Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par John le Sam 5 Oct 2013 - 2:36

Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".
A lire ici :
http://cache.media.education.gouv.fr/file/2013/48/5/2013-071_Difficultes_Recrutement_273485.pdf

Les pages 24 à 26 plaident pour des concours moins académiques et plus professionnels.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Presse-purée le Sam 5 Oct 2013 - 8:46

Dans le café péda, il était écrit que le rapport préconisait de filer l'admissibilité aux élèves de CPGE et aux doctorants. C'est vrai?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Presse-purée le Sam 5 Oct 2013 - 9:05

Même discours qu'ailleurs: la maîtrise disciplinaire est un obstacle à l'enseignement. Elle s'acquiert en claquant des doigts, juste après le bac, tandis que la pédagogie est un long travail. C'est nier que l'acquisition (entre guillemets, car peut-on prétendre un jour être le pédagogue parfait ou maîtriser dans ses moindres recoins sa discipline?) de la maîtrise disciplinaire est aussi une dynamique sur le temps long. Bref, c'est triste de lire des trucs comme cela dans un rapport d'IG.
Par ailleurs, la formation continue est massacrée, et on pourrait peut-être, pour la reconstruire, y injecter aussi du disciplinaire (ce qui filerait des heures, au passage, à nos collègues du supérieur).
Enfin, voir dans des concours de PE des candidats qui ne savent pas repérer l'objet d'une action, aux concours LC des candidats qui ignorent le régime de apud, ça devrait peut-être alerter un peu...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Celeborn le Sam 5 Oct 2013 - 9:08

@Presse-purée a écrit:Dans le café péda, il était écrit que le rapport préconisait de filer l'admissibilité aux élèves de CPGE et aux doctorants. C'est vrai?
C'est une piste envisagée. Comme celle de réfléchir à la bivalence ou à des recrutements + académiques. Ou de mettre en œuvre une politique + étendue de prérecrutements. Bref, c'est potée tous légumes, ce rapport : chacun y choisira ce qui lui plaît.

J'aime beaucoup la recommandation de parvenir à + de stabiité, alors que le rapport sort juste alors qu'on vient de revoir toutes les épreuves de CAPES/CRPE/CAPET/CAPLP. On espèrera que c'est du second degré Razz.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Celeborn le Sam 5 Oct 2013 - 9:09

Sinon, je suis bien d'accord avec ton 2e message, Presse-purée. Les IG voudraient creuser la tombe de leur propre institution qu'ils ne s'y prendraient pas autrement, d'ailleurs.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Presse-purée le Sam 5 Oct 2013 - 10:04

@Celeborn a écrit:Sinon, je suis bien d'accord avec ton 2e message, Presse-purée. Les IG voudraient creuser la tombe de leur propre institution qu'ils ne s'y prendraient pas autrement, d'ailleurs.
Ce n'est pas tant le sujet. à titre personnel, je me contrefous que les IG se tirent une balle dans le pied.

Le sujet, c'est l'école.

Le débat tourne autour des questions suivantes: est-qu'il y a trop de disciplinaire dans la formation initiale?
Est-ce que le disciplinaire de la formation initiale est suffisant pour qu'on arrête de s'en occuper une fois la perspective du concours actée (soit en L2 ou L3, selon les écoles)?
Au fond, est-ce que les connaissances du professeur sont un obstacle à l'enseignement? Ce qui court en sourdine derrière, c'est une (mauvaise à mon sens) lecture de Rancière, Le Maître ignorant. Généralement, on ne l'a pas lu mais on en parle... en se basant sur le titre. Or, ce titre est un peu trompeur: sans rentrer dans les détails, Jacotot (le professeur) n'ignore pas l'objet de son enseignement aux élèves hollandais, à savoir le français. Il ne connaît pas leur langue et ne peut communiquer avec eux. Il invente donc des procédés différents pour enseigner, et effectivement intervient peu voire pas du tout dans l'apprentissage de ses élèves. Mais il connaît sa discipline...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Cath le Sam 5 Oct 2013 - 10:10

Dans les "Propositions d'évolutions" du rapport, je lis "Consolider le recours aux personnels non titulaires" Shocked mais rien sur des augmentations de salaire car "il n’est pas à ce jour démontré
que les difficultés de recrutement s’expliquent par une faiblesse des rémunérations "

Ah bon.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Roumégueur Ier le Sam 5 Oct 2013 - 10:16

@Cath a écrit:Dans les "Propositions d'évolutions" du rapport, je lis "Consolider le recours aux personnels non titulaires" Shocked mais rien sur des augmentations de salaire car "il n’est pas à ce jour démontré
que les difficultés de recrutement s’expliquent par une faiblesse des rémunérations "

Ah bon.
Fait sur les sites académiques :
"Vous êtes étudiant, actif ou jeune retraité, votre profil nous intéresse. L'académie de Toulouse recrute des professeurs contractuels et a besoin de vous pour enseigner tout particulièrement les mathématiques, les lettres et l'anglais dans les collèges et lycées des huit départements de Midi-Pyrénées."

Cooool

http://www.ac-toulouse.fr/

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par barèges le Sam 5 Oct 2013 - 10:18

Je trouve même optimiste le pourcentage de 21 % de "vocations" en licence. En tout cas il faut moduler selon les matières (y a-t-il un autre débouché ?), et selon des problématiques locales : dans l'université choisie, y a-t-il un autre parcours que la voie académique, y a-t-il une licence pro, un master pro ? En cas de réponse positive, en lettres, c'est un massacre.
Sur le niveau en L2, il sera vite une vaste plaisanterie. Les pressions pour que tout le monde accède à la L3 (et la valide) se font de plus en plus pressantes. Sachant que tout bachelier peut s'inscrire...
Je serais d'accord avec Presse-Purée sur l'idée d'une formation continue disciplinaire. mais en l'état actuel des choses, serait-ce vraiment une avancée ? Une telle formation continue pourrait être un prétexte à fermer encore plus les yeux sur la formation disciplinaire initiale.
Je note sinon que ce rapport semble confirmer une des hypothèses de Pedro Cordoba, la désaffection des étudiants pour le master MEEF. Cette désaffection pourrait cependant être corrigée par les nouveaux CAPES qui incitent fortement à ne pas trop se soucier de sa discipline.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par philann le Sam 5 Oct 2013 - 10:22

@Presse-purée a écrit:
@Celeborn a écrit:Sinon, je suis bien d'accord avec ton 2e message, Presse-purée. Les IG voudraient creuser la tombe de leur propre institution qu'ils ne s'y prendraient pas autrement, d'ailleurs.
Ce n'est pas tant le sujet. à titre personnel, je me contrefous que les IG se tirent une balle dans le pied.

Le sujet, c'est l'école.

Le débat tourne autour des questions suivantes: est-qu'il y a trop de disciplinaire dans la formation initiale?
Est-ce que le disciplinaire de la formation initiale est suffisant pour qu'on arrête de s'en occuper une fois la perspective du concours actée (soit en L2 ou L3, selon les écoles)?
Au fond, est-ce que les connaissances du professeur sont un obstacle à l'enseignement? Ce qui court en sourdine derrière, c'est une (mauvaise à mon sens) lecture de Rancière, Le Maître ignorant. Généralement, on ne l'a pas lu mais on en parle... en se basant sur le titre. Or, ce titre est un peu trompeur: sans rentrer dans les détails, Jacotot (le professeur) n'ignore pas l'objet de son enseignement aux élèves hollandais, à savoir le français. Il ne connaît pas leur langue et ne peut communiquer avec eux. Il invente donc des procédés différents pour enseigner, et effectivement intervient peu voire pas du tout dans l'apprentissage de ses élèves. Mais il connaît sa discipline...
Malheureusement Rancière n'est pas si mal lu que cela! Pour l'avoir entendu lui-même en parler...il y a quand même en arrière-fond cette idée que la maîtrise disciplinaire n'est pas l'important.

Pour ma part, je pense que moins la formation sera disciplinaire, moins nous réussirons à recruter d'enseignants. Je crois qu'il est difficile de faire venir des gens ap. bac + 5 pour être mal payés et travailler (pour certains) dans de très mauvaises conditions, et être sous la coupe de quelques petits chefs autoritaires...

Combien de gens sont-ils devenus profs D'ABORD par amour de leur discipline ?

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Lefteris le Sam 5 Oct 2013 - 10:24

@Cath a écrit:Dans les "Propositions d'évolutions" du rapport, je lis "Consolider le recours aux personnels non titulaires" Shocked mais rien sur des augmentations de salaire car "il n’est pas à ce jour démontré
que les difficultés de recrutement s’expliquent par une faiblesse des rémunérations "

Ah bon.
"Il n'est pas démontré"... Raisonnement par l'absurde, puisqu'il faudrait interroger les gens qui justement n'ont pas choisi l'enseignement. Maintenant, il est parfaitement démontré qu'à niveau de recrutement équivalent, rien que dans la fonction publique, on gagne nettement plus, même s'il n'y a que 9/10 semaines de congés par an.
De toute manière, les rapports aboutissent toujours aux conclusions qui ont été préalablement demandées, et évitent soigneusement pour cela les vrais diagnostics.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par barèges le Sam 5 Oct 2013 - 10:24

Combien de gens sont-ils devenus profs D'ABORD par amour de leur discipline ?
Alors ça, c'est une idée de sondage. A répéter tous les cinq ans, pour voir l'évolution.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Presse-purée le Sam 5 Oct 2013 - 10:27

@Cath a écrit:Dans les "Propositions d'évolutions" du rapport, je lis "Consolider le recours aux personnels non titulaires" Shocked mais rien sur des augmentations de salaire car "il n’est pas à ce jour démontré
que les difficultés de recrutement s’expliquent par une faiblesse des rémunérations "

Ah bon.
Oui, j'ai lu cela aussi.
J'ai lu aussi un résumé d'un mémoire sur l'étude des rémunérations de la fonction publique depuis 2002.
La part indiciaire diminue. La part indemnitaire (les primes) augmente de 20%, surtout dans la haute fonction publique. La part totale des salaires de la fonction publique est en diminution de % par rapport au PIB depuis 1978 (de, je cite de tête, 7,2% en 1978 à 5,1% en 2009).
Pour compenser la hausse des primes, on recrute dans les emplois de base (catégories C, voire B, et prof en EN) des contractuels.
Rappelons que la prime des DASEN et de leurs adjoints a récemment augmenté. Rappelons qu'il y a une prime de performance pour les CdE et les recteurs.
Là, curieusement, droite et "gauche" suivent la même logique. La gauche va même filer de jolies breloques aux courroies de transmission du changement (même si certains d'entre eux, qui sentent le coup fourré, protestent). Et en attendant les salaires sont bloqués. Mais c'est pas grave puisque cela n'empêche pas de recruter.
Le Rapport dit à un moment que ce qui est inquiétant, c'est que, à tous les niveaux de l'institution, on déconseille à ses proches d'entrer dans le métier. Il faudrait peut-être s'interroger davantage là-dessus...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par philann le Sam 5 Oct 2013 - 10:28

@barèges a écrit:
Combien de gens sont-ils devenus profs D'ABORD par amour de leur discipline ?
Alors ça, c'est une idée de sondage. A répéter tous les cinq ans, pour voir l'évolution.
suis d'accord!
Le gag c'est que ce soit moi qui pose la question...alors que je n'enseigne pas actuellement ma matière d'origine!Laughing 

Lefteris: +1 !

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Lefteris le Sam 5 Oct 2013 - 10:35

@philann a écrit:
@Presse-purée a écrit:
@Celeborn a écrit:Sinon, je suis bien d'accord avec ton 2e message, Presse-purée. Les IG voudraient creuser la tombe de leur propre institution qu'ils ne s'y prendraient pas autrement, d'ailleurs.
Ce n'est pas tant le sujet. à titre personnel, je me contrefous que les IG se tirent une balle dans le pied.

Le sujet, c'est l'école.

Le débat tourne autour des questions suivantes: est-qu'il y a trop de disciplinaire dans la formation initiale?
Est-ce que le disciplinaire de la formation initiale est suffisant pour qu'on arrête de s'en occuper une fois la perspective du concours actée (soit en L2 ou L3, selon les écoles)?
Au fond, est-ce que les connaissances du professeur sont un obstacle à l'enseignement? Ce qui court en sourdine derrière, c'est une (mauvaise à mon sens) lecture de Rancière, Le Maître ignorant. Généralement, on ne l'a pas lu mais on en parle... en se basant sur le titre. Or, ce titre est un peu trompeur: sans rentrer dans les détails, Jacotot (le professeur) n'ignore pas l'objet de son enseignement aux élèves hollandais, à savoir le français. Il ne connaît pas leur langue et ne peut communiquer avec eux. Il invente donc des procédés différents pour enseigner, et effectivement intervient peu voire pas du tout dans l'apprentissage de ses élèves. Mais il connaît sa discipline...
Malheureusement Rancière n'est pas si mal lu que cela! Pour l'avoir entendu lui-même en parler...il y a quand même en arrière-fond cette idée que la maîtrise disciplinaire n'est pas l'important.

Pour ma part, je pense que moins la formation sera disciplinaire, moins nous réussirons à recruter d'enseignants. Je crois qu'il est difficile de faire venir des gens ap. bac + 5 pour être mal payés et travailler (pour certains) dans de très mauvaises conditions, et être sous la coupe de quelques petits chefs autoritaires...

Combien de gens sont-ils devenus profs D'ABORD par amour de leur discipline ?
Exactement , j'ai fait des études par amour de la discipline, comme beaucoup,  et sans vouloir être enseignant, métier qui fut une conséquence tardive et imprévue, rendue possible uniquement parce que j'avais fait des études .
Mais pour gagner ce que gagne un certifié débutant , jamais , si j'étais jeune étudiant, je ne me serais engagé dans des études longues et de surcroît ennuyeuses. Et jamais je n'aurais étudié de la daube  en parallèle d'une autre carrière complètement différente.

Avec ce raisonnement, il vaudra mieux être utilitariste, quand on est jeune.... donc les cursus perdront  des étudiants, qui ne viendront ni par attrait de la carrière, ni par attrait des études .
Et comme personne ne viendra par attrait d’études qui n'existeront quasiment plus, on n'aura même plus dans certains matières "inutiles"   de reconvertis qui auront étudié ça par plaisir : lettres, langues anciennes, philo, histoire, langues rares...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par barèges le Sam 5 Oct 2013 - 10:37

Le Rapport dit à un moment que ce qui est inquiétant, c'est que, à tous les niveaux de l'institution, on déconseille à ses proches d'entrer dans le métier. Il faudrait peut-être s'interroger davantage là-dessus...
Et qu'en est-il dans les facs ? Je me souviens d'une phrase lue ici, d'un membre de jury d'agregation interne à une candidate malheureuse cette année-là : retentez, sinon vous allez être broyée par la machine EN...
Ce genre de propos n'est pas plus tenu en partie parce que beaucoup d'enseignants en fac on un souvenir du secondaire doré, datant de quinze ans au moins. Voilà qui est amené à changer au fil des années.
Bon, en partie aussi parce qu'il finirait de vider les amphis petites salles à moitié vides...
Ah oui, et une évolution récente : je me demande si les facs sinistrées par cette désaffection (LM, LC, maths...) ne misent pas de plus en plus sur la mobilité internationale en cherchant à attirer des étudiants étrangers, moins rebutés par la filière, plus nombreux déjà que les étudiants français dans certaines UFR, plus aptes à suivre pour certains (des pays ont gardé des programmes secondaires ambitieux !), plus motivés (c'est un vrai choix, pas un ou deux ans d'attente avant de trouver une formation courte...).

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Lefteris le Sam 5 Oct 2013 - 10:42

@barèges a écrit:
Le Rapport dit à un moment que ce qui est inquiétant, c'est que, à tous les niveaux de l'institution, on déconseille à ses proches d'entrer dans le métier. Il faudrait peut-être s'interroger davantage là-dessus...
Et qu'en est-il dans les facs ? Je me souviens d'une phrase lue ici, d'un membre de jury d'agregation interne à une candidate malheureuse cette année-là : retentez, sinon vous allez être broyée par la machine EN...
Ce genre de propos n'est pas plus tenu en partie parce que beaucoup d'enseignants en fac on un souvenir du secondaire doré, datant de quinze ans au moins. Voilà qui est amené à changer au fil des années.
Bon, en partie aussi parce qu'il finirait de vider les amphis petites salles à moitié vides...
Ah oui, et une évolution récente : je me demande si les facs sinistrées par cette désaffection (LM, LC, maths...) ne misent pas de plus en plus sur la mobilité internationale en cherchant à attirer des étudiants étrangers, moins rebutés par la filière, plus nombreux déjà que les étudiants français dans certaines UFR, plus aptes à suivre pour certains (des pays ont gardé des programmes secondaires ambitieux !), plus motivés (c'est un vrai choix, pas un ou deux ans d'attente avant de trouver une formation courte...).
Ca sera tout bénéfice. Par exemple  un Roumain parfaitement francophone , d'un bon niveau, motivé, et acceptant de travailler 30 heures en établissement pour le quadruple de ce qu'il aurait gagné dans on pays . Le Smic étant autour de 200 €  là-bas, avec un traitement autour du smic, ça devrait aller  Rolling Eyes

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Paratge le Sam 5 Oct 2013 - 10:46

@Lefteris a écrit:Ça sera tout bénéfice. Par exemple  un Roumain parfaitement francophone , d'un bon niveau, motivé, et acceptant de travailler 30 heures en établissement pour le quadruple de ce qu'il aurait gagné dans on pays . Le Smic étant autour de 200 €  là-bas, avec un traitement autour du smic, ça devrait aller  Rolling Eyes
Tutafé !
Vacataires et contractuels, de France ou d'ailleurs, ça suffira bien :
Un adulte, des élèves, une salle !
Tout bénéf' !

Le reste n'intéresse pas beaucoup nos "décideurs". Leurs enfants, eux, auront toujours de vrais enseignants de toute façon. C'est pour ça que je parle de lutte des classes et si les classes "d'en bas" n'en sont pas conscientes, la France "d'en haut", elle, sait ce qu'elle fait.

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Cath le Sam 5 Oct 2013 - 10:53

@Lefteris a écrit:
@Cath a écrit:Dans les "Propositions d'évolutions" du rapport, je lis "Consolider le recours aux personnels non titulaires" Shocked mais rien sur des augmentations de salaire car "il n’est pas à ce jour démontré
que les difficultés de recrutement s’expliquent par une faiblesse des rémunérations "

Ah bon.
"Il n'est pas démontré"... Raisonnement par l'absurde, puisqu'il faudrait interroger les gens qui justement n'ont  pas choisi l'enseignement. Maintenant, il est parfaitement démontré  qu'à niveau de recrutement  équivalent, rien que dans la fonction publique, on gagne nettement plus, même s'il n'y a que 9/10 semaines de congés par an.
De toute manière, les rapports aboutissent toujours aux conclusions qui ont été préalablement demandées, et évitent soigneusement pour cela les vrais diagnostics.
Il n'est pas démontré que ceux qui ne choisissent pas d'être enseignants n'auraient pas pu choisir de l'être !
Il n'est pas démontré que ceux qui choisissent d'être enseignants n'auraient pas pu choisir de ne pas l'être !

Etc.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par neomath le Sam 5 Oct 2013 - 11:07

@Paratge a écrit:
@Lefteris a écrit:Ça sera tout bénéfice. Par exemple  un Roumain parfaitement francophone , d'un bon niveau, motivé, et acceptant de travailler 30 heures en établissement pour le quadruple de ce qu'il aurait gagné dans on pays . Le Smic étant autour de 200 €  là-bas, avec un traitement autour du smic, ça devrait aller  Rolling Eyes
Tutafé !
Vacataires et contractuels, de France ou d'ailleurs, ça suffira bien :
Un adulte, des élèves, une salle !
Tout bénéf' !

Le reste n'intéresse pas beaucoup nos "décideurs". Leurs enfants, eux, auront toujours de vrais enseignants de toute façon. C'est pour ça que je parle de lutte des classes et si les classes "d'en bas" n'en sont pas conscientes, la France "d'en haut", elle, sait ce qu'elle fait.
"La lutte des classes existe et nous l'avons gagnée"  Warren Buffet

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Osmie le Sam 5 Oct 2013 - 11:13

"Tout va très bien pour les riches dans ce pays, nous n'avons jamais été aussi prospères. C'est une guerre de classes, et c'est ma classe qui est en train de gagner."

chevalier

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par gelsomina31 le Sam 5 Oct 2013 - 12:00

Janne a écrit:"Tout va très bien pour les riches dans ce pays, nous n'avons jamais été aussi prospères. C'est une guerre de classes, et c'est ma classe qui est en train de gagner."

chevalier
+ 1000

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Lefteris le Sam 5 Oct 2013 - 12:28

@Paratge a écrit:
@Lefteris a écrit:Ça sera tout bénéfice. Par exemple  un Roumain parfaitement francophone , d'un bon niveau, motivé, et acceptant de travailler 30 heures en établissement pour le quadruple de ce qu'il aurait gagné dans on pays . Le Smic étant autour de 200 €  là-bas, avec un traitement autour du smic, ça devrait aller  Rolling Eyes
Tutafé !
Vacataires et contractuels, de France ou d'ailleurs, ça suffira bien :
Un adulte, des élèves, une salle !
Tout bénéf' !

Le reste n'intéresse pas beaucoup nos "décideurs". Leurs enfants, eux, auront toujours de vrais enseignants de toute façon. C'est pour ça que je parle de lutte des classes et si les classes "d'en bas" n'en sont pas conscientes, la France "d'en haut", elle, sait ce qu'elle fait.
Evidemment, ils s'en foutent complètement. On s'agit un peu pour faire croire, on "communique" surtout , et par derrière on pense que de toute manière, 1/10ème de la population a besoin d'être instruite, et comme on en fait partie, qu'on a la ressource du privé (moi aussi d'ailleurs, mais je ne passe pas de pommade lénifiante, et je déplore...).

Ce qu tu décris s'observe  déjà parfaitement dans le s grandes villes, très clivées, de quartier à quartier, où la mixité sociale est quasi nulle : quelques établissements très courus, où l'on fait des pieds et des mains pour aller ,  et des garderies à quelques centaines de mètres.

Ce qui est très fort, c'est qu'on a réussi par un lavage de cerveau sans précédent  à impliquer les victimes et futures victimes  dans la destruction d'un système  qui à l'orgine aurait dû être le leur, défendu par elles : ce sont les plus haineux contres les savoirs "inutiles" ( on le voit bien quand on enseigne le latin, là les gens se lâchent, mais j'ai entendu les mêmes récriminations sur des matières encore obligatoires, comme l'histoire), contre les enseignants, contre la discipline qui les brime dans les écoles, contre les devoirs...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par Paratge le Sam 5 Oct 2013 - 12:47

Sans compter la discipline (mot odieux pour les réformateurs pieux) sacrifiée dans trop d’établissements sous prétexte que « les élèves ont changé » (ce ne sont plus des êtres humains ?).
Et puis c’est fatiguant de lutter contre le bordel, la violence et l’absentéisme pour des démagos qui se veulent les « amis des jeunes » !

Alors les bahuts deviennent des lieux où le brouhaha est la règle, les comportements antiscolaires valorisés, quand ce n’est pas la violence qui est camouflée en « incivilités » et où il est effectivement difficile sinon impossible d’enseigner !

Ça aussi c’est voulu : comme je l’ai constaté, le même homme qui était un principal lambda dans son collège et qui faisait dans la « coolitude », c’est-à-dire le laisser-aller pour Dylan et Rachid, devenu proviseur dans un lycée de centre-ville, demandait un conseil de discipline pour le moindre pet de travers d’Ombeline ou d’Enguerrand !

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport officiel sur les "difficultés de recrutement d'enseignants dans certaines disciplines".

Message par John le Sam 5 Oct 2013 - 12:53

@Cath a écrit:Dans les "Propositions d'évolutions" du rapport, je lis "Consolider le recours aux personnels non titulaires" Shocked mais rien sur des augmentations de salaire car "il n’est pas à ce jour démontré
que les difficultés de recrutement s’expliquent par une faiblesse des rémunérations "
Ah bon.
Pour le statut d'IG, c'est vrai.
Pour le statut de PE, ça l'est déjà moins.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum