères, ça ne fonctionne pas comme ça ... J'ai remarqué que les mettre à l'écrit les calme immédiatement, par exemple. Alors je les fais écrire d'entrée, pour commencer, histoire qu'ils se calment. Ensuite je fais de l'interaction orale. Le problème c'est que lorsqu'il s'agit d'un véritable effet de groupe, les sanctions risquent de faire chou blanc. Personnellement, à chaque fois qu'ils commencent à bavarder, je m'arrête. Le silence se fait au bout de quelques secondes. Même si ça peut paraître long pour le professeur, je me dis que c'est déjà pas mal qu'ils se calment seuls.
Mais l'année dernière j'avais une classe entièrement différente. Je pouvais me taire tant que je voulais, ça ne les gênait pas.

Sinon, je trouve également ton système trop compliqué, Sebael. Est-ce que tu as tenté de leur dire "Ne pouvant pas faire cours dans un tel vacarme, j'arrête. Maintenant, le 1er qui parle, c'est un mot dans le carnet." ? Si ça marche tu peux les laisser ne rien faire dans le silence afin de marquer le coup (c'est très gênant pour eux) avant de recommencer ton cours lorsqu'ils sont calmés et de sanctionner le premier qui gêne. S'ils ne se calment pas, j'opterais pour un mot dans le carnet de toute manière. Même s'il y en a beaucoup, au bout d'un moment le CPE verra qu'il y a un problème (enfin j'espère ...).

FiatLux
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par neomath le Jeu 19 Sep 2013 - 18:36

Deux tactiques que j'ai essayé avec un certain succès :
1) Ritualiser le début de la séance : il se mettent en rang dans le couloir, entrent en silence, sortent leurs affaires, attendent que je leur dise de s'assoir (et je suis prêt à les laisser debout le temps qu'il faut pour obtenir un silence total), une fois assis séance de calcul mental, et enfin le cours proprement dit commence.
2) Le cours au vidéo-projecteur avec une télécommande. Pendant qu'il grattent, je circule dans les rangs (rien de tel pour calmer un élève que de sentir le prof juste derrière lui).

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par arcovm le Jeu 19 Sep 2013 - 18:51

ce que je pratique au lycée aussi : refuser de répéter pour un élève qui n'écoutait pas, et j' avance un tout petit peu trop vite pour la classe ce cours là, si les bavardages sont diffus. "Attendez, Madame, j'ai pas eu le temps"..." tant pis, au travail" ... et vogue la galère.titanic Pendant ce temps-là, ceux qui suivent se marrent.

arcovm
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par kayinette le Jeu 19 Sep 2013 - 21:19

Moi aussi j'ai des petits soucis avec la classe que je suis PP (4ème), pourtant j'applique les différents "petits trucs" :
ils entrent, sortent leurs affaires et attendent en silence. Je projette le cours, je ramasse et note.
Le soucis est que je ne les vois que 1 h 30 par semaine et avec tous les papiers que je dois distribuer, récupérer ... Le rythme de cours a du mal à s'installer.
De plus comme ils sont horribles avec les collègues, j'ai fait un bilan de leur carnet (30 à ramasser) j'avais déjà 11 heures de colle à mettre (car il avait plus de trois lettres).
Bref, je n'arrive pas à avoir un cours "normal", du coup pour les punir je vais leur faire heure de vie de classe pour rattraper le retard du cours (menace de le faire tout le temps) mais bon je me punis moi même. En effet, étant sur deux établissements, je cours pas mal donc rallonger mes journées n'est pas l'idéal (de plus je suis enceinte, bien fatiguée, bien nauséeuse et pleine d'hormones).

De plus j'ai peur de me mettre toute la classe à dos car en gros il y a un tiers de la classe de pénible et le reste de sympas. D'ailleurs j'ai dis à ceux qui respecter les règles que j'étais désolée pour eux et qu'ils devaient régler voir avec les autres ... Enfin j'ai peur d'avoir été maladroite et de en plus provoquer des tensions entre eux.
Merci d'avoir eux le courage de lire ce long post

kayinette
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par corailc le Jeu 19 Sep 2013 - 21:34

J'ai le même souci avec d’affreux STMG...J'en ai déjà trop accepté en deux semaines..J'hésite encore à frapper un grand coup et les évaluer lundi sur un texte qu'ils ont dû finir en autonomie vu leur comportement ou reprendre avec eux et sanctionner le premier qui ouvre sa bouche pour dire ce qu'il lui passe par la tête...

_________________
In tenebris lumen rectis.
Terre des Lettres, manuel militant et intelligent. http://terredeslettres.nathan.fr/

corailc
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Cowabunga le Jeu 19 Sep 2013 - 21:39

Faut les sur-occuper.
Chez moi on entre dans le bordel, je m'en fous. Tu sors tes affaires, tu finis ta discussion en même temps, tu restes debout jusqu'à ce que moi, je sois prête à commencer (toutes affaires sorties, silence absolu, tenue correcte devant sa chaise).
Ensuite, c'est direct : " Asseyez-vous et sortez une feuille", je chope mon stylo et me voilà au tableau "En haut en bleu on écrit la date, puis on prend un stylo rouge, etc." Je monopolise moi-même la parole et je leur fais comprendre que je ne vais pas attendre les lambins pour écrire deux titres.
Je colle tout de suite un exercice au tableau (analyse grammaticale, imparable), je sors mes cartes et j'interroge (en début d'année, chacun m'écrit son nom sur une petite carte bristol, ils savent que leur nom peut sortir n'importe quand, et que tu as intérêt à me fournir une réponse, sinon je te harcèle jusqu'à ce que tu aies compris comment l'obtenir)
Je laisse un sas de décompression entre deux activités (5 secondes maxi), et le reste du temps je bâche sans cesse leurs commentaires inutiles.
Si vraiment tu me gonfles, tu poses ton carnet sur le coin de table ; ils savent tous que, si je le ramasse, je n'écris pas dedans : je prends sur mon cours le numéro de tes parents, et j'appelle avant la fin de la semaine.
Si ça bavarde quand même, c'est qu'on s'ennuie, je rajoute des exos, j'accélère le cours, ou je le dicte. Et comme ils ne savent pas murmurer, tu suis leur conversation... et tu t'immisces - effet garanti !

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par pitchounette le Jeu 19 Sep 2013 - 21:42

@Cowabunga a écrit:Faut les sur-occuper.
oh que oui je suis d'accord, leur laisser uniquement le temps de reprendre leur souffle....mais je n'y arrive pas dans ma matière Sad

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Cowabunga le Jeu 19 Sep 2013 - 21:44

Soie ou coton, pitchounette ? Razz 

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par pitchounette le Jeu 19 Sep 2013 - 21:47

@Cowabunga a écrit:Soie ou coton, pitchounette ? Razz 
je n'ai pas compris Embarassed 

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Nannnie le Jeu 19 Sep 2013 - 21:58





Razz Wink 

Nannnie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Cowabunga le Jeu 19 Sep 2013 - 21:59

Désolée, je déconne à pleins tubes en fin de journée. Quelle est ta matière ? Elle n'apparaît pas dans ton profil.

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par pitchounette le Jeu 19 Sep 2013 - 22:00

@Cowabunga a écrit:Désolée, je déconne à pleins tubes en fin de journée. Quelle est ta matière ? Elle n'apparaît pas dans ton profil.
T'en fais pas, pour moi il est temps d'aller faire dodo
j'enseigne en LP, une matière professionnelle la com-orga, feu secrétariat

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par John le Jeu 19 Sep 2013 - 22:01

Merci de revenir au sujet initial du fil svp.
(inutile de répondre à ce message-ci par exemple Wink )

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Caspar Goodwood le Jeu 19 Sep 2013 - 22:06

Je me joins à beaucoup de collègues pour conseiller d'éviter les systèmes trop compliqués, les élèves s'y perdent (et nous aussi), il faut que ça tombe tout de suite et éviter de s'énerver (plus facile à dire qu'à faire j'en conviens).

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par cocktail le Dim 22 Sep 2013 - 9:48

Coucou, je suis aussi en LP, voici quelques idées :
- Faire un plan de classe pour éclater les binômes qui bavardent
- Les mettre en activité (les faire écrire +++ si besoin)
- Informer l'équipe pour apporter une réponse collective à leurs débordements (heure de colle, appel aux parents, convocation des parents... - je ne mets pas de mot dans leurs carnets car j'ai l'impression que cela ne sert à rien avec ce public)
- Pour ceux qui continueraient : rapport
Bon courage.

cocktail
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum