Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Sanctionnez-vous les fautes d'accent, de tiret et de mot dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

72 - 78%
20 - 22%
 
Total des votes: 92
falblabla
Niveau 7

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par falblabla le Mer 2 Oct 2013 - 8:17
En primaire, les élèves tiennent absolument à ce que maître et maîtresse aient leur chapeau, par contre on aurait ouikend, chario, entréné, piloté et enbuche.
Alors, même si je préfère l'ancienne orthographe, surtout lorsque les mots et les graphies portent une histoire, quand un mot est correctement écrit avec la nouvelle, ça me va.
avatar
petit karibou
Niveau 7

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par petit karibou le Mer 2 Oct 2013 - 8:28
@Rikki a écrit:En tant que parent d'élève, je suis extrêmement choquée qu'un pareil pourcentage d'enseignants du secondaire sanctionnent leurs élèves pour des erreurs qui, de fait, n'en sont pas.

Je trouve ça extrêmement pénible que l'éducation ne soit pas si "nationale" que ça et qu'il faille, comme nous instits devons subir les lubies de nos inspecteurs, connaître les préférences de tel ou tel prof pour s'en sortir.

L'une de mes filles m'a ainsi expliqué qu'il fallait parler d' inne - ki - pite lorsqu'elle était au lycée, pour qualifier le début d'une œuvre, puis s'est fait durement sanctionner en prépa où on lui a expliqué qu'on disait in - si - pite et qu'elle était inculte et stupide. En fait, il y a deux écoles. Elle, elle s'en fout — et moi aussi — qu'on prononce le latin comme ci ou comme ça, c'est une langue morte, on n'a pas à la prononcer... sauf quand on passe un oral et qu'on se fait sanctionner si on perd à pile ou face !

Pareil pour l'orthographe : si quand on arrive en Sixième on se fait sanctionner pour avoir utilisé l'orthographe de la maîtresse de CM2, qui en plus est écrite noir sur blanc dans le dictionnaire, je suis désolée, mais tout ce qui en ressort, c'est de l'abus de pouvoir et des profs qui règlent leurs querelles de chapelles sur le dos des élèves.

Qu'on explique, qu'on trouve cette réforme idiote (c'est mon cas), qu'on enseigne l'orthographe à la papa, 100 % d'accord. Mais qu'on sanctionne les élèves de manière arbitraire, alors même que tous les textes l'interdisent, et qu'on s'en vante, ça me met véritablement en colère.

C'est bien le genre d'attitudes qui font détester les enseignants.
veneration 
C'est mot pour mot ce que j'aurais si j'en avais pris le temps et si j'avais été certaine qu'il s'agit bien d'une pratique entérinée par les textes.

Les textes officiels sont notre base de travail qu'on soit d'accord ou non.

Marre de ces collègues qui n'enseignent pas la division décimale en 5ème car pour eux cela devrait être vu en 6ème voir au primaire. Euh... c'est, maintenant, explicitement du programme de 5ème même si de mon jeune temps... ben j'ai adapaté mes cours depuis 20 ans voilà tout! Et ce que j'en pense je le garde pour les discussions entre adultes! Je ne vais pas coller un 0 à un élève de 6ème qui ne sait pas le faire... il n'a pas à le savoir... et encore moins à un primo-5ème parce qu'il ne le sais pas... puisqu'il n'est pas censé le savoir.

Pareil, j'ai posté sur un autre fil le cas d'un collègue qui, l'an dernier, trouvant le barème du bac trop bienveillant (la réponse étant dans la question), ne l'a déliberement pas suivi... C'est honteux! Moi non plus je n'étais pas d'accord avec le barème du brevet. J'ai même posté ici. Mais je l'ai suivi! Même si cela m'a fait mal de mettre un 40/40 à quelqu'un qui n'avait pas tout fait nickel. Mais dans un examen la règle ne devrait pas dépendre du bon vouloir de chacun!

Et combien d'exemples au fil des posts sur le site? La liberté pédagogique ce n'est pas de faire ce qui nous plait... c'est plutôt de trouver les moyens qui nous plaisent d'enseigner ce qu'on nous demande d'enseigner.

Et vous savez quoi les collègues... non seulement vous vous mettez les parents à dos avec de telles pratiques, mais en plus vous vous préparez des ennuis sans fin avec des parents qui sont peut-être em***ants mais qui pensent que l'école n'est pas une zone de non-droit. Et de mon point de vue, ils ont raison.


Dernière édition par petit karibou le Mer 2 Oct 2013 - 19:01, édité 1 fois (Raison : orthographe suite à la colère de Cripure)
avatar
Amaliah
Guide spirituel

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par Amaliah le Mer 2 Oct 2013 - 8:44
@Rikki a écrit:En tant que parent d'élève, je suis extrêmement choquée qu'un pareil pourcentage d'enseignants du secondaire sanctionnent leurs élèves pour des erreurs qui, de fait, n'en sont pas.

Je trouve ça extrêmement pénible que l'éducation ne soit pas si "nationale" que ça et qu'il faille, comme nous instits devons subir les lubies de nos inspecteurs, connaître les préférences de tel ou tel prof pour s'en sortir.

L'une de mes filles m'a ainsi expliqué qu'il fallait parler d' inne - ki - pite lorsqu'elle était au lycée, pour qualifier le début d'une œuvre, puis s'est fait durement sanctionner en prépa où on lui a expliqué qu'on disait in - si - pite et qu'elle était inculte et stupide. En fait, il y a deux écoles. Elle, elle s'en fout — et moi aussi — qu'on prononce le latin comme ci ou comme ça, c'est une langue morte, on n'a pas à la prononcer... sauf quand on passe un oral et qu'on se fait sanctionner si on perd à pile ou face !

Pareil pour l'orthographe : si quand on arrive en Sixième on se fait sanctionner pour avoir utilisé l'orthographe de la maîtresse de CM2, qui en plus est écrite noir sur blanc dans le dictionnaire, je suis désolée, mais tout ce qui en ressort, c'est de l'abus de pouvoir et des profs qui règlent leurs querelles de chapelles sur le dos des élèves.

Qu'on explique, qu'on trouve cette réforme idiote (c'est mon cas), qu'on enseigne l'orthographe à la papa, 100 % d'accord. Mais qu'on sanctionne les élèves de manière arbitraire, alors même que tous les textes l'interdisent, et qu'on s'en vante, ça me met véritablement en colère.

C'est bien le genre d'attitudes qui font détester les enseignants.
En ce qui concerne le titre du sondage, je voulais modifier le "sans" au lieu de "dans mais je n'ai jamais réussi!
Le lapsus que je fais et que tu soulignes montre à quel point la nouvelle orthographe n'est ni connue ni admise chez beaucoup d'enseignants...

En tant qu'enseignant et en tant que parent d'élève, je suis pour ma part extrêmement choquée de voir que 20% des enseignants du secondaire ne sanctionnent pas cette nouvelle orthographe... Comme quoi, tu vois, tout est relatif! En tout cas je tiens absolument à ce que mes enfants comme mes élèves apprennent l'ancienne orthographe. Et toujours pour moi, c'est ce genre d'attitudes qui me fait détester une école au rabais.

Rikki, tu parles souvent de ta fille en prépa et de ses déconvenues : crois-tu qu'il serait accepté en prépa qu'elle écrive "maitresse" ou "charriot"?! Bien sûr que non. A partir de ce moment-là, pourquoi ne pas donner à tous la même chose? L'ancienne orthographe serait donc réservée à ceux qui ont eu la chance d'avoir des enseignants / des parents soucieux de la leur apprendre?

Edit : Mais vous en connaissez, vous, des maîtresses qui font apprendre la nouvelle orthographe?? C'est une vraie question parce que moi, je n'en connais aucune. L'absence d'accent est donc le signe chez mes élèves d'une méconnaissance et non le signe qu'ils ont appris la nouvelle orthographe!
avatar
John
Médiateur

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par John le Mer 2 Oct 2013 - 8:54
Aller sur le message de dèpart > "Editer" > Aller en bas de la page : le sondage est là.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Amaliah
Guide spirituel

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par Amaliah le Mer 2 Oct 2013 - 9:04
John, je suis désolée, je ne vois pas : j'édite mais en bas de la page je ne vois pas le sondage. Il me semble que je ne peux modifier que le titre du sujet!
avatar
MarieL
Érudit

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par MarieL le Mer 2 Oct 2013 - 15:58
@Rikki a écrit:En tant que parent d'élève, je suis extrêmement choquée qu'un pareil pourcentage d'enseignants du secondaire sanctionnent leurs élèves pour des erreurs qui, de fait, n'en sont pas.
Pour moi, ce sont des erreurs. Tolérées, admises, qui devraient ne pas être sanctionnées peut-être, mais des erreurs. Donc je corrige - et par conséquent sanctionne si je les trouve dans un devoir.
Ceci dit, je n'ai pas l'impression que mes élèves pratiquent la "nouvelle orthographe", ils écrivent surtout sans réfléchir et le même mot dans le même texte peut très bien être orthographié de trois façons différentes sans même qu'ils s'en aperçoivent à la relecture.

@Rikki a écrit:Je trouve ça extrêmement pénible que l'éducation ne soit pas si "nationale" que ça et qu'il faille, comme nous instits devons subir les lubies de nos inspecteurs, connaître les préférences de tel ou tel prof pour s'en sortir.
Mais c'est inévitable, c'est humain que chacun ait ses préférences, et il ne s'agit pas vraiment de "s'en sortir" tout de même, juste savoir s'adapter à la personnalité de celui qui décide. J'ai travaillé dans une petite entreprise familiale : trois frères, trois façons de faire exactement le même travail. Une fois qu'on le sait, il suffit de suivre les règles de chacun.

@Rikki a écrit:

Qu'on explique, qu'on trouve cette réforme idiote (c'est mon cas), qu'on enseigne l'orthographe à la papa, 100 % d'accord. Mais qu'on sanctionne les élèves de manière arbitraire, alors même que tous les textes l'interdisent, et qu'on s'en vante, ça me met véritablement en colère.

C'est bien le genre d'attitudes qui font détester les enseignants.
Je trouve les termes choisis tout aussi orientés, je n'ai pas eu l'impression que qui ce soit s'en vante, ni que ce soit arbitraire. Il me semble au contraire avoir lu à chaque fois qu'il s'agissait de donner le meilleur à tous.

PS - On ne déteste pas les enseignants de mon point de vue, beaucoup les jalousent (bien aidés par les fausses représentations, certains ministres, une bonne partie de la presse), certains leur gardent rancoeur de leur propre expérience d'élèves, mais au quotidien tout de même la plupart des gens nous trouvent bien du courage et de la patience.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda
avatar
LadyC
Empereur

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par LadyC le Mer 2 Oct 2013 - 17:00
Bien d'accord avec Axel, sur tous les points.

J'ajouterai que :
- je n'ai jamais, jamais vu d'instruction de correction, pour la dictée de brevet (qui est la seule épreuve où l'orthographe soit comptée, mathématiquement j'entends, dans mon expérience), mentionnant la nouvelle orthographe ; si j'en avais vu, bien sûr, j'aurais appliqué le barème, pour ne pas désavantager mon paquet ; ce qui ne m'empêche pas d'enseigner l'orthographe "à l'ancienne" - l'orthographe normale et la seule réelle pour moi -, et de sanctionner en conséquence dans mon cours ; et jamais un élève n'a protesté "moi j'ai appris à écrire charriot", ou "on ne m'a jamais dit qu'il y avait un accent circonflexe à maître"... ce qui est bien naturel puisque, partout où ils lisent hors Facebook, ces mots sont écrits chariot et maître ; leur problème, ce qui leur fait perdre des points, n'est pas le saquage des enseignants qui refusent la réforme, c'est l'absence totale de sens orthographique ; s'ils l'avaient, ce sens, au contraire, ils apprendraient l'orthographe, avec ou sans réforme, sans souci
- comme je l'ai dit d'ailleurs (peut-être sur l'autre fil), ce n'est pas cela qui plombera une copie ; qu'est-ce qui se joue là, un quart de point ? pas plus ; on n'est pas du tout dans une question de "s'en sortir"
- les profs qui s'offusquent de la prononciation d'incipit dans l'un ou l'autre sens... Rolling Eyes qu'un élève sache ce que c'est, connaisse le terme, c'est bien tout ce qu'on lui demande ; ça c'est une lubie - encore que je n'imagine pas un jury saquant un élève pour ça, là encore -, rien à voir avec le rejet d'une réforme qu'on désapprouve et contre laquelle on a des arguments (sinon, la prononciation correcte est innkipitt, à la latine - et, si, on sait, à peu près en tout cas, comment on prononçait le latin -, mais on peut considérer que c'est snob et franciser la prononciation en innsipitt, voire en insipitt)

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par Lilypims le Mer 2 Oct 2013 - 17:05
@LadyC a écrit: la prononciation correcte est innkipitt, à la latine - et, si, on sait, à peu près en tout cas, comment on prononçait le latin -, mais on peut considérer que c'est snob et franciser la prononciation en innsipitt, voire en insipitt)
Voire insipi. Encore plus français, non ? Laughing
avatar
LadyC
Empereur

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par LadyC le Mer 2 Oct 2013 - 17:10
Voire insipide... ah non, pardon Razz

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par Marcel Khrouchtchev le Mer 2 Oct 2013 - 17:11
Merci d'avoir répondu à ma question LadyC  
avatar
Nita
Esprit sacré

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par Nita le Mer 2 Oct 2013 - 17:15
A propos d'incipit, le cnrtl propose INCIPIT, subst. masc. inv.
PALÉOGR. [P. réf. à la loc. lat. que l'on trouve au début des manuscrits lat. du Moy. Âge : incipit liber « ici commence le livre »]
Prononc. : [ε ̃sipit]. Étymol. et Hist. 1840 (Ac. Compl. 1842, s.v. explicit). Substantivation de incipit, 3epers. du sing. de l'ind. prés. du lat. class. incipere « commencer », terme en usage dans la formule initiale des écrits latins du Moy. Âge.

Ce terme m'exaspère ! j'en perds mon latin... du coup, j'essaie de le prononcer à la française (mais j'ai du mal, vu que mes profs étaient tous des LC, mais de générations différentes et qu'ils prononçaient différemment le latin).

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par User5899 le Mer 2 Oct 2013 - 17:17
@grandesvacances a écrit:
@Rikki a écrit:

L'une de mes filles m'a ainsi expliqué qu'il fallait parler d' inne - ki - pite lorsqu'elle était au lycée, pour qualifier le début d'une œuvre, puis s'est fait durement sanctionner en prépa où on lui a expliqué qu'on disait in - si - pite et qu'elle était inculte et stupide. En fait, il y a deux écoles. Elle, elle s'en fout — et moi aussi — qu'on prononce le latin comme ci ou comme ça, c'est une langue morte, on n'a pas à la prononcer... sauf quand on passe un oral et qu'on se fait sanctionner si on perd à pile ou face !
Il n'est pas si difficile de signaler aux élèves qu'il existe deux "chapelles" opposées quant à la prononciation de ce mot. En plus, ça les amuse !
Et pour tout dire, pas de quoi fouetter un chat.

Pour le reste, j'ai beaucoup de mal à désapprendre ce que j'ai appris il y a fort longtemps. Sandwiches.
Je refuse pour ma part de m'encombrer l'esprit avec de nouvelles règles arbitraires, mal fichues, qui n'aident pas ceux qui peinent et sont juste là pour emmerder le monde avec leur cortège de nouvelles exceptions. Si les instituteurs, les piliers de l'enseignement, cèdent devant un BO moisi qui leur prescrit des âneries, c'est leur problème. Je connais de très nombreuses écoles dans mon coin rural (et une en particulier, suivez mon regard, un de ses instits est en train de faire une tarte aux myrtilles, là) où la nouvelle orthographe, quand elle est mentionnée, donne juste comme commentaire un rire bref, suivi de "oui mais bon, on a quand même du boulot, hein". Merci à eux.
En plus, j'ai déjà raconté l'anecdote, mais devant la reprise du débat, je m'y recolle. Quand je suis arrivé dans mon lycée en 1990, je sortais d'un DEA de linguistique et la réforme, je la connaissais par coeur. Même qu'il y avait une pétition du Figaro pour s'en indigner, pétition qui avait un succès assez important. J'ai voulu forcer la main de mes nouveaux collègues et appliquer cette nouvelle réforme. C'était sans compter avec certains parents, gens instruits, pour qui le nouveau prof de lettres qui venait de débarquer était un ignare. Ca m'est finalement revenu aux oreilles, j'ai rédigé une lettre à l'ensemble des parents et j'ai jeté la réforme à la rivière. Plus jamais ça professeur
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par User5899 le Mer 2 Oct 2013 - 17:18
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Cripure a écrit:
@Rikki a écrit:En tant que parent d'élève, je suis extrêmement choquée qu'un pareil pourcentage d'enseignants du secondaire sanctionnent leurs élèves pour des erreurs qui, de fait, n'en sont pas.

Je trouve ça extrêmement pénible que l'éducation ne soit pas si "nationale" que ça et qu'il faille, comme nous instits devons subir les lubies de nos inspecteurs, connaître les préférences de tel ou tel prof pour s'en sortir.

L'une de mes filles m'a ainsi expliqué qu'il fallait parler d' inne - ki - pite lorsqu'elle était au lycée, pour qualifier le début d'une œuvre, puis s'est fait durement sanctionner en prépa où on lui a expliqué qu'on disait in - si - pite et qu'elle était inculte et stupide. En fait, il y a deux écoles. Elle, elle s'en fout — et moi aussi — qu'on prononce le latin comme ci ou comme ça, c'est une langue morte, on n'a pas à la prononcer... sauf quand on passe un oral et qu'on se fait sanctionner si on perd à pile ou face !
Bon, je vais m'arrêter là, hein, je sens que je ne vais pas avoir la force de rester poli si je continue...
Mais sinon, on prononce comment "incipit"? Parce que du coup ça me met le doute! Moi j'ai appris à le dire comme le prof de lycée de la fille de Rikki le dit, mais si un prof de prépa dit le contraire, ça me fait vaciller sur mes certitudes... On dit comment alors?
On prononce à la latine, avec c prononcé [k]. Le prof de prépa est un ignare ou un snob.
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par dandelion le Mer 2 Oct 2013 - 17:20
@LadyC a écrit:Bien d'accord avec Axel, sur tous les points.

J'ajouterai que :
- je n'ai jamais, jamais vu d'instruction de correction, pour la dictée de brevet (qui est la seule épreuve où l'orthographe soit comptée, mathématiquement j'entends, dans mon expérience), mentionnant la nouvelle orthographe ; si j'en avais vu, bien sûr, j'aurais appliqué le barème, pour ne pas désavantager mon paquet ; ce qui ne m'empêche pas d'enseigner l'orthographe "à l'ancienne" - l'orthographe normale et la seule réelle pour moi -, et de sanctionner en conséquence dans mon cours ; et jamais un élève n'a protesté "moi j'ai appris à écrire charriot", ou "on ne m'a jamais dit qu'il y avait un accent circonflexe à maître"... ce qui est bien naturel puisque, partout où ils lisent hors Facebook, ces mots sont écrits chariot et maître ; leur problème, ce qui leur fait perdre des points, n'est pas le saquage des enseignants qui refusent la réforme, c'est l'absence totale de sens orthographique ; s'ils l'avaient, ce sens, au contraire, ils apprendraient l'orthographe, avec ou sans réforme, sans souci
- comme je l'ai dit d'ailleurs (peut-être sur l'autre fil), ce n'est pas cela qui plombera une copie ; qu'est-ce qui se joue là, un quart de point ? pas plus ; on n'est pas du tout dans une question de "s'en sortir"
- les profs qui s'offusquent de la prononciation d'incipit dans l'un ou l'autre sens... :roll:qu'un élève sache ce que c'est, connaisse le terme, c'est bien tout ce qu'on lui demande ; ça c'est une lubie - encore que je n'imagine pas un jury saquant un élève pour ça, là encore -, rien à voir avec le rejet d'une réforme qu'on désapprouve et contre laquelle on a des arguments (sinon, la prononciation correcte est innkipitt, à la latine - et, si, on sait, à peu près en tout cas, comment on prononçait le latin -, mais on peut considérer que c'est snob et franciser la prononciation en innsipitt, voire en insipitt)
Mes parents prononçaient 'insipit', mais on m'a appris à prononcer 'inkipit', ce qui m'avait d'ailleurs valu les louanges d'un enseignant italien lors d'un voyage scolaire, impressionné par ma prononciation 'scientifique' :shock: . Il me semble que c'est une question d'époque? Le prof de prépa de la fille de Rikki était en tort pour moi. D'autant qu'à moins de faire un voyage dans le temps, il ne sera pas évident de trouver un vrai locuteur latin pour vérifier.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par User5899 le Mer 2 Oct 2013 - 17:20
@petit karibou a écrit:
@Rikki a écrit:En tant que parent d'élève, je suis extrêmement choquée qu'un pareil pourcentage d'enseignants du secondaire sanctionnent leurs élèves pour des erreurs qui, de fait, n'en sont pas.

Je trouve ça extrêmement pénible que l'éducation ne soit pas si "nationale" que ça et qu'il faille, comme nous instits devons subir les lubies de nos inspecteurs, connaître les préférences de tel ou tel prof pour s'en sortir.

L'une de mes filles m'a ainsi expliqué qu'il fallait parler d' inne - ki - pite lorsqu'elle était au lycée, pour qualifier le début d'une œuvre, puis s'est fait durement sanctionner en prépa où on lui a expliqué qu'on disait in - si - pite et qu'elle était inculte et stupide. En fait, il y a deux écoles. Elle, elle s'en fout — et moi aussi — qu'on prononce le latin comme ci ou comme ça, c'est une langue morte, on n'a pas à la prononcer... sauf quand on passe un oral et qu'on se fait sanctionner si on perd à pile ou face !

Pareil pour l'orthographe : si quand on arrive en Sixième on se fait sanctionner pour avoir utilisé l'orthographe de la maîtresse de CM2, qui en plus est écrite noir sur blanc dans le dictionnaire, je suis désolée, mais tout ce qui en ressort, c'est de l'abus de pouvoir et des profs qui règlent leurs querelles de chapelles sur le dos des élèves.

Qu'on explique, qu'on trouve cette réforme idiote (c'est mon cas), qu'on enseigne l'orthographe à la papa, 100 % d'accord. Mais qu'on sanctionne les élèves de manière arbitraire, alors même que tous les textes l'interdisent, et qu'on s'en vante, ça me met véritablement en colère.

C'est bien le genre d'attitudes qui font détester les enseignants.
veneration 
C'est mot pour mot ce que j'aurai si j'en avais pris le temps et si j'avais été certaine qu'il s'agit bien d'une pratique entérinée par les textes.
Ouais, ben en attendant, le conditionnel, lui, prend toujours un "s" furieux
avatar
LadyC
Empereur

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par LadyC le Mer 2 Oct 2013 - 17:21
Mais euh, Cripure, j'avais répondu ! calimero (en prenant l'option "snob" Wink )

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par User5899 le Mer 2 Oct 2013 - 17:24
@Rikki a écrit:qu'on prononce le latin comme ci ou comme ça, c'est une langue morte, on n'a pas à la prononcer...
Je l'avais ratée, celle-là Rolling Eyes
Je vais chercher une ficelle, j'ai de quoi me faire un zouli collier, moi.
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par dandelion le Mer 2 Oct 2013 - 17:31
Cripure a écrit:
@Rikki a écrit:qu'on prononce le latin comme ci ou comme ça, c'est une langue morte, on n'a pas à la prononcer...
Je l'avais ratée, celle-là Rolling Eyes
Je vais chercher une ficelle, j'ai de quoi me faire un zouli collier, moi.
Pour être assorti à la langue que vous enseignez? N'est-ce pas pousser un peu loin le total look? :shock: 
Bon, cela dit, le latin demeure une langue internationale (d'où l'utilité d'une prononciation unifiée, même si j'ai une faiblesse pour la version italienne, je dois bien l'admettre) et j'avoue être très surprise de l'entendre parler dans...des séries américaines (ben oui, dans Body of Proof, le médecin légiste parle le latin couramment, et sa fille l'apprend à l'école...). Elle bouge encore...
avatar
LadyC
Empereur

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par LadyC le Mer 2 Oct 2013 - 17:34
Oh la la, merci pour la référence, voilà une série que je vais regarder sans remords aux prochaines vacances, alors...

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
petit karibou
Niveau 7

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par petit karibou le Mer 2 Oct 2013 - 19:04
Cripure a écrit: Ouais, ben en attendant, le conditionnel, lui, prend toujours un "s" furieux
Edité et corrigé. Merci de l'avoir relevée... même si cela ne change rien au fond de mon propos.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par User5899 le Mer 2 Oct 2013 - 19:28
@dandelion a écrit:
@LadyC a écrit:Bien d'accord avec Axel, sur tous les points.

J'ajouterai que :
- je n'ai jamais, jamais vu d'instruction de correction, pour la dictée de brevet (qui est la seule épreuve où l'orthographe soit comptée, mathématiquement j'entends, dans mon expérience), mentionnant la nouvelle orthographe ; si j'en avais vu, bien sûr, j'aurais appliqué le barème, pour ne pas désavantager mon paquet ; ce qui ne m'empêche pas d'enseigner l'orthographe "à l'ancienne" - l'orthographe normale et la seule réelle pour moi -, et de sanctionner en conséquence dans mon cours ; et jamais un élève n'a protesté "moi j'ai appris à écrire charriot", ou "on ne m'a jamais dit qu'il y avait un accent circonflexe à maître"... ce qui est bien naturel puisque, partout où ils lisent hors Facebook, ces mots sont écrits chariot et maître ; leur problème, ce qui leur fait perdre des points, n'est pas le saquage des enseignants qui refusent la réforme, c'est l'absence totale de sens orthographique ; s'ils l'avaient, ce sens, au contraire, ils apprendraient l'orthographe, avec ou sans réforme, sans souci
- comme je l'ai dit d'ailleurs (peut-être sur l'autre fil), ce n'est pas cela qui plombera une copie ; qu'est-ce qui se joue là, un quart de point ? pas plus ; on n'est pas du tout dans une question de "s'en sortir"
- les profs qui s'offusquent de la prononciation d'incipit dans l'un ou l'autre sens... :roll:qu'un élève sache ce que c'est, connaisse le terme, c'est bien tout ce qu'on lui demande ; ça c'est une lubie - encore que je n'imagine pas un jury saquant un élève pour ça, là encore -, rien à voir avec le rejet d'une réforme qu'on désapprouve et contre laquelle on a des arguments (sinon, la prononciation correcte est innkipitt, à la latine - et, si, on sait, à peu près en tout cas, comment on prononçait le latin -, mais on peut considérer que c'est snob et franciser la prononciation en innsipitt, voire en insipitt)
Mes parents prononçaient 'insipit', mais on m'a appris à prononcer 'inkipit', ce qui m'avait d'ailleurs valu les louanges d'un enseignant italien lors d'un voyage scolaire, impressionné par ma prononciation 'scientifique' :shock: . Il me semble que c'est une question d'époque? Le prof de prépa de la fille de Rikki était en tort pour moi. D'autant qu'à moins de faire un voyage dans le temps, il ne sera pas évident de trouver un vrai locuteur latin pour vérifier.
On n'a pas besoin de locuteur latin pour vérifier. D'une part, la phonétique historique peut vous dire, en fonction de l'étude des diverses évolutions, comment se prononce chaque son à une époque donnée (on travaille sur la tension des muscles et autres organes mis en jeu) et d'autre part, l'orthographe latine correspond à la ponctuation, et c n'est pas s, justement. Ce sont les gens d'église qui ont ajouté des prononciations folkloriques.
@petit karibou a écrit:
Cripure a écrit: Ouais, ben en attendant, le conditionnel, lui, prend toujours un "s" furieux
Edité et corrigé. Merci de l'avoir relevée... même si cela ne change rien au fond de mon propos.
Normal, le fond de la marmite fige toujours un peu Rolling Eyes
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par Oudemia le Mer 2 Oct 2013 - 19:53
@LadyC a écrit:Bien d'accord avec Axel, sur tous les points.

J'ajouterai que :
- je n'ai jamais, jamais vu d'instruction de correction, pour la dictée de brevet (qui est la seule épreuve où l'orthographe soit comptée, mathématiquement j'entends, dans mon expérience), mentionnant la nouvelle orthographe ; si j'en avais vu, bien sûr, j'aurais appliqué le barème, pour ne pas désavantager mon paquet ; ce qui ne m'empêche pas d'enseigner l'orthographe "à l'ancienne" - l'orthographe normale et la seule réelle pour moi -, et de sanctionner en conséquence dans mon cours ; et jamais un élève n'a protesté "moi j'ai appris à écrire charriot", ou "on ne m'a jamais dit qu'il y avait un accent circonflexe à maître"... ce qui est bien naturel puisque, partout où ils lisent hors Facebook, ces mots sont écrits chariot et maître ; leur problème, ce qui leur fait perdre des points, n'est pas le saquage des enseignants qui refusent la réforme, c'est l'absence totale de sens orthographique ; s'ils l'avaient, ce sens, au contraire, ils apprendraient l'orthographe, avec ou sans réforme, sans souci
- comme je l'ai dit d'ailleurs (peut-être sur l'autre fil), ce n'est pas cela qui plombera une copie ; qu'est-ce qui se joue là, un quart de point ? pas plus ; on n'est pas du tout dans une question de "s'en sortir"
- les profs qui s'offusquent de la prononciation d'incipit dans l'un ou l'autre sens... :roll:qu'un élève sache ce que c'est, connaisse le terme, c'est bien tout ce qu'on lui demande ; ça c'est une lubie - encore que je n'imagine pas un jury saquant un élève pour ça, là encore -, rien à voir avec le rejet d'une réforme qu'on désapprouve et contre laquelle on a des arguments (sinon, la prononciation correcte est innkipitt, à la latine - et, si, on sait, à peu près en tout cas, comment on prononçait le latin -, mais on peut considérer que c'est snob et franciser la prononciation en innsipitt, voire en insipitt)
Eh bien moi professeur  j'ai corrigé les copies de français du concours de P.E. en Seine-Saint-Denis en 2008 et 2009  : on nous a rappelé l'existence de ces nouvelles règles, et la nécessité de nous y conformer.

(anecdote :  un candidat avait fait exactement le contraire de ce qu'il fallait faire pour deux verbes des types  appeler et jeter -ou ceux-là même, je ne sais plus -. :diable:Je n'ai eu aucun état d'âme pour le sanctionner).
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par Caspar le Mer 2 Oct 2013 - 19:56
Mais il n'est normal que des locuteurs de différentes langues prononcent le latin de différentes façons, surtout quand ce sont des expressions qui sont intégrées à la langue, ce qui n'empêche pas qu'on puisse utiliser une prononciation proche de celles des Romains (qui a dû évoluer entre Cicéron et Saint-Augustin quand même) dans un cadre scientifique ou universitaire, mais même dans ce cas notre langue maternelle risque d'influer sur notre prononciation du latin.
avatar
Nita
Esprit sacré

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par Nita le Mer 2 Oct 2013 - 20:33
Mais de quoi ?
Personne pour relever mon message qui contredit Cripure et Lady C ?

A quoi ça sert que je me décarcasse en jetant de l'huile sur le feu injuste ?

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par Oudemia le Mer 2 Oct 2013 - 21:13
@Nita a écrit:A propos d'incipit, le cnrtl propose INCIPIT, subst. masc. inv.
PALÉOGR. [P. réf. à la loc. lat. que l'on trouve au début des manuscrits lat. du Moy. Âge : incipit liber « ici commence le livre »]
Prononc. : [ε ̃sipit]. Étymol. et Hist. 1840 (Ac. Compl. 1842, s.v. explicit). Substantivation de incipit, 3epers. du sing. de l'ind. prés. du lat. class. incipere « commencer », terme en usage dans la formule initiale des écrits latins du Moy. Âge.

Ce terme m'exaspère ! j'en perds mon latin... du coup, j'essaie de le prononcer à la française (mais j'ai du mal, vu que mes profs étaient tous des LC, mais de générations différentes et qu'ils prononçaient différemment le latin).
Moi j'aime prononcer à la française les termes qui sont devenus des mots français Razz , et j'ai horreur de cette mode qui veille à respecter (mouarf) la prononciation des noms propres étrangers comme Tcharles, Edouarde, Annngela/Annnguela.
Et je regrette presque l'époque où on disait Tubingue...

@Nita a écrit: mes profs étaient tous des LC, mais de générations différentes et ils prononçaient différemment le latin)

Je fais comme il faut faire maintenant, mais j'ai beaucoup de mal à reconstituer ce que nous disions en classe,  , un horrible mélange je pense Razz .
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Sanctionneriez-vous la nouvelle orthographe dans la phrase "Le weekend, la maitresse aime s'entrainer à piloter son charriot sans embuche"?

par Rikki le Mer 2 Oct 2013 - 22:33
@Amaliah a écrit:

Rikki, tu parles souvent de ta fille en prépa et de ses déconvenues : crois-tu qu'il serait accepté en prépa qu'elle écrive "maitresse" ou "charriot"?! Bien sûr que non. A partir de ce moment-là, pourquoi ne pas donner à tous la même chose? L'ancienne orthographe serait donc réservée à ceux qui ont eu la chance d'avoir des enseignants / des parents soucieux de la leur apprendre?

Edit : Mais vous en connaissez, vous, des maîtresses qui font apprendre la nouvelle orthographe?? C'est une vraie question parce que moi, je n'en connais aucune. L'absence d'accent est donc le signe chez mes élèves d'une méconnaissance et non le signe qu'ils ont appris la nouvelle orthographe!
Amaliah, la bonne nouvelle, c'est que ma fille n'est plus en prépa ! Elle revit, elle recommence à lire, elle a repris un peu de poids, je ne suis plus inquiète pour sa santé physique et mentale. Ouf !

Aucun risque qu'on ait accepté maitresse ou charriot en prépa. On lui a barré "arrière-cuisine" dans une version en lui mettant que c'était un faux sens (ou un contresens, je ne sais plus, je vais encore me faire reprendre, tant pis, la flemme de chercher pour faire semblant de savoir la différence entre les deux) puisqu'il s'agissait d'une "souillarde", alors ma foi...

Au risque de me répéter, je suis pour enseigner l'orthographe non réformée, c'est ce que je fais car j'enseigne selon mes convictions, et je pense comme toi que le risque est grand de créer une orthographe du pauvre.

Néanmoins, oui, je connais des maîtresses qui font apprendre la nouvelle orthographe, et même des maîtres, et je ne vois aucune raison de sanctionner leurs élèves. Je trouve ça injuste et très limite sur le plan professionnel.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum