Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
atrium
Neoprof expérimenté

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par atrium le Ven 4 Oct 2013 - 21:36
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Un petit rappel, pour moi-même et nos lecteurs, de ce qui peut faire dire qu'il s'agit d'abord et avant tout d'un conflit social entre un employeur et ses employés qui s'estiment maltraités:

* la réforme dégrade les conditions de travail sans compensation financière,
* la réforme touche le salarié dans ses prérogatives professionnelles. Un pan de son enseignement lui est (symboliquement, voire, si les gens sont cons localement, effectivement) retiré. La crainte de ne devenir que des intervenants "Maths-Français" est réelle. Qui plus est, on ne lui laisse pas l'occasion d'inclure ces TAP dans son enseignement.
* la réforme peut toucher à l'outil de travail. Les salles de classe, encore plus importantes pour l'enseignement primaire que pour le secondaire, peuvent être utilisées et cela peut occasionner des problèmes (rangement de l'espace...). Rappelons que l'exclusion du salarié de son espace de travail par l'employeur est une technique classique dans un conflit social, qu'il soit infligé à des cadres (exclusion de l'open space, placardisation) ou à des ouvriers (interdiction d'accès à l'usine...).
* la réforme s'accompagne d'une campagne de presse d'une rare violence. La profession, un peu comme les ouvriers qui refusent le changements, est assimilé à des rebuts à éliminer au plus vite.
Tout est dit. Bravo.
avatar
PabloPE
Érudit

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par PabloPE le Ven 4 Oct 2013 - 21:38
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Au milieu de ce débat enflammé, la timide Touria, la quarantaine, hésite à prendre la parole. Sa fille, Zara, du haut de ses 5 ans, profite du silence pour raconter en long en large son atelier d'anglais. Son grand frère, Karim, 7 ans, est tout fier, lui, de son atelier de roller. Alors Touria finit par parler. Pour elle, les nouveaux rythmes, "c'est bien". Son travail l'accapare et elle ne se sent pas très à l'aise pour les devoirs. Tout ce qui vient de l'école est bon à prendre. Les activités périscolaires, l'école le mercredi matin tout comme le centre de loisir du mercredi après-midi : "Les enfants s'avancent sur les leçons et on leur donne un coup de main." Les voir épanouis, c'est tout ce qui compte pour elle. Alors, Touria le redit : "Pour moi, c'est bien."
Ben, oui, la garderie gratuite, c'est bien, pour les parents ! "Tout ce qui vient de l'école est bon à prendre". Touria n'a pas besoin de s'occuper de ses enfants, on le fait à sa place... merveilleux !
pale pale pale pale pale pale pale
Là mon détecteur de pipeau s'est mis à clignoter. Parce que des ateliers de roller avec un animateur pour 15 gamins plus les problèmes de matériel à gérer, je n'y crois pas une seule seconde. Ou alors peut être dans une école de Paris, celle où comme par hasard on envoie les journalistes.
Dans mon petit village cet atelier existe depuis des années, parce que on a des éducateurs sportifs diplômés.. avec la réforme cet atelier, comme les autres est menacé car il est impossible de trouver suffisamment d'éducateurs formés (8 pour "bien faire") et de toutes façons il sera difficile de les payer....
Donc les enfants risquent de perdre un périsco de qualité A CAUSE d'une réforme qui prétendait imposer un périsco de qualitéRolling Eyes 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
damanhour
Niveau 9

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par damanhour le Ven 4 Oct 2013 - 21:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:On fait déjà des arts et du sport et une langue, sauf qu'on manque de temps et parfois de formation (initiale et continue) pour le faire correctement.
Donc de la lecture ? un atelier histoire et contes ? (je n'ai pas encore d'enfants, mais ce genre d'ateliers me semblerait bien)
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par atrium le Ven 4 Oct 2013 - 22:08
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:On fait déjà des arts et du sport et une langue, sauf qu'on manque de temps et parfois de formation (initiale et continue) pour le faire correctement.
Donc de la lecture ? un atelier histoire et contes ? (je n'ai pas encore d'enfants, mais ce genre d'ateliers me semblerait bien)
Toute bibliothèque publique digne de ce nom propose ce type d'animation et les collègues sérieux (notamment en maternelle)y emmènent leurs élèves et incitent les familles à y aller en dehors du temps scolaire.

Le périscolaire sert à garder les enfants dont les parents travaillent. Il sera payant dans bien des endroits et donc les familles les plus fragiles (chômeurs et inactifs) n' y mettront pas leurs enfants. C'est très agaçant de vendre cette réforme comme un instrument de lutte contre l'échec scolaire, seule chose qui devrait concerner les enseignants, paraît-il.

Sur ce point là, j'ai applaudi Peillon (si, si) quand il a dit: "Je ne suis pas le ministre du périscolaire."
damanhour
Niveau 9

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par damanhour le Ven 4 Oct 2013 - 22:23
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:On fait déjà des arts et du sport et une langue, sauf qu'on manque de temps et parfois de formation (initiale et continue) pour le faire correctement.
Donc de la lecture ? un atelier histoire et contes ? (je n'ai pas encore d'enfants, mais ce genre d'ateliers me semblerait bien)
Toute bibliothèque publique digne de ce nom propose ce type d'animation et les collègues sérieux (notamment en maternelle)y emmènent leurs élèves et incitent les familles à y aller en dehors du temps scolaire.

Le périscolaire sert à garder les enfants dont les parents travaillent. Il sera payant dans bien des endroits et donc les familles les plus fragiles (chômeurs et inactifs) n' y mettront pas leurs enfants. C'est très agaçant de vendre cette réforme comme un instrument de lutte contre l'échec scolaire, seule chose qui devrait concerner les enseignants, paraît-il.

Sur ce point là, j'ai applaudi Peillon (si, si) quand il a dit: "Je ne suis pas le ministre du périscolaire."
Dans ce cas, que pourrait on mettre à la place des ateliers qui soit un plus pour les enfants ? Ils ont pas l'air de vouloir retourner en arrière sur la réforme mais on peut améliorer les choses peut-être. Je précise que je ne connais pas du tout le terrain.
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par atrium le Ven 4 Oct 2013 - 23:01
Il n'y a pas un mais une multitude de terrains. Dans certains endroits, ça se passera très bien. Ailleurs... Qui peut croire sérieusement qu'une ville surendettée comme Marseille (au hasard) puisse mettre en place une telle réforme sans hausse des dotations de l'état, ce qui est peu crédible en période de crise. Quand on sait que la mairie a supprimé les MNS de surveillance pendant les séances de piscine des écoles parce qu'elle ne pouvait pas leur payer ces heures, on est effaré par les discours de Peillon, Chevalier et tous les bourgeois (thème du fil) parisiens.

Outre le points cités par presse-purée, on prépare encore une aggravation des inégalités mais comme c'est la gauche qui le fait, tout va bien.

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Ronin le Ven 4 Oct 2013 - 23:10
Bah, les journaux qui nous crachent dessus appartiennent à ...Rotschild, Pigasse, Niel, Bergé. J'avoue, enfant je jouais à cache-cache dans leurs châteaux. Papa faisait des courses à linas Monthlery avec eux et puis, nous partageons l'amour de la Suisse...

Que ne ferait-on pas pour faire oublier que l'on est riche ? comme accuser les pauvres d'être bourgeois quand on est soi-même très très riche, avec l'aide des idiots utiles du système...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
fandorine
Niveau 9

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par fandorine le Ven 4 Oct 2013 - 23:22
Un peu de baume au cœur, ça vous dit? Alors le magazine Capital de dimanche prochain (6/10) doit passer un reportage intitulé "Enseignants: les incompris?". Thème de l'émission: "Touche pas à mes avantages: comment ils bloquent la France." Very Happy
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par atrium le Ven 4 Oct 2013 - 23:25
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Un peu de baume au cœur, ça vous dit? Alors le magazine Capital de dimanche prochain (6/10) doit passer un reportage intitulé "Enseignants: les incompris?". Thème de l'émission: "Touche pas à mes avantages: comment ils bloquent la France." Very Happy
J'aurais du écouter mon vieux qui voulait que je sois routier. Avec un 38t, tu peux la bloquer pour de bon la France.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Daphné le Sam 5 Oct 2013 - 10:58
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

Les élites, et parmi elles les enseignants, comme classe sociale, c'est effectivement intéressant comme concept.
Notre CDE nous a expliqué que, quand on classe les catégories socio-professionnelles des parents d'élèves, les parents professeurs, que ce soit du premier, second degré ou supérieur, sont automatiquement classés comme CSP +.
C'est comme ça. Rien à voir avec le salaire.
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Dhaiphi le Sam 5 Oct 2013 - 11:22
[HS]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:J'avoue, enfant je jouais à cache-cache dans leurs châteaux.
Vous aussi ! cheers 
Cher Ronin, vos propos sont ma madeleine de Proust.
[/HS]

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
*Kati*
Fidèle du forum

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par *Kati* le Sam 5 Oct 2013 - 11:48
Une madeleine...??!! pouah! comme c'est populaire...
(oui HS aussi)

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 :aaz:
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par atrium le Sam 5 Oct 2013 - 11:55
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

Les élites, et parmi elles les enseignants, comme classe sociale, c'est effectivement intéressant comme concept.
Notre CDE nous a expliqué que, quand on classe les catégories socio-professionnelles des parents d'élèves, les parents professeurs, que ce soit du premier, second degré ou supérieur, sont automatiquement classés comme CSP +.
C'est comme ça. Rien à voir avec le salaire.
Ton CDE contredit l'INSEE:  http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=nomenclatures%2Fpcs2003%2Fn4_421b.htm

Comme pour la médecine et la pharmacie, on devrait créer un délit d'exercice illégal de la sociologie.

HS/Je proposerais bien le même délit pour la psychologie mais trop de collègues risqueraient de tomber sous le coup de cette loi et déjà qu'on manque de remplaçants par ici... /
avatar
Sakei
Niveau 10

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Sakei le Sam 5 Oct 2013 - 12:22
C'est là qu'il faut regarder : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Cath
Bon génie

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Cath le Sam 5 Oct 2013 - 12:24
Oui.
Et d'ailleurs, sur les fiches de scolarité de mes enfants, ma profession (j'enseigne en LP) est systématiquement requalifiée en "Instituteur"...
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par atrium le Sam 5 Oct 2013 - 12:38
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Oui.
Et d'ailleurs, sur les fiches de scolarité de mes enfants, ma profession (j'enseigne en LP) est systématiquement requalifiée en "Instituteur"...
Visiblement l'INSEE n'est pas convaincu par l'existence d'un corps unique regroupant les cerTifiés, les PLP et les PE. Je me demande pourquoi...  
avatar
maikreeeesse
Fidèle du forum

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par maikreeeesse le Sam 5 Oct 2013 - 13:41
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

Les élites, et parmi elles les enseignants, comme classe sociale, c'est effectivement intéressant comme concept.
Notre CDE nous a expliqué que, quand on classe les catégories socio-professionnelles des parents d'élèves, les parents professeurs, que ce soit du premier, second degré ou supérieur, sont automatiquement classés comme CSP +.
C'est comme ça. Rien à voir avec le salaire.
Ton CDE contredit l'INSEE:  http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=nomenclatures%2Fpcs2003%2Fn4_421b.htm

Comme pour la médecine et la pharmacie, on devrait créer un délit d'exercice illégal de la sociologie.

HS/Je proposerais bien le même délit pour la psychologie mais trop de collègues risqueraient de tomber sous le coup de cette loi et déjà qu'on manque de remplaçants par ici... /
En élémentaire, depuis la mise en place de base élève, il nous est interdit de demander la profession des parents dans les fiches de renseignements. (Ce qui est bien gênant lorsqu'il faut appeler les parents en cas d'urgence et que nous ne savons pas si nous tombons sur un cabinet d'avocats, ou dans une entreprise de nettoyage...).
Vous classez les CSP des parents dans le secondaire ?
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Dhaiphi le Sam 5 Oct 2013 - 13:57
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Oui.
Et d'ailleurs, sur les fiches de scolarité de mes enfants, ma profession (j'enseigne en LP) est systématiquement requalifiée en "Instituteur"...
Auraient-ils connaissance du niveau réel des élèves actuels de LP ? :shock: Razz

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Roumégueur Ier le Sam 5 Oct 2013 - 16:52
Et cet article de Marianne n'est pas mal du tout dans le genre :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


"Car les difficultés que rencontrent le Ministre de l’Education s’expliquent beaucoup par les choix qu’il a eu le courage de faire dans un dossier scolaire qui divise la gauche sur l’analyse du désastre scolaire et les mesures à prendre pour tenter de remonter la pente. Or la droite, que l’on aurait imaginée en faveur de cette (très modeste) réforme préalable à d’autres, se retrouve avec ceux qui s’y opposent, souvent au nom des fameux avantages acquis côté enseignants et au nom des pauvres-enfants-fatigués-parce-qu’écrasés-de-travail du côté des parents. Alors Copé y va de sa retape, osant parler d’« enseignants humiliés », d’« enfants épuisés », de « parents perturbés » qu’il entend libérer de l’enfer socialiste.

On peut discuter de la méthode de Vincent Peillon qui a eu l’étrange idée de commencer par rallonger les vacances de la Toussaint (mesure qui n’a suscité aucune protestation…) avant de rallonger la semaine scolaire. On peut regretter sa naïveté d’avoir cru pouvoir rétablir sans problème la demi-journée de classe que Xavier Darcos avait supprimée en un quart d’heure en 2008. On peut lui reprocher son manque de concertation préalable avec les élus locaux qui doivent jouer un rôle décisif dans la difficile mise en place de véritables activités périscolaires. Mais l’essentiel des difficultés que rencontre cette mini-réforme vient de la mauvaise volonté des enseignants alliée à la « parentocratie », selon l’expression de Jacques Julliard, qui a introduit la nunucherie parentale de l’enfant roi au cœur de l’école.
"
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par User5899 le Sam 5 Oct 2013 - 17:06
Qui a donné droit de cité à la parentocratie ?
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Roumégueur Ier le Sam 5 Oct 2013 - 17:11
Je vous livre tout de même la conclusion de ce merveilleux article, si d'aventure vous ne souhaitez pas lire ce tissu d'inepties (à part le passage où le drôle évoque la perte de 800h de cours de français des élèves) :

"On dit Vincent Peillon surpris et ébranlé par la réaction des enseignants barricadés derrière leurs avantages acquis. Mais dans son malheur, il n’aurait jamais imaginé qu’ils aient le renfort de Copé et du Figaro… "

Ah, si j'en avais la force, j'en rirais.
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par atrium le Dim 6 Oct 2013 - 15:23
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je vous livre tout de même la conclusion de ce merveilleux article, si d'aventure vous ne souhaitez pas lire ce tissu d'inepties (à part le passage où le drôle évoque la perte de 800h de cours de français des élèves) :

"On dit Vincent Peillon surpris et ébranlé par la réaction des enseignants barricadés derrière leurs avantages acquis. Mais dans son malheur, il n’aurait jamais imaginé qu’ils aient le renfort de Copé et du Figaro… "
Si Peillon écoute le SGEN et l'UNSA, c'est normal qu'il soit surpris que nous ne soyons pas tous totalement dépressifs, suicidaires et sans aucune fierté professionnelle. On ne peut pas lui en vouloir sur ce coup là.
avatar
Fraser
Habitué du forum

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Fraser le Dim 6 Oct 2013 - 16:12
Et ben oui, contre cette reforme: je veux garder mon mercredi et je n'ai pas honte, parce que des privilèges, je n'en ai pas des tonnes.
Marre de faire gréve pour les autres (base élève et compagnie....).
La SNCF ou la RATP ne font pas gréve pour les voyageurs, les caissiers (je l'ai été 8 ans) et les caissières ne font pas gréve pour les clients....
Alors ça ne me gène pas de passer pour un parvenu (qui n'a pas de 13eme mois, de CE, de prime d’intéressement, de RTT, d'augmentation depuis 5 ans, qui gagne en ZEP 1900€ après 15ans....) dans cette affaire. Si j'avais voulu avoir un sacerdoce, j'aurai fait curé!
avatar
retraitée
Vénérable

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par retraitée le Dim 6 Oct 2013 - 17:23
En Moselle ou Alsace, tu aurais été payé!yesyes 
Contenu sponsorisé

Re: selon le nouvel obs, les opposants à la réforme des rythmes sont d'affreux bourgeois incapables de remettre en cause leurs privilèges (ou presque)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum