FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Igniatius le Mer 2 Oct 2013 - 23:35

@Presse-purée a écrit:Aevin, simple question: qu'appelez-vous précisément "anciennes méthodes"?

Instruire ?

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par philann le Mer 2 Oct 2013 - 23:37

@Ilona a écrit:
J'ai lu un article,il y a quelques années déjà,où EADS se plaignait de ne plus trouver d'ingéniers avec un bagage suffisant en mathématiques (ce n'est pas grave,ils iront faire leur marché ailleurs (Inde,Corée du sud etc)).
Tout cela est bien consternant,c'est à en pleurer !
Il n'y a pas besoin de chercher les ingénieurs.
L'an dernier, j'avais comme critère de jugement: "quel élève je pourrais envoyer comme apprenti à mon cousin?" Et bien peu d'élèves répondaient aux critères. Pourtant mon cousin est menuisier (version allemande, cad menuisier-charpentier). Mais combien avais-je 'élèves capables de suivre une consigne simple, de faire un travail précis (au millimètre près) ou simplement de contacts sociaux normaux avec de potentiels clients ??? Quant à mettre certains outils dans leurs mains....plus court moyen d'avoir un mort!!affraid 

Résultat fabuleux de notre formation actuelle: nous avons de jeunes qui n'ont NI culture générale potable, NI capacités suffisantes pour devenir de bons professionnels capables de gagner leur vie!!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Presse-purée le Jeu 3 Oct 2013 - 0:04

@Igniatius a écrit:
@Presse-purée a écrit:Aevin, simple question: qu'appelez-vous précisément "anciennes méthodes"?
Instruire ?


Ttt... gare aux slogans.

Dans ma question, l'adverbe "précisément" a une grande importance. Pour avoir une discussion sérieuse il convient de définir précisément ce dont on parle.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Igniatius le Jeu 3 Oct 2013 - 0:06

Je ne pense pas qu'Aevin souhaite discuter.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par User5899 le Jeu 3 Oct 2013 - 0:35

@Igniatius a écrit:Je ne pense pas qu'Aevin souhaite discuter.
Ah, ce serait nouveau, ça Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Bolzano le Jeu 3 Oct 2013 - 12:54

@Aevin a écrit: Le fait que ça ne fonctionne pas aujourd'hui ne veut pas dire qu'il faut revenir aux méthodes d'autre fois. Il faut essayer d'en trouver qui fonctionnent pour le plus grand nombre.
Mais ne vous cassez pas la tête, il y a une  méthode qui fait progresser à tout coup : bosser !

C'est l'élève qui apprend, on ne lui injecte pas une dose de connaissance. Et je ne crois pas nos élèves d'aujourd'hui moins capables de comprendre ce que les plus anciens ont compris, mais encore faut-il qu'on leur en parle, et qu'ils fassent les efforts nécessaires.

Bolzano
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par atrium le Jeu 3 Oct 2013 - 12:57

@Bolzano a écrit:
@Aevin a écrit: Le fait que ça ne fonctionne pas aujourd'hui ne veut pas dire qu'il faut revenir aux méthodes d'autre fois. Il faut essayer d'en trouver qui fonctionnent pour le plus grand nombre.
Mais ne vous cassez pas la tête, il y a une  méthode qui fait progresser à tout coup : bosser !

C'est l'élève qui apprend, on ne lui injecte pas une dose de connaissance. Et je ne crois pas nos élèves d'aujourd'hui moins capables de comprendre ce que les plus anciens ont compris, mais encore faut-il qu'on leur en parle, et qu'ils fassent les efforts nécessaires.
C'est une méthode utile mais elle a tout de même ses limites.

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Volubilys le Jeu 3 Oct 2013 - 13:01

Sans un minimum d'effort, un élève n'apprend rien. On n'apprend pas par osmose.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par atrium le Jeu 3 Oct 2013 - 13:05

@Volubilys a écrit:Sans un minimum d'effort, un élève n'apprend rien. On n'apprend pas par osmose.
Bien sûr mais tout le monde, même en fournissant un effort constant et soutenu, n'est pas capable d'apprendre n'importe quoi.

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Volubilys le Jeu 3 Oct 2013 - 13:21

mais sans effort, personne n'apprend.
Donc si les élèves commençaient pas faire l'effort d'écouter, de lire, ceux qui n'ont pas de soucis particulier apprendraient et ça permettrait aux enseignants d'avoir plus de temps et d'énergie pour aider ceux qui en ont vraiment besoin, alors que là on s'épuise à lutter contre le poil dans la main d'une grosse majorité d'élèves.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par MarieL le Jeu 3 Oct 2013 - 15:57

Je me glisse encore, sur la pointe des pieds, dans la discussion.
Ecouter, lire, ce n'était pas du tout un effort pour moi. Et j'ai beaucoup appris par imprégnation.
J'ai chaque année un ou deux élèves qui font vraiment de très gros efforts, qui sont appliqués, soucieux de bien faire, qui ne refusent jamais un exercice supplémentaire, qui si c'était possible demanderaient à chaque étape s'ils sont bien sur la bonne voie. Et en plus de vingt ans, je n'ai jamais vu l'un de ces élèves dépasser la moyenne.

Et une petite précision, parce que quand même, j'ai passé mon bac en 77, commencé à enseigner en 86. J'ai vraiment du mal à lire que tout allait bien voilà 30 ans.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par atrium le Jeu 3 Oct 2013 - 16:10

Axel a écrit:Je me glisse encore, sur la pointe des pieds, dans la discussion.
Ecouter, lire, ce n'était pas du tout un effort pour moi. Et j'ai beaucoup appris par imprégnation.
J'ai chaque année un ou deux élèves qui font vraiment de très gros efforts, qui sont appliqués, soucieux de bien faire, qui ne refusent jamais un exercice supplémentaire, qui si c'était possible demanderaient à chaque étape s'ils sont bien sur la bonne voie. Et en plus de vingt ans, je n'ai jamais vu l'un de ces élèves dépasser la moyenne.

La bonne volonté ne suffit pas. Ce sont d'ailleurs ces élèves là (on les a aussi en élémentaire) qui me dépriment le plus.


atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Dhaiphi le Jeu 3 Oct 2013 - 16:55

@atrium a écrit:La bonne volonté ne suffit pas. Ce sont d'ailleurs ces élèves là (on les a aussi en élémentaire) qui me dépriment le plus.
Comme la plupart des intervenants sur ce forum, vous rejetez l'idée, bien déprimante il est vrai, que le maître, la méthode et l'élève lui-même ne peuvent pas tout pour éviter de ne pas faire tout ce qui était possible et pourtant... certains au mieux n'obtiendront que des résultats moyens voire médiocres.
Le travail doit trouver sa récompense, c'est vrai très souvent bien heureusement. Mais certains vont réussir avec peu de travail et quelques "dispositions" culturelles et sociales sûrement, d'autres pas car beaucoup d'efforts ne remplacent pas toujours un peu... d'intuition ou comme il vous plaira de l'appeler.
Alors que faire ? De l'acharnement thérapeutique ou voir autrement, au-delà si l'on ne peut réussir sa vie en ayant été un cancre. Je crois bien que c'est possible. Very Happy

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Volubilys le Jeu 3 Oct 2013 - 17:50

Axel a écrit:Je me glisse encore, sur la pointe des pieds, dans la discussion.
Ecouter, lire, ce n'était pas du tout un effort pour moi. Et j'ai beaucoup appris par imprégnation.
J'ai chaque année un ou deux élèves qui font vraiment de très gros efforts, qui sont appliqués, soucieux de bien faire, qui ne refusent jamais un exercice supplémentaire, qui si c'était possible demanderaient à chaque étape s'ils sont bien sur la bonne voie. Et en plus de vingt ans, je n'ai jamais vu l'un de ces élèves dépasser la moyenne.

Et une petite précision, parce que quand même, j'ai passé mon bac en 77, commencé à enseigner en 86. J'ai vraiment du mal à lire que tout allait bien voilà 30 ans.
Mais combien qui ont des facilités se vautrent car leur poil dans la main les empêche de travailler?

On ne dit pas que tout allait bien il y a trente ans, on dit que ça allait mieux.
Dans les années 80 j'étais élèves dans le primaire. Une élève médiocre qui plus est, qui travaillait beaucoup pour peu de résultat, un vrai tâcheron. Quand je vois ce que j'ai appris (péniblement), même mes meilleurs élèves n'en apprendront pas autant aujourd'hui (je n'étais pourtant pas une bonne élève.)
Si on veut, on peut regarder le contenu d'un manuel de maths ou de français des années 80,  et le comparer avec des manuels de maintenant.

@Dhaiphi a écrit:
@atrium a écrit:La bonne volonté ne suffit pas. Ce sont d'ailleurs ces élèves là (on les a aussi en élémentaire) qui me dépriment le plus.
Comme la plupart des intervenants sur ce forum, vous rejetez l'idée, bien déprimante il est vrai, que le maître, la méthode et l'élève lui-même ne peuvent pas tout pour éviter de ne pas faire tout ce qui était possible et pourtant... certains au mieux n'obtiendront que des résultats moyens voire médiocres.
Le travail doit trouver sa récompense, c'est vrai très souvent bien heureusement. Mais certains vont réussir avec peu de travail et quelques "dispositions" culturelles et sociales sûrement, d'autres pas car beaucoup d'efforts ne remplacent pas toujours un peu... d'intuition ou comme il vous plaira de l'appeler.
Alors que faire ? De l'acharnement thérapeutique ou voir autrement, au-delà si l'on ne peut réussir sa vie en ayant été un cancre. Je crois bien que c'est possible. Very Happy
C'est pas faux.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Dhaiphi le Jeu 3 Oct 2013 - 18:07

@Volubilys a écrit:
On ne dit pas que tout allait bien il y a trente ans, on dit que ça allait mieux.
Si on veut, on peut regarder le contenu d'un manuel de maths ou de français des années 80,  et le comparer avec des manuels de maintenant.
Je crois avoir compris d'où me vient cette absence de nostalgie des temps anciens et que j'ai beaucoup de mal à partager, me sentant en cela bien seul. heu 
La réponse est pourtant simple et me crevait les yeux : dans ma classe rien n'a changé depuis trente ans.  

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par jilucorg le Jeu 3 Oct 2013 - 18:12

On peut quand même noter que la déclaration du président de la FCPE ne fait pas l'unanimité dans la fédération ; ainsi le président de la FCPE Verdun écrit sur http://fcpeverdun.wordpress.com/2013/09/27/le-mot-du-president/ :

Même si je partage une bonne partie de l’analyse, la fin de cet article me dérange fortement. Déjà, le choix n’a pas été fait par les enseignants d’une manière générale mais plutôt en concertation (bon pas chez nous, mais on peut extrapoler). Il dit : " Mais les enseignants sont là au service des enfants comme la caissière est là au service des clients."

Et cela, je ne peux pas partager, déjà la caissière occupe un rôle bien réducteur selon lui, alors qu’elle doit certes être au service du client mais aussi elle représente quasiment le seul chaînon humain durant vos courses, elle représente donc, une bonne partie de l’image du commerce. Elle est aussi actrice de l’échange de l’argent avec vos achats, elle finalise aussi vos achats et enfin doit on dire "elle" quand on sait qu’il y a majoritairement des femmes mais qu’il peut aussi avoir des hommes. Si on utilise donc caissière, il faut alors dire enseignante dans la même phrase. C’est un détail, mais c’est révélateur.

Surtout dans cette phrase l’enfant est passif comme vos courses sur le tapis. Les enseignants ne sont pas au service des enfants, mais les enseignants sont moteurs dans les phases d’apprentissage des enfants qu’ils ont en classe. C’est le couple enseignant – élève qui travaille. Enfin, cette phrase véhicule l’idée que l’enfant est un consommateur comme les autres, mais non…. La classe est un ensemble que l’enseignant doit contrôler, sécuriser, faire avancer pédagogiquement et "sociétalement" parlant en suscitant l’envie de travailler. On est loin de la caissière et du client dans une relation entre uniquement 2 personnes adultes, courtoise ("normalement") et commerciale.

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par atrium le Jeu 3 Oct 2013 - 19:15

@Dhaiphi a écrit:
@atrium a écrit:La bonne volonté ne suffit pas. Ce sont d'ailleurs ces élèves là (on les a aussi en élémentaire) qui me dépriment le plus.
Comme la plupart des intervenants sur ce forum, vous rejetez l'idée, bien déprimante il est vrai, que le maître, la méthode et l'élève lui-même ne peuvent pas tout pour éviter de ne pas faire tout ce qui était possible et pourtant... certains au mieux n'obtiendront que des résultats moyens voire médiocres.
Le travail doit trouver sa récompense, c'est vrai très souvent bien heureusement. Mais certains vont réussir avec peu de travail et quelques "dispositions" culturelles et sociales sûrement, d'autres pas car beaucoup d'efforts ne remplacent pas toujours un peu... d'intuition ou comme il vous plaira de l'appeler.
Alors que faire ? De l'acharnement thérapeutique ou voir autrement, au-delà si l'on ne peut réussir sa vie en ayant été un cancre. Je crois bien que c'est possible. Very Happy
Non, non. J'adhère tout à fait à cette idée. Malheureusement, je me sens parfois un peu seul, et pas seulement en salle des maîtres.

Merci de me remonter le moral. Very Happy 

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Presse-purée le Jeu 3 Oct 2013 - 20:05

@jilucorg a écrit:On peut quand même noter que la déclaration du président de la FCPE ne fait pas l'unanimité dans la fédération ; ainsi le président de la FCPE Verdun écrit sur http://fcpeverdun.wordpress.com/2013/09/27/le-mot-du-president/ :

Même si je partage une bonne partie de l’analyse, la fin de cet article me dérange fortement. Déjà, le choix n’a pas été fait par les enseignants d’une manière générale mais plutôt en concertation (bon pas chez nous, mais on peut extrapoler). Il dit : " Mais les enseignants sont là au service des enfants comme la caissière est là au service des clients."

Et cela, je ne peux pas partager, déjà la caissière occupe un rôle bien réducteur selon lui, alors qu’elle doit certes être au service du client mais aussi elle représente quasiment le seul chaînon humain durant vos courses, elle représente donc, une bonne partie de l’image du commerce. Elle est aussi actrice de l’échange de l’argent avec vos achats, elle finalise aussi vos achats et enfin doit on dire "elle" quand on sait qu’il y a majoritairement des femmes mais qu’il peut aussi avoir des hommes. Si on utilise donc caissière, il faut alors dire enseignante dans la même phrase. C’est un détail, mais c’est révélateur.

Surtout dans cette phrase l’enfant est passif comme vos courses sur le tapis. Les enseignants ne sont pas au service des enfants, mais les enseignants sont moteurs dans les phases d’apprentissage des enfants qu’ils ont en classe. C’est le couple enseignant – élève qui travaille. Enfin, cette phrase véhicule l’idée que l’enfant est un consommateur comme les autres, mais non…. La classe est un ensemble que l’enseignant doit contrôler, sécuriser, faire avancer pédagogiquement et "sociétalement" parlant en suscitant l’envie de travailler. On est loin de la caissière et du client dans une relation entre uniquement 2 personnes adultes, courtoise ("normalement") et commerciale.
Merci pour nous avoir transmis cette analyse à froid très bien pensée.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Paratge le Jeu 3 Oct 2013 - 20:38

L'enseignant fournit un service comme le chauffeur de bus.

La grande différence, contrairement à ce que beaucoup trop d'élèves et de parents (FCPE ou pas), c'est qu'il ne suffit pas à l'élève de rester le cul sur un siège et d'attendre le prochain arrêt !
Remarquons que toutes les réformes visent à le faire croire...

Il lui faut bosser !
Être un élève et pas un usager !

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Luigi_B le Mar 8 Oct 2013 - 23:03

Paul Raoult a changé de ton mais le message reste le même : "Rythmes scolaires : c’est bon pour les élèves et c’est ce qui compte !"

http://www.liberation.fr/societe/2013/10/06/rythmes-scolaires-c-est-bon-pour-les-eleves-et-c-est-ce-qui-compte_937415

Paul Raoult a écrit:La réforme proposée par le gouvernement est-elle un progrès pour les enfants ? Oui, cela ne fait pas de doute.
Bon, c'est déjà une bonne chose, que cela ne fasse "pas de doute".

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Provence le Mer 9 Oct 2013 - 13:35

@Luigi_B a écrit:
Paul Raoult a écrit:La réforme proposée par le gouvernement est-elle un progrès pour les enfants ? Oui, cela ne fait pas de doute.
Bon, c'est déjà une bonne chose, que cela ne fasse "pas de doute".
Ben oui... tu veux dire qu'il y aurait des gens pour en douter? Je suis très surprise, je n'ai rien entendu de tel...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par atrium le Mer 9 Oct 2013 - 13:39

Vu cet amusant reportage au 20h de France2 sur les enfants néerlandais qui sont, paraît-il, très épanouis en
sortant de l'école à 14h30:

http://www.francetvinfo.fr/pays-bas-le-pays-des-enfants-heureux_430076.html

Soit les collègues néerlandais sont vraiment des sales fonctionnaires égoïstes et corporatistes, soit les enfants néerlandais n'ont pas de pic d'attention entre 15h30 et 17h30.

Qu'en a pensé M. Raout?

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par John le Mer 9 Oct 2013 - 17:16

@jilucorg a écrit:On peut quand même noter que la déclaration du président de la FCPE ne fait pas l'unanimité dans la fédération ; ainsi le président de la FCPE Verdun écrit sur http://fcpeverdun.wordpress.com/2013/09/27/le-mot-du-president/ :

Même si je partage une bonne partie de l’analyse, la fin de cet article me dérange fortement. Déjà, le choix n’a pas été fait par les enseignants d’une manière générale mais plutôt en concertation (bon pas chez nous, mais on peut extrapoler). Il dit : " Mais les enseignants sont là au service des enfants comme la caissière est là au service des clients."

Et cela, je ne peux pas partager, déjà la caissière occupe un rôle bien réducteur selon lui, alors qu’elle doit certes être au service du client mais aussi elle représente quasiment le seul chaînon humain durant vos courses, elle représente donc, une bonne partie de l’image du commerce. Elle est aussi actrice de l’échange de l’argent avec vos achats, elle finalise aussi vos achats et enfin doit on dire "elle" quand on sait qu’il y a majoritairement des femmes mais qu’il peut aussi avoir des hommes. Si on utilise donc caissière, il faut alors dire enseignante dans la même phrase. C’est un détail, mais c’est révélateur.

Surtout dans cette phrase l’enfant est passif comme vos courses sur le tapis. Les enseignants ne sont pas au service des enfants, mais les enseignants sont moteurs dans les phases d’apprentissage des enfants qu’ils ont en classe. C’est le couple enseignant – élève qui travaille. Enfin, cette phrase véhicule l’idée que l’enfant est un consommateur comme les autres, mais non…. La classe est un ensemble que l’enseignant doit contrôler, sécuriser, faire avancer pédagogiquement et "sociétalement" parlant en suscitant l’envie de travailler. On est loin de la caissière et du client dans une relation entre uniquement 2 personnes adultes, courtoise ("normalement") et commerciale.
Très bonne réaction, merci de l'avoir signalée Smile

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Luigi_B le Mer 4 Juin 2014 - 13:48


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Audrey le Mer 4 Juin 2014 - 14:07

Ca fait plaisir d'entendre des animateurs/journalistes soutenir les enseignants et avoir un réel intérêt non partisan pour la conversation...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par musa le Mer 4 Juin 2014 - 14:16

Bravo Luigi excellent! Et il faut noter que tous les chroniqueurs (sauf un mais c'est le plus âgé qui sert le discours éculé "la notation système de tri") soutiennent ton discours.

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum