3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Ancalimë le Jeu 3 Oct 2013 - 19:03

J'ai neuf élèves en Latin en Troisième. Le groupe est extrêmement hétéroclite : trois excellents élèves, trois élèves en grosses difficultés, et trois élèves perturbateurs. Les excellents élèves sont évidemment les plus discrets et ne sont pas moteurs malgré un intérêt certain pour le cours. Les élèves en grosses difficultés sont plutôt intéressés mais je ne peux pas m'appuyer sur eux, leurs interventions sont souvent à côté, même si participer c'est bien. Quant aux trois autres, ils sont hostiles au latin, veulent arrêter depuis le milieu de l'année de 5eme et font tout pour me le faire comprendre. Je suis arrivée l'année dernière et les ai pris comme ça mais l'année a déjà été compliquée à certaines périodes. Cette année, ce sera doublement plus difficile car c'est leur dernière année de latin, donc, selon leur point de vue, l'apprentissage, s'il avait un intérêt auparavant n'en a absolument plus aucun à présent puisqu'ils ne feront plus jamais de Latin l'année terminée. Et ils voudraient bien mettre le bazar en Latin, puisque c'est une matière dont ils ne veulent pas et qui, selon eux, ne sert à rien. Ces trois élèves sont problématiques dans les autres cours, mais pour certains pas avec la même ampleur qu'en Latin, car peu nombreux ils se sentent plus libres.  

Voici les comportements qui me posent problème :
- Arrivée extrêmement désinvolte en classe (toujours en retard, à deux à l'heure, sans dire bonjour, ou au contraire en courant et en criant "Bonjour Madame !" sans frapper alors que la porte est fermée ou entrouverte)
- Sortie très désinvolte de classe, une fois que ça a sonné, sans dire aurevoir, en traînant le plus possible (on fait joujou avec l'armoire, on fait deux fois le tour de la classe avant de sortir, on invite ses copains à entrer pour discuter, on s'assoit et on discute avec un copain de la classe...)
- Position très désinvolte : Ils se balancent perpétuellement sur leur chaise, sont avachis sur leur table, dorment ou sommeillent, sont adossés contre le mur, sont tournés sur le côté, écrivent sur leurs genoux, ...
- Attitude très désinvolte : Commentent tout ce qui se passe "Mais pourquoi vous écrivez ça ?" "Pourquoi vous dites ça, moi j'ai vu que...", "Mais, en fait quand vous dites ça, c'est faux, vous vous trompez", "Mais là, vous vous êtes trompée", "Mais là vous nous faites travailler pour rien" "Mais pourquoi on fait ça, c'est inutile"... pour remettre sans cesse en cause l'enseignant. S'interpellent, rient, font des bruitages, ... Ne copient qu'au dernier moment, sans aucun soin. Ne suivent pas avec leurs camarades. Lorsqu'ils doivent se déplacer (distribuer quelque chose, ramasser un objet, ...) ils prennent absolument tout leur temps et font plutôt deux fois le tour de la table qu'une fois. Font tout traîner : les rendez-vous que je demande avec les parents, les mots à signer, ...
- Bavardages perpétuels entre eux trois (alors qu'ils sont à trois coins différents) qui dérangent tout le monde, pendant les exposés par exemple (aujourd'hui ils rigolaient entre eux alors que c'étaint leurs camarades qui passaient), ou lorsque je parle, ou lorsqu'un camarade donne son opinion, ...

Lorsque je sors de ces cours, je suis sous tension car j'ai du surveiller toute l'heure, et je suis très énervée car j'ai du être désagréable en cours (je me prends à faire de l'humour cassant ou des réflexions cyniques, ce que je n'aime pas car cela renvoie une image agressive de moi-même) et parce que je n'ai pas réussi à sanctionner efficacement : Je passe mon temps à cadrer, menacer, reprendre, et ces trois élèves sont assez intelligents pour toujours s'arrêter juste avant que je punisse. De même, leurs remarques déplacées le sont juste assez pour que je me pose la question de la croix ou non pour insolence. Donc, non seulement je suis énervée parce que je n'ai pas réussi à les gérer convenablement mais aussi et surtout parce que je n'ai pas réussi, moi, à agir correctement. J'ai l'impression de me laisser marcher sur les pieds.

Concernant les résultats, un des trois est vraiment bon, d'où une certaine arrogance, sur laquelle j'essaie de jouer, mais sans beaucoup de succès. Les deux autres, je ne parviendrai pas à leur faire rattrapper leur retard. Ils ne travaillent pas et s'en fichent.
 
Voilà ce que j'ai mis en place à présent :
- Les trois zozos sont isolés et ont leur carnet sur la table à chaque heure.
- Reprise systématiques sur la position, le comportement et les remarques s'ils sont incorrects avec mot dans le carnet lorsqu'ils ne s'arrêtent pas.
- Ils viennent me voir en fin d'heure pour me montrer leur cours car s'ils ne le font pas ils ne prennent pas le cours en note. Si le cours n'est pas noté intégralement ils ont à le recopier en double et si ce n'est toujours pas fait ils viennent le faire en colle.
- J'ai pris rendez-vous avec les trois parents.

Mon sentiment c'est qu'à me pratiquer une année durant déjà, ils ont exactement compris où étaient placées mes limites et jouent constamment avec depuis. Ils jouent avec mes nerfs et s'en amusent. Je suis jeune et ils le voient certainement aussi, d'où ce harcélement perpétuel sur des détails lorsqu'ils voient que je ne suis pas parfaitement sûre de moi. Je suis plus sévère cette année, ayant du les recadrer dès le premier cours, mais ils sont certainement en attente d'une plus grande sévérité, qu'ils vont pouvoir là aussi tester avec la plus grande joie. Comme il est étrange d'être un objet d'étude pour ses élèves...

Je ne sais comment réagir car clairement plus je vais être pénible, plus ils vont être pénibles, car ils sont dans cette démarche là : "Rendons pénible le cours de latin car on a pas envie d'être là". Et plus de souplesse va entraîner plus d'ouverture et donc plus de liberté pour eux, qu'ils utiliseront évidemment à mauvais escient. Alors, que faire ? Surtout que gérer neuf élèves est très différent de gérer une classe entière.

J'attends avec impatience vos réflexions, avis, anecdotes, conseils, ... Very Happy

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Cowabunga le Jeu 3 Oct 2013 - 22:45

J'ai bien des idées, mais je ne suis pas sûre que ça (te) plaise.
1) Stoïcisme total : tu ne vérifies plus les cours, tu ne perds plus ton temps à recadrer, tu n'y accordes plus d'attention ;
2) Travail de groupes : tu fais bosser les motivés, et tu regardes en te marrant les petits cons qui te toisent en disant "Z'avez vu, Madame, je bosse paaaas !" (Certes, mais tes camarades peuvent enfin le faire) ;
3) Méchaaant : Interrogations régulières, très courtes, hyper difficiles, voire impossibles à réussir + note d'attitude au travail (on dit "note d'activité en classe" pour cacher la vérité) à la fin de chaque heure (comme ça les choupinous ont quand même une bonne moyenne)
4) Expéditif : discussion avec le principal pour renvoi définitif du cours de latin;
5) Cowabunga - Jugula : tu convoques les parents tous les mois, tu fais des commissions de vie scolaire, tu leur pourris la vie à ton tour dès que vous êtes sortis de cours.

Moi aussi j'ai neuf élèves en 3e, et des horaires vraiment pourris. Cette année, j'ai décidé de tenter les îlots (on ne tape pas, on ne hurle pas, on n'ironise pas, vous n'avez pas d'élèves qui font des tours de stylos en m'expliquant que c'est leur bite (sic), OK ?), et sincèrement mes relations avec les 3e et les 4e sont hyper apaisées, je respire. Faut voir si ça va tenir.

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Caspar Goodwood le Jeu 3 Oct 2013 - 22:48

Interros difficiles d'accord, "impossibles à réussir" là je tique, et c'est risquer de s'attirer des ennuis. Je mets une note de "participation et implication" qui est aussi une note de comportement, mais je me garde bien de l'énoncer aussi clairement.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Ancalimë le Ven 4 Oct 2013 - 23:50

Merci pour tes réponses Cowanbunga ! Voilà un beau panel des différentes choses que je peux faire ! Je suis TRES TRES TRES attirée par la solution 4, mais il est hors de question de le faire, ne serait-ce que par principe.

Que veux-tu dire par les ilôts ? Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris.

J'ai aussi pensé à ouvrir le dialogue. Prendre une heure pour poser le problème à plat avec eux, les pénibles et les bons, leur dire ce qui me gêne et que les bons leur disent ce qui les gêne et qu'on arrive à des engagements de la part des perturbateurs. Bien leur expliquer que s'ils ne prennent aucun engagement, si la discussion n'est pas constructive, etc ... on passe direct à la solution 5 et que tout le monde est perdant. Et bien sûr le faire. Mais comme c'est chiant pour tout le monde, leur donner la possibilité d'une autre solution avant.

En gros leur proposer deux solutions qui dépendent de l'issue de cette discussion :
- Cours super cadré mais avec de la bonne volonté de leur part donc, au fil du temps et de leurs efforts, plus de souplesse de ma part et un cours dans lequel on travaille dans une ambiance plutôt agréable.
- Ou, s'ils sont de mauvaise volonté, un cours super cadré et ce jusque la fin de l'année et c'est l'horreur pour eux (et pour moi aussi sans doute) mais on travaille, seulement dans une ambiance super tendue.

Pourquoi ne pas jouer franc jeu avec eux après tout ? Nous ne sommes que dix, ils sont en Troisièmes et capables de prendre conscience des conséquences de leurs actes. A eux de choisir la direction dans laquelle on ira, une ambiance super lourde ou une ambiance relativement agréable, puisque de toute manière on bossera, je ne transigerai pas dessus.

Quelqu'un a t-il déjà tenté ce type de dialogue ?
D'autres propositions ?

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Cowabunga le Sam 5 Oct 2013 - 14:20

Par îlots, j'entends "pédagogie par îlots bonifiés", méthode créée, expérimentée et promue par Marie Rivoire. Tu trouveras sur Néoprofs d'autres fils sur ce sujet précis.

J'avoue que je ne crois guère aux vertus du dialogue, surtout parce que chez moi les élèves le refusent / l'évitent (comme tous ceux qui ont un truc à se reprocher) ; j'ai eu maintes et maintes discussions avec mes deux terribles l'année dernière, qui finissaient toujours de la même façon : "Madame, c'est pas contre vous, c'est les horaires."
Cela dit, mes élèves ne sont pas les tiens, ce qui marche avec l'un est inutile avec l'autre : si tu penses que c'est la chose à faire, fais-le.

@Caspar : "impossible à réussir", dans un bahut comme le mien, ça veut dire interro normale sur le cours que tu es censé avoir appris...
Spoiler:
D'ailleurs, l'année dernière, sur une interro très normale, voire facile à mon sens, une élève m'a jeté : "et comment vous voulez qu'on le sache ? On n'a pas pris le cours !" avant de retourner la salle.

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Dhaiphi le Sam 5 Oct 2013 - 14:35

@Cowabunga a écrit:
4) Expéditif : discussion avec le principal pour renvoi définitif du cours de latin;
En tant que PE, fort ignorant du fonctionnement du secondaire, je me remémore le temps lointain de mes humanités où le latin était une option.
La question naïve que je me pose est : que font-ils là à perturber un cours qui n'est pas "obligatoire" ? scratch Shocked 

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Cowabunga le Sam 5 Oct 2013 - 15:25

Il fait chaud et ils ont vu de la lumière...Razz 

Tu sais Daiphi, l'année dernière, j'en avais un qui venait sans classeur, sans manuel, sans aucune envie d'apprendre le latin (5e). Toute l'année, je me suis demandée pourquoi il s'était inscrit.
Cette année, il a toujours son matos et il travaille comme un tapé. Va comprendre...

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par User5899 le Sam 5 Oct 2013 - 17:10

@Cowabunga a écrit:vous n'avez pas d'élèves qui font des tours de stylos en m'expliquant que c'est leur bite
Je suppose que vous n'avez pas le droit de leur dire qu'un machin aussi ridiculement mince ne saurait mériter un si noble substantif ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Iphigénie le Sam 5 Oct 2013 - 17:18

Cowabunga a écrit:
vous n'avez pas d'élèves qui font des tours de stylos en m'expliquant que c'est leur bite
Punaise!

la fascination n'est plus ce qu'elle était....Sad Sad 
bene ridebit qui ridebit ultimus...

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Cowabunga le Sam 5 Oct 2013 - 18:35

Cripure a écrit:
@Cowabunga a écrit:vous n'avez pas d'élèves qui font des tours de stylos en m'expliquant que c'est leur bite
Je suppose que vous n'avez pas le droit de leur dire qu'un machin aussi ridiculement mince ne saurait mériter un si noble substantif ?
Je n'ai pas répondu : ce sont des filles !
Mais j'ai fait un joli rapport et j'ai intérieurement ri, à la commission de vie scolaire, devant la consternation de la maman et de ma principale qui découvraient le rapport...

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par User5899 le Dim 6 Oct 2013 - 2:10

Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Al le Dim 6 Oct 2013 - 10:09

Ben déjà s'ils arrivent en retard, tu ne les acceptes pas en cours. Personnellement je vais annoncer aux miens qu'à la moindre contestation de sanction, le moindre mot plus haut que l'autre, c'est dehors direction CPE qui les attend pour leur régler leur compte (organisé en amont avec CPE). Et tu le fais pour l'exemple, il ne s'agit pas de les exclure systématiquement mais de déplacer tes limites qu'ils connaissent apparemment, vers des limites encore plus strictes. Peut-être qu'ils vont intérioriser les nouvelles limites... (en tout cas j'espère que les miens vont le faire ! Neutral )

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Ancalimë le Dim 6 Oct 2013 - 11:25

J'aimerais agir ainsi mais la CPE n'est du genre à collaborer avec les professeurs... Mais je vais en effet être beaucoup plus stricte sur les retards.

Merci pour vos avis, je vous dirai comment la situation évolue.

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par nlm76 le Dim 6 Oct 2013 - 17:30

Je crois que nous (moi y compris) nous faisons souvent avoir en latin parce que nous y faisons régner un état d'exception, sous prétexte qu'ils sont gentils/pas nombreux/facultatifs. Pourquoi traiter l'insolence d'une façon en français et d'une autre en latin ?

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Pili le Dim 6 Oct 2013 - 19:55

Oui je crois en la solution de la mise à plat ...par contre, ce n'est pas un dialogue hein...mais un monologue dans lequel tu peux exposer de façon factuelle la situation

Voir comment ils sont, comment ils devraient être ...peut être faire un tableau avec les différents comportements et placer chaque élève dans une case ?( j'ai un comportement adapte OU je dois revoir mon attitude d.uregnce )
Ça permet de ne pas mettre tout le monde dans le même sac et ça personnalise le discours

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Nita le Dim 6 Oct 2013 - 20:37

@Ancalimë a écrit: Je passe mon temps à cadrer, menacer, reprendre, et ces trois élèves sont assez intelligents pour toujours s'arrêter juste avant que je punisse. De même, leurs remarques déplacées le sont juste assez pour que je me pose la question de la croix ou non pour insolence.
Eh bien, au vu de ce que tu racontes (j'ai diminué la citation pour des raisons de lisibilité, parce que ton message était très détaillé), il y a longtemps qu'ils auraient été punis, qu'ils auraient eu un rapport, et sans doute j'aurais convoqué les parents.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Caspar Goodwood le Dim 6 Oct 2013 - 20:48

Dialogue...Monologue...Bof bof... je ne crois plus trop aux grands discours: une ou deux phrases bien sèches, suivies de punitions, retenues et convocations des parents.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Ancalimë le Lun 7 Oct 2013 - 18:07

Après avoir lu vos différentes propositions j'ai opté pour la solution séche et désagréable : Je les ai accueilli froidement en punissant d'emblée les trois habituellement en retard (mot de retard chez les surveillants + punition "Je ne dois pas arriver en retard en cours" à copier 50 fois) puis j'ai expliqué les points qui me posaient problème et les punitions précises qui en découleraient. Je me suis associée à leurs parents et au Principal pour les sanctions en annonçant des rapports et des appels téléphoniques dès que j'avais à les reprendre plusieurs fois sur des choses aussi bêtes que la position en classe, la ponctualité et la correction du langage. Une sur les trois a été impressionnée, les deux autres se sont bien tenus mais vont tester les règles dès que possible. Il faudra leur faire la guerre mais ça en vaut la peine.

Les règles sont donc bien intégrées, maintenant il faut les faire respecter. Ce sera un combat de tous les instants mais je vais sortir l'artillerie lourde pour que ce "combat" ne dure pas éternellement et que leur attitude désinvolte cesse rapidement.

En gros avec de l'énergie et de la ténacité ils vont céder et les cours devraient redevenir agréables ! yesyes 

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Pili le Lun 7 Oct 2013 - 19:41

On te sent déterminée et c'est le principal si tu y crois, ça va marcher ...y'a pas de raison !
Bon courage

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Nita le Lun 7 Oct 2013 - 19:42

chevalier chevalier 

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Cowabunga le Lun 7 Oct 2013 - 23:04

Cowabunga !!

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Ancalimë le Ven 11 Oct 2013 - 13:03

Quelques nouvelles :

Les règles appliquées sont les suivantes :
Pour les trois élèves problématiques carnet sorti en début d'heure et cours montré à la fin de l'heure. Le bavardage, l'agitation même légère, le manque d'enthousiasme au travail, la mauvaise position sont sanctionnés une première fois à l'oral puis par une croix et une punition (lignes). Toute forme d'insolence, allant de la remarque déplacée à l'irrespect, sont sanctionnés par une croix ou un rapport s'il y a plusieurs insolences. Je commence donc chaque début de cours en sortant une feuille blanche que je pose ostensiblement sur mon bureau pour qu'ils sachent que je prends en note s'il y a un problème. Tous les élèves sont priés de participer et de faire leur maximum pour faire avancer le groupe, ce qui est intégré à une note d'investissement (participation orale /10, investissement en cours /10). La morale a donc été faite à tout le monde car le manque de travail se retrouve, à divers degrés, chez chacun.

Aucun problème de discipline pour le moment. Des reprises à l'oral sur la tenue et quelques bavardages, mais c'est tout. Depuis le retard et la double punition (savon par les surveillants et lignes à copier de ma part), il n'y a plus eu d'incident de retard et les punitions m'ont toutes les trois été rendues le lendemain. L'entrée en classe se déroule à présent bien puisqu'ils arrivent en même temps que tout le monde.

J'ai aussi rencontré les parents hier et ai exposé en détail tout ce qui me posait problème dans l'attitude de leur enfant tout en essayant, tantôt avec l'élève tantôt avec les parents, de comprendre les raisons de cette attitude. J'ai aussi fixé des objectifs précis aux élèves selon leurs capacités, que l'année se termine bien pour tout le monde et qu'au moins ils ressortent de cette année en ayant appris des choses et gagné des points pour le Brevet.

Ce matin, miracle, le principal élève problématique a été parfait, a tout conscieusement pris en note, n'a fait aucune remarque, bruitages (stylo, sac, ...) et choses en ce genre, et a participé pendant toute l'heure, en réussissant remarquablement bien. Un autre a fait la tête mais n'a pas bronché et a tout pris en note correctement. Et la dernière a fait son possible pour participer, s'investir et comprendre alors que ses connaissances en latin sont proches du nénant. Bonne participation aussi du reste de la classe, qui se partage bien la difficulté (les plus faibles les questions les plus faciles, les autres pour les meilleurs, sans que je n'ai rien à dire). Bref, quel changement !

Bien sûr, je sais qu'il faudra recadrer de nouveau et qu'à la veille de chaque vacances la situation se dégradera de nouveau, mais quel plaisir de voir que les actions que l'on mène aboutissent et que le dialogue, parfois ultra sévère, parfois plus ouvert, avec les parents et les élèves, ainsi que la rigueur dans les exigences, portent des fruits, au moins ponctuels ! Very Happy Very Happy

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Nita le Ven 11 Oct 2013 - 15:18

Bravo !
Cela me réjouit pour toi !

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Caspar Goodwood le Sam 12 Oct 2013 - 12:37

La grande difficulté de notre métier c'est de savoir doser ouverture et sévérité. Bravo et bonne chance pour la fin de l'année scolaire.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par babace972 le Dim 23 Mar 2014 - 11:04

J'ai moi aussi une classe de 3e difficile en latin. Ils ne se supportent pas ce qui engendre des réflexions, des noms d'oiseaux dès qu'un élève prend la parole. A fortiori, les relations élèves/moi sont plus que tendues.
A plusieurs reprises, j'ai arrêté le cours pour improviser un moment vie de classe pour discuter et remettre les choses à plat:
entre une élève revendicatrice qui t'accuse d'incompétence alors qu'elle ne daigne ouvrir son cahier pour les évaluations.
Un élève qui ne peut ouvrir la bouche sans dire une grossièreté
Ou encore une élève "fantôme"...
Ces 9 élèves sont tous adorables individuellement, mais ce groupe est nocif.

De plus, le CPE, même s'il dit qu'il est avec moi, ne m'aide pas des masses.

J'ai donc effectué une grosse remise en question de mes méthodes d'enseignement. J'ai revu mes exigences à la baisse et j'ai demandé aux élèves ce qu'ils aimeraient faire: "faites-nous confiance et donnez-nous à faire un exposé": Adjugé , vendu ! Je suis actuellement dans le fameux moment de répit "exposé" et ils semblent plus agréables. J'espère que ce n'est que le début de la trêve.

babace972
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum