Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Presse-purée
Grand sage

Re: Rythmes scolaires - "Nous avons récupéré des bombes à 16h !" (Katia Arnold, SEP-UNSA).

par Presse-purée le Mer 25 Sep 2013 - 12:00
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Ma fille qui entrera au CP l'année prochaine et qui aura la joie de découvrir la semaine de 4,5 jours me dit déjà qu'elle ne veut pas aller à la garderie encore plus si c'est "pour faire encore des coloriages" et qu'elle "voudrait être en paix sans bruit". No 
Solution: déménager dans une commune riche et bien gérée qui saura lui proposer des activités (si possibles gratuites) adaptées à son âge, dans des locaux adaptés également. C'était notre série, continuons à creuser les inégalités au lieu d'essayer de les combler. furieux 
+1

Et un coucou à nos lecteurs fantômes.
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Rythmes scolaires - "Nous avons récupéré des bombes à 16h !" (Katia Arnold, SEP-UNSA).

par doublecasquette le Mer 25 Sep 2013 - 13:43
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je comprends pas quelque chose : pourquoi en 2007 ou en 2008, je ne me souviens plus, les enseignants ont fait grève contre la réforme de Darcos pour faire l'école sur 4 jours? Autour de moi, ça revient beaucoup dans les discussions et ça nourrit cette impression de "conservatisme" des enseignants.
La réforme Darcos a imposé les 4 jours à tous. Avant 2008, les conseils d'école, en accord avec les communes et la hiérarchie, étaient responsables de l'organisation du temps scolaire, dans les limites du cadrage fixé par l'état (26 heures/ semaine pour les élèves ou 24 plus un certains nombres de jours tarvaillés en plus pour atteindre le quota annuel).
D'un trait de plume, Darcos a enlevé 72 heures de cours ( 2 X 36) aux élèves pour les remplacer par un soutien qui servait surtout à justifier le démantèlement de l'enseignement spécialisé (trop cher) et l'alourdissement du nombre d'élèves par classe. Maintenant si ça ne dérange pas les parents que leur enfant de 5 ans soit dans une classe à plus de 30... Rajoute les 108 heures de blabla fumeux et de réunions et tu comprendras mieux la colère. Si tu es PLC, es-tu prêt à accepter des heures de présence imposées arbitrairement par le ministère, en dehors de tes heures de cours et de celles que tu fais déjà en plus quand tu l'estimes nécessaire pour le suivi de tes élèves?

Peillon ne reviendra ni sur les 2 heures enlevées aux élèves, ni sur les 108 heures de pipeau/flicage imposées par Darcos. Pire, les conseils municipaux prennent le contrôle du temps de travail des PE grâce à la fameuse heure d' APC. Ajoute que depuis 2008,de l'eau a coulé sous les ponts: les revenus ont baissé, notes ( et donc avancement) bloquées par les DASEN, gel du point d'indice etc... le mouvement s'est bloqué (comme dans le secondaire si j'ai bien compris) entraînant des temps de trajets très longs, des postes provisoires pendant des années, des affectations arrivant de plus en plus tard et changeant plusieurs fois dans l'année scolaire (et non, pas seulement pour les brigades qui sont les TZR du primaire) et tu comprendras l'exaspération des collègues.

Si autour de toi, ils acceptent sans problème d'être trimballé à droite à gauche tous les 4 matins sans compensation financière et de voir leur salaire net baisser tous les ans (cas de beaucoup de collègues avec l'encadrement des notes) en s'apercevant qu'ils font plus d'heures avec un salaire moindre que les autres travailleurs européens (voire l'excellent article du blog la vie moderne), tu connais des surhommes qui méritent bien la médaille du travail.

Désolé pour le ton un peu aigri mais on se demande vraiment pourquoi les journalistes préfèrent taper sur la profession plutôt que de faire un boulot un peu fouillé sur les réalités du métier. On ne leur demande pas de nous croire sur parole mais simplement de visiter un peu autre chose que des écoles modèles et d'écouter d'autres personnes que les fadagogues style Cohen-Bendit et Meirieu, les neuneus de l'intérédèzenfant et les idiots utiles du libéralisme.

Voilà. J'espère que d'autres (Rikki? DC?) qui travaillent dans des environnements très différents du mien pourront aussi te fournir leurs arguments contre cette refondation.

Edit: Tout à fait d'accord avec Roumégueur: on est vraiment des billes pour ce qui est du corporatisme. Je ne suis plus très loin de penser que c'est la faiblesse qui nous perdra.
+ 1 000 000 000

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Rythmes scolaires - "Nous avons récupéré des bombes à 16h !" (Katia Arnold, SEP-UNSA).

par Dhaiphi le Mer 25 Sep 2013 - 16:31
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:+ 1 000 000 000
Voilà un soutien quelque peu excessif pour une maîtresse de CP. :shock: 
Je savais que les méthodes traditionnelles étaient très efficaces dans l'apprentissage de la lecture mais j'ignorais qu'elles l'étaient tout autant dans celui des mathématiques. Very Happy 

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
Contenu sponsorisé

Re: Rythmes scolaires - "Nous avons récupéré des bombes à 16h !" (Katia Arnold, SEP-UNSA).

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum