De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par adelaideaugusta le Sam 5 Oct 2013 - 21:21

http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2013/10/04/10001-20131004ARTFIG00465-de-quoi-meurt-l-ecole-pas-des-rythmes-scolaires.php?cmtpage=0



"Alors, disons-le une fois pour toutes : l'école française meurt de méthodes inadaptées, qui, dès la maternelle et le CP, instaurent chez l'élève de mauvaises habitudes et l'empêchent de devenir un lecteur efficace. Des méthodes qui, plus tard, lui interdisent une progression rigoureuse et des repères solides. L'école meurt de ne pas enseigner le goût de l'effort et la récompense du mérite. Non, on n'apprend pas en s'amusant. Mais en répétant, en insistant jusqu'à réussir parfaitement.
Sportifs et musiciens le savent. Et non, une heure de hip-hop ne remplacera jamais la valorisation de la culture ou des savoir-faire techniques. Ceux qui oublient ce message et dissertent sans fin sur trois heures le mercredi matin sont complices de l'effondrement généralisé, celui qui prive les plus pauvres de leur patrimoine : l'instruction.


Dernière édition par adelaideaugusta le Dim 6 Oct 2013 - 20:53, édité 4 fois

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Gryphe le Sam 5 Oct 2013 - 21:30

@adelaideaugusta a écrit:"Alors, disons-le une fois pour toutes : l'école française meurt de méthodes inadaptées, qui, dès la maternelle et le CP, instaurent chez l'élève de mauvaises habitudes et l'empêchent de devenir un lecteur efficace. Des méthodes qui, plus tard, lui interdisent une progression rigoureuse et des repères solides. L'école meurt de ne pas enseigner le goût de l'effort et la récompense du mérite. Non, on n'apprend pas en s'amusant. Mais en répétant, en insistant jusqu'à réussir parfaitement.
Sportifs et musiciens le savent. Et non, une heure de hip-hop ne remplacera jamais la valorisation de la culture ou des savoir-faire techniques. Ceux qui oublient ce message et dissertent sans fin sur trois heures le mercredi matin sont complices de l'effondrement généralisé, celui qui prive les plus pauvres de leur patrimoine : l'instruction."
veneration

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Daphné le Sam 5 Oct 2013 - 21:41

+1

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Dinaaa le Sam 5 Oct 2013 - 21:47

+1

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Olympias le Sam 5 Oct 2013 - 22:01

+ 100 Avant même d'avoir lu l'article, c'était curieusement une partie du cours de ce matin...consacré aux migrations vers la France

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par John le Sam 5 Oct 2013 - 22:08

A une nuance près : il y a une culture et un marché du hip hop...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par auléric le Sam 5 Oct 2013 - 22:25

+1 aussi mais quel dommage que l'article soit réservé aux abonnés , j'aurai aimé le lire in extenso

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Olympias le Sam 5 Oct 2013 - 22:33

@auléric a écrit:+1 aussi mais quel dommage que l'article soit réservé aux abonnés , j'aurai aimé le lire in extenso
Si tu veux, je le scanne demain et je te l'envoie par mail. Ca te va ?

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Ergo le Sam 5 Oct 2013 - 22:41

Je veux bien moi aussi, s'il te plaît ! Embarassed 

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Ilona le Sam 5 Oct 2013 - 22:53

Merci adelaideaugusta pour ce morceau choisi.
Tout cela est d'une telle évidence !
Pour étre bon dans un domaine,il faut sans cesse s'entrainer,faire ses gammes,on est bien loin de la société de l'amusement et du plaisir continuel (presque de l'ataraxie)

Ilona
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Zenxya le Dim 6 Oct 2013 - 16:31

alors re merci fleurs fleurs  (tout ça pour avoir plus de fleurs)

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par fran24 le Dim 6 Oct 2013 - 19:18

Merci!

fran24
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par adelaideaugusta le Dim 6 Oct 2013 - 20:55

@adelaideaugusta a écrit:http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2013/10/04/10001-20131004ARTFIG00465-de-quoi-meurt-l-ecole-pas-des-rythmes-scolaires.php?cmtpage=0
Il manque le début. (Environ 1/3, moins juste à mon avis.)

« Aujourd’hui, les partisans des quatre jours et demi nous expliquent combien les élèves seront plus heureux avec des journées allégées. Plus reposés. Plus motivés. Mieux, les ateliers qui leur sont proposés pendant les heures libérées vont leur apprendre à « apprendre autrement », les réjouir et leur donner une raison de venir en classe.
Certains, députés PS ou journalistes enthousiastes, nous expliquent même qu’en améliorant le bien-être des élèves, c’est l’échec scolaire que l’on fait reculer. Et de rappeler les terribles statistiques qui nous prouvent que l’école française creuse les inégalités sociales au lieu de les atténuer. Elle est celle où les écarts de résultats entre enfants de milieux défavorisés et enfants de cadres ou d’enseignants sont les plus importants.
Mettons donc fin à un mythe : non, les rythmes scolaires n’ont rien à voir avec la réussite. Les petits écoliers de 1960 avaient une coupure toute la journée du jeudi, ce qui ne les empêchait pas d’apprendre à lire plus efficacement que ceux d’aujourd’hui.  Mais surtout, le message insidieusement distillé par cette réforme est rigoureusement le même que celui qui gangrène chaque nouveau changement dans l’école : c’est en faisant autre chose qu’apprendre que les enfants aimeront l’école, et ce sont la fatigue ou le « mal-être » qui sont cause de l’échec scolaire.
Et ce message est délivré aussi bien par la droite que par la gauche depuis à peu près trente ans, à travers les lois d’orientation de 1989 et 2005, les programmes de 1995 et 2002, les fameuses « compétences » censées valoriser les « talents » de l’élève plutôt qu’évaluer ses savoirs. »


"Alors, disons-le une fois pour toutes : l'école française meurt de méthodes inadaptées, qui, dès la maternelle et le CP, instaurent chez l'élève de mauvaises habitudes et l'empêchent de devenir un lecteur efficace. Des méthodes qui, plus tard, lui interdisent une progression rigoureuse et des repères solides. L'école meurt de ne pas enseigner le goût de l'effort et la récompense du mérite. Non, on n'apprend pas en s'amusant. Mais en répétant, en insistant jusqu'à réussir parfaitement.
Sportifs et musiciens le savent. Et non, une heure de hip-hop ne remplacera jamais la valorisation de la culture ou des savoir-faire techniques. Ceux qui oublient ce message et dissertent sans fin sur trois heures le mercredi matin sont complices de l'effondrement généralisé, celui qui prive les plus pauvres de leur patrimoine : l'instruction.

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Caspar Goodwood le Dim 6 Oct 2013 - 20:58

D'accord sur le "apprendre en s'amusant", concept que je ne supporte plus (on peut s'amuser oui, mais de temps en temps, il ne faut pas évacuer la notion d'effort).

Culture du hip-hop peut être, mais les élèves peuvent très bien y avoir accès sans nous.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par philann le Dim 6 Oct 2013 - 21:05

L'école meurt de ne pas enseigner le goût de l'effort et la récompense du mérite. Non, on n'apprend pas en s'amusant. Mais en répétant, en insistant jusqu'à réussir parfaitement.
Sportifs et musiciens le savent.
Et non, une heure de hip-hop ne remplacera jamais la valorisation de la culture ou des savoir-faire techniques. Ceux qui oublient ce message et dissertent sans fin sur trois heures le mercredi matin sont complices de l'effondrement généralisé, celui qui prive les plus pauvres de leur patrimoine : l'instruction.
Je n'ai pas de sympathie particulière pour Polony....
Je lui sais gré de mettre sur un même plan culture et savoir-faire technique! On n'enseigne plus correctement ni l'un ni l'autre!! Sad 

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Caspar Goodwood le Dim 6 Oct 2013 - 21:06

La comparaison avec le sport et la musique est assez parlante, et je l'utilise assez souvent.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Ergo le Dim 6 Oct 2013 - 21:15

C'est sûr...Je pense encore au moment où je jouais 2h par jour: je passais 1h à faire tous les trucs ch*** mais indispensables (gammes et études) et pendant l'heure suivante, je pouvais faire et refaire 25 fois les trois mêmes notes si ce n'est pas satisfaisant (au grand désespoir de mon frère Laughing).
Je n'ose imaginer ce que ç'aurait pu donner sans rigueur et répétitions...

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Caspar Goodwood le Dim 6 Oct 2013 - 21:17

Moi j'ai appris la liste des poissons, des fleurs, des animaux de la ferme, et même des parties d'un bateau ou d'une voiture en anglais. Ai-je pris du plaisir à me coltiner des listes de vocabulaire bien pénibles? Non, mais il fallait en passer par là pour avoir le plaisir de maîtriser la langue anglaise.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par philann le Dim 6 Oct 2013 - 21:18

@Ergo a écrit:
Je n'ose imaginer ce que ç'aurait pu donner sans rigueur et répétitions...
J'ai la réponse!!! Tu aurais pris des cours des années durant...et aurais aujourd'hui un niveau lamentable!!!!
=
MEUAh et la guitare!!!
Je ne voulais pas me faire suer avec ce qui était pénible...et j'ai été payée en retour....par un niveau lamentable!
Pas de secret!
Neutral 

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par doctor who le Lun 7 Oct 2013 - 13:55

Les efforts et la répétition, c'est indispensable, certes.

Mais je ne suis pas sûr qu'on enseigne grand chose à, par exemple, des élèves de CE1, sans s'amuser à un moment où à un autre. Ou alors, on leur enseigne qu'apprendre, c'est chiant.

Ne faudrait pas passer d'un extrême à un autre.

J'estime personnellement que l'amusement est un ingrédient indispensable à l'apprentissage jusqu'en fin de collège. Reste à ne pas surdoser.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Caspar Goodwood le Lun 7 Oct 2013 - 15:35

S'amuser de temps en temps, oui, pas de problème, mais parfois je leur dis: "Bon, on va faire tel truc, ce n'est pas très drôle mais il faut le faire."

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par doctor who le Lun 7 Oct 2013 - 15:48

@Caspar Goodwood a écrit:S'amuser de temps en temps, oui, pas de problème, mais parfois je leur dis: "Bon, on va faire tel truc, ce n'est pas très drôle mais il faut le faire."
Rien que de très naturel. Mais de la à dire à des gamins de 10 ans : "Vous allez vous faire chier pour apprendre", il y a pas mal de marge.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Caspar Goodwood le Lun 7 Oct 2013 - 15:53

Il faut le présenter de façon plus diplomatique. En ce moment, j'étudie les tâches ménagères et la fréquence en classe de 3e, je peux difficilement leur prétendre qu'apprendre à dire "Je passe l'aspirateur deux fois par semaine" en anglais est quelque chose de passionnant.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Cath le Lun 7 Oct 2013 - 19:11

Cette discussion ne serait-elle pas mieux ailleurs ? Personne ne la voit, ici...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

Message par Padre P. Lucas le Lun 7 Oct 2013 - 20:17

C'est amusant cette opposition entre le "jeu" et le "par cœur" : les acteurs et les musiciens sont ceux dont on dit communément qu'ils "jouent" plutôt qu'ils ne "travaillent" et ce sont bien des experts du "par cœur" non ?
Sans doute une confusion bien ancrée entre "par coeur" et psittacisme ...

Padre P. Lucas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum