Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
yogi
Grand sage

Re: Japon : le prof de sport donne 13 gifles à un lycéen.

par yogi le Lun 23 Sep 2013 - 7:55
[quote="roxanne"]
@Lilypims a écrit:Dandelion, quand tu dis en te référant à la fessée donnée par Provence qu' "il y a fessée et fessée" (après avoir parlé de coups, de violence, etc.), tu sous-entends que celle de Provence était violente. Mais qu'en sais-tu ?
Pour ma part, je n'ai pas dit qu'elle était violente mais  si vous reprenez son message initial, elle explique bien avoir mis l'enfant sur ses genoux pour le fesser suite aux coups qu'il lui avait donnés .C'est pour cela que pour ma part, on est plus dans la loi du Talion , que dans un acte éducatif, c'est tout .Mais encore une fois point de drame.Pour passer à un autre exemple qui ne vise personne ici, j'ai assisté il y a quelques années à une scène qui m'a fait réfléchir .C'était un barbecue, un enfant de 5 ans en pousse ou tape un autre plus petit .Le père du grand empoigne son gamin, lui assène deux, trois claques sur les fesses (rien de très fort en soi)tout en lui hurlant : "On ne tape pas  un plus petit !"  .Comment dire , en voyant ça de loin, c'était tout à fait ridicule et à mon sens inefficace .

C'est en effet ridicule car très contradictoire.
avatar
Paratge
Érudit

Re: Japon : le prof de sport donne 13 gifles à un lycéen.

par Paratge le Lun 23 Sep 2013 - 9:10
En tout cas, treize gifles, ça fait mal à la main.
avatar
Triskel
Niveau 7

Re: Japon : le prof de sport donne 13 gifles à un lycéen.

par Triskel le Lun 23 Sep 2013 - 11:49
yoaken a écrit:Par contre, au niveau des très grandes villes comme Oosaka, Tokyo etc. on en est déjà à la violence installée envers les enseignants dans les quartiers populaires (les collèges, lycées peu côtés, ceux qui récupèrent les élèves qui n'ont pas pu aller ailleurs car ils ont raté le concours d'entrée d'un meilleur collège ou lycée).
C'est à relativiser, quand même. La "violence installée" ne concernent qu'une poignée d'individus, clairement identifiée, les bosozoku, qui finissent généralement valets des yakuza, avec une espérance de vie très courte. Il y a par contre, je suis d'accord, un état d'esprit généralisé de mépris de l'enseignant (ça vous rappelle quelque chose ?) depuis une vingtaine d'année. L'avantage du Japon, c'est que la culture populaire (et donc de masse) se fait rapidement l'écho des problèmes sociaux, notamment chez les jeunes. Les années 90-2000 ont vu l'explosion de l'insubordination scolaire. Jetez un œil à GTO, ou à Battle Royal, qui témoignent bien de cette rupture majeure dans la relation à l'école.

yoaken a écrit:Et généralement, dans le sud, les gens ont le sang plus "chaud" que dans le Nord. Du coup, il y a plus de crimes dans le sud, à partir des préfectures de Tokyo, Saitama etc... que dans le Nord (région du Tohoku, Hokkaidou). En conséquence, des villes du sud de même taille que dans le Nord vont connaitre plus de problème de discipline dans les classes que les mêmes dans le nord. Aux informations, les crimes ont souvent lieu dans ces préfectures. Mais les îles de Shikoku et Kyuushuu sont un peu plus épargnées, il faut le dire.
Certes. Mais n'oublions pas le déséquilibre complet en terme de population. Sapporo est une très grande ville, mais pas si peuplée en comparaison (3e superficie, 5e en termes de population) avec des conditions de vie assez difficiles (C'est le Norrrrd, pour de vrai). N'oublions pas non plus la présence de l'armée américaine, à Tokyo et à Okinawa, qui est à l'origine d'une bonne partie des crimes (surtout à Okinawa).

_________________
L'espoir des cantharides
Est un bien bel espoir.
Contenu sponsorisé

Re: Japon : le prof de sport donne 13 gifles à un lycéen.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum