Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

par Padre P. Lucas le Lun 7 Oct 2013 - 20:17
C'est amusant cette opposition entre le "jeu" et le "par cœur" : les acteurs et les musiciens sont ceux dont on dit communément qu'ils "jouent" plutôt qu'ils ne "travaillent" et ce sont bien des experts du "par cœur" non ?
Sans doute une confusion bien ancrée entre "par coeur" et psittacisme ...
avatar
Olympias
Prophète

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

par Olympias le Lun 7 Oct 2013 - 20:45
Caspar Goodwood a écrit:Il faut le présenter de façon plus diplomatique. En ce moment, j'étudie les tâches ménagères et la fréquence en classe de 3e, je peux difficilement leur prétendre qu'apprendre à dire "Je passe l'aspirateur deux fois par semaine" en anglais est quelque chose de passionnant.
Vas-tu susciter des vocations ménagères ??
avatar
Caspar
Bon génie

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

par Caspar le Lun 7 Oct 2013 - 20:59
La dernière phrase était "My mum does everything and my dad doesn't do anything." Je leur ai dit que cela se passait ainsi du temps de ma jeunesse.
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

par Presse-purée le Lun 7 Oct 2013 - 21:02
@doctor who a écrit:Les efforts et la répétition, c'est indispensable, certes.

Mais je ne suis pas sûr qu'on enseigne grand chose à, par exemple, des élèves de CE1, sans s'amuser à un moment où à un autre. Ou alors, on leur enseigne qu'apprendre, c'est chiant.

Ne faudrait pas passer d'un extrême à un autre.

J'estime personnellement que l'amusement est un ingrédient indispensable à l'apprentissage jusqu'en fin de collège. Reste à ne pas surdoser.
+1, par moments, cet article fait un peu orties sur plaies salées...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

par Presse-purée le Lun 7 Oct 2013 - 21:04
@Padre P. Lucas a écrit:C'est amusant cette opposition entre le "jeu" et le "par cœur" : les acteurs et les musiciens sont ceux dont on dit communément qu'ils "jouent" plutôt qu'ils ne "travaillent" et ce sont bien des experts du "par cœur" non ?
Sans doute une confusion bien ancrée entre "par cœur" et psittacisme ...
+1: ça donne des profs qui excluent d'emblée de par cœur de leurs cours car ce serait stupide (de soulager sa mémoire de travail?).

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
Contenu sponsorisé

Re: De quoi meurt l'école ? Pas des rythmes scolaires. Par Natacha Polony.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum