FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par atrium le Ven 27 Sep 2013 - 20:21

@nova32 a écrit:
@Trinity a écrit:Mouais. La plupart des parents adhérents FCPE que je connais sont plutôt de bon sens et, la plupart du temps, ne savent pas ce que raconte la direction de la fédération (c'est dommage, d'ailleurs, je suis sûre que beaucoup fuiraient la FCPE à toutes jambes s'ils savaient).
Souvent des collègues m'a-t-on dit d'ailleurs...
d'où l'intérêt de partager avec eux les bonnes paroles de M. Raout.


Dernière édition par atrium le Ven 27 Sep 2013 - 20:47, édité 2 fois

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Trinity le Ven 27 Sep 2013 - 20:35

HS : Nova32 et Atrium : vous voulez bien éditer et corriger mon horreur d'orthographe ?

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par nova32 le Ven 27 Sep 2013 - 20:39

@Trinity a écrit:HS : Nova32 et Atrium : vous voulez bien éditer et corriger mon horreur d'orthographe ?
Sauf erreur de ma part, j'en ai corrigé deux Laughing 

nova32
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par atrium le Ven 27 Sep 2013 - 20:42

@nova32 a écrit:
@Trinity a écrit:HS : Nova32 et Atrium : vous voulez bien éditer et corriger mon horreur d'orthographe ?
Sauf erreur de ma part, j'en ai corrigé deux Laughing 
Ouf! On a trouvé les mêmes. Very Happy 

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Trinity le Ven 27 Sep 2013 - 20:43

@nova32 a écrit:
@Trinity a écrit:HS : Nova32 et Atrium : vous voulez bien éditer et corriger mon horreur d'orthographe ?
Sauf erreur de ma part, j'en ai corrigé deux Laughing 
@atrium a écrit:
@nova32 a écrit:
@Trinity a écrit:HS : Nova32 et Atrium : vous voulez bien éditer et corriger mon horreur d'orthographe ?
Sauf erreur de ma part, j'en ai corrigé deux Laughing 
Ouf! On a trouvé les mêmes. Very Happy 
Rhôôôô; la hooooonte. Je viens juste de voir la deuxième. Embarassed 

Merci d'avoir édité.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par InvitéPa le Ven 27 Sep 2013 - 21:06

M Raoult vous pouvez garder vos enfants dans le caddy, ils sont trop lourds. Madame tendez moi la tête de votre ado je dois retirer l'antivol qu'il a dans les oreilles. Désolé je ne reprends pas la viande avariée. Pour les échanges il faut voir avec le directeur M Peillon.

InvitéPa
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par may68 le Mer 2 Oct 2013 - 14:26

Après la récupération par l'UMP de la contestation , la FCPE a un boulevard devant elle pour défendre sa chère réforme ...

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par doubledecker le Mer 2 Oct 2013 - 14:30

@Ronin a écrit:Moi j'ai mieux, dans le journal local en date du 24 septembre, je l'ai photocopié pour ne pas oublier, la porte-parole de la FCPE du coin, à propos des décrocheurs :

" Les enseignants ne sont pas formés en pédagogie ou en psychologie de l'enfant. Et c'est encore plus vrai lorsque ces enseignants se retrouvent face à des ados. Tout bonnement ils ne savent pas faire."

J'ai presque envie de contacter les syndicats du cru, mais j'imagine que ça ne justifie pas d'une plainte pour diffamation ?
sur le jugement de valeur je ne me prononcerais pas mais rien ne me choque dans la première phrase. Certes ma formation remopnte à quelques années mais j'ai assez souvent des stagiaires pour me rendre compte que sur ce point rien n'a changé : rien (ou presque) sur la psychologie de l'enfant ou de l'adolescent pour ce qui est des proifs de secondaire (c'est peut être différent dans le primaire?). Tout ce que je sais dans ce domaine je l'ai appris lors de mes formations BAFA, c'est amusant, non?!

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par InvitéeSS le Mer 2 Oct 2013 - 15:04

@doubledecker a écrit:
@Ronin a écrit:Moi j'ai mieux, dans le journal local en date du 24 septembre, je l'ai photocopié pour ne pas oublier, la porte-parole de la FCPE du coin, à propos des décrocheurs :

" Les enseignants ne sont pas formés en pédagogie ou en psychologie de l'enfant. Et c'est encore plus vrai lorsque ces enseignants se retrouvent face à des ados. Tout bonnement ils ne savent pas faire."

J'ai presque envie de contacter les syndicats du cru, mais j'imagine que ça ne justifie pas d'une plainte pour diffamation ?
sur le jugement de valeur je ne me prononcerais pas mais rien ne me choque dans la première phrase. Certes ma formation remopnte à quelques années mais j'ai assez souvent des stagiaires pour me rendre compte que sur ce point rien n'a changé : rien (ou presque) sur la psychologie de l'enfant ou de l'adolescent pour ce qui est des proifs de secondaire (c'est peut être différent dans le primaire?). Tout ce que je sais dans ce domaine je l'ai appris lors de mes formations BAFA, c'est amusant, non?!
Non c'est identique en primaire. Pas une seule minute consacrée à la psycho de l'enfant en PE2. Franchement, quand je voyais les âneries sorties par certains jeunes collègues en maternelle qui voyait par exemple des rapports de force avec des petits d'à peine 3 ans, alors qu'il s'agissait souvent d'un moment où l'enfant avait besoin d'être accompagné, ça ne m'étonne pas plus que ça.

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Ronin le Mer 2 Oct 2013 - 15:21

Sur la psychologie je suis d'accord. Par contre pour la pédagogie, bien que je considère la formation lamentable, c'est faux. Par ailleurs, cela induit, dans l'article un lien implicite sur la responsabilité des enseignants, seuls responsables du décrochage. C'est marqué noir sur blanc dans la troisième phrase, "ils ne savent pas faire". Dès lors il est induit que les enseignants sont les seuls responsables du décrochage. Pour être celui qui s'occupe des ados décrocheurs dans le département et qui représentent 20 % de mon unité, je suis bien placé pour savoir que c'est faux, mensonger et diffamatoire envers les enseignants.

Mais puisque la FCPE veut manier ce genre de "raisonnement" je propose le suivant : je n'ai pas eu de formation à l'iufm sur l'alimentation. Donc je suis responsable des adolescents anorexiques. N'ayant pas eu non plus de formation sur les pédophiles sévissant sur internet, je suis responsable si des élèves se font avoir sur internet. Etc.

Bref, c'est faux et dégueulasse. Mais c'est pas grave la profession aime servir d'essuie-pieds visiblement.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par doubledecker le Mer 2 Oct 2013 - 15:57

@Ronin a écrit:Sur la psychologie je suis d'accord. Par contre pour la pédagogie, bien que je considère la formation lamentable, c'est faux. Par ailleurs, cela induit, dans l'article un lien implicite sur la responsabilité des enseignants, seuls responsables du décrochage. C'est marqué noir sur blanc dans la troisième phrase, "ils ne savent pas faire". Dès lors il est induit que les enseignants sont les seuls responsables du décrochage. Pour être celui qui s'occupe des ados décrocheurs dans le département et qui représentent 20 % de mon unité, je suis bien placé pour savoir que c'est faux, mensonger et diffamatoire envers les enseignants.

Mais puisque la FCPE veut manier ce genre de "raisonnement" je propose le suivant : je n'ai pas eu de formation à l'iufm sur l'alimentation. Donc je suis responsable des adolescents anorexiques. N'ayant pas eu non plus de formation sur les pédophiles sévissant sur internet, je suis responsable si des élèves se font avoir sur internet. Etc.

Bref, c'est faux et dégueulasse. Mais c'est pas grave la profession aime servir d'essuie-pieds visiblement.
je ne suis pas la profession donc je ne sers d'essuie-pied à personne. Après pour revenir sur le fond, je n'ai peut être pas été si claire alors je reformule pour ne laisser aucune ambiguité : la conclusion est particulièrement spécieuse et vos comparaisons un peu outrancière mais bref, passons.
Bien sûr que les enseignants ne sauraient être tenus pour responsable de l'indigence de leur formation. Reste maintenant que je trouve assez étrange de devoir s'occuper d'enfants ou d'ados sans avoir eu la moindre info sur leur développement psychologique. Pour ce qui est de la pédagogie de quoi parle-t-on, de l'éducation nouvelle? de la pédagogie traditionnelle? de la pédagogie active? Vraiment pour ne parler que de ce que je connais (la formation des PLC anglicistes dans une académie du grand ouest) on parle de didactique oui, de pédagogie, je n'irais pas jusque là.
Alors je dirais que les enseignants ne savent pas faire est outrancier, ils font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont, parofis pas grand chose et parfois certains se trouvent fort démunis face à des groupes d'ados dont ils ne comprennent pas le fonctionnement. Et ce n'est pas leur faire injure que d'écrire cela.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par frdm le Mer 2 Oct 2013 - 16:43

Comment expliquez-vous que pendant très longtemps, le système scolaire français a très bien fonctionné (il était même considéré comme l'un des meilleurs) alors que les professeurs n'avaient aucune formation à la psychologie de l'enfant (en voilà une "science" molle) ? Il faut croire qu'à l'époque, les professeurs s'occupaient très biens d'enfants et d'adolescents sans avoir besoin d'une quelconque formation complémentaire en psychologie infantile. Le problème ne se situe pas là, il se trouve dans l'abandon progressif et constant du niveau d'exigence académique. Combien d'élèves ne sachant pas écrire auraient pu passer en 6eme il y
a trente ans ? Cela aurait été impensable alors que c'est possible aujourd'hui, comme l'illustre un autre fil de discussion.

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par MarieL le Mer 2 Oct 2013 - 17:05

@frdm a écrit:Comment expliquez-vous que pendant très longtemps, le système scolaire français a très bien fonctionné (il était même considéré comme l'un des meilleurs) alors que les professeurs n'avaient aucune formation à la psychologie de l'enfant (en voilà une "science" molle) ? Il faut croire qu'à l'époque, les professeurs s'occupaient très biens d'enfants et d'adolescents sans avoir besoin d'une quelconque formation complémentaire en psychologie infantile. Le problème ne se situe pas là, il se trouve dans l'abandon progressif et constant du niveau d'exigence académique. Combien d'élèves ne sachant pas écrire auraient pu passer en 6eme il y
a trente ans ? Cela aurait été impensable alors que c'est possible aujourd'hui, comme l'illustre un autre fil de discussion.
Pour certains seulement, non ?

Ce n'est pas exactement l'objet du fil, mais cette affirmation me gêne.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par retraitée le Mer 2 Oct 2013 - 17:28

Tu sais, Axel, c'est une idée reçue et hélas bien ancrée de dire que seule une minorité d'élèves entraient en 6e  autrefois.
Il y avait, quand j'y suis entrée moi-même, en 1957, environ 50 % des élèves de CM2 pour qui c'était le cas. Ils allaient au lycée ou au CC (cours complémentaire 6e à 3e). Les autres passaient le certificat d'études, et allaient ensuite souvent au centre d'apprentissage (actuel LP), de même qu'un certain nombre d'élèves issus du CC, après la 3e.
Après le certificat d'études, d'autres pouvaient encore entrer directement en 5e ( on leur donnait des cours de rattrapage en LV). Quant aux élèves venant de 3e, ils pouvaient passer le concours d'entrée à l'École Normale d'instituteurs, et ensuite continuer (FP CEG pour devenir PEGC, professeurs bivalents en collège) au lycée, voire en Prépa, pour les meilleurs. Mon mari , son frère, sa soeur l'ont fait, et ont eu le CAPES ou l'Agrèg. Un de mes vieux collègues de lycée, prof de math en Math sup, n'avait pas le bac, mais le brevet supérieur, décerné aux élèves de l'École Normale, et équivalent au bac.
Et celui qui avait un CAP ou un BEP pouvait reprendre ses études ensuite s'il le désirait. Mon beau-frère, qui a mon âge, orphelin très jeune, a bossé à 14 ans pour faire vivre sa famille. Plus tard, il a passé le CAP, le BEP, et a fini professeur de LP. J'ai des copains qui ont terminé ingénieurs après un BEP des années 60 et quelques.
La formation de base était bonne et permettait la reprise d'études, sauf pour les cancres invétérés.

Et il y a 30, tous les élèves allaient en 6e ! Et les filières avaient disparu. Je les ai encore connues à mes débuts, en 70/71.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par frdm le Mer 2 Oct 2013 - 17:46

Pourquoi cette information vous gêne-t-elle, Axel ? Ai-je dit quelque chose d'indécent ?
Comme vous le rappelle retraitée, il y a 30 ans, tous les élèves allaient en 6eme et pas un ne savait pas écrire. Or les professeurs n'étaient nullement formés en psychologie, donc le problème ne vient pas de là. Je ne vois pas ce qu'il y a de gênant à dire cela, alors s'il vous plaît, éclairez moi.


Dernière édition par frdm le Mer 2 Oct 2013 - 17:54, édité 1 fois

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par MarieL le Mer 2 Oct 2013 - 17:53

Je ne sais pas si c'est réellement une idée reçue. Ma grand-mère avait une orthographe irréprochable, oui. Mon oncle mort pendant la guerre d'Indochine avait des cahiers d'écoliers impressionnants. Mais ma mère a quitté l'école à 14 ans parce qu'elle n'était "pas assez douée". Quand j'étais en sixième, l'examen d'entrée existait encore pour ceux qui venaient des écoles privées. Les élèves en "type III" étaient quand même un peu considérés comme incultes par les enseignants. En troisième un bon élève a dû batailler ferme pour faire accepter son orientation en filière technique, c'était "du gâchis" d'après nos professeurs.
Le pourcentage d'une classe d'âge qui obtenait le bac n'était pas bien haut non plus.
Que certains aient pu franchir les obstacles, certainement, mais de là à écrire que seuls "les cancres invétérés" ne pouvaient pas reprendre leurs études, je ne suis pas convaincue.

@ frdm - Pas du tout. Mais je crois que tout le monde n'en bénéficiait pas et que ça change quand même la donne.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par MarieL le Mer 2 Oct 2013 - 17:57

@frdm a écrit:Pourquoi cette information vous gêne-t-elle, Axel ? Ai-je dit quelque chose d'indécent ?
Comme vous le rappelle retraitée, il y a 30 ans, tous les élèves allaient en 6eme et pas un ne savait pas écrire. Or les professeurs n'étaient nullement formés en psychologie, donc le problème ne vient pas de là. Je ne vois pas ce qu'il y a de gênant à dire cela, alors s'il vous plaît, éclairez moi.
Le complément a été ajouté pendant que j'éditais.

Je crois que si, quand j'étais moi-même à l'école, certains camarades ne savaient pas vraiment lire ou écrire mais on les orientait très vite, ils ne poursuivaient pas d'études "générales". Et je suis persuadée que certains auraient réussi avec un peu plus de temps et un peu plus de considération.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par frdm le Mer 2 Oct 2013 - 18:02

Axel, votre propos est trop flou pour que l'on puisse y adhérer ou s'y opposer ("t pas et que ça change quand même la donne."). Que voulez-vous dire ? Que dans la société actuelle, les programmes et les méthodes d'il y a 30 ans n'auraient pas mieux fonctionné ? Si c'est cela , je le conteste. Si ce n'est pas votre affirmation, j'aimerais que vous la précisiez.
Dans le fond, je me contente d'affirmer que ce n'est pas une formation en psychologie qui règlera les problèmes de l'enseignement actuel, qui tiennent en grande partie (tout du moins en sciences) à l'indigence des programmes et à la stupidité des méthodes pédagogistes qui n'ont cessé de prouver leur nocivité depuis vingt ans.

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par MarieL le Mer 2 Oct 2013 - 18:14

Allons bon. J'ai seulement réagi à une phrase et ce n'est pas vraiment le sujet du fil.

Les méthodes d'il y a 30 ans - plutôt 60 je pense - je ne vois pas comment les appliquer aujourd'hui quand on accueille vraiment tout le monde jusqu'à 16 ans voire au-delà.

La formation en psychologie, si mes professeurs voilà 40 ans en avaient bénéficié, aurait à mon avis évité de cataloguer les élèves qui n'entraient pas tout de suite dans le moule.

A quoi tiennent les "problèmes de l'enseignement actuel" ? Je ne crois pas que tout mettre sur le dos de "l'indigence des programmes" ou la "stupidité" de certaines méthodes soit beaucoup moins flou que ma première réponse...

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Zorglub le Mer 2 Oct 2013 - 18:28

Faudrait pas mélanger les genres : je suis prof, stop (et c'est déjà beaucoup ces temps ...).

Je trouve détestable les enseignant (+"e" car ce sont très souvent des filles) qui font de la psycho de bazar avec les gosses et les amènent à "se confier pour se libérer", "à poser des mots sur leurs souffrances, tu vois" etc.
(durant les accompagnements pédagomachin, les ateliers de remédiatruc, les aides thématochose, etc.)
C'est limite malsain et indécent.

Multiplier les "formations" en psychozinzin, c'est augmenter ces dérives (faudrait aussi voir par qui, comment, etc.).

La compassion psychologisante permet souvent d'avoir bonne conscience en ... ne faisant rien (et en participant au désastre du collège inique)..
Pour être clair, moi aussi j'y participe, mais ... j'en ai honte.

Zorglub
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par frdm le Mer 2 Oct 2013 - 18:31

Axel a écrit:Allons bon. J'ai seulement réagi à une phrase et ce n'est pas vraiment le sujet du fil.

Les méthodes d'il y a 30 ans - plutôt 60 je pense - je ne vois pas comment les appliquer aujourd'hui quand on accueille vraiment tout le monde jusqu'à 16 ans voire au-delà.

La formation en psychologie, si mes professeurs voilà 40 ans en avaient bénéficié, aurait à mon avis évité de cataloguer les élèves qui n'entraient pas tout de suite dans le moule.

A quoi tiennent les "problèmes de l'enseignement actuel" ? Je ne crois pas que tout mettre sur le dos de "l'indigence des programmes" ou la "stupidité" de certaines méthodes soit beaucoup moins flou que ma première réponse...
Non, j'ai dit 30, pas 60 : pas la peine de remonter aussi loin. Quant aux méthodes stupides utilisées en sciences, je peux vous en parler en long en large et en travers, mais comme vous le dites, ce n'est pas le sujet du fil. Et les reproches que moi et beaucoup de mes collègues faisons ne sont pas flous du tout. Un thème de discussion possible : était-il vraiment nécessaire de démathématiser l'enseignement des sciences à un tel point ? Les cours, si on suit les directives au pied de la lettre, ne devraient être qu'expérimentaux : il s'agit maintenant de montrer aux élèves, de leur "donner à voir", mais jamais plus de leur démontrer les faits. Tout cela au prétexte que les mathématiques sont rébarbatives et qu'il faut rendre les sciences attrayantes. En faisant cela, on a complètement dénaturé l'enseignement de la physique. J'en arrive à recueillir  des élèves en math'sup (pcsi) qui ne savent plus vérifier l'homogénéité d'une équation ou suivre une démonstration de plus de deux lignes. J'arrête là, sinon je continuerais sur des pages et des pages, mais sachez que mes constats sont tout sauf flous !

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par frdm le Mer 2 Oct 2013 - 18:40

Pour en rajouter une louche : cette année, en pcsi, arrive la première mouture des élèves victimes des "nouveaux nouveaux programems" : un désastre. Bien que les programmes de pcsi aient été révisés à la baisse cette année, la marche entre la ts et la pcsi est encore plus haute qu'avant. Je suis content pour zorglub que ses enfants aient pu accéder à la prépa et très bien y réussir tant que ce système fonctionnait encore. Par contre, j'ai des craintes pour mes enfants : quelle sera la situation dans 6 ans ? Aurons-nous eu à subir encore deux ou trois "ajustements" biens sentis, les étudiants sauront-ils encore résoudre une équation du premier degré, tracer une droite ?
Je ne sais pas dans quelle discipline vous enseignez Axel, mais il faut que vous sachiez qu'en mathématiques et en physique, on n'assiste pas à une simple baisse du niveau, mais à un effondrement total, et ce n'est pas un petit peu de psychologie par ci ou par là qui résoudra quoi que ce soit.

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par retraitée le Mer 2 Oct 2013 - 18:47

Frdm, moi, je sais encore le faire, résoudre une équation du premier degré. J'ai appris cela il y a grosso modo plus de 50 ans, et j'ai pourtant fait des études de Lettres. Je vais reprendre des études de maths!
J'oubliais : à l'école primaire, j'ai appris à résoudre par l'arithmétique des problèmes de partages inégaux!
Sans parler des problèmes de vitesse bien tordus, à résoudre par le calcul et le graphique sur papier millimétré. Non, on ne rêve pas, c'était au CM2 !

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"

Message par Zorglub le Mer 2 Oct 2013 - 18:51

Voui, mais ils savent tweeter et pas nous ...
Parait que ça remplace !

Zorglub
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum