Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

[Rythmes] La Réunion : la pire rentrée scolaire selon l'intersyndicale.

par Roumégueur Ier le Jeu 26 Sep 2013 - 7:23
Et cet article qui évoque 'la pire rentrée' depuis des années :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: [Rythmes] La Réunion : la pire rentrée scolaire selon l'intersyndicale.

par Roumégueur Ier le Ven 27 Sep 2013 - 17:07
Et dans le 94 :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Plus d’une centaine d’enseignants, rien que sur la commune de Villejuif, ont manifesté hier devant les bureaux de leur inspection de circonscription à l’appel de l’intersyndicale SNUDI-FO, SNUipp et Sud, prenant sur leur pause méridienne pour réclamer la possibilité de poursuivre l’aide personnalisée le midi, protester contre la demande de définir leur nouveau projet d’école avant la mi-novembre afin de préparer la réforme des rythmes scolaires, et – surtout- rappeler leur farouche opposition à cette réforme des rythmes.

Depuis un an, les enseignants se sont mobilisés sans relâche contre cette réforme qu’aucune ville du Val-de-Marne ne s’est risquée à mettre en place dès la rentrée 2013, attendant la date butoir de 2014. Ils s’opposent principalement au mélange des genres qui pourrait advenir entre temps municipal et temps Education nationale. « Les enfants ont besoin de repères, et voire défiler dans la même salle des enseignants et des animateurs va semer la confusion« , s’inquiète notamment Luc Bénizeau, délégué Snudi-Fo. « Les retours d’expérience que nous avons des écoles de Seine Saint Denis ou de Paris sont catastrophiques« , ajoute Nathalie Charpentier, déléguée Sud Education.

Concrètement, la réforme prévoit de terminer plutôt l’après-midi, en contre partie d’une matinée d’école supplémentaire le mercredi, et de prolonger les activités du milieu d’après-midi par un temps d’éveil pris en charge par les communes. Celles-ci ont en principe jusqu’à la fin décembre pour s’organiser avec les enseignants et personnels communaux afin de proposer un schéma d’organisation"
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: [Rythmes] La Réunion : la pire rentrée scolaire selon l'intersyndicale.

par Roumégueur Ier le Ven 27 Sep 2013 - 17:34
en fait, une revue de presse plutôt unanime, même le ministre le reconnaît (ah non, zut, il parle de pression sur les zenfants!!!) :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Le ministre de l'Education Vincent Peillon a estimé ce vendredi à Toulouse (Haute-Garonne), face aux critiques sur les nouveaux rythmes scolaires, que si des élèves étaient fatigués, ce n'était pas la faute de la réforme mais le fait d'un excès de pression sur les enfants.

«Si les enfants sont fatigués, ce n'est sans doute pas dû à la réforme des rythmes scolaires, c'est qu'elle a été mal comprise ou qu'il y a trop de pression sur les enfants», a-t-il répondu aux journalistes qui lui rapportaient des propos de parents assurant que leurs enfants étaient plus fatigués depuis l'entrée en vigueur de la réforme.
    «Je dis à tous les parents et aux collectivités territoriales : ne tombez pas dans la frénésie des activités périscolaires. (...) Nos enfants ont un temps qui est trop saccadé, trop brutal, trop intense. Je suis en train de desserrer cela dans l'intérêt des enfants», a-t-il ajouté.

«Ici ou là, il peut y avoir des difficultés»

Le ministre a présenté les changements de rythmes scolaires comme «une très grande réforme dans l'intérêt des élèves» et de leur réussite. «Il faudrait éviter d'en faire un débat politique et polémique parce qu'il y a encore deux ou trois ans, tout le monde disait on ne peut pas être le seul pays avec des journées (d'école) aussi surchargées et aussi peu de jours (de classe) par an», a-t-il dit, alors que le président de l'UMP, Jean-François Copé, a indiqué avoir demandé au ministre le report de la réforme. «Certains colportent des contre-vérités pour faire peur aux parents», a dit le ministre.

Vincent Peillon a cependant admis qu'«ici ou là, il peut y avoir des difficultés», tout en insistant sur l'idée qu'il faut «montrer aussi les exemples réussis».

La réforme entrée en vigueur fixe le retour à la semaine de 4,5 jours dans le primaire, libérant trois heures hebdomadaires pour des activités péri-éducatives. Elle concerne pour l'année scolaire 2013/2014 environ 22% des élèves du public (1,3 million d'écoliers) et 17% des communes.
Contenu sponsorisé

Re: [Rythmes] La Réunion : la pire rentrée scolaire selon l'intersyndicale.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum