Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par Blan6ine le 20.09.13 9:01

Plongée, si ce n'est noyée dans la prose de mes collégiens, je ne cesse de m'étonner de certaines erreurs de langue dont je ne comprends l'origine et contre lesquelles je ne sais lutter.
Trouvez-vous dans les copies des accents tels que : il s'emblait, il c'onnait... ?
D'où vient ce découpage des mots? Que faire?


Dernière édition par John le 20.09.13 14:13, édité 2 fois (Raison : titre modifié "accents" > "apostrophes")

Blan6ine
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par Gryphe le 20.09.13 9:08

Improbables apostrophes ?
Sans vouloir noircir le tableau, je pense que l’origine est simple : certains élèves ne savent plus découper les mots correctement. affraid

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par Blan6ine le 20.09.13 9:14

@Gryphe a écrit:Improbables apostrophes ?
Avec des profs de français qui ne savent plus faire la différence entre accent et apostrophe, ils ne peuvent pas aller loin les pauvres petits... J'ai honte.Embarassed  Je suis bien réveillée.


Sans vouloir noircir le tableau, je pense que l’origine est simple : certains élèves ne savent plus découper les mots correctement. affraid
Oui, et ce qui est inquiétant, c'est que le mot n'est pas une unité de sens pour eux alors...

Blan6ine
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par Herrelis le 20.09.13 9:16

Trouvé dans une copie à la réponse "qu'apprend-on sur le personnage?" : "on a prend que...". A ce stade c'est juste qu'ils se moquent de l'orthographe. Eux se comprennent, c'est le même "son" qu'ils écrivent "il semblait" ou "il s'emblait" et c'est tout ce qui leur importe.
Personnellement j'en ai assez de lire presque systématiquement "qui" à la place de "qu'il". Ben oui, "c'est qui qui" c'est bien connu!!

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Drowned in moonlight, strangled by her own bra." -Carrie Fisher- 1956-2016 - See you space momma.

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par Kilmeny le 20.09.13 10:19

On est dans la civilisation de l'à peu près...


Dernière édition par Kilmeny le 20.09.13 10:31, édité 1 fois

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par Hermiony le 20.09.13 10:23

@Gryphe a écrit:Improbables apostrophes ?
Sans vouloir noircir le tableau, je pense que l’origine est simple : certains élèves ne savent plus découper les mots correctement. affraid
Oui, malheureusement. Il n'y a qu'à faire une séance de découpage de syllabes lors d'un cours sur la poésie pour voir qu'ils ne savent plus ce qu'est une syllabe et qu'ils découpent les mots n'importe comment, isolant alors des lettres qui ne se prononcent jamais seules ! Il faut alors leur faire prononcer les mots pour qu'ils parviennent à se corriger, mais ce n'est pas la solution miracle...

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par Nita le 20.09.13 14:09

Cela montre à quel point la différence entre se/s' et ce/c' n'a pas de sens pour eux.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par ayo le 20.09.13 17:42

Deux grands classiques pour moi:
L'orsque (très répandu... Mais pourquoi?????).

Et à l'inverse: "le mot qui ma permis de répondre"

Phhhh... heu 

ayo
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par Blan6ine le 20.09.13 17:46

@ayo a écrit:Deux grands classiques pour moi:
L'orsque (très répandu... Mais pourquoi?????). 
T'out p'areil dans les copies que je lis!cafe 

Blan6ine
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par totoro le 20.09.13 18:26

J'ai eu "l'entement" et "il s'entait" hier...No 

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par Cath le 20.09.13 18:34

Ah oui aussi en 2nde pro, c'est une catastrophe...

Et j'ajoute que c'est une faute "récente": avant je ne la voyais jamais, maintenant, c'est récurent.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par Ben93 le 20.09.13 18:43

En temps que spécialiste des fôtes en tout genre, je serais bien incapable de vous dire d'où vient cette mode. Shocked 

Ben93
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par kensington le 20.09.13 18:44

En anglais, je vois maintenant "assez" souvent des choses comme "He like's". Là aussi, c'est quelque chose de récent.

Il est évident que le passage à l'écrit pose de plus en plus de problèmes. Ils écrivent comme ils parlent. Majuscules, ponctuation, apostrophes, terminaisons, tout ça n'a plus aucun sens. On s'en rend vite compte en LV quand on fait un peu de traduction, du français vers la LV ou de la LV vers le français.

Mais même à l'oral, ne sont-ils pas dans les mêmes difficultés d'identifier les éléments de la phrase et leurs liens entre eux?
Comme les 6e qui débarquent en septembre et répètent "whatsyourname", "howoldareyou" etc. comme des blocs qu'ils ne peuvent pas découper.

Est-ce une difficulté à l'écrit ou une difficulté de maîtrise de la langue qui se matérialise lors du passage à l'écrit?

affraid 

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par Panta Rhei le 20.09.13 18:54

@ Kensi, je me permets de répondre que

1° Déjà s'ils ont mémorisé "ça", ce n'est pas si mal.

et que 2° ce n'est pas à toi que je vais apprendre que ce qui est difficile dans l'anglais, c'est précisément "ça" à savoir leur enseigner à segmenter la chaîne du discours!

= phonologie TOUT LE TEMPS, (liaisons, réduction vocalique etc...), EN PRODUCTION sinon c'est mort pour la compréhension de l'oral. (CO)

Et j'ajouterais le plus tôt sera / serait le mieux... La phono, c'est pas juste ici et maintenant, ce devrait être TOUT LE TEMPS!

Panta Rhei
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par kensington le 20.09.13 18:57


Tout à fait d'accord mais je supposais là que le problème se pose à eux aussi (déjà, d'abord) en français.

A la limite, qu'il se pose en anglais en 6e/5e, c'est naturel et c'est en effet une des grandes difficultés de l'anglais.

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par Panta Rhei le 20.09.13 20:15

Ce smiley

topela

pour te dire que nous sommes "raccord" sur la phono!

_________________
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'

'What withers in the bud?' asked Ursula.

'Oh, everything—oneself—things in general.'


First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


Panta Rhei
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par retraitée le 20.09.13 21:50

@Blan6ine a écrit:Plongée, si ce n'est noyée dans la prose de mes collégiens, je ne cesse de m'étonner de certaines erreurs de langue dont je ne comprends l'origine et contre lesquelles je ne sais lutter.
Trouvez-vous dans les copies des accents tels que : il s'emblait, il c'onnait... ?
D'où vient ce découpage des mots? Que faire?
Ne t'affole pas, j'avais déjà les mêmes dans les années 70!
Ils voient des j' , des t', des l', des s' , des c'et ils mettent l'apostrophe après ces lettres. Refais-leur un petit topo sur l'élision, , en leur disant que j' = je, t'= te (et pas tu!) l' = le ou la, s'= se. Tu leur fais faire la substitution, du genre ils s'aiment/se aiment, ils savent et non ils se avent. il semble, et non il se emble.
fais leur conjuguer
Je semble (et non je me emble).


retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par roxanne le 21.09.13 7:42

et "haur de l'hui" il faut quand même aller le chercher, on ne peut pas dire qu'on soit dans la simplification..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par ysabel le 21.09.13 8:23

ne pas oublier le grand classique : il s'avait... l'an passé j'ai trouvé il f'allait
sauf que mes élèves sont des lycéens

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par roxanne le 21.09.13 8:35

Ah mais il n'y a pas de raison qu'en deux mois ils sachent ce qu'ils ne sont jamais arrivés à apprendre en 9 ans ..et puis ils ont validé leur socle et ont eu leur brevet, souvent avec mention, alors bon !

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes élèves de collège ajoutent d'improbables apostrophes dans les mots

Message par Roumégueur Ier le 21.09.13 8:40

Dictée de 3° : j'en suis à une dizaine de "l'impide" (pour limpide). J'avais jamais vu ça... On a quand même un métier où l'on s'émerveille un peu plus chaque jour.

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum