Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
manugel
Niveau 2

V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par manugel le Sam 28 Sep 2013 - 12:24
Interview de V.Peillon que je trouve insultante pour les parents et les enseignants (avec mes sous-titres).


Extraits de l’interview de Vincent Peillon sur Itélé le vendredi 27 septembre 2013 au sujet des protestations de plus en plus nombreuses et de plus en plus vives sur sa réforme des rythmes scolaires. (J'indique entre parenthèses la traduction que j'en livre)

« Et ça tous les parents doivent l’entendre, c’est pas mauvais pour les enfants, c’est bon »« et je leur réponds que quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué »
( parents, enseignants, vous racontez n’importe quoi, moi je sais ce qui est bon pour les enfants )


« Mais avant, est-ce qu’on s’inquiétait des 80% d’enfants qui restaient où ? devant la télé pour certains, lorsqu’ils ne sont pas dans ce temps périscolaire. Nous donnons plus de temps collectif, nous adultes, aux enfants avec cette réforme. Le même temps scolaires mieux réparti, et plus de prise en charge collective en dehors de ce temps scolaire. »
( Je veux que tous les enfants passent plus de temps en collectivité plutôt qu’au calme chez eux, parce sinon, certains resteraient encore collés devant la télé comme avant. )

« Alors là, on est confronté à un effort pour notre jeunesse, et je vois que cet effort est douloureux pour certains. »
( Les instits sont vraiment des faignasses qui se soucient plus de garder leur mercredi matin que de la réussite de leurs élèves. )

« Ce qui est du temps extrascolaire ne relève pas de la scolarité obligatoire ! »
(Moi j’ai réduit le temps d’enseignement dans la journée, maintenant que les communes démerdent pour la garderie, je m’en lave les mains. )


« Mais ce que je veux dire aux parents d’ailleurs, c’est comprenez que cette réforme, elle est faite pour le bien-être des enfants, et donc ne surchargez pas non-plus en demandes d’activités. Il faut un peu dilater le temps, plus de temps pour apprendre, plus de tranquillité, plus de sérénité pour les enfants.
( Ce n’est pas grave si vos enfants restent une heure et demi dans la cour de récréation à ne rien faire, déjà grâce à moi ils ne sont plus devant la télé alors ne vous plaignez pas. )

« Et je vois les mêmes qui disent ‘‘ils sont fatigués’’ qui viennent voir les enseignants en disant ‘‘il faudrait plus d’activités, je voudrais qu’il y ait plus de choses dans l’heure’’ […] si cette réforme est difficile, c’est qu’elle nous demande un effort collectif, un effort d’ELEVATION."
( Vous ne comprenez pas le sens profond ma réforme, vous êtes vraiment au raz des pâquerettes, les gens. )

« Donc ne tenons pas des discours contradictoires ! »
( vous dites vraiment n’importe quoi, une chose et son contraire … ça se confirme vous êtes vraiment très cons ! )


« essayons de faire mieux là où ON n’a pas fait très bien »
( Ce n’est pas de ma faute à moi si ça ne marche pas, c’est notre faute collective. ) ,


« et puis faisons en sorte que d’ici un an, deux ans, trois ans, tous les enfants de France aient ce meilleur temps scolaire, et ce meilleur temps après l’école. »
( Aidez-moi à ne pas me faire virer du gouvernement pour incompétence . )


« Vous savez, on peut toujours vouloir faire des polémiques, ne pas entendre…, trouver … Cessons cela ! »
( Vos gueules, maintenant ça suffit ! )


« Là vous êtes sur un tellement beau sujet, voyez, l’éducation des enfants, donc il n’y aura pas de recul. Ce que je dis, et ça devrait entrer aussi dans les mentalités, c’est que bien entendu quand on fait de grandes réformes, il est normal qu’ici ou là, il y ait parfois quelques difficultés. "
(Mettez-vous ça dans le crâne, quand on fait une grande révolution pour le bien du pays , il faut accepter qu’il y ait des victimes, on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs ! )

« Quand on commence le saut en hauteur, on ne saute pas tout de suite à deux mètres. »
(Vous voulez tout, tout de suite, le beurre l’argent du beurre, le …. c’est bien les français ça !)


« Là on est en train de faire une très grande réforme dans l’intérêt des enfants »
( ça il faut que je le répète au moins 15 fois )

« Que nous avons beaucoup abandonnés ces dernières années. Quand on est passé à quatre jours, unique au monde, il y a quatre ans, ça n’a pas soulevé beaucoup de protestation ; quand on a supprimé la formation pour VOS enfants, il n’y a pas eu de grande manifestation des parents d’élèves ! Alors qu’ils s’interrogent sur ce moment où nous remettons tout ça en route, pourquoi tant de résistance ? »
( Comment osez-vous me critiquer parents indignes, alors que vous avez abandonné VOS enfants à leur sort sous Sarkozy. Maintenant moi je m’occupe de réparer ça, vous devriez plutôt me remercier, peuple d’ingrats ! )

groupe/pétition facebook « Rythmes Scolaires : Arrêtez le Massacre ! » : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par John le Sam 28 Sep 2013 - 19:08, édité 1 fois (Raison : Titre modifié (titre initial en tête du message).)
manugel
Niveau 2

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par manugel le Sam 28 Sep 2013 - 12:29
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
évolutions
Niveau 6

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par évolutions le Sam 28 Sep 2013 - 12:35
Merci pour la traduction Manugel Razz 
avatar
Caspar
Bon génie

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par Caspar le Sam 28 Sep 2013 - 12:40
On ne peut pas toujours faire le bonheur des gens contre eux-mêmes. Les enfants regardent la télé? Et alors? Ils sont censés avoir des parents pour les élever, non?

J'ai beaucoup regardé la télé quand j'étais enfant (bon, il n'y avait que trois chaînes et pas de programmes le matin) et je n'en suis pas mort. Je lisais aussi, je faisais du vélo, j'allais jouer avec des copains, bref, j'étais un enfant.
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par atrium le Sam 28 Sep 2013 - 12:49
S'ils regardent trop la télé, il y a aussi la possibilité d'améliorer la télé publique au lieu de la tirer vers le bas mais c'est sans doute plus compliqué (et coûteux) que de cracher sur les gens.

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit
avatar
John
Médiateur

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par John le Sam 28 Sep 2013 - 12:52
Peut-on avoir le lien vers cette interview du 27 septembre 2013 ?

Je l'ai cherché sur le net, mais je ne l'ai pas trouvé.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
eryximaque
Niveau 3

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par eryximaque le Sam 28 Sep 2013 - 12:55
C'est ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Caspar
Bon génie

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par Caspar le Sam 28 Sep 2013 - 12:57
Il est prévu la création d'une chaîne publique pour enfants sans publicité depuis des années, mais ça ne se fait pas, et puis Peillon retarde un peu: la télé est quand même fortement concurrencée par les jeux vidéo et les tablettes, même pour de jeunes enfants.
avatar
Olympias
Prophète

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par Olympias le Sam 28 Sep 2013 - 13:19
Heu....est-ce que par hasard....Peillon pensait que les enfants étaient devant la télé à l'heure où ils sont maintenant "pris en charge" (:shock: ) par les "animateurs" recrutés par les municipalités ????
Le pauvre ne doit pas savoir que la télé peut aussi être utilisée pour regarder des émissions intelligentes.
avatar
Loïse
Niveau 8

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par Loïse le Sam 28 Sep 2013 - 13:26
Je suis à peu prés sûre que ma gamine était mieux à courir partout chez nous après son lapin, que assise sur une chaîne à faire des colliers de perles. J'ai déjà une convocation parce que "Sinead ne sait pas se comporter correctement et calmement pendant les activités périscolaires." mais bon, c'est dans son intérêt hein ! :gratte: 

_________________
Almost anything can be improved with the addition of bacon.
Jasper Fforde, Shades of Grey
En bon français : Tout peut être amélioré avec du bacon !
N'hésitez pas à me signaler mes fautes d'orthographe par mp !
avatar
John
Médiateur

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par John le Sam 28 Sep 2013 - 13:30
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:C'est ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Ah merci !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par Celeborn le Sam 28 Sep 2013 - 13:44
Je trouve que la traduction proposée entre parenthèses ne correspond globalement pas aux propos rapportés. On peut lutter contre cette réforme, qui pose effectivement de sacrés problèmes, et je crois ne pas être le dernier à le dire et à l'analyser, et néanmoins éviter de tomber dans la manipulation rhétorique facile et la mauvaise foi.

À titre d'observateur de beaucoup de choses qui se passent en interne, je crois que le ministre était vraiment de bonne foi sur son projet, et que c'est le fait que les principaux syndicats du 1er degré l'aient poussé dans cette direction par leurs diverses interventions (à commencer par l'appel de Bobigny) qui l'a conforté dans sa prise de décision. Syndicats qui ont in fine retourné leur veste devant le mécontentement parfaitement légitime de leur base, que les idéologues d'en haut n'avaient pas anticipé.

Après, une fois que c'est lancé, c'est politiquement impossible de revenir en arrière, et donc effectivement l'argumentation a posteriori laisse un goût très très amer.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par JPhMM le Sam 28 Sep 2013 - 13:46
"il n'y aura pas de recul" sur la réforme des rythmes scolaires"
Tiens, on dirait que c'est exactement ce que disait Villepin sur le CPE.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Ali Devine
Niveau 8

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par Ali Devine le Sam 28 Sep 2013 - 13:50
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je suis à peu prés sûre que ma gamine était mieux à courir partout chez nous après son lapin, que assise sur une chaîne à faire des colliers de perles. J'ai déjà une convocation parce que "Sinead ne sait pas se comporter correctement et calmement pendant les activités périscolaires." mais bon, c'est dans son intérêt hein ! :gratte: 
Beau lapsus !

_________________
Mon site
avatar
Sakei
Niveau 10

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par Sakei le Sam 28 Sep 2013 - 14:00
Caspar Goodwood a écrit:On ne peut pas toujours faire le bonheur des gens contre eux-mêmes. Les enfants regardent la télé? Et alors? Ils sont censés avoir des parents pour les élever, non?

J'ai beaucoup regardé la télé quand j'étais enfant (bon, il n'y avait que trois chaînes et pas de programmes le matin) et je n'en suis pas mort. Je lisais aussi, je faisais du vélo, j'allais jouer avec des copains, bref, j'étais un enfant.
Pareil

Et j'ai aussi fait l'école à 4 jours 1/2 avec le samedi matin, pas mort de fatigue non plus Razz 
avatar
arguin
Niveau 8

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par arguin le Sam 28 Sep 2013 - 14:20
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je trouve que la traduction proposée entre parenthèses ne correspond globalement pas aux propos rapportés. On peut lutter contre cette réforme, qui pose effectivement de sacrés problèmes, et je crois ne pas être le dernier à le dire et à l'analyser, et néanmoins éviter de tomber dans la manipulation rhétorique facile et la mauvaise foi.

À titre d'observateur de beaucoup de choses qui se passent en interne, je crois que le ministre était vraiment de bonne foi sur son projet, et que c'est le fait que les principaux syndicats du 1er degré l'aient poussé dans cette direction par leurs diverses interventions (à commencer par l'appel de Bobigny) qui l'a conforté dans sa prise de décision. Syndicats qui ont in fine retourné leur veste devant le mécontentement parfaitement légitime de leur base, que les idéologues d'en haut n'avaient pas anticipé.

Après, une fois que c'est lancé, c'est politiquement impossible de revenir en arrière, et donc effectivement l'argumentation a posteriori laisse un goût très très amer.
Admettons, Celeborn...
il n'en demeure pas moins que tout ceci est affligeant... et montre à l'envi aux principaux intéressés (enseignants, élèves et leurs parents) que le pilote du navire MEN et son équipage sont d'une incompétence crasse ! C'est extrêmement grave au vu des enjeux que représente une éducation de qualité pour la jeunesse française.
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par Presse-purée le Sam 28 Sep 2013 - 15:13
Attention à la précision des termes dans le titre. Il n'y a nulle part dans cette itw une quelconque insulte...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par Ronin le Sam 28 Sep 2013 - 15:52
Il faudra quand même dire quelques mots sur le rôle joué par le SNUIPP et l'UNSA dans cette histoire. Ils doivent représenter 70 % de la profession ( 50 et 20 % si je ne me trompe pas, mais je ne suis pas sûr ). Or, cette réforme c'est une réforme qu'ils voulaient depuis des années. Mais ce "ils" ce ne sont pas les PE encartés de base. Ce sont les instances dirigeantes qui jouent leur jeu, avec, je suppose, des convictions idéologiques fortes.

Sans excuser notre ministre, il serait bon que les PE interrogent leurs syndicats. Parce que moi j'entends tout le monde râler sur Peillon, mais jusqu'à présent je n'ai pas entendu un PE dire " tiens, pourquoi le snuipp, l'unsa et le sgne ont voté pour ? "

Les collègues ont quand même la mémoire courte, pour ne pas dire plus. Une collègue avec qui je discutais régulièrement des avancées de ce projet ( entre autre grâce aux infos de Celeborn ) ne cessait de me répéter, à propos du mercredi matin " Ah non, ils ne feront pas passer ça ( sous-entendu, pas le PS c'est trop des gentils ). Et qui, le texte voté m'a dit "ben oui tu avais raison" mais durant tout le temps de concertation, elle n'a jamais voulu croire que le PS ferait un truc pareil.

Ce que je veux dire c'est que les PE feraient bien d'ouvrir les yeux, d'arrêter de réfléchir avec leurs pieds, et de sortit d'un mode de pensée binaire qui consiste à "penser" que sous la droite il faut être contre tout ce que le ministre propose, par principe, car c'est forcément mauvais et nuisible, alors que sous la gauche, le présupposé inverse fonctionne.

Si mes propos vous paraissent durs ou injustes je m'en excuse mais ça rejoint les problèmes de la formation, des programmes ou des méthodes. On ne serait pas dans une telle pagaille si la profession réfléchissait un peu plus.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
arcenciel
Monarque

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par arcenciel le Sam 28 Sep 2013 - 16:29
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il faudra quand même dire quelques mots sur le rôle joué par le SNUIPP et l'UNSA dans cette histoire. Ils doivent représenter 70 % de la profession ( 50 et 20 % si je ne me trompe pas, mais je ne suis pas sûr ). Or, cette réforme c'est une réforme qu'ils voulaient depuis des années. Mais ce "ils" ce ne sont pas les PE encartés de base. Ce sont les instances dirigeantes qui jouent leur jeu, avec, je suppose, des convictions idéologiques fortes.

Sans excuser notre ministre, il serait bon que les PE interrogent leurs syndicats. Parce que moi j'entends tout le monde râler sur Peillon, mais jusqu'à présent je n'ai pas entendu un PE dire " tiens, pourquoi le snuipp, l'unsa et le sgne ont voté pour ? "

Les collègues ont quand même la mémoire courte, pour ne pas dire plus. Une collègue avec qui je discutais régulièrement des avancées de ce projet ( entre autre grâce aux infos de Celeborn ) ne cessait de me répéter, à propos du mercredi matin " Ah non, ils ne feront pas passer ça ( sous-entendu, pas le PS c'est trop des gentils ). Et qui, le texte voté m'a dit "ben oui tu avais raison" mais durant tout le temps de concertation, elle n'a jamais voulu croire que le PS ferait un truc pareil.

Ce que je veux dire c'est que les PE feraient bien d'ouvrir les yeux, d'arrêter de réfléchir avec leurs pieds, et de sortir d'un mode de pensée binaire qui consiste à "penser" que sous la droite il faut être contre tout ce que le ministre propose, par principe, car c'est forcément mauvais et nuisible, alors que sous la gauche, le présupposé inverse fonctionne.

Si mes propos vous paraissent durs ou injustes je m'en excuse mais ça rejoint les problèmes de la formation, des programmes ou des méthodes. On ne serait pas dans une telle pagaille si la profession réfléchissait un peu plus.
+1
avatar
Audrey
Oracle

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par Audrey le Sam 28 Sep 2013 - 18:39
Il y a un truc qui me perturbe dans cette réforme…(un en plus de tas d'autres déjà évoqués par les parents et collègues sur le forum et ailleurs).

Peillon dit que le temps n'est pas extensible, qu'il faut alléger l'emploi du temps des enfants et ne pas les surcharger d'activités extrascolaires. Il est bien gentil, mais honnêtement, quel gosse préfère être obligé de rester à l'école pour faire je ne sais quoi (plier des feuilles, enfiler des perles, apprendre des chansons…) plutôt que d'aller dans le club sportif, le cours de dessin, de danse, de musique auquel il était inscrit les années précédentes, où il retrouve ses copains et apprend des trucs intéressants..? Cette réforme, n'est-ce pas aussi un peu la mort des structures sportives et culturelles comme le conservatoire de musique? Parce que si les gamins sont crevés à faire des choses insipides après l'école, je doute fort qu'ils soient encore d'aplomb pour aller faire du foot ou de la clarinette… ce qui pourtant est bien plus enrichissant que ces temps périscolaires.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic![Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
arcenciel
Monarque

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par arcenciel le Sam 28 Sep 2013 - 18:40
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il y a un truc qui me perturbe dans cette réforme…(un en plus de tas d'autres déjà évoqués par les parents et collègues sur le forum et ailleurs).

Peillon dit que le temps n'est pas extensible, qu'il faut alléger l'emploi du temps des enfants et ne pas les surcharger d'activités extrascolaires. Il est bien gentil, mais honnêtement, quel gosse préfère être obligé de rester à l'école pour faire je ne sais quoi (plier des feuilles, enfiler des perles, apprendre des chansons…) plutôt que d'aller dans le club sportif, le cours de dessin, de danse, de musique auquel il était inscrit les années précédentes, où il retrouve ses copains et apprend des trucs intéressants..? Cette réforme, n'est-ce pas aussi un peu la mort des structures sportives et culturelles comme le conservatoire de musique? Parce que si les gamins sont crevés à faire des choses insipides après l'école, je doute fort qu'ils soient encore d'aplomb pour aller faire du foot ou de la clarinette… ce qui pourtant est bien plus enrichissant que ces temps périscolaires.
Nous sommes d'accord!
avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par Isis39 le Sam 28 Sep 2013 - 18:54
Le truc qui me gêne dans cette réforme, c'est le manque de structures pour ces activités extrascolaires dans les zones rurales. Et toutes les communes n'ont pas les moyens d'en créer....
avatar
Asha Kraken
Érudit

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par Asha Kraken le Sam 28 Sep 2013 - 18:57
Non, j'en veux pour exemple celle où est scolarisée ma fille ou celle dont une cousine de ma mère est maire, pas d'argent supplémentaire, pas de personnel formé, pas de locaux, donc....garderie au lieu d'une heure de cours, un grand pas vers plus d'égalité républicaine...
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par Chocolat le Sam 28 Sep 2013 - 19:04
« Mais avant, est-ce qu’on s’inquiétait des 80% d’enfants qui restaient où ? devant la télé pour certains, lorsqu’ils ne sont pas dans ce temps périscolaire. Nous donnons plus de temps collectif, nous adultes, aux enfants avec cette réforme. Le même temps scolaires mieux réparti, et plus de prise en charge collective en dehors de ce temps scolaire. »



Du temps collectif de très mauvaise qualité qui épuise les gamins ! Evil or Very Mad


Dernière édition par Chocolat le Sam 28 Sep 2013 - 19:05, édité 1 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Olympias
Prophète

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par Olympias le Sam 28 Sep 2013 - 19:05
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il y a un truc qui me perturbe dans cette réforme…(un en plus de tas d'autres déjà évoqués par les parents et collègues sur le forum et ailleurs).

Peillon dit que le temps n'est pas extensible, qu'il faut alléger l'emploi du temps des enfants et ne pas les surcharger d'activités extrascolaires. Il est bien gentil, mais honnêtement, quel gosse préfère être obligé de rester à l'école pour faire je ne sais quoi (plier des feuilles, enfiler des perles, apprendre des chansons…) plutôt que d'aller dans le club sportif, le cours de dessin, de danse, de musique auquel il était inscrit les années précédentes, où il retrouve ses copains et apprend des trucs intéressants..? Cette réforme, n'est-ce pas aussi un peu la mort des structures sportives et culturelles comme le conservatoire de musique? Parce que si les gamins sont crevés à faire des choses insipides après l'école, je doute fort qu'ils soient encore d'aplomb pour aller faire du foot ou de la clarinette… ce qui pourtant est bien plus enrichissant que ces temps périscolaires.
Nous sommes d'accord!
y a-t-il un texte qui oblige les parents à laisser les enfants à ces activités périscolaires ?
Contenu sponsorisé

Re: V. Peillon sur I-Télé : "quand on diminue la journée de classe, on ne peut pas être plus fatigué".

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum