Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Je cherche un extrait de Balzac en vue d'un commentaire

par Kilmeny le Sam 5 Oct 2013 - 18:38
Bonjour

Je suis à la recherche d'un extrait de Balzac d'une vingtaine de lignes :
- facile et intéressant à commenter
- qui ne soit pas déjà commenté sur internet

Auriez-vous des idées ? Je cherche sans succès depuis une heure. (les textes intéressants à commenter auxquels j'ai pensé sont déjà traités sur le net)

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Je cherche un extrait de Balzac en vue d'un commentaire

par retraitée le Mer 9 Oct 2013 - 18:21
Y a-t-il rien de plus horrible à voir que
la matinale apparition d'une vieille fille laide à sa fenêtre ? De tous les
spectacles grotesques qui font la joie des voyageurs quand ils traversent
les petites villes, n'est-ce pas le plus déplaisant ? il est trop triste, trop repoussant
pour qu'on en rie. Cette vieille fille, à l'oreille si alerte, se présentait
dépouillée des artifices en tout genre qu'elle employait pour
s'embellir : elle n'avait ni son tour de faux cheveux ni sa collerette. Elle
portait cet affreux petit sac en taffetas noir avec lequel les vieilles femmes
s'enveloppent l'occiput, et qui dépassait son bonnet de nuit relevé par les
mouvements du sommeil. Ce désordre donnait à cette tête l'air menaçant
que les peintres prêtent aux sorcières. Les tempes, les oreilles et la nuque, assez peu cachées,
laissaient voir leur caractère aride et sec ; leurs rides âpres se recommandaient
par des tons rouges peu agréables à l'oeil et que faisait
encore ressortir la couleur quasi blanche de la camisole nouée au cou par
des cordons vrillés. Les bâillements de cette camisole entr'ouverte montraient
une poitrine comparable à celle d'une vieille paysanne peu
soucieuse de sa laideur. Le bras décharné faisait l'effet d'un bâton sur lequel
on aurait mis une étoffe. Vue à sa croisée, cette demoiselle paraissait
grande à cause de la force et de l'étendue de son visage qui rappelait
l'ampleur inouïe de certaines figures suisses. Sa physionomie, où les
traits péchaient par un défaut d'ensemble, avait pour principal caractère
une sécheresse dans les lignes, une aigreur dans les tons, une insensibilité
dans le fond qui eût saisi de dégoût un physionomiste.

Extrait de Pierrette.
avatar
John
Médiateur

Re: Je cherche un extrait de Balzac en vue d'un commentaire

par John le Mer 9 Oct 2013 - 18:29
Dans La Duchesse de Langeais :

La description de l'orgue :
L’orgue est certes le plus grand, le plus audacieux, le plus magnifique de tous les instruments créés par le génie humain. Il est un orchestre entier, auquel une main habile peut tout demander, il peut tout exprimer. N’est-ce pas, en quelque sorte, un piédestal sur lequel l’âme se pose pour s’élancer dans les espaces lorsque, dans son vol, elle essaie de tracer mille tableaux, de peindre la vie, de parcourir l’infini qui sépare le ciel de la terre ? Plus un poète en écoute les gigantesques harmonies, mieux il conçoit qu’entre les hommes agenouillés et le Dieu caché par les éblouissants rayons du Sanctuaire les cent voix de ce chœur terrestre peuvent seules combler les distances, et sont le seul truchement assez fort pour transmettre au ciel les prières humaines dans l’omnipotence de leurs modes, dans la diversité de leurs mélancolies, avec les teintes de leurs méditatives extases, avec les jets impétueux de leurs repentirs et les mille fantaisies de toutes les croyances. Oui, sous ces longues voûtes, les mélodies enfantées par le génie des choses saintes trouvent des grandeurs inouïes dont elles se parent et se fortifient. Là, le jour affaibli, le silence profond, les chants qui alternent avec le tonnerre des orgues, font à Dieu comme un voile à travers lequel rayonnent ses lumineux attributs. Toutes ces richesses sacrées semblèrent être jetées comme un grain d’encens sur le frêle autel de l’Amour à la face du trône éternel d’un Dieu jaloux et vengeur.
Ou bien, plus laique, la description de Montriveau :

Seul dans le monde, jeté dès l’âge de vingt ans à travers cette tempête d’hommes au sein de laquelle vécut Napoléon, et n’ayant aucun intérêt en dehors de lui-même, prêt à périr chaque jour, il s’était habitué à n’exister que par une estime intérieure et par le sentiment du devoir accompli. Il était habituellement silencieux comme le sont tous les hommes timides ; mais sa timidité ne venait point d’un défaut de courage, c’était une sorte de pudeur qui lui interdisait toute démonstration vaniteuse. Son intrépidité sur les champs de bataille n’était point fanfaronne ; il y voyait tout, pouvait donner tranquillement un bon avis à ses camarades, et allait au-devant des boulets tout en se baissant à propos pour les éviter. Il était bon, mais sa contenance le faisait passer pour hautain et sévère. D’une rigueur mathématique en toute chose, il n’admettait aucune composition hypocrite ni avec les devoirs d’une position, ni avec les conséquences d’un fait. Il ne se prêtait à rien de honteux, ne demandait jamais rien pour lui ; enfin, c’était un de ces grands hommes inconnus, assez philosophes pour mépriser la gloire, et qui vivent sans s’attacher à la vie, parce qu’ils ne trouvent pas à y développer leur force ou leurs sentiments dans toute leur étendue. Il était craint, estimé, peu aimé. Les hommes nous permettent bien de nous élever au-dessus d’eux, mais ils ne nous pardonnent jamais de ne pas descendre aussi bas qu’eux. Aussi le sentiment qu’ils accordent aux grands caractères ne va-t-il pas sans un peu de haine et de crainte. Trop d’honneur est pour eux une censure tacite qu’ils ne pardonnent ni aux vivants ni aux morts.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Je cherche un extrait de Balzac en vue d'un commentaire

par Kilmeny le Mer 9 Oct 2013 - 21:02
Merci beaucoup !Very Happy Very Happy 

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Contenu sponsorisé

Re: Je cherche un extrait de Balzac en vue d'un commentaire

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum