3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par babace972 le Dim 23 Mar 2014 - 11:04

J'ai moi aussi une classe de 3e difficile en latin. Ils ne se supportent pas ce qui engendre des réflexions, des noms d'oiseaux dès qu'un élève prend la parole. A fortiori, les relations élèves/moi sont plus que tendues.
A plusieurs reprises, j'ai arrêté le cours pour improviser un moment vie de classe pour discuter et remettre les choses à plat:
entre une élève revendicatrice qui t'accuse d'incompétence alors qu'elle ne daigne ouvrir son cahier pour les évaluations.
Un élève qui ne peut ouvrir la bouche sans dire une grossièreté
Ou encore une élève "fantôme"...
Ces 9 élèves sont tous adorables individuellement, mais ce groupe est nocif.

De plus, le CPE, même s'il dit qu'il est avec moi, ne m'aide pas des masses.

J'ai donc effectué une grosse remise en question de mes méthodes d'enseignement. J'ai revu mes exigences à la baisse et j'ai demandé aux élèves ce qu'ils aimeraient faire: "faites-nous confiance et donnez-nous à faire un exposé": Adjugé , vendu ! Je suis actuellement dans le fameux moment de répit "exposé" et ils semblent plus agréables. J'espère que ce n'est que le début de la trêve.

babace972
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Provence le Dim 23 Mar 2014 - 11:16

@babace972 a écrit:

entre une élève revendicatrice qui t'accuse d'incompétence alors qu'elle ne daigne ouvrir son cahier pour les évaluations.
Un élève qui ne peut ouvrir la bouche sans dire une grossièreté

Ces 9 élèves sont tous adorables individuellement, mais ce groupe est nocif.
Il y a une incohérence tout de même. J'ai du mal à croire que des élèves insolents et grossiers puissent être qualifiés d'adorables.


J'ai donc effectué une grosse remise en question de mes méthodes d'enseignement.
Nous avons toujours besoin, dans notre métier, de réfléchir sur notre façon d'enseigner, évidemment. Mais n'allons pas penser que tous les problèmes viennent de là. Si tes élèves sont odieux, c'est sans doute plus un problème d'éducation qu'un problème de leçon mal expliquée...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Bobby-Cowen le Dim 23 Mar 2014 - 12:03

@Provence a écrit:
@babace972 a écrit:

entre une élève revendicatrice qui t'accuse d'incompétence alors qu'elle ne daigne ouvrir son cahier pour les évaluations.
Un élève qui ne peut ouvrir la bouche sans dire une grossièreté

Ces 9 élèves sont tous adorables individuellement, mais ce groupe est nocif.
Il y a une incohérence tout de même. J'ai du mal à croire que des élèves insolents et grossiers puissent être qualifiés d'adorables.


J'ai donc effectué une grosse remise en question de mes méthodes d'enseignement.
Nous avons toujours besoin, dans notre métier, de réfléchir sur notre façon d'enseigner, évidemment. Mais n'allons pas penser que tous les problèmes viennent de là. Si tes élèves sont odieux, c'est sans doute plus un problème d'éducation qu'un problème de leçon mal expliquée...

Si, si, c'est possible. J'avais un groupe de latinistes de 3e exactement semblable, que des filles (!), donc crêpages de chignon, gloussements, insolence en cours... mais individuellement, sympathiques.  
C'est rigolo, la "remise en questions" et l'histoire des exposés, Babace, parce qu'il s'est passé exactement la même chose pour moi. Comme mes 4e et 3e n'avaient rien fait l'année précédente, j'ai dû faire un peu de grosses périodes de révision (en 3e, on a revu toutes les déclinaisons, et certaines ne comprenaient pas comment accorder nom/adjectif...)

Babace, dans quel établissement es-tu ? (si ce n'est pas indiscret : et tu peux, si tu veux, m'envoyer un MP...  Wink )

Bobby-Cowen
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Provence le Dim 23 Mar 2014 - 12:07

@Bobby-Cowen a écrit:
 
C'est rigolo, la "remise en questions" et l'histoire des exposés, Babace, parce qu'il s'est passé exactement la même chose pour moi. Comme mes 4e et 3e n'avaient rien fait l'année précédente, j'ai dû faire un peu de grosses périodes de révision (en 3e, on a revu toutes les déclinaisons, et certaines ne comprenaient pas comment accorder nom/adjectif...)

Je trouve ça plus déprimant que rigolo, pour être honnête.  Sad 

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Bobby-Cowen le Dim 23 Mar 2014 - 12:12

@Provence a écrit:
@Bobby-Cowen a écrit:
 
C'est rigolo, la "remise en questions" et l'histoire des exposés, Babace, parce qu'il s'est passé exactement la même chose pour moi. Comme mes 4e et 3e n'avaient rien fait l'année précédente, j'ai dû faire un peu de grosses périodes de révision (en 3e, on a revu toutes les déclinaisons, et certaines ne comprenaient pas comment accorder nom/adjectif...)

Je trouve ça plus déprimant que rigolo, pour être honnête.  Sad 

Pardon, j'ai oublié d'ajouter [/mode ironie on] Wink
Bien sûre que je ne pensais pas une seconde que ce fût rigolo, Provence...  Crying or Very sad 

Bobby-Cowen
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Caspar Goodwood le Dim 23 Mar 2014 - 15:26

Pardon d'intervenir sur un fil qui ne me concerne pas directement mais est-ce que ce ne serait pas une tarte à la crème de l'enseignement le "en classe ils sont odieux mais pris individuellement ils sont très gentils". J'ai dû dire cette phrase de nombreuses fois dans ma carrière, sans doute parce qu'elle est vraie. L'effet de groupe, d'imitation et d'émulation dans la bêtise joue à plein dans nos classes d'adolescents.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Bobby-Cowen le Dim 23 Mar 2014 - 17:20

Tu as raison, Caspar. Pour moi, je ne fais que découvrir cette "tarte à la crème", vu que ce sont mes premières années d'enseignement... et ce principe d'effet de groupe est d'autant plus vrai au lycée : avec ma classe de pénible, les élèves sérieux, qui veulent bosser, ne disent rien en cours parce qu'ils subissent l'effet de groupe...

Bobby-Cowen
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme - Gérer un petit groupe de latinistes récalcitrants

Message par Lefteris le Dim 23 Mar 2014 - 17:32

@Ancalimë a écrit:Après avoir lu vos différentes propositions j'ai opté pour la solution séche et désagréable : Je les ai accueilli froidement en punissant d'emblée les trois habituellement en retard (mot de retard chez les surveillants + punition "Je ne dois pas arriver en retard en cours" à copier 50 fois) puis j'ai expliqué les points qui me posaient problème et les punitions précises qui en découleraient. Je me suis associée à leurs parents et au Principal pour les sanctions en annonçant des rapports et des appels téléphoniques dès que j'avais à les reprendre plusieurs fois sur des choses aussi bêtes que la position en classe, la ponctualité et la correction du langage. Une sur les trois a été impressionnée, les deux autres se sont bien tenus mais vont tester les règles dès que possible. Il faudra leur faire la guerre mais ça en vaut la peine.

Les règles sont donc bien intégrées, maintenant il faut les faire respecter. Ce sera un combat de tous les instants mais je vais sortir l'artillerie lourde pour que ce "combat" ne dure pas éternellement et que leur attitude désinvolte cesse rapidement.

En gros avec de l'énergie et de la ténacité ils vont céder et les cours devraient redevenir agréables ! yesyes 
J'ai maté les miens cette année (trois ans que je les ai , l'année de 4ème particulièrement insupportable) . Je les ai divisés : j'ai mis le véto plusieurs fois à des encouragements ou même des félicitations, j'ai menacé de sanctions dures certains (quitter le latin, mais sous forme d'exclusion, ça s'est déjà fait) . Ca c'est pour le bâton. Et ils savent que s'ils se taisent en cours , je reste neutre au conseil de classe, même si la moyenne n'est pas terrible.

Côté carotte, j'ai multiplié les évaluations avec des bonus , ce qui permet à certains de se refaire une santé l'année de troisième. Sans fléchir sur le programme de langue , j'ai ajouté des contrôles de lecture sur l'Enéide, que je fais lire intégralement, deux chants par deux chants (finalement, c'était une bonne idée, quoique je doutasse , ainsi que plusieurs intervenants voir le fil "Enéide") , et les bons élèves , et des interros d'histoire, avec des dates . Ca diminue le poids de la langue (environ 1 note sur 3) tout en obligeant ceux qui veulent une très bonne moyenne à la travailler.
Résultat, j'ai des moyennes de 3 à 20, le calme dans la classe, et en plus je leur propose un sujet qui leur plaît en HDA.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum