Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par Zenxya le Sam 28 Sep 2013 - 20:26

OK pour les économies mais les boulangers, les coiffeurs, les bouchers, les plombiers (j'évite les féminins, j'ai un doute pour plombière ???) en fin bref tous ces gens apprendront leur métier qu'après le lycée unique ?
ça pour élever le niveau de qualification, on sera dans les clous. Mais franchement, pour ces momes qui n'ont envie que de quitter le système scolaire, cela va être une sacré souffrance.

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par InvitéeSS le Sam 28 Sep 2013 - 20:35

@Zenxya a écrit:OK pour les économies mais les boulangers, les coiffeurs, les bouchers, les plombiers (j'évite les féminins, j'ai un doute pour plombière ???) en fin bref tous ces gens apprendront leur métier qu'après le lycée unique ?
ça pour élever le niveau de qualification, on sera dans les clous. Mais franchement, pour ces momes qui n'ont envie que de quitter le système scolaire, cela va être une sacré souffrance.
Bah non, ils apprendront leur métier au lycée unique. Sauf que c'est le même prof de français qui leur fera cours que celui qui est actuellement en lycée... On se dirige vers un corps unique d'enseignant, avec le même temps de services + plein d'obligation (à la manière du primaire), une probable bivalence etc... La fin des agrégés, bien évidemment.
La fin aussi d'une vraie éducation nationale et seuls ceux qui en auront les moyens pourront se payer des écoles valables...

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par Olympias le Sam 28 Sep 2013 - 20:40

N'y a-t-il pas aussi un syndicat plaidant pour le corps unique ? Pour la même formation des profs, de la maternelle à l'université ?

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par gauvain31 le Sam 28 Sep 2013 - 20:50

supersoso a écrit:
@Zenxya a écrit:OK pour les économies mais les boulangers, les coiffeurs, les bouchers, les plombiers (j'évite les féminins, j'ai un doute pour plombière ???) en fin bref tous ces gens apprendront leur métier qu'après le lycée unique ?
ça pour élever le niveau de qualification, on sera dans les clous. Mais franchement, pour ces momes qui n'ont envie que de quitter le système scolaire, cela va être une sacré souffrance.
Bah non, ils apprendront leur métier au lycée unique. Sauf que c'est le même prof de français qui leur fera cours que celui qui est actuellement en lycée... On se dirige vers un corps unique d'enseignant, avec le même temps de services + plein d'obligation (à la manière du primaire), une probable bivalence etc... La fin des agrégés, bien évidemment.
La fin aussi d'une vraie éducation nationale et seuls ceux qui en auront les moyens pourront se payer des écoles valables...
Certains en rêvent au ministère , mais personne n'osera le faire, la réforme des rythme va au fiasco; Peillon sautera si il continue; de plus il prend beaucoup de peine pour recruter de jeunes enseignants, si on dégrade encore plus les conditions, alors oui plus personne ne fera profs... de plus , le PS ne peut se permettre de maltraiter les enseignants qui ont voté en masse pour Hollande en 2012... il y  des intérêts électoraux ; déjà que ma collègue a interdit à sa fille de devenir prof d'Espagnol... perso je ferai autre chose.

Le corps unique d'enseignants cela fait des décennies qu'on en parle , si cela se fait, cela se fera par le bas bien sûr. Supprimer l'agreg? Certains en rêve, mais bon c'est un concours qui offre une vraie promotion au sein d'un corps.... et tous les fonctionnaires ont droit à progresser dans leur carrière;c'est pour cela que je suis pour créer une agrégation pour les PE.
Supprimer l'agrégation découragera encore plus ceux qui se destinaient au métier; D'ailleurs quand j'ai commencé le métier, un principal m'avait dit qu'il voyait l'agrégation (lui ou les IG je ne sais plus) un moyen pour obliger les enseignants à bosser


Dernière édition par gauvain31 le Sam 28 Sep 2013 - 20:55, édité 1 fois

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par Luigi_B le Sam 28 Sep 2013 - 20:51

@Collier de Barbe a écrit:J'adore les réflexes pavloviens de haine qui fleurissent à la moindre déclaration du ministre...
Heureusement qu'il peut compter sur certains ! Razz 

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par JPhMM le Sam 28 Sep 2013 - 20:53

@Luigi_B a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:J'adore les réflexes pavloviens de haine qui fleurissent à la moindre déclaration du ministre...
Heureusement qu'il peut compter sur certains ! Razz 
Aucune inquiétude. Ceux-là seront toujours avec lui. Enfin... tu le saurais si tu avais lu les Héritiers.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par John le Sam 28 Sep 2013 - 20:54

@JPhMM a écrit:
@Luigi_B a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:J'adore les réflexes pavloviens de haine qui fleurissent à la moindre déclaration du ministre...
Heureusement qu'il peut compter sur certains ! Razz 
Aucune inquiétude. Ceux-là seront toujours avec lui. Enfin... tu le saurais si tu avais lu les Héritiers.
Je ne sais pas qui sera toujours avec lui, mais en tout cas le Snuipp, le Sgen et l'Unsa par exemple, qui étaient plutôt à ses côtés au début, ne sont plus totalement "avec lui" à présent... :/

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par Collier de Barbe le Sam 28 Sep 2013 - 21:04

@John a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:J'adore les réflexes pavloviens de haine qui fleurissent à la moindre déclaration du ministre...
C'est vrai restons assis sur nos amis et laissons la grande machine a classer et reproduire continuer a fonctionner.
Restons assis sur nos amis ? heu 
Euh... ? Very Happy
Les joies du correcteur orthographique du téléphone, il fallait lire "sur nos mains" Embarassed 

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par Zenxya le Sam 28 Sep 2013 - 21:07

C'était du temps d'Allègre, je crois, le dogme du même métier de la maternelle à l'université'.

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par John le Sam 28 Sep 2013 - 21:08

J'espère que "haine", c'est le correcteur orthographique aussi Wink

Parce que de l'inquiétude, il y en a. De la haine, non.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par Collier de Barbe le Sam 28 Sep 2013 - 21:09

Je n'ai jamais été partisan des filières au lycée général. Je préférerais nettement un système à l'anglaise ou à l'allemande avec des "majeures" un peu plus librement choisies.
Pour le reste, je travaille dans une structure imposante avec une petite section générale, une section pro importante et des apprentis et oui, les différences et la ségrégation (soyons clair) sautent aux yeux. Lorsque l'on parle de rapprocher ces élèves, je ne parle pas immédiatement de "saccage de l'éducation nationale".
On pourrait imaginer des formations moins différenciées sans pour autant niveler par le bas.


Dernière édition par Collier de Barbe le Sam 28 Sep 2013 - 21:36, édité 1 fois

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par Collier de Barbe le Sam 28 Sep 2013 - 21:09

@John a écrit:J'espère que "haine", c'est le correcteur orthographique aussi Wink

Parce que de l'inquiétude, il y en a. De la haine, non.
Relis les posts. A partir de déclarations très vagues, on a déjà 4 ou 5 personnes qui crient à la catastrophe. ça n'est pas très sérieux.

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par JEMS le Sam 28 Sep 2013 - 21:10

Moi je suis plus sceptique que certains. De plus en plus de corps sont mélangés, ils commencent sur certaines filières assez "dociles" comme l'économie gestion. Si on regarde de près, les TZR éco gestion sont déjà "mutualisés" et nous pouvons déjà voir des PLP affectés sur des postes de SES.

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par JPhMM le Sam 28 Sep 2013 - 21:12

@Collier de Barbe a écrit:Relis les posts. A partir de déclarations très vagues, on a déjà 4 ou 5 personnes qui crient à la catastrophe. ça n'est pas très sérieux.
Ça ne pourra jamais être moins sérieux que la réforme des rythmes scolaires de... de qui déjà ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par John le Sam 28 Sep 2013 - 21:13

@Collier de Barbe a écrit:
@John a écrit:J'espère que "haine", c'est le correcteur orthographique aussi Wink
Parce que de l'inquiétude, il y en a. De la haine, non.
Relis les posts. A partir de déclarations très vagues, on a déjà 4 ou 5 personnes qui crient à la catastrophe. ça n'est pas très sérieux.
Quand tu es haineux, tu parles de catastrophe, toi ?
Moi c'est plutôt quand je suis inquiet.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par Presse-purée le Sam 28 Sep 2013 - 21:17

@Collier de Barbe a écrit:Je n'ai jamais été partisan des filières au lycée général. Je préférerai nettement un système à l'anglaise ou à l'allemande avec des "majeures" un peu plus librement choisi.
Pour le reste, je travaille dans une structure imposante avec une petite section générale, une section pro importante et des apprentis et oui, les différences et la ségrégation (soyons clair) sautent aux yeux. Lorsque l'on parle de rapprocher ses élèves, je ne parle pas immédiatement de "saccage de l'éducation nationale".
On pourrait imaginer des formations moins différenciées sans pour autant niveler par le bas.
+1. Si on y met du contenu. Nous verrons qui sera à la manoeuvre pour avancer sur ce sujet si cela se fait.
Si ce sont les mêmes que pour la réforme Chatel...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par JEMS le Sam 28 Sep 2013 - 21:20

Désolé, mais nous avons un statut, des spécificités, une identité. Nous sommes bivalents, trivalents... mais la polyvalence exacerbée engendre des aberrations.

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par InvitéeSS le Sam 28 Sep 2013 - 21:21

@gauvain31 a écrit:
supersoso a écrit:
@Zenxya a écrit:OK pour les économies mais les boulangers, les coiffeurs, les bouchers, les plombiers (j'évite les féminins, j'ai un doute pour plombière ???) en fin bref tous ces gens apprendront leur métier qu'après le lycée unique ?
ça pour élever le niveau de qualification, on sera dans les clous. Mais franchement, pour ces momes qui n'ont envie que de quitter le système scolaire, cela va être une sacré souffrance.
Bah non, ils apprendront leur métier au lycée unique. Sauf que c'est le même prof de français qui leur fera cours que celui qui est actuellement en lycée... On se dirige vers un corps unique d'enseignant, avec le même temps de services + plein d'obligation (à la manière du primaire), une probable bivalence etc... La fin des agrégés, bien évidemment.
La fin aussi d'une vraie éducation nationale et seuls ceux qui en auront les moyens pourront se payer des écoles valables...
Certains en rêvent au ministère , mais personne n'osera le faire, la réforme des rythme va au fiasco; Peillon sautera si il continue; de plus il prend beaucoup de peine pour recruter de jeunes enseignants, si on dégrade encore plus les conditions, alors oui plus personne ne fera profs... de plus , le PS ne peut se permettre de maltraiter les enseignants qui ont voté en masse pour Hollande en 2012... il y  des intérêts électoraux ; déjà que ma collègue a interdit à sa fille de devenir prof d'Espagnol... perso je ferai autre chose.

Le corps unique d'enseignants cela fait des décennies qu'on en parle , si cela se fait, cela se fera par le bas bien sûr. Supprimer l'agreg? Certains en rêve, mais bon c'est un concours qui offre une vraie promotion au sein d'un corps.... et tous les fonctionnaires ont droit à progresser dans leur carrière;c'est pour cela que je suis pour créer une agrégation pour les PE.
Supprimer l'agrégation découragera encore plus ceux qui se destinaient au métier; D'ailleurs quand j'ai commencé le métier, un principal m'avait dit qu'il voyait l'agrégation (lui ou les IG je ne sais plus) un moyen pour obliger les enseignants à bosser
Tu es bien optimiste, ma foi...
Le ps ne peut se permettre de maltraiter les enseignants ? Laisse-moi rire ! Que s'est-il passé avec le primaire ? C'est le tour des profs du secondaire, désormais. Quand à prendre beaucoup de peine pour recruter, je ne sais pas. Je vois plutôt un ensemble d'injonction contradictoire qui finissent plutôt par décourager. Une bonne manière d'être gagnant sur tous les plans : on dit qu'on recrute mais dans les faits on ne recrute pas tant que ça puisque tous les postes ne sont pas pourvus et on se retrouve "obligé" de prendre des contractuels (mais dans l'ensemble avec les départs à la retraite, on n'augmente pas le nombre de fonctionnaire de l'EN).
A l'heure actuelle les différents corps sont quand même bien divisés et en même temps essouflés par des revendications qui n'aboutissent jamais à rien. Regarde, nous les PE, n'avons rien pu faire contre la réforme. Sur ce même forum, on s'est retrouvé à se justifier quand on a commencé à dire que ça allait être du grand n'importe quoi. La population nous regarde d'un mauvais œil, nous sommes constamment montrés du doigt. Si les statuts sont attaqués, je crains qu'il n'y aura pas grand monde pour se mobiliser, malheureusement.

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par User5899 le Sam 28 Sep 2013 - 22:36

Dit-il alors que la filière technologique a été laminée par sa dernière réforme, cf. le suicide du collègue et la mise à mort professionnelle des collègues de physique appliquée.
Minable, Peillon, ce retournement du couteau dans la plaie.
@Collier de Barbe a écrit:J'adore les réflexes pavloviens de haine qui fleurissent à la moindre déclaration du ministre...
C'est vrai restons assis sur nos amis et laissons la grande machine a classer et reproduire continuer a fonctionner.
C'est vrai que les 57 réformes précédentes des quarante dernières années nous ont tellement habitués et à une amélioration et à moins de sélection sociale, hein...
Vous avez aussi vos réflexes pavloviens de béatitude.
@Collier de Barbe a écrit:
@John a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:J'adore les réflexes pavloviens de haine qui fleurissent à la moindre déclaration du ministre...
C'est vrai restons assis sur nos amis et laissons la grande machine a classer et reproduire continuer a fonctionner.
Restons assis sur nos amis ? heu
Euh... ? Very Happy
Les joies du correcteur orthographique du téléphone, il fallait lire "sur nos mains" Embarassed
Oh, ne rougissez pas, il n'y a vraiment pas de quoi avoir honte de s'asseoir sur ses amis, croyez m'en ! Et beaucoup ne s'en plaindront pas.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par John le Sam 28 Sep 2013 - 23:10

Pas compris heu 

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par Elle aime le Sam 28 Sep 2013 - 23:16

J'aimerais qu'on bâillonne notre ministre. Ça nous ferait du bien à tous.

_________________
"Moi, je crois que la grammaire, c’est une voie d’accès à la beauté. Quand on parle, quand on lit ou quand on écrit, on sent bien si on a fait une belle phrase ou si on est en train d’en lire une. On est capable de reconnaître une belle tournure ou un beau style. Mais quand on fait de la grammaire, on a accès à une autre dimension de la beauté de la langue. Faire de la grammaire, c’est la décortiquer, regarder comment elle est faite, la voir toute nue, en quelque sorte. Et c’est là que c’est merveilleux : parce qu’on se dit : « Comme c’est bien fait, qu’est-ce que c’est bien fichu ! », « Comme c’est solide, ingénieux, subtil ! ». Moi, rien que savoir qu’il y a plusieurs natures de mots et qu’on doit les connaître pour en conclure à leurs usages et à leurs compatibilités possibles, ça me transporte."

Elle aime
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par Jacq le Sam 28 Sep 2013 - 23:42

@JEMS a écrit:C'est un combat que beaucoup de syndicats mène, mais bon, les profs tendent des perches énormes pour le corps unique. Il existe des PLP qui acceptent des heures sup sur des heures de certifiés... la logique des "corps" et les statuts sont mis à sac dans ces conditions là.
affraid affraid affraid affraid 
Quel scandale ! Et quelle injustice pour leurs élèves !

Ce message aurait pu avoir une petite once de pertinence s'il avait signalé qu'il y avait des certifiés qui acceptent des heures en LP voire des certifiés qui occupent sans vergogne des postes complets de PLP (je ne parle pas du cas des LV2 qui est particulier) tant que cela leur permet d'éviter une mutation un peu plus loin.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par Jacq le Sam 28 Sep 2013 - 23:47

@JEMS a écrit:Moi je suis plus sceptique que certains. De plus en plus de corps sont mélangés, ils commencent sur certaines filières assez "dociles" comme l'économie gestion. Si on regarde de près, les TZR éco gestion sont déjà "mutualisés" et nous pouvons déjà voir des PLP affectés sur des postes de SES.
My god, quelle horreur, là encore...

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par Jacq le Sam 28 Sep 2013 - 23:57

@John a écrit:
Vincent Peillon, moins en forme que d'habitude, prend alors la parole: "Heureux d'être avec vous pour rendre hommage aux mouvements associatifs qui s'engagent autour de l'école". Puis, il se perd dans le dédale de l'orientation et la formation des enseignants et s'emporte sans que l'on sache pourquoi: "Il ne s'agit pas d'être ronchon".  

Le ministre fait ensuite un peu de politique: "nous sommes dans l'action. C'est la gauche qui a créé le bac pro, la licence pro, les campus de métiers..." et décline quelques bonnes intentions: "remettre des passerelles vers l'enseignement supérieur", "des internats excellents pour tous et en particulier pour l'enseignement professionnel", "la lutte contre le décrochage", "le nécessaire rapprochement entre le monde de l'entreprise et l'école". Vincent Peillon nous parle encore de sa récente découverte: "Je suis allé dans les lycées professionnels et j'ai vu la difficulté de trouver des stages". Ah bon? En voilà une nouvelle!

   Comment parler d'enseignement professionnel sans tenir comptes de 450 000 apprentis?

Et de terminer ainsi: "La vérité c'est que nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun." La salle applaudit poliment mais reste sur sa faim. Le ministre s'en va avec quelques inspecteurs généraux dans son sillage. Le débat reste entier.

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/lycee-pro-le-schtroumpf-grognon-de-l-education-nationale_1285240.html#8PUiCGww3p2jLjX0.99
Oui, nos élèves ont des difficultés pour trouver des lieux de stage.
Mais ce n'est pas le principal problème.
Le principal problème est qu'ils ne savent ni lire ni écrire dans leur langue maternelle !

Chaque rentrée nos élèves de seconde pro (ce ne sont sans doute pas les seuls) descendent d'un palier dans la médiocrité.
Cette année, deux paliers d'un coup !

Certes, je concède à M. Peillon que ce n'est pas de "sa faute" puisqu'il n'est au pouvoir que depuis peu. Mais commençons par le début : un niveau minimum pour sortir du collège au lieu de faire passer tout le monde + une orientation qui ne soit plus totalement aveugle, informatisée et au bon vouloir de personnes invisibles qui mettent les points de façon souvent arbitraire (ou intéressée) aux élèves pour l'orientation post-troisième.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous avons à nous poser la question du rapprochement entre les trois filières, professionnelles, technologiques, générales. Il faut rebatir, entre les élèves de France, du commun".

Message par Zenxya le Dim 29 Sep 2013 - 0:26

Mais commençons par le début : un niveau minimum pour sortir du collège au lieu de faire passer tout le monde + une orientation qui ne soit plus totalement aveugle, informatisée et au bon vouloir de personnes invisibles qui mettent les points de façon souvent arbitraire (ou intéressée) aux élèves pour l'orientation post-troisième.
Et aussi une visite médicale en fin de troisième pour éviter à des gamins avec d'énormes problèmes ne se retrouvent interdits d'atelier car inaptes à utiliser des machines dangereuses.
Cette année encore un gamin vient de nous arriver avec des problèmes dys... (je n'en sais pas plus !) mais il ne comprend rien à rien en sécurité, il fait ce qui lui passe par la tête.

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum