Fin de récré : pour changer l'école

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fin de récré : pour changer l'école

Message par Invité le Mer 18 Mar 2009 - 19:02

Allez je me lance : je termine le bouquin de JP Brighelli sur l'école. C'est réjouissant, revigorant, mais on finit le livre en se disant : "Est-ce vraiment si réac de vouloir des élèves calmes, qui écoutent, et d'avoir à coeur d'enseigner le français certes, mais aussi la littérature ?"
Il défend un élitisme républicain, mais ne tombe pas non plus dans l'extrême vu parfois sur d'autres sites - restaurer un exament d'entrée en 6e, par exemple...
Cela paraît presque moderne à notre époque contre-culturelle de vouloir enseigner "les humanités". Et puis, j'ai tellement entendu de conneries dans ma formation en didactique (je vomis la didactique, d'ailleurs !) que c'est rassérénant de lire des projets sensés, motivants pour nous - et peut-être même aussi pour les élèves. Je me prends à rêver : et si on arrivait enfin à se faire entendre, et à vraiment changer l'école ? sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Pierre_au_carré le Mer 18 Mar 2009 - 20:36

@lulamae a écrit:Allez je me lance : je termine le bouquin de JP Brighelli sur l'école. C'est réjouissant, revigorant, mais on finit le livre en se disant : "Est-ce vraiment si réac de vouloir des élèves calmes, qui écoutent, et d'avoir à coeur d'enseigner le français certes, mais aussi la littérature ?"
Il défend un élitisme républicain, mais ne tombe pas non plus dans l'extrême vu parfois sur d'autres sites - restaurer un exament d'entrée en 6e, par exemple...
Cela paraît presque moderne à notre époque contre-culturelle de vouloir enseigner "les humanités". Et puis, j'ai tellement entendu de conneries dans ma formation en didactique (je vomis la didactique, d'ailleurs !) que c'est rassérénant de lire des projets sensés, motivants pour nous - et peut-être même aussi pour les élèves. Je me prends à rêver : et si on arrivait enfin à se faire entendre, et à vraiment changer l'école ? sunny

On fonctionne par balancier, comme pour tout...

"Ah la "démocratisation" proposée n'apporte pas tant de résultats que ça ? Tout ceux qui ont le Bac ne réussissent pas en fac, loin de là ?
Ah ... Il va falloir faire quelquechose, alors !?"

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par sand le Mer 18 Mar 2009 - 20:44

Je l'ai lu juste après La Fabrique du crétin, après un passage sur ce forum...
Y lire qu'un autre projet éducatif était possible, y sentir l'espoir de l'auteur, tandis que je n'avais lu jusque là que la prose pédagogiste dans la revue syndicale, m'a pas mal bousculée et m'a rendue finalement plus confiante.
Il faut redevenir exigeant et rigoureux. Mais je doute que des filières bienveillantes puissent être rétablies.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Invité le Mer 18 Mar 2009 - 21:04

J'ai bien aimé ce livre moi aussi. Le côté républicain n'est vraiment pas celui qui m'a le plus touchée. Mais les idées sont très intéressantes et -je rejoins Lulamae- revigorantes. La fin du collège unique, la liberté pédagogique, le souci de la qualité, je suis pour!
Quand est-ce qu'on nous le balance ministre, celui-là! Very Happy
Ah la la, j'ai idée que ce ne serait pas si simple...

Dis, Lulamae, si ça arrivait un jour, tu crois qu'il faudrait qu'on le vouvoie, Monsieur de Ministre? Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par doublecasquette le Mer 18 Mar 2009 - 21:09

Avez-vous aussi apprécié les chapitres consacrés au Primaire ou y avez-vous trouvé peu d'intérêt ?
Certains de mes collègues de Primaire ont fait savoir sur les forums et blogs d'instits qu'ils trouvaient que Brighelli parlait de ce qu'il ne connaissait pas et que ses "solutions" prouvaient une méconnaissance totale du terrain.

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Invité le Mer 18 Mar 2009 - 21:16

En lisant cette partie-là du livre, j'avais en tête les années primaire de mes enfants, et franchement, je trouve que le propos collait très bien à la réalité vécue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par doublecasquette le Mer 18 Mar 2009 - 21:40

D'autres avis ?

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Daphné le Jeu 19 Mar 2009 - 0:18

Brighelli ministre, tant mieux ! Enfin le bon sens de retour au ministère, ça nous changera.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Pierre_au_carré le Jeu 19 Mar 2009 - 0:22

@Daphné a écrit:Brighelli ministre, tant mieux ! Enfin le bon sens de retour au ministère, ça nous changera.

Le congé paternité n'est peut-être pas compatible avec les fonctions de ministre !! Laughing

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Daphné le Jeu 19 Mar 2009 - 0:25

Copé a bien eu un enfant pendant qu'il était ministre, je ne vois pas où est le problème, et Même Rachida Dati !! Laughing

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Albertine le Jeu 19 Mar 2009 - 4:27

J'ai lu La Fabrique du crétin, à sa sortie, et ça m'a déboussolée, forcément après l'IUFM!

J'ai enseigné avant d'être passée par l'IUFM, mes idées étaient alors assez proches de celles développées dans le livre, sans pour autant oser le dire ouvertement à certains collègues pédagogos!

J'avais assez peur de l'IUFM, peur surtout de ne pas être validée (mon parcours social a été plus que chaotique: RMI, galères multiples...) peur de ne pas correspondre à certaines attentes didactiques...donc je me suis volontairement calée dans le moule, j'ai laissé de côté mon esprit critique,je lisais à l'époque, Journal d'une institutrice clandestine!; Je suis sortie de là bien formatée!!!!!

Je construisais à merveille de belles séquences décloisonnées! Tout le monde était content. Nos formateurs nous avaient dit que cela donnait du sens à notre enseignement et que 'partir des représentations des élèves", "user et abuser de la littérature de jeunesse", "faire du saupoudrage grammaticale", étaient particulièrement efficaces en ZEP. Archi-faux, pour ma part, cet enseignement n'est efficace que devant un public ayant un minimum de culture!
Donc retour en ZEP depuis quelques années, et c'est là que je rejoins les idées de JP Brighelli; pas toutes, il faudrait que je relise le livre, je sais que certains passages m'avaient heurtéé.
Je lirai aussi Fin de récré, on verra.

Albertine
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Invité le Jeu 19 Mar 2009 - 8:44

@doublecasquette a écrit:Avez-vous aussi apprécié les chapitres consacrés au Primaire ou y avez-vous trouvé peu d'intérêt ?
Certains de mes collègues de Primaire ont fait savoir sur les forums et blogs d'instits qu'ils trouvaient que Brighelli parlait de ce qu'il ne connaissait pas et que ses "solutions" prouvaient une méconnaissance totale du terrain.

Excusez-moi, je n'ai vu aucun commentaire hier soir, tout est venu d'un coup...
Alors, je ne trouve pas que M. Brighelli parle de ce qu'il ne connaît pas, et ce pour deux raisons : d'abord, il ne parle pas en son nom (sauf peut-être en ce qui concerne l'expression des élèves), il cite constamment les travaux de groupes de recherches (sur le site "appy" notamment) et ce qui se fait déjà dans certaines écoles ou classes ; ensuite, il donne en annexe des propositions pour les programmes de maternelle qui sont très détaillées et concrètes.
Comme vous l'avez sans doute déjà vu, je m'intéresse déjà à l'école primaire, mais je ne veux pas trop entrer dans ce "jeu" un peu déloyal qui consiste à dire que les élèves entrent en 6e en ne sachant rien, que nous avons tout à faire, etc... Balayons d'abord à notre porte : c'est un fait qu'avec des programmes du primaire plus centrés sur les fondamentaux, les profs des écoles seront plus aidés pour inculquer les bases aux élèves, mais nous avons, nous en collège, tout autant à reprendre notre enseignement de la langue et du vocabulaire. Et de fond en comble, dirais-je !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Invité le Jeu 19 Mar 2009 - 8:58

Je ne sais pas s'il se pourrait que l'auteur de ce livre devienne ministre... Mais quant au vouvoiement, je suis déjà un peu perdue : j'ai tendance à tutoyer sur le forum, mais pour certaines personnes je n'y arrive pas, et il en fait partie ! C'est comme si je devais tutoyer un de mes profs de prépa... (J'ai fait khâgne moi aussi, Marie-Anne, j'ai même cubé, mais j'ai eu de la chance, la prof qu'on avait le plus, en anglais, était adorable et nous cocoonait : je la vois encore maintenant.)
Ce livre et ses idées en général m'ont redonné envie de ne pas me contenter de la facilité, ce qui est un écueil en collège, d'avoir à nouveau des ambitions littéraires dans mes classes, tout en restant moi-même. J'ai déjà noté que, alors qu'en quelque sorte je me l'interdisais jusque-là, à cause des mêmes considérations pédagogistes évoquées par Albertine, recourir aux grands auteurs et divers classiques en classe m'a beaucoup plus aidée à "briller" en classe que cela n'a été un obstacle auprès des élèves. Les élèves sont en attente de beaux textes, c'est indéniable, et mes cours les plus réussis ces deux dernières années ont porté sur les poèmes de Pierre de Marbeuf ou Etienne de la Boétie, Primo Levi, Théophile Gautier... Même pour moi, je trouve beaucoup plus de points intéressants à soulever en les préparant qu'en étudiant "La Vengeance de la momie", par exemple. J'aime et je reconnais la littérature de jeunesse, mais cela me suffit de la donner en conseils de lectures cursives. Je redécouvre que j'ai été littéraire, en fait !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par doublecasquette le Jeu 19 Mar 2009 - 9:44

C'est justement sur la Maternelle que les collègues de primaire ont le plus attaqué ce livre.
L'institutrice décrite serait complètement "à côté de la plaque", trop "maman" et pas assez "professionnelle" selon eux (je ne dis pas que je partage leur avis).
Quant aux programmes donnés en annexe, ils ne tiendraient pas compte de la réalité du terrain et "primariseraient" l'école maternelle, sans parler de leur côté vieillot.
Leurs réactions m'ont beaucoup surprise car, après avoir appliqué des programmes de ce type au cours de ma carrière et avoir eu, en tant que maîtresse, à peu près l'attitude de l'institutrice décrite par Brighelli, j'ai toujours eu des élèves de maternelle épanouis, curieux, ayant envie d'apprendre, relativement calmes et "bons camarades".
Du coup, l'avis de professeurs du secondaire, souvent mamans de jeunes enfants, m'intéresse au plus haut point.
Pour ne parler que de l'élémentaire (mes enfants sont adultes et je ne côtoie pas énormément de préadolescents ou d'adolescents et ne peux juger des propositions au sujet du collège et du lycée qu'à travers mes souvenirs, forcément embellis), j'ai aussi trouvé très raisonnables les propositions sur la lecture et sur la nécessité d'exercer la mémoire à travers la récitation de grands textes.
En revanche, selon moi, la liberté pédagogique, que je défends bien entendu, ne pourra s'exercer que lorsque les professeurs recevront au cours de leur formation une information complète sur les différentes méthodes pédagogiques existant et ayant existé et pourront trouver sur le marché de l'édition des manuels scolaires correspondant à ces différentes méthodes.
Un petit exemple avec la grammaire en élémentaire : il n'existe pour le moment que des manuels partant du principe selon lequel on étudie d'abord la grammaire des phrases avant d'accéder à celle des mots et ceux d'entre nous qui auraient le désir de démarrer des mots pour aller vers la phrase sont obligés de fabriquer eux-mêmes leurs propres méthodes en s'aidant de vieux manuels dont les thèmes sont souvent un peu "ringards".

Il en est de même pour la lecture. Si l'on trouve quelques manuels d'apprentissage syllabique pour le CP, il est très difficile de trouver ces fameux textes exigeants, issus de la Littérature, et "étudiables" par des élèves de CE ou de CM. Au CE1, on peut se contenter des contes traditionnels, cela va encore.
Mais, à partir du CE2, que choisir, que leur faire lire, dès lors que l'on a décidé de ne pas entrer dans la littérature de jeunesse à la sauce IUFM ?

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Daphné le Jeu 19 Mar 2009 - 10:09

".................Je ne sais s'il se pourrait que l'auteur de ce livre devienne ministre.......... "

Nous non plus, mais on peut toujours supputer (on nous prévoit bien N.Morano, N. Kosiusko Morizet, Martin Hirch............) et rêver un peu non Very Happy

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Carabas le Jeu 19 Mar 2009 - 10:41

Pendant mon stage, j'ai découvert le blog "bonnet d'âne" et j'ai été rassurée de voir écrit noir sur blanc, par des profs d'expérience, ce que je pensais des séquences, de l'enseignement de la littérature. Contrairement à ce que disait l'IUFM, mon échec ne venait pas de mon manque d'habileté à concevoir des séquences. (Ceci dit, me reprocher ça alors qu'ils ne nous ont jamais appris à en faire, c'est du foutage de gueule.) Ca m'a rassurée sur ma conception de la littérature. En revanche, je n'ai rien trouvé qui puisse m'aider au niveau de la gestion de classe. Mais ce n'était pas la but du blog.

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Invité le Jeu 19 Mar 2009 - 11:19

Oui, mais dans "Fin de récré", on y trouve davantage d'éléments : l'un des chapitres s'intitule "De l'autorité" et "Vertus du silence". Tout en précisant que cela ne devrait pas revenir au prof de sanctionner, mais à l'administration. Je pourrai développer si cela t'intéresse toujours. Mmoui ? Smile Tu vas voir, toi, tu vas revenir... diable

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par kensington le Jeu 19 Mar 2009 - 12:54

J'ai moi aussi découvert le blog de Brighelli il y a quelques temps et enchaîné avec la lecture de "Fin de récré" puis ses autres livres.

D'abord c'est un plaisir de le lire, le style est brillant je trouve, l'humour féroce et l'argumentation rigoureuse et limpide. Autant il peut paraître un peu bourru à la télé, autant on sent une grande générosité et un amour du métier dans ses écrits.

Quant aux idées, il m'enchante! Et pourtant il y a encore 2-3 ans je l'aurais dédaigné, classé dans le fameux clan des réacs élitistes qui vraiment n'y comprennent plus rien à regarder en arrière!

Mais voilà la réalité est là! La baisse du niveau et des exigences, l'échec du collège unique tel qu'il existe actuellement, les faiblesses du primaire et leurs conséquences, les méthodes absurdes ou en tout cas inadaptées qu'on veut nous imposer et tout le reste qu'il explique si bien.
Si les évolutions de notre système éducatif avaient apporté un mieux, d'accord. Mais c'est tout le contraire et les premières victimes en sont ceux qui ont le plus besoin de l'école pour "s'en sortir" dans leur future vie d'adultes. Sa démonstration est implacable selon moi.

A lire d'urgence donc pour vous faire votre opinion et contribuer au débat! A part "Fin de récré", tous ses autres livres sont parus chez folio en format poche!


Dernière édition par kensington le Mer 25 Mar 2009 - 20:51, édité 2 fois

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Daphné le Jeu 19 Mar 2009 - 13:05

Très bien analysé Kensington !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par sand le Jeu 19 Mar 2009 - 13:14

@Daphné a écrit:Brighelli ministre, tant mieux ! Enfin le bon sens de retour au ministère, ça nous changera.

Il semblerait qu'on lui doive la révision des programmes du primaire. C'est déjà bien...
(sans animosité aucune contre les instits bien sûr)

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Daphné le Jeu 19 Mar 2009 - 13:23

Oui, c'est déjà bien, maintenant il nous faudrait une réforme du collège avant celle du lycée.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Carabas le Jeu 19 Mar 2009 - 13:28

@lulamae a écrit:Oui, mais dans "Fin de récré", on y trouve davantage d'éléments : l'un des chapitres s'intitule "De l'autorité" et "Vertus du silence". Tout en précisant que cela ne devrait pas revenir au prof de sanctionner, mais à l'administration. Je pourrai développer si cela t'intéresse toujours. Mmoui ? Smile Tu vas voir, toi, tu vas revenir... diable
C'est vrai que je n'ai pas lu Fin de récré, mais seulement Bonnet d'âne.
Revenir? Franchement, rien que d'y penser, j'ai une boule d'angoisse à l'estomac.
Et puis avec les réformes, je ne peux plus repasser le capes, vu que je n'envisage pas de retourner à la fac. Dommage, parce que le capes doc m'aurait bien tentée. Mais je pense qu'il est en voie de disparition.

@kensington a écrit:Si les évolutions de notre système éducatif avait apporté un mieux, d'accord. Mais c'est tout le contraire et les premières victimes en sont ceux qui ont le plus besoin de l'école pour "s'en sortir" dans leur future vie adulte. Sa démonstration est implacable selon moi.
Je trouve aussi. Mais certains ne sont pas prêts à l'admettre. Et dans le milieu non scolaire, on entend (enfin, j'ai entendu) que ce qu'on demande aux zenfants est trop dur : bah oui, Molière en 6e, c'est trop dur. Pourquoi ne leur fait-on pas des livres à leur portée? Ce à quoi j'avais répondu que le prof était là pour justement élucider les obstacles. Bah oui, mais non, il paraît que ce n'est pas intéressant.

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par kensington le Jeu 19 Mar 2009 - 13:41

@Daphné a écrit:Très bien analysé Kensington !

Merci! J'ai essayé de faire court car reprendre en détails ses arguments ne serait jamais aussi bien dit. Ceux qui ne le connaissent pas peuvent fouiller les archives de son blog pour se faire une idée, tout y est!

J'ai oublié de dire que, paradoxalement, lire Brighelli m'a redonné une forme de motivation pour mon travail. Je le trouve très vivifiant!

Ce livre et ses idées en général m'ont redonné envie de ne pas me contenter de la facilité, ce qui est un écueil en collège
Voilà c'est ça!

Et dans le milieu non scolaire, on entend (enfin, j'ai entendu) que ce qu'on demande aux zenfants est trop dur : bah oui, Molière en 6e, c'est trop dur. Pourquoi ne leur fait-on pas des livres à leur portée?
Oui, et c'est ça qui est aberrant! C'est méprisant surtout pour les élèves. Ceux qui ne découvriront qu'à l'école une certaine culture.


Oui, c'est déjà bien, maintenant il nous faudrait une réforme du collège avant celle du lycée.

Entièrement d'accord!


Dernière édition par kensington le Jeu 19 Mar 2009 - 13:48, édité 1 fois

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Pierre_au_carré le Jeu 19 Mar 2009 - 13:45

[quote="kensington"]
@Daphné a écrit:


Oui, c'est déjà bien, maintenant il nous faudrait une réforme du collège avant celle du lycée.



Entièrement d'accord!

Ah, mais elle a lieu : le socle calamiteux de connaissance (euh non, commun...)
Des pans entiers de géométrie disparaissent chez nous. Trop embettant de raisonner, il ne faudra savoir que ses tables et calculer un % et des stats.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de récré : pour changer l'école

Message par Daphné le Jeu 19 Mar 2009 - 13:50

furieux Ce n'est pas ce que j'appelle un eréforme du collège !!

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum