Enseignement français à l'étranger : pour la Cour des Comptes, rien ne va plus !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enseignement français à l'étranger : pour la Cour des Comptes, rien ne va plus !

Message par John le Sam 21 Sep 2013 - 16:41

Pour la haute juridiction, l’Etat «s’expose aux risques d’une impossible soutenabilité budgétaire» s’il ne revoit pas la gestion de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger. Dans le collimateur de la Cour : les frais de scolarité et l’avancement automatique des enseignants.

L’AEFE, qui dépend du ministère des Affaires étrangères, dispose d’un budget annuel de 1 milliard d’euros, rappelle la Cour. Il faut, selon les magistrats, « engager une réflexion de fond sur l’avenir du réseau », sauf à ce que l’Etat « s’expose aux risques d’une impossible soutenabilité budgétaire et d’une mauvaise allocation de ses ressources ». Les magistrats appellent à une gestion plus « politique » du réseau d’enseignement français à l’étranger. Avec un conseil d’administration resserré. Voire en créant un Conseil d’orientation ou un Haut Conseil qui serait présidé par le ministre pour « éclairer » les choix stratégiques du dispositif d’enseignement français. Un resserrement politique auquel souscrit d’ailleurs le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, dans sa réponse à la Cour.

La Cour énonce aussi une série de recommandations pour améliorer la gestion du réseau. Cela passe d’abord, selon les termes du référé, par la création de fonctions de contrôle de gestion, car aujourd’hui « l’évolution des frais de fonctionnement des établissements ne fait l’objet d’aucun suivi de terrain (...), ni d’une démarche collective de recherche d’économies ».
http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203002035342-enseignement-francais-a-l-etranger-la-cour-des-comptes-donne-l-alerte-604471.php

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum