Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Frisouille
Devin

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Frisouille le Ven 4 Oct 2013 - 1:10
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:ah mon Dieu que ça fait du bien de rire...


maintenant, il va quand même falloir aller les tuer, non?
Oh que oui ! Ronin, Olypias, merci ! aai 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je trouve qu'une telle critique des "bourgeois privilégiés" par le Nouvel Obs' ne manque pas de saveur!!! Razz:P:P

Parce que leurs lecteurs...

Spoiler:
C'est pas comme s'il y avait des encarts de pub pour des chaussures Weston
Et un de leurs "articles" sur 3 est consacré à la sortie du nouvel Iphone, à la Googleglass ou à la dernière collection Lagerfeld ou M.Jacob... Rolling Eyes Evil or Very Mad 

Mais aussi, c'est nous qui sommes c... qui ne comprenons pas, la réforme c'est bien professeur, la réforme est est juste professeur, elle est danslintérêtdel'enfant. professeur 

avatar
leyade
Bon génie

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par leyade le Ven 4 Oct 2013 - 5:19
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

Spoiler:
C'est pas comme s'il y avait des encarts de pub pour des chaussures Weston
Et un de leurs "articles" sur 3 est consacré à la sortie du nouvel Iphone, à la Googleglass ou à la dernière collection Lagerfeld ou M.Jacob... Rolling Eyes Evil or Very Mad 

[/quote]
+ 1 000... Rolling Eyes 

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.
avatar
supersoso
Grand sage

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par supersoso le Ven 4 Oct 2013 - 8:15
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Daniel Scheidermann développait déjà l'idée que la réforme est perçue différemment selon les classes sociales dans un billet matinal hier : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Je trouve son argumentation pas trop sotte, mais c'est peut-être par éloignement du débat.

Enfin, faut aussi arrêter un peu. Parce qu'ils ne partent jamais que de l'offre faite à Paris. Mais dans plein de villes où se trouvent majoritairement les classes populaires (et là, je parle de certaines villes d'ile de france où ne viennent les journalistes que quand il y a un problème), la réforme, c'est juste 2h45 de pause méridienne avec atelier coloriage (assis dans la cours par -3, l'hiver c'est top !) et jeu de ballon, en faisant payer pour qu'au final, ils ne gardent que ceux qui restaient à la cantine avant...
Et en zone rurale, idem. On va leur proposer quoi aux enfants ?
Franchement, pour Schneidermann la France se limite à ce qui se trouve à l'intérieur du périf...
avatar
neomath
Neoprof expérimenté

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par neomath le Ven 4 Oct 2013 - 11:07
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Au milieu de ce débat enflammé, la timide Touria, la quarantaine, hésite à prendre la parole. Sa fille, Zara, du haut de ses 5 ans, profite du silence pour raconter en long en large son atelier d'anglais. Son grand frère, Karim, 7 ans, est tout fier, lui, de son atelier de roller. Alors Touria finit par parler. Pour elle, les nouveaux rythmes, "c'est bien". Son travail l'accapare et elle ne se sent pas très à l'aise pour les devoirs. Tout ce qui vient de l'école est bon à prendre. Les activités périscolaires, l'école le mercredi matin tout comme le centre de loisir du mercredi après-midi : "Les enfants s'avancent sur les leçons et on leur donne un coup de main." Les voir épanouis, c'est tout ce qui compte pour elle. Alors, Touria le redit : "Pour moi, c'est bien."
Ben, oui, la garderie gratuite, c'est bien, pour les parents ! "Tout ce qui vient de l'école est bon à prendre". Touria n'a pas besoin de s'occuper de ses enfants, on le fait à sa place... merveilleux !
pale pale pale pale pale pale pale
Là mon détecteur de pipeau s'est mis à clignoter. Parce que des ateliers de roller avec un animateur pour 15 gamins plus les problèmes de matériel à gérer, je n'y crois pas une seule seconde. Ou alors peut être dans une école de Paris, celle où comme par hasard on envoie les journalistes.

_________________
You cannot reason people out of positions they didn’t reason themselves into.    J. Swift
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Dhaiphi le Ven 4 Oct 2013 - 11:47
Caspar Goodwood a écrit:J'ai déjà entendu l'argument selon lequel les profs étaient trop "bourgeois" pour enseigner avec succès en ZEP à de petits prolos ou élèves "issus de l'immigration"... :shock:
Mon IEN m'avait dit que ma manière de faire classe, je ne pourrais l'appliquer à Roubaix (c'est notre 93 à nous).
Ce à quoi je lui avais répondu que je n'avais pas l'intention d'y aller.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par User5899 le Ven 4 Oct 2013 - 11:51
Caspar Goodwood a écrit:J'ai déjà entendu l'argument selon lequel les profs étaient trop "bourgeois" pour enseigner avec succès en ZEP à de petits prolos ou élèves "issus de l'immigration"... :shock:
Oh, c'est méconnaître le sgen, vous savez, ceux qui lisent le nouvèlobs... Rolling Eyes
Pourquoi donnez-vous un écho à ces conneries ? Qui lit encore le nouvèlobs, à part pour ses pages spéciales SICAV ?
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par atrium le Ven 4 Oct 2013 - 11:59
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Caspar Goodwood a écrit:J'ai déjà entendu l'argument selon lequel les profs étaient trop "bourgeois" pour enseigner avec succès en ZEP à de petits prolos ou élèves "issus de l'immigration"... :shock:
Mon IEN m'avait dit que ma manière de faire classe, je ne pourrais l'appliquer à Roubaix (c'est notre 93 à nous).
Ce à quoi je lui avais répondu que je n'avais pas l'intention d'y aller.
Un autre avait expliqué à un collègue, au milieu des années 90, qu'il était impossible que ses élèves (beaucoup de non-francophones et d'enfants d'ouvriers agricoles) puissent apprendre avec ses méthodes. Les résultats des évaluations d'entrée en 6ième (à l'époque) montraient une réalité différente. D'autant plus drôle que le collègue mettait un point d'honneur à ignorer totalement, voire à saboter consciencieusement, les évaluations nationales de CE2. Ce qu'il pensait du livret de compétences du ministère (hé oui, déjà!) ne passerait pas la modération.

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par atrium le Ven 4 Oct 2013 - 12:01
Cripure a écrit:
Caspar Goodwood a écrit:J'ai déjà entendu l'argument selon lequel les profs étaient trop "bourgeois" pour enseigner avec succès en ZEP à de petits prolos ou élèves "issus de l'immigration"... :shock:
Oh, c'est méconnaître le sgen, vous savez, ceux qui lisent le nouvèlobs... Rolling Eyes
Pourquoi donnez-vous un écho à ces conneries ? Qui lit encore le nouvèlobs, à part pour ses pages spéciales SICAV ?
Je croyais que les pages saumon du Figaro étaient plus fiables. On m'aurait menti depuis des années?
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Luigi_B le Ven 4 Oct 2013 - 14:56
C'est le énième article dans la même veine que je lis (Maryline Baumard du "Monde", Sylvain Bourmeau de "Libé" etc). Le recyclage fonctionne à plein, on dirait, et permet de dessiner les contours d'une certaine gauche dite progressiste, la même qui, au lieu de défendre l'école républicaine, tape dessus à longueur d'éditos. Toute critique des rythmes scolaires est une critique de classe, et même de droite. C'est dire la profondeur de la réflexion...

Cripure a écrit:Oh, c'est méconnaître le sgen, vous savez, ceux qui lisent le nouvèlobs... Rolling Eyes 
Et qui déploraient le niveau universitaire des concours en prônant le recrutement de candidats à "l'éthique sociale affirmée" (sic)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Là mon détecteur de pipeau s'est mis à clignoter. Parce que des ateliers de roller avec un animateur pour 15 gamins...
Les taux d'encadrement ont été relevés à 18 élèves, dans l'intérêt de l'enfant sans doute. professeur 

Ceux qui prétendent le contraire sont des réactionnaires de droite.

Spoiler:
Je vous laisse : mon jacuzzi à bulles de champagne commence à déborder.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Avenir latin grec - La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] "Les nouvelles technologies en guerre contre nos enfants"
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par atrium le Ven 4 Oct 2013 - 17:18
C'est tout de même flatteur de faire partie des couches dominantes de la société.

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit
avatar
Asha Kraken
Érudit

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Asha Kraken le Ven 4 Oct 2013 - 17:46
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je trouve qu'une telle critique des "bourgeois privilégiés" par le Nouvel Obs' ne manque pas de saveur!!! Razz Razz Razz 

Parce que leurs lecteurs...

Spoiler:
C'est pas comme s'il y avait des encarts de pub pour des chaussures Weston
Et leur rubrique Tendances, qui comme celle de l'Express, ne propose pas une fringue ou un gadget technologique à moins de 500 euros ....:shock: 
Je suis une grande bourgeoise qui a choisi de rouler en Clio pour ne pas être démasquée. J'ai ainsi la délicieuse sensation de jouer à la bergère, c'est également pour cela d'ailleurs que je ne suis pas partie en vacances depuis trois ans, ah la saveur du prolétariat, c'est incomparable Laughing !
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Ronin le Ven 4 Oct 2013 - 17:53
Franchement, moi, une fringue à moins de 5000 euros j'ai pas confiance. Pour les bagnoles, d'après mon expérience, 150 000 euros me semble la mise minimum. Après, si certains veulent se faire une expérience en jouant aux pauvres, c'est leur choix.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Caspar
Bon génie

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Caspar le Ven 4 Oct 2013 - 18:20
Je ne me souviens plus exactement de l'origine de ma citation sur les profs "trop bourgeois", mais ce n'était ni Le Figaro ni Le Nousvel OBs, c'était une personne très "gauche bien-pensante" interviewée à la radio.
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Luigi_B le Ven 4 Oct 2013 - 18:43
Il y a toujours un membre de ce forum, vrai gauchiste qui parle au nom du Peuple conquérant sa liberté :

Lionel Jeanjeau a écrit:On retrouve ici un thème qui m'est cher : les élites (et parmi elles les enseignants), attaquent une réforme dont ils sentent bien, confusément ou plus nettement, qu'elle ne leur est pas favorable, qu'elle ne sert pas leurs intérêts personnels ("intérêts de classe", dirais-je si j'étais marxiste).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Avenir latin grec - La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] "Les nouvelles technologies en guerre contre nos enfants"
avatar
Asha Kraken
Érudit

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Asha Kraken le Ven 4 Oct 2013 - 18:50
Quel amas de stupidités, c'est terrifiant affraid (dit la CSP + qui va fouetter trois prolétaires pour faire avancer son carrosse) ! Heureusement que cette réforme sert l'intérêt supérieur des masses (et des gamins épuisés et des collectivités locales ruinées...).
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par atrium le Ven 4 Oct 2013 - 18:52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il y a toujours un membre de ce forum, vrai gauchiste qui parle au nom du Peuple conquérant sa liberté :

Lionel Jeanjeau a écrit:On retrouve ici un thème qui m'est cher : les élites (et parmi elles les enseignants), attaquent une réforme dont ils sentent bien, confusément ou plus nettement, qu'elle ne leur est pas favorable, qu'elle ne sert pas leurs intérêts personnels ("intérêts de classe", dirais-je si j'étais marxiste).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Les élites, et parmi elles les enseignants, comme classe sociale, c'est effectivement intéressant comme concept.
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Luigi_B le Ven 4 Oct 2013 - 19:13
Et encore un article dans "Libé" qui assimile toute critique éventuelle des nouveaux "rythmes" (peut-on appeler ça des "rythmes" quand des journées et de horaires toujours différents se succèdent ?) à une polémique de droite.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Extraits :

Des députés de la majorité dénoncent une campagne de dénigrement orchestrée par Jean-François Copé et relayée par certains médias.Profiter du mercredi matin pour les enseignements fondamentaux, c’est un progrès pour tous les élèves ; avoir des journées de classes plus nombreuses et moins chargées, c’est un progrès pour tous les élèves ; bénéficier d’activités périscolaires enrichissantes, c’est un progrès pour tous les élèves.
Il n'est pas trop tôt pour juger que quand on critique ces nouveaux rythmes, visiblement.


Ces nouveaux rythmes sont un puissant levier d’amélioration des résultats scolaires et de réduction des inégalités sociales.
"Puissant", rien moins... Nous allons vite le constater, en ce cas.

Encore une fois il n'est visiblement pas trop tôt pour l'affirmer. C'est toute la force surnaturelle de l'idéologie : résister à l'épreuve de la réalité.


C’est pourquoi nous sommes choqués de la campagne de dénigrement actuellement orchestrée par le président de l’UMP et complaisamment relayée par certains médias peu soucieux de l’équilibre de l’information.
La récupération par la droite n'est rendue possible que par le déni de réalité du PS et son refus d'écouter les enseignants depuis un an.


Il n’est pas acceptable que le principal parti d’opposition puisse ainsi accumuler les mensonges sur une réforme dont il sait bien, au fond, qu’elle est profitable aux enfants de France.
En le répétant, on peut mieux s'en convaincre.


L’UMP ment quand elle prétend que la réforme est précipitée : la concertation nationale a été engagée depuis plusieurs années et a abouti à des conclusions unanimes.
C'est d'ailleurs parce qu'elle n'est pas précipitée que pour 78% des élèves les communes ont préféré attendre... professeur 


L’UMP ment quand elle prétend que la mise en œuvre de la réforme est improvisée : les communes ont eu le choix de la mettre en œuvre en 2013 et en 2014 et ont eu le temps d’engager de profondes discussions, au niveau local, pour construire les projets les plus adaptés à leur situation.
Et l'improvisation, voire la confusion constatée dans les écoles n'est qu'une illusion d'optique.


L’UMP ment quand elle prétend que la réforme met les mairies en difficulté parce qu’elle ne serait pas financée : pour la première fois de notre histoire, l’Etat met de l’argent sur la table pour financer les activités périscolaires qui ne dépendent que des municipalités. Un fonds d’amorçage de 50 euros par enfant est proposé à toutes les communes qui choisissent les nouveaux rythmes en 2013 ;
Bref L'Etat s'engage... au début, histoire de faire passer la pilule. On vous lance à l'eau avec un poids et des flotteurs mais vous continuerez à nager sans ensuite.


...il s’élève à 90 euros pour les communes qui connaissent les situations les plus difficiles. Et la Caisse nationale des allocations familiales a créé à cette occasion une nouvelle prestation pérenne de 54 euros par enfant pour aider les communes à organiser les activités périscolaires de loisir. Soit un total de 144 euros pour une ville comme Meaux, par exemple.
La CAF est réjouie de cette nouvelle charge qu'on lui a imposée in extremis pour désamorcer les mécontentements.


L’UMP ment quand elle prétend que les enfants sont fatigués à cause de la réforme : tous les enfants sont fatigués au moment de la rentrée scolaire, quelle que soit l’organisation de la semaine.
Si c'est vrai quelle que soit l'organisation de la semaine, on se demande bien pourquoi on a changé les rythmes alors...  


Quiconque a eu des enfants le sait bien.
Tous les témoignages sont donc renvoyés dans les cordes.


C’est au contraire la trop forte concentration des apprentissages sur des journées trop peu nombreuses qui augmente la fatigue au cours de l’année.
A Paris cette "trop forte concentration" continue le lundi et le jeudi. cheers 


Enfin, l’UMP ment quand elle prétend qu’elle souhaite le succès de la réforme et demande du temps pour la mettre en œuvre.
On s'en moque de l'UMP. Écoutez les gens qui vous parlent !


La vérité, c’est que des maires de gauche comme de droite ont engagé des discussions avec les parents, les enseignants, les responsables de l’Education nationale et les associations afin de proposer de très beaux projets éducatifs territoriaux...
C'est merveilleux. On dirait une plaquette publicitaire.


...pour la rentrée 2013 comme pour la rentrée 2014, sans demander le report ou le retrait de la réforme.
Techniquement, reporter l'application de la réforme à la rentrée 2014 est bien un report. Laughing 


La vérité est que Jean-François Copé choisit de mettre en scène une polémique politicienne à quelques mois des élections municipales, en instrumentalisant les enfants à des fins électoralistes.
Ça certainement mais pourquoi tendre les verges...


La vérité, c’est que Jean-François Copé considère que l’école n’est pas une priorité pour la nation. Il l’a montré dans le «contre-budget» préparé par son parti, qui ne propose que d’aggraver le massacre du service public de l’éducation entrepris sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.
Sans doute mais tout ceci est hors sujet.


Si la droite combat cette réforme courageuse...
J'aurais dit au mieux coûteuse et inutile en l'état, au pire source d'inégalités supplémentaires et de confusion pour les enfants.


...c’est qu’elle se soucie peu de la réussite éducative des enfants des classes populaires et défavorisées. Ce ne sont pas les enfants des plus favorisés qui souffraient de la semaine de quatre jours, mais bien ceux qui avaient le plus besoin de l’école.
La question n'est pas de revenir aux quatre jours mais de les quitter pour quelque chose de mieux. furieux 

Critiquer la précédente réforme, effectivement critiquable, c'est éviter de réfléchir lucidement à celle qui est actuellement mise en place.


La réforme des rythmes scolaires aura pour effet de donner de meilleures conditions d’apprentissage à tous les élèves...
Non. Pour cela il y aurait bien d'autres choses plus importantes mais que la gauche refuse de voir : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


...et c’est pourquoi la gauche soutient résolument le ministre Vincent Peillon dans cette démarche.
Le PS n'a pas le monopole de la gauche. furieux 


La droite, de plus en plus décomplexée, assume aujourd’hui son désintérêt pour l’éducation. La gauche, elle, se rassemble pour l’avenir de nos enfants.
La droite elle est méchante et la gauche elle est gentille. Compris ?  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Luigi_B le Ven 4 Oct 2013 - 19:59, édité 1 fois

_________________
Avenir latin grec - La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] "Les nouvelles technologies en guerre contre nos enfants"
Cath
Esprit sacré

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Cath le Ven 4 Oct 2013 - 19:26
Ah, les "enfants de France"...
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Presse-purée le Ven 4 Oct 2013 - 20:09
Caspar Goodwood a écrit:Je ne me souviens plus exactement de l'origine de ma citation sur les profs "trop bourgeois", mais ce n'était ni Le Figaro ni Le Nousvel OBs, c'était une personne très "gauche bien-pensante" interviewée à la radio.
C'est Dubet.

Concernant l'article de blog de Jeanjeau, se baser sur deux articles du Monde pour faire à chaud une analyse sociologique de la protestation ne me paraît pas très sérieux. Par ailleurs, le Monde a montré sa totale objectivité dans le traitement médiatique de ce conflit social (car, à la base, c'en est un), comme l'a montré son admirable édition de fin janvier dernier (ou février, je ne sais plus trop).

Sinon, on ne peut que se réjouir que des activités culturelles soient proposées aux enfants. Mais il faudrait que rappeler que:
- elles ne le sont pas partout. On parle de cinéma, de théâtre, d'atelier roller et ce genre de trucs. Chez moi, à la campagne, c'est coloriage et jeux de constructions. Parce que la municipalité n'a pas trop de moyens et se trouve très excentrée par rapport aux villes.
- elles ne touchent pas forcément toutes les classes populaires. Cela n'a que valeur d'exemple, mais dans mon coin, où le chômage est haut, les enfants de petits employés (et de profs, ces salauds) restent aux TAP, mais les enfants de familles au chômage quittent l'école tous les jours à 15H40.

Décréter d'emblée que cela touche les classes populaires me semble aller un peu vite en besogne.

Edit: et je maintiens ma perception des choses. Cette réforme est une réforme citadine, qui va accélérer les différences sociales puis économiques entre villes et campagne. Rappelons que le PS (son think tank Terra Nova du moins) a théorisé depuis quelque temps l'abandon de ces classes populaires là au profit des citadines (Voir les analyses de François Ruffin par exemple).

Sinon, ce qui est triste, c'est de relire constamment ces mauvaises digestions des analyses de Bourdieu.

Cela participe, à mon sens, de la difficulté à recruter aujourd'hui en sciences humaines. Entrer dans le métier pour s'entendre dire que ce que l'on veut transmettre aux élèves participe de la violence sociale qui leur est infligé, je comprends que cela ne soit pas motivant.

Edit: le post du dessous me fait penser aux paroles du ministre telles qu'elles ont été rapportées dans la presse ce mercredi, à la suite du Conseil des Ministres. "Si les élèves sont fatigués, c'est à cause des apprentissages". Si le ministre a réellement dit cela, c'est très dommageable. Faire passer l'objet principal de l'école, à savoir le fait que l'élève y apprenne quelque chose, comme une forme de violence est une dérive du discours très symbolique.


Dernière édition par Presse-purée le Ven 4 Oct 2013 - 21:16, édité 2 fois (Raison : dessus dessous)

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
damanhour
Niveau 9

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par damanhour le Ven 4 Oct 2013 - 21:00
Encore plus drôle : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Et les nouvelles activités périscolaires ? Ne sont elles pas, elles, fatigantes ?

- Dans les grandes villes notamment, je constate une petite dérive en effet. On est dans la course aux activités, aux expositions, aux déplacements… Ce qui était demandé initialement, c’est que le moment périscolaire soit un instant calme, de détente, d’aération. Et peut-être même, un peu, d’ennui ! Il est très sain que les enfants s’ennuient un peu, discutent tranquillement entre copains, rêvent… C’est pourquoi nous soutenons plutôt la mise en place d’activités simples et peu coûteuses, comme la chorale, la lecture, les jeux de société… plutôt qu’une course  frénétique aux activités culturelles. De fait, dans les zones les moins favorisées, c’est vers ces activités que l'on s’oriente et c’est très bien ainsi."

en clair: les pauvres on leur fait faire du coloriage, donc faut pas qu'ils se plaignent s'ils n'ont pas d'activités culturelles: c'est pour leur bien, ils seront pas fatigués ainsi !!!
ou comment justifier ce qui fait l'injustice de cette réforme: les différences de qualités entre les TAP...Rolling Eyes 
avatar
Caspar
Bon génie

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Caspar le Ven 4 Oct 2013 - 21:19
De la musique et sur sport c'est déjà pas mal non, pourquoi aller chercher des activités "innovantes" ou originales à tout prix?
damanhour
Niveau 9

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par damanhour le Ven 4 Oct 2013 - 21:31
Caspar Goodwood a écrit:De la musique et sur sport c'est déjà pas mal non, pourquoi aller chercher des activités "innovantes" ou originales à tout prix?
Si la mesure peut aider les enfants défavorisés c'est en leur permettant de faire qqch qu'ils ne feraient pas en temps normal: arts, autres langues... Sinon, un centre aéré suffirait non?
pour la lecture je suis d'accord en revanche
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Presse-purée le Ven 4 Oct 2013 - 21:34
Un petit rappel, pour moi-même et nos lecteurs, de ce qui peut faire dire qu'il s'agit d'abord et avant tout d'un conflit social entre un employeur et ses employés qui s'estiment maltraités:

* la réforme dégrade les conditions de travail sans compensation financière,
* la réforme touche le salarié dans ses prérogatives professionnelles. Un pan de son enseignement lui est (symboliquement, voire, si les gens sont cons localement, effectivement) retiré. La crainte de ne devenir que des intervenants "Maths-Français" est réelle. Qui plus est, on ne lui laisse pas l'occasion d'inclure ces TAP dans son enseignement.
* la réforme peut toucher à l'outil de travail. Les salles de classe, encore plus importantes pour l'enseignement primaire que pour le secondaire, peuvent être utilisées et cela peut occasionner des problèmes (rangement de l'espace...). Rappelons que l'exclusion du salarié de son espace de travail par l'employeur est une technique classique dans un conflit social, qu'il soit infligé à des cadres (exclusion de l'open space, placardisation) ou à des ouvriers (interdiction d'accès à l'usine...).
* la réforme s'accompagne d'une campagne de presse d'une rare violence. La profession, un peu comme les ouvriers qui refusent le changements, est assimilé à des rebuts à éliminer au plus vite.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Caspar
Bon génie

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Caspar le Ven 4 Oct 2013 - 21:35
C'est bien le cas pour la musique et le sport non? Je veux bien ajouter les arts.
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par atrium le Ven 4 Oct 2013 - 21:35
On fait déjà des arts et du sport et une langue, sauf qu'on manque de temps et parfois de formation (initiale et continue) pour le faire correctement.

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par atrium le Ven 4 Oct 2013 - 21:36
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Un petit rappel, pour moi-même et nos lecteurs, de ce qui peut faire dire qu'il s'agit d'abord et avant tout d'un conflit social entre un employeur et ses employés qui s'estiment maltraités:

* la réforme dégrade les conditions de travail sans compensation financière,
* la réforme touche le salarié dans ses prérogatives professionnelles. Un pan de son enseignement lui est (symboliquement, voire, si les gens sont cons localement, effectivement) retiré. La crainte de ne devenir que des intervenants "Maths-Français" est réelle. Qui plus est, on ne lui laisse pas l'occasion d'inclure ces TAP dans son enseignement.
* la réforme peut toucher à l'outil de travail. Les salles de classe, encore plus importantes pour l'enseignement primaire que pour le secondaire, peuvent être utilisées et cela peut occasionner des problèmes (rangement de l'espace...). Rappelons que l'exclusion du salarié de son espace de travail par l'employeur est une technique classique dans un conflit social, qu'il soit infligé à des cadres (exclusion de l'open space, placardisation) ou à des ouvriers (interdiction d'accès à l'usine...).
* la réforme s'accompagne d'une campagne de presse d'une rare violence. La profession, un peu comme les ouvriers qui refusent le changements, est assimilé à des rebuts à éliminer au plus vite.
Tout est dit. Bravo.
Contenu sponsorisé

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum