Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par artemis71 le Sam 5 Oct 2013 - 13:28

Bonjour,

Je me retrouve dans une situation particulière et je suis curieuse de voir si d'autres auraient vécu une situation similaire.

Voilà, j'enseigne depuis quelques années dans une région qui coûte très chère pour se loger, le pays de Gex. Ayant besoin d'un F3 pour ma famille, je me suis installée dans un département voisin, la Haute-Savoie où les prix sont plus raisonnables. J'habite à environ 40km de mon établissement et tous les jours je passe entre 2 et 4 heures sur les routes en fonction de la circulation.

Jusqu'ici, j'ai supporté les trajets, mais cette année, je crois que j'ai touché mes limites. En effet, je me sens complètement épuisée. Je suis tout le temps fatiguée y compris les week-ends et les vacances. Je n'ai pas de vie personnelle ou sociale car je veux tout le temps dormir.

Je me pose deux questions :

Premièrement, je vais demander ma mutation à l'académie de Grenoble cette année, mais j'ai peur de ne pas avoir assez de points. Étant donnée que la fatigue chronique n'est pas vraiment un handicap, cela représente quand même, à mon avis, un risque professionnel. Est-ce que cela pourrait être un motif pour appuyer ma demande de mutation?

Deuxièmement, mon état de fatigue peut-il être reconnu comme étant une maladie professionnelle? Puis-je avoir un congé de maladie pour ce motif?

Merci d'avance Smile 

artemis71
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par Va, vis et deviens le Sam 5 Oct 2013 - 13:34

Tu devrais faire un tour sur la partie du forum qui est découpée par académie pour te renseigner sur les postes en Haute-Savoie avant de faire une demande de mutation (elle est vaste l'académie de Grenoble! Wink )
Et je me pose une question toute bête: certes le Pays de Gex est cher...mais 2 à 4h par jour de transports, c'est cher aussi. Est-ce que finalement en enlevant la voiture mais en habitant près de ton établissement, tu ne t'y retrouverais pas financièrement?

Va, vis et deviens
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par Ragnetrude le Sam 5 Oct 2013 - 13:36

@Va, vis et deviens a écrit:
Et je me pose une question toute bête: certes le Pays de Gex est cher...mais 2 à 4h par jour de transports, c'est cher aussi. Est-ce que finalement en enlevant la voiture mais en habitant près de ton établissement, tu ne t'y retrouverais pas financièrement?
C'est aussi ce que je me suis dit !

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par artemis71 le Sam 5 Oct 2013 - 13:43

Bonjour,

Afin de me loger près de mon établissement avec mon budget, il faudrait habiter en HLM. En Haute-Savoie, j'ai une maison pour le même prix. Le prix du trajet n'est pas si élevé. Je fais le plein d'essence une fois par semaine. Cependant, le trajet est très long en raison des bouchons et des conditions de circulation très difficiles à Genève. Déménager n'est pas une solution.

artemis71
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par alanne le Sam 5 Oct 2013 - 15:52

Connaissant très bien le pays de Gex, effectivement, si ton conjoint n'est pas suisse (tu me comprends Embarassed  ) contacte une assistante social pour un logement en HLM ou déménage vers Bellegarde sur Valserine c'est encore là qu'il y a des logements accessibles pour les français travaillant en France.

_________________
Wait and see

alanne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par dandelion le Sam 5 Oct 2013 - 15:57

Haldetrude a écrit:
@Va, vis et deviens a écrit:
Et je me pose une question toute bête: certes le Pays de Gex est cher...mais 2 à 4h par jour de transports, c'est cher aussi. Est-ce que finalement en enlevant la voiture mais en habitant près de ton établissement, tu ne t'y retrouverais pas financièrement?
C'est aussi ce que je me suis dit !
Le pays de Gex c'est plus cher que Paris... Il est pratiquement impossible d'y vivre avec un salaire français 'normal'.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par artemis71 le Sam 5 Oct 2013 - 16:03

Bonjour,

Je connais très bien les démarches pour demander un HLM, mais je suis peut-être têtue ou égoïste, je ne sais pas, mais je ne veux pas quitter une maison avec un jardin dans un village savoyard charmant et agréable situé tout près de Genève pour aller vivre en HLM. No 


artemis71
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par ysabel le Sam 5 Oct 2013 - 16:04

je te comprends...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par John le Sam 5 Oct 2013 - 16:06

Premièrement, je vais demander ma mutation à l'académie de Grenoble cette année, mais j'ai peur de ne pas avoir assez de points. Étant donnée que la fatigue chronique n'est pas vraiment un handicap, cela représente quand même, à mon avis, un risque professionnel. Est-ce que cela pourrait être un motif pour appuyer ma demande de mutation?

Deuxièmement, mon état de fatigue peut-il être reconnu comme étant une maladie professionnelle? Puis-je avoir un congé de maladie pour ce motif?
Malheureusement, c'est non aux deux :/

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par Audrey le Sam 5 Oct 2013 - 16:10

Mais pourquoi ne pas demander un autre poste dans l'ain? Tu quitterais le pays de Gex, retrouverais un niveau de vie normal (et des maisons avec jardin), et ne prendrais pas le risque de changer d'académie pour te retrouver mutée à pétaouchnok dans l'académie de Grenoble…
Tu n'as pas précisé la situation de ton conjoint: travaille-t-il en Suisse? Au Pays de Gex? En Savoie?

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par Gryphe le Sam 5 Oct 2013 - 16:11

@alanne a écrit:ou déménage vers Bellegarde sur Valserine
Bonne piste ! Very Happy

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par Audrey le Sam 5 Oct 2013 - 16:14

Je conseille le déménagement vers l'ouest en tout cas..

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par dandelion le Sam 5 Oct 2013 - 16:18

@Gryphe a écrit:
@alanne a écrit:ou déménage vers Bellegarde sur Valserine
Bonne piste ! Very Happy
Surtout que des postes en Haute-Savoie, ça ne court pas non plus les rues, passer à l'inter c'est prendre un risque qui me semble énorme (llà on peut avoir un poste à 20 kilomètres de chez soi et... un col fermé l'hiver). Bellegarde a aussi l'avantage d'être un noeud ferroviaire, donc aussi pratique de ce point de vue là. Tu n'a pas la possibilité de prendre les transports en commun ou covoiturer?
Est-ce que tu ne risques pas de regretter ton poste si tu pars?

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par artemis71 le Sam 5 Oct 2013 - 16:35

Etant donné que je suis seule et sans famille en France, je préfère éviter un déménagement si possible d'autant plus que cela engendre toujours des frais et que je ne suis pas au top financièrement. Je suis très bien logée et c'était déjà un exploit de trouver mon logement et d'organiser mon déménagement jusqu'ici il y a quelques années.

Un poste à Bellegarde serait éventuellement une solution car j'ai un train direct pour aller à Bellegarde depuis chez moi en Haute-Savoie.

En ce qui concerne les postes en Haute-Savoie, un enseignant du 74 m'a dit au printemps dernier que la Haute-Savoie était le département le moins demandé à l'académie de Grenoble.

Cette année, je suis en affectation provisoire. J'aime bien mes élèves, mais je n'ai pas envie de m'installer sur le pays de Gex.

artemis71
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par alanne le Sam 5 Oct 2013 - 16:54

Un poste à l'autre bout de l'académie de Grenoble serait pire qu'un déménagement vers Bellegarde et puis Collonge c'est un petit village aussi proche de Bellegarde et pas loin de migrot.

_________________
Wait and see

alanne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par Dalva le Sam 5 Oct 2013 - 17:09

Pour revenir à la question initialement posée, si tu en viens de penser à un congé maladie pour fatigue chronique, c'est que ta fatigue est vraiment handicapante. Je pense donc que tu devrais chercher d'autres pistes que la seule fatigue liée au temps de trajet. Il est certain que 2 à 4 heures par jour, c'est affreusement long, mais il serait intéressant de faire un bilan aussi à côté (n'as-tu pas un problème de thyroïde par exemple ?). Cette fatigue peut être due à des problèmes hormonaux divers...

Je n'ai pas compris si tu vis complètement seule ou avec des enfants. Si tu es entièrement seule, je pense que tu exagères un peu la difficulté d'un déménagement, et voir cela comme un obstacle insurmontable peut aussi être un symptôme de quelque chose au niveau de ta santé.

Je te souhaite bon courage en tout cas.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par Va, vis et deviens le Sam 5 Oct 2013 - 17:24

@artemis71 a écrit:

En ce qui concerne les postes en Haute-Savoie, un enseignant du 74 m'a dit au printemps dernier que la Haute-Savoie était le département le moins demandé à l'académie de Grenoble.
Ce que cet enseignant t'as dit est juste. Mais les postes en Haute-Savoie ne sont pas forcément simples à avoir non plus. Enfin c'est toujours pareil: ça dépend où, dans quelle discipline et à quel moment on demande. On ne sait jamais vraiment avant le jeu des mutations. Il faudrait regarder de plus près (enfin je ne sais même pas si c'est possible) combien valaient cette année les postes près de chez toi et s'il y en a. Parce que s'il y a effectivement des postes plus faciles à avoir que sur le reste de l'académie mais qu'ils sont à Abondance ou Saint-Gingolph, je ne suis pas certaine que ça arrangera ta situation!Razz 

Va, vis et deviens
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par artemis71 le Sam 5 Oct 2013 - 17:29

J'ai effectivement un problème de thyroïde, mais cela a déjà été diagnostiqué il y a presque dix ans et je suis suivie par mon médecin. Mais enfin, ce n'est pas du tout un problème grave ou qui m'empêche de travailler.

Attention, je n'ai jamais dit que je perçois un déménagement comme étant quelque chose d'insurmontable. Je vis seule avec un enfant. La difficulté pour déménager, c'est trouver et éventuellement payer des gens pour donner un coup de main, c'est trouver le temps pour trier et emballer des affaires, nettoyer, ranger, etc à la fois dans le logement que je quitte et aussi dans celui où je m'installe. Il faut aussi sortir des sommes plus ou moins importantes pour louer une camionnette, payer un dépôt de garantie et éventuellement des honoraires d'agences, réparer les petits dégâts chez moi avant l'état des lieux. Ce n'est pas évident quand on est seul(e) à gérer tout ça.

Je fais 70/80 km par jour depuis quelques années en plus de gérer mon travail et élever seule un enfant. Pour moi, mon état de fatigue est clairement la conséquence d'un surmenage lié au trajet, au travail, élever seule un enfant. Un établissement plus près de chez moi me rendrait la vie plus facile. C'est tout.


artemis71
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par Leclochard le Sam 5 Oct 2013 - 18:51

@ysabel a écrit:je te comprends...
Pas moi. Elle va y laisser sa santé et risque l'accident avec la fatigue. Il y a quelque chose de fou dans cette perte de temps. Ce n'est tenable que si on a un motif sérieux. Le hlm, pourquoi pas, mais bon... Si elle ne profite pas de son enfant. scratch 
Pour avoir vécu une situation très proche (entre deux et trois heures dans le train par jour pendant huit ans) je ne peux te donner qu'un conseil pour l'an prochain: demande à commencer plus tard ou à finir plus tôt pour éviter les bouchons ou encore à avoir une journée libérée.
Perso, j'ai tenu car je bossais dans le train et qu'à la fin, je savais que j'aurais un bon poste (grâce aux points zep). Aujourd'hui, je me rends au collège à pieds. J'ai l'impression d'avoir changé de vie.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par dandelion le Sam 5 Oct 2013 - 19:06

@Va, vis et deviens a écrit:
@artemis71 a écrit:

En ce qui concerne les postes en Haute-Savoie, un enseignant du 74 m'a dit au printemps dernier que la Haute-Savoie était le département le moins demandé à l'académie de Grenoble.
Ce que cet enseignant t'as dit est juste. Mais les postes en Haute-Savoie ne sont pas forcément simples à avoir non plus. Enfin c'est toujours pareil: ça dépend où, dans quelle discipline et à quel moment on demande. On ne sait jamais vraiment avant le jeu des mutations. Il faudrait regarder de plus près (enfin je ne sais même pas si c'est possible) combien valaient cette année les postes près de chez toi et s'il y en a. Parce que s'il y a effectivement des postes plus faciles à avoir que sur le reste de l'académie mais qu'ils sont à Abondance ou Saint-Gingolph, je ne suis pas certaine que ça arrangera ta situation!Razz 
Saint-Jean d'Aulps, c'est pire que Saint-Gingolph.
Même si déménager est difficile, je crois que tu pourrais avoir de l'aide, et que tu compenserais rapidement les frais engendrés en n'ayant plus de frais de route. Et tu feras aussi des économies sur le loyer je pense, parce que Bellegarde est sans doute moins cher que la Haute-Savoie à proximité de la Suisse. Et en plus c'est joli comme coin (mon mari a failli être muté près de là et j'avais vu des coins bien sympa sur le net). De toute façon la thyroïde+parent isolé+ de longs trajets, ça fait beaucoup. Leclochard a raison, tu joues ta santé. Si tu te sens vraiment très fatiguée, vois le médecin pour faire un bilan et t'arrêter plutôt que de risquer le malaise sur la route. fleurs 

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par artemis71 le Sam 5 Oct 2013 - 20:45

Ce n'est que mon avis subjectif, mais je connais très bien l'est de l'Ain et vivre à Bellegarde ou n'importe où sur le pays de Gex ne me dit rien du tout. Je reconnais que je m'obstine, mais c'est comme ça. J'estime que je donne déjà énormément à mon travail et je refuse de me faire mener par le bout du nez et qu'on m'impose d'aller vivre en HLM pour pouvoir faire mon travail dans de meilleures conditions. J'aime ma maison et je la quitterais uniquement pour une autre maison que je trouve agréable.

En ce qui concerne ma fatigue, je résiste pour l'instant, mais je me ferai arrêter si j'éprouve le besoin de me reposer.






artemis71
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas particulier : conditions de travail difficiles, fatigue chronique, mutation

Message par Leclochard le Sam 5 Oct 2013 - 21:00

@artemis71 a écrit:Ce n'est que mon avis subjectif, mais je connais très bien l'est de l'Ain et vivre à Bellegarde ou n'importe où sur le pays de Gex ne me dit rien du tout. Je reconnais que je m'obstine, mais c'est comme ça. J'estime que je donne déjà énormément à mon travail et je refuse de me faire mener par le bout du nez et qu'on m'impose d'aller vivre en HLM pour pouvoir faire mon travail dans de meilleures conditions. J'aime ma maison et je la quitterais uniquement pour une autre maison que je trouve agréable.

En ce qui concerne ma fatigue, je résiste pour l'instant, mais je me ferai arrêter si j'éprouve le besoin de me reposer.


Pourquoi demander conseil si tu sais d'avance quel sera ton choix : l'inévitable arrêt maladie suite à un burn-out pour garder ton cadre de vie ?
A mon avis, ce n'est pas le boulot qui te mène par le bout du nez mais autre chose et tu en payes le prix dans tous les sens du terme. bon courage pour les prochains mois/années.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum