Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par cocktail le Dim 22 Sep 2013 - 9:48

Coucou, je suis aussi en LP, voici quelques idées :
- Faire un plan de classe pour éclater les binômes qui bavardent
- Les mettre en activité (les faire écrire +++ si besoin)
- Informer l'équipe pour apporter une réponse collective à leurs débordements (heure de colle, appel aux parents, convocation des parents... - je ne mets pas de mot dans leurs carnets car j'ai l'impression que cela ne sert à rien avec ce public)
- Pour ceux qui continueraient : rapport
Bon courage.

cocktail
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par nightowl le Lun 23 Sep 2013 - 3:14

@neomath a écrit:
@Elaïna a écrit:Je suis d'accord avec Leyade. Mes secondes relous bavardent en permanence et je sais que si je gueule j'aurai l'air ridicule.
Du coup je pratique l'interruption de cours et l'interro systématique. Au bout du compte, ça finira bien par les calmer...
+1
Ne jamais accepter de faire cours dans le brouhaha des conversations particulières.
Et si cela implique de ne pas faire cours du tout et bien tant pis pour eux.
Tout à fait. Les bons perdent le fil, commencent à s'en taper (ce ne sont que des gamins) et du coup le bronx arrive... Lentement mais sûrement au fil des semaines...


Sinon pour apporter ma pierre à l'édifice et répéter en grande partie ce que d'autres ont écrits :

  • Faire simple, pas de règle compliquée : Tolérance zéro (tolérer c'est accepter une part d'innaceptable). Tu parles quand je parles ou que quelqu'un parle, je te bâche net. Personnellement, je les laisse murmurer quand ils copient. Je précise murmurer


  • Le cours au vidéo-projecteur c'est génial. Moins de gamins lents mais méritants qui ont du mal à suivre et à te relire. De plus, tu repère les trainards et autres. Personnellement pendant ce temps-là, je corrige leurs interrogations systématiques de cours de début d'heure. Ils savent que j'ai le temps de les corriger si je n'ai pas à faire la police


  • Pour les punitions c'est variable. De la remarque orale à la colle multiple il n'y a qu'un pas voire un-demi pas s'ils répondent. Je les colle sur mes heures de cours, au besoin sur des demi-journées où ils ne sont pas là normalement. Ça les gonfle bien.


  • J'applique le principe du "pas vu, pas pris. Pris, puni". Attention au sentiment d'injustice qui peut se développer à punir arbitrairement sous le coup de la colère et/ou de la fatigue.


  • Pour rattraper des situations compliquées, ne pas viser les meneurs mais plutôt les seconds couteaux. Le meneur ne perdra pas la face devant ses camarades. Une fois que tu as interdit à quiconque de communiquer avec lui sous peine de retenue immédiate (et il faut s'y tenir, vive l'ostracisme) le guignol de première ligne à deux choix : Soit il se dégonfle soit il monte en gamme et se radicalise. Dans les deux cas c'est gagné (les autres ne le suivront pas)


Dernière édition par nightowl le Lun 23 Sep 2013 - 3:15, édité 1 fois (Raison : Message pas écrit français.)

nightowl
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Sebael le Lun 23 Sep 2013 - 20:25

Merci pour vos conseils

J'ai testé : attendre le silence avant de commencer ou m'interrompre dès qu'il y a trop de bruit.
Mais cela marche que quelques secondes et le bavardage reprend

Pour les colles, je vois la sous directrice ce jeudi car l'école à une méthode particulière pour la gestion des punitions. Ce n'est pas le prof qui choisi mais un organisme extérieur. Je dois donc voir ce qui m'est permis...

De plus j'ai des élève qui ne veulent pas me passer leur carnet pour que je mette une remarque
J'ai appris aujourd'hui que quand c'est le cas, ils ont une retenue d'office.

Je suis prof de math et sciences en 4,5 et 6eme en Belgique soit le lycée en France

Vendredi j'ai réalisé un labo sur les ondes sonores pour mes élèves de 6eme. La moitié n'a pas écouté et passait du temps a fouiller dans le matériel et regarder les échantillons biologiques exposer dans la vitrine du labo
Le soucis c'est que j'ai du mal a me concentrer sur l'expérience, sur les explications et sur la discipline en même temps.


Pour le moment je suis épuisée car j'ai l'impression de parler dans le vide et que quasi aucun élève ne m'écoute
je me rend compte aussi que ca diminue ma qualité d'enseignement car j'ai du mal à restée concentrée

Sebael
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Elaïna le Mar 24 Sep 2013 - 8:24

Dans ma classe de secondes pénibles, je refuse maintenant de parler tant que le silence n'est pas fait. Je m'interromps dès que ça reprend. Comme me disait une amie et collègue, au début, peut-être que tu feras 5 minutes de cours en une heure. Puis 10 minutes. Puis 15...
Tant pis pour le programme. Avant tout il faut qu'ils comprennent que la base du travail en société, c'est d'être capable de se taire et d'écouter...

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Marie Laetitia le Mar 24 Sep 2013 - 9:32

@Elaïna a écrit:Dans ma classe de secondes pénibles, je refuse maintenant de parler tant que le silence n'est pas fait. Je m'interromps dès que ça reprend. Comme me disait une amie et collègue, au début, peut-être que tu feras 5 minutes de cours en une heure. Puis 10 minutes. Puis 15...
Tant pis pour le programme. Avant tout il faut qu'ils comprennent que la base du travail en société, c'est d'être capable de se taire et d'écouter...
topela Et si tu en as les moyens, tu leur fais rattraper le temps perdu au bout de quelques séances par une heure supplémentaire (avec l'aval des chefs) diable les élèves détestent..

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par dorémy le Mar 24 Sep 2013 - 11:21

http://www.neoprofs.org/t35178p220-punitions-efficaces-ne-faisant-pas-perdre-de-temps-au-professeur#1655091

Pour les grands bavards, un petit précis d'anatomie sur les muscles de la langue.
En cas de récidive, on peut leur demander de chercher les mots de vocabulaire qui leur posent problème.

dorémy
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par InviteeF le Mar 24 Sep 2013 - 13:01

@Sebael a écrit:
De plus j'ai des élève qui ne veulent pas me passer leur carnet pour que je mette une remarque
J'ai appris aujourd'hui que quand c'est le cas, ils ont une retenue d'office.
Euh, c'est bien beau la retenue d'office mais les élèves n'ont pas à refuser de te donner leur carnet... Si tu le leur demandes, ils doivent obéir. S'ils n'obéissent pas, alors il faut que tu crées une situation dans laquelle tu n'as pas besoin de leur consentement.
D'où la méthode extrême : tous les carnets sur ton bureau au début de l'heure. J'ai fait ça quelques fois avec des classes vraiment pénibles, technique couplée avec des mots pré-remplis, tapés à l'ordinateur, imprimés, découpés et rangés dans une pochette, dans lesquels il suffit de compléter le nom de l'élève, la date, cocher l'incivilité ou les incivilités (bavardage / manque de travail / insolence) et la ou les conséquences (punition pour le... / avertissement écrit / heure de colle). Il me faut moins de 20 secondes pour remplir et coller un mot dans un carnet. Si je dois le faire pour toute la classe, j'en ai le temps matériel tout en assurant mon cours et les élèves s'en rendent compte immédiatement. Quand punition à faire, je la glisse dans le carnet à la page du mot en disant "Y,  ta punition pour le prochain cours se trouve dans ton carnet...".

Ensuite, tu peux assouplir : carnets de la colonne en pile au 1er rang, et tu prends celui qu'il te faut sans le demander. Puis étape 3, carnet sur la table pour tout le monde. Etape 4, on ne demande pas à ce que les carnets soient sortis mais en début d'heure on pose la question "qui n'a pas son carnet ? Seule et unique chance". Si le gamin dit qu'il l'a oublié, je l'avertis qu'au moindre dérapage, c'est immédiatement une exclusion avec punition à faire en permanence (puisqu'il ne respecte pas les règles du cours et que par sa faute je n'ai pas le matériel nécessaire pour correspondre avec ses parents, il n'y a donc pas d'autre choix que le mettre dehors) avec heure de colle pour rattraper le cours.
Celui qui par la suite, refuse de donner son carnet ou a caché qu'il ne l'avait pas prend la porte avec une punition, et 1h de colle pour rattraper le cours perdu avec un travail quelconque.
L'élève qui proteste ou tente de négocier son carnet à la main a 3 secondes pour se taire et s'exécuter sous peine de punition doublée.

Ne lâche pas, courage !

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Elaïna le Mar 24 Sep 2013 - 14:53

Wahou Voli, quelle organisation ! Je sens que je vais te piquer l'idée...

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par lyp le Mar 24 Sep 2013 - 20:41

@nightowl a écrit:
Faire simple, pas de règle compliquée : Tolérance zéro (tolérer c'est accepter une part d'innaceptable). Tu parles quand je parles ou que quelqu'un parle, je te bâche net. Personnellement, je les laisse murmurer quand ils copient. Je précise murmurer
Alors quelle est l'art et la manière de "bâcher net" ? C'est quand même pas évident : 3 élèves à bâcher c'est 3 interruptions de ton discours. Et bâcher, c'est avertir ou punir ?

lyp
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par InvitéeD2 le Ven 27 Sep 2013 - 21:35

C'est ma première année, et j'ai moi aussi du mal avec les bavardages. Quelle position adopter ?

La "tolérance zéro" ne fonctionne pas très bien : je me retrouve avec trois-quatre punitions à corriger à chaque cours (des verbes à conjuguer), et à faire refaire le plus souvent car les élèves les bâclent exprès. La "tolérance" et les simples avertissements ne fonctionnent pas non plus, puisque le cours tourne vite au cauchemar dès que quelques uns commencent à bavarder. Quant à l'arrêt du cours, il n'empêche pas les bavardages de reprendre quelques minutes après.

Je pensais imprimer une sorte de "contrat" que je ferais signer aux élèves et aux parents (même si normalement, c'est à la rentrée que ce genre de choses a lieu...) en indiquant la gradation des punitions en cas de bavardage :
- Avertissement et nom de l'élève inscrit au tableau (comment faire en sorte que ça ne devienne pas un tableau d'honneur pour les cancres ?)
- 2ème avertissement = punition (non signée)
- Punition pas ou mal faite = punition doublée + mot dans le carnet pour les parents
- Punition pas ou mal faite = punition triplée + heure de colle

Qu'en pensez-vous ?

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Ragnetrude le Ven 27 Sep 2013 - 21:43

Dalathée2 a écrit:
- Avertissement et nom de l'élève inscrit au tableau (comment faire en sorte que ça ne devienne pas un tableau d'honneur pour les cancres ?)

Qu'en pensez-vous ?
En guise d'avertissement, met plutôt le carnet sur ton bureau, ça évite l'effet "tableau d'honneur". Moi je ramasse le carnet pour vraiment pas grand chose (élève retourné, chuchotement qui m'oblige à m'interrompre) et dans 95% des cas je ne remarque plus l'élève de l'heure donc pas de punition.

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Tazon le Ven 27 Sep 2013 - 21:52

Dalathée2, Attention à la perte de crédibilité si tu ne t'y tiens pas. Fais simple, ne te mets pas de contrat à tenir sur le dos; même si c'est un petit memento pour toi, ne fournis pas aux élèves cette gradation, sinon tu devras t'y tenir même si elle ne convient pas, avoir des récriminations, etc.. et tenir des comptes d'apothicaire.

Plutôt qu'un Hall of fame au tableau, un petit carnet avec date et nom de la classe, noms des élèves punis, cela permet d'avoir des archives, et des billes en cas de mauvaise foi.

Tazon
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Caspar Goodwood le Sam 28 Sep 2013 - 12:54

Tout à fait d'accord. Se faire son propre "règlement intérieur", l'écrire noir sur blanc si nécessaire mais ne pas le communiquer in extenso aux élèves (qui savent bien de toute façon ce qui est acceptable ou pas et sinon il y a le RI de l'établissement) et ne pas se lancer dans des systèmes trop compliqués.

Je l'ai déjà dit sur ce fil ou sur un autre: carnet ou bloc-notes sur mon bureau où je note les oublis de matériel, les noms de ceux qui ont reçu un avertissement oral...et je reporte tout sur un petit carnet à la fin de la journée avec la date. J'ai aussi une fiche par élève ou je note les incidents plus importants, avec la date aussi...J'en fais lecture aux parents en cas de besoin, le côté administratif et factuel (le tant, Machin a fait ci, le tant il a fait ça...) les impressionne un peu.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Sebael le Ven 4 Oct 2013 - 16:34

Dalathée2 a écrit:C'est ma première année, et j'ai moi aussi du mal avec les bavardages. Quelle position adopter ?

La "tolérance zéro" ne fonctionne pas très bien : je me retrouve avec trois-quatre punitions à corriger à chaque cours (des verbes à conjuguer), et à faire refaire le plus souvent car les élèves les bâclent exprès. La "tolérance" et les simples avertissements ne fonctionnent pas non plus, puisque le cours tourne vite au cauchemar dès que quelques uns commencent à bavarder. Quant à l'arrêt du cours, il n'empêche pas les bavardages de reprendre quelques minutes après.

Je pensais imprimer une sorte de "contrat" que je ferais signer aux élèves et aux parents (même si normalement, c'est à la rentrée que ce genre de choses a lieu...) en indiquant la gradation des punitions en cas de bavardage :
- Avertissement et nom de l'élève inscrit au tableau (comment faire en sorte que ça ne devienne pas un tableau d'honneur pour les cancres ?)
- 2ème avertissement = punition (non signée)
- Punition pas ou mal faite = punition doublée + mot dans le carnet pour les parents
- Punition pas ou mal faite = punition triplée + heure de colle

Qu'en pensez-vous ?
J'ai essayer le contrat et cela ne marche pas

La sous-directrice me propose d'établir une nouvelle charte avec eux mais j'ai du mal ce que cela va changer à part entendre des bétises pendant une heure de cours

Sebael
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Sebael le Ven 4 Oct 2013 - 16:41

J'ai toujours autant de soucis

Attendre qu'ils arrêtent de parler ne marche pas. J'attends parfois 10min avant d'avoir le silence. J'ai à peine dis 1 phrase que cela recommence.

Je me suis énervée à plusieurs reprises, cela n'a servi a rien à part les faire rire

J'ai pris les carnet de plusieurs élèves, ca ne sert a rien il continue malgré la note au carnet

J'ai tenté a deux reprises l'interro surprise et cela ne les a pas calmer les cours suivants et en plus cela pénalise ceux qui essaient de suivre et qui ont des difficultés

Aujourd'hui encore, je n'ai quasi rien su faire, j'ai eu l'impression de parler dans le vide.
Je suis perdue, j'ai besoin de trouver un solution Sad

Et comme je ne peux pas donner de punitions, j'ai l'impression d'être démunies.

Je vais encore testé de leur imposé des places car pour le moment ils peuvent choisir mais je doutes que ca change bcp
et de parler assez bas mais ils s'en foutent tellement que je ne sais pas si cela va marcher.

A l'aide Sad

Sebael
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par tango le Ven 4 Oct 2013 - 16:50

je comprends ta situation, je cherche aussi LA solution miracle.
pour une classe, l'interro surprise a fonctionné, maintenant dès que je dis "prenez une feuille" ils se calment. pour d'autres c'est sans effet.
je réfléchissais et je me disais qu'on peut tenter de les assommer de travail à la maison, faire une petite interro à chaque début de cours sur ce qu'on a fait la dernière fois, en disant j'arrêterai quand ils se calmeront. ça va faire du boulot et je ne sais pas si ça va marcher. mais je me dis qu'un rythme pareil ça va vite les gonfler.
il y a aussi la demande de l'intervention du prof principal ou d'un collègue imposant dans la classe. même si dans ce cas j'ai l'impression de perdre mon  autorité mais bon.
l'an dernier ma tutrice avait proposé de faire venir la proviseur adjoint durant 1h ou 2 et s'il y en a 1 qui moufte, hop, sanction, histoire de les sécher. je ne l'ai pas fait mais tu peux essayer.

tango
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Lilypims le Ven 4 Oct 2013 - 17:00

Haldetrude a écrit:
Dalathée2 a écrit:
- Avertissement et nom de l'élève inscrit au tableau (comment faire en sorte que ça ne devienne pas un tableau d'honneur pour les cancres ?)

Qu'en pensez-vous ?
En guise d'avertissement, met plutôt le carnet sur ton bureau, ça évite l'effet "tableau d'honneur". Moi je ramasse le carnet pour vraiment pas grand chose (élève retourné, chuchotement qui m'oblige à m'interrompre) et dans 95% des cas je ne remarque plus l'élève de l'heure donc pas de punition.
Pareil. En lycée, je ne ramasse pas le carnet mais je fais une remarque, je m'arrête de parler, je prends un air faussement désespéré (genre "je m'arrache les cheveux") ou je fais la même tête que mon avatar au moindre chuchotement et ce, dès l'entrée dans la salle et, pour l'instant, ça marche.

L'année dernière, avec une classe très bavarde, je laissais un temps pour faire la synthèse du cours en fin d'heure avec passage à l'oral noté. C'était en lycée.

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par KinetteKinette le Ven 4 Oct 2013 - 21:53

Même problème pour moi... je lutte en ce moment contre les bavards, en ramassant les carnets (maintenant je veux les carnets sur les tables dès le début de l'heure), en appliquant un système gradué: je note les oublis de matériel, le bavardage, ainsi que les autres incivilités (dans une colonne "autre"). Première fois: avertissement. Seconde: mot dans le carnet. Troisième: mot plus devoir (j'ai essayé deux choses: une fois j'ai demandé 5 minutes d'exposé devant les autres, sinon je demande une page de rédaction sur un sujet en rapport avec le cours). L'effet est plus ou moins bon (ce vendredi après-midi j'ai rempli pas mal de carnets et donné trois devoirs-punitions).

Je menace aussi d'interro surprise et ai mis ceci plusieurs fois à exécution (mais ça m'embête pour les classes qui prennent déjà du retard par rapport aux autres). Après, pour noter, j'avoue être trop gentille (du coup je me demande si ça n'affaiblit pas la mesure).

J'ai questionné ma tutrice sur le niveau de bruit dans ma classe (elle est venue une fois, et était assez souvent à côté): pour elle, rien de préoccupant, elle trouve normal qu'ils aient besoin d'échanger... tant qu'ils parlent du cours.
Mais en classe complète, je trouve qu'ils sont souvent bien trop bavard par rapport à ce qu'ils produisent sur leur feuille (et bizarrement beaucoup n'ont pas vraiment l'air de savoir où on en est quand je les interroge, gggggrrrrrrrrrrrrrrr). Il y a aussi les bons élèves (j'ai des niveaux parfois très hétérogènes) qui ont fini bien avant les autres: quand j'ai un exo supplémentaire sous la main je leur donne (mais c'est à double tranchant, car après il faut corriger aussi l'exo en plus... ce qui prend un peu de temps).

Du coup, j'intensifie ces derniers temps le fait de les envoyer au tableau et je note (je mets des + et des - que je transformerai en une note quand j'en aurai assez je pense...). En plus ça me permet de rattraper aussi un peu les élèves fâchés avec l'écrit, du moins ceux qui comprennent quelque chose et apprennent leur cours, et ça m'aide à apprendre les prénoms.

J'ai aussi remarqué que je tiens mieux ma classe quand je ne suis pas trop fatiguée et lorsque je prends plus de temps en début d'heure pour l'appel, vérifier si chacun a son cahier... ceci dit, le vendredi après-midi reste maudit, il faut que je trouve des adaptations pour gérer ces fins de semaines où tout le monde en a marre (moi compris).

Même si ça marche bien, j'avoue avoir du mal à m'arrêter plutôt que hausser le ton, mais j'utilise déjà un peu la mesure: j'aime beaucoup le résultat habituel, où quasiment tous se taisent, et il reste un malheureux soit pas très futé, soit trop passionné par ce qu'il raconte, qui continue à bavasser et attire l'attention de tout le monde.

Pour certaines classes, j'ai aussi effectué des remaniements intensifs de plans de classe (c'est marrant, quelques classes n'ont pas bougé depuis le début, tandis que pour d'autre, j'ai dû permuter le quart des élèves!).

Globalement, je me dis parfois que j'ai l'air trop gentil (d'ailleurs, dans une foule, c'est souvent à moi que s'adresse le promeneur perdu... c'est aussi à moi que s'adressera celui qui fait la manche, etc...). Vous avez des trucs pour paraître plus sévère (à part punir ;-) )?

Cordialement,
K.

_________________
Spoiler:

KinetteKinette
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Dalilah le Ven 4 Oct 2013 - 21:57

Avertissement oral ou par le regard. Puis punition ou mot dans le carnet (si c'est régulier). Puis exclusion de cours. Très dur de gérer les colles dans mon bahut (souvent non faites ou chahut avec les surveillants). Au moins l'exclusion me permet d'avoir la paix pour le reste de l'heure.

Dalilah
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune prof de maths-sciences démuni face au bavardage : vos avis sur mes idées de solutions ?

Message par Vudici le Ven 4 Oct 2013 - 22:15

Je n'ai pas tout lu, ce sont des 4-5-6, c'est ça? Ne les laisse pas choisir leur place, baisse le volume et le ton de ta voix (important), ne laisse pas tomber: un élève sans journal de classe, tu l'exclus, une punition non faite, tu ne l'acceptes plus au cours tant que ce n'est pas fait. Si ça tourne en sucette, ne pas hésiter à demander un jour d'exclusion. Cherche l'appui de tes collègues. Tu remplaces ou tu es sur une place ouverte? Tu peux compter sur ta direction? Si oui, n'hésite pas à répondre à un élève qui refuse et qui déclare vouloir aller voir la direction que c'est une bonne idée et que tu l'accompagnes. Si tu peux compter sur un collègue, fait classe porte ouverte.

Ne leur laisse pas une minute de répit, mais veille à ce que ce que tu demandes soit à leur portée (à mon premier jour de remplacement après l'agreg, j'ai demandé de classe de quadrilatères selon des critères de plus en plus restrictifs ... à des 1ère accueil, dont 2 sortaient du spécialisé et un débarquait du bled ... j'ai eu un profond silence ... mais pas celui que j'attendais).

_________________
Front de Libération des Lichens Injustement Massacrés

Vudici
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum