TZR en collège - grosse déprime

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

TZR en collège - grosse déprime

Message par kayinette le Lun 7 Oct - 18:43

Bonsoir,

Alors juste un poste pour raison de grosse déprime.
Je suis T2, TZR en région parisienne. Après une année de stage dans un super collège (neuf et collègues supers sympas, élèves correctes) puis une année pépère de lycée, je suis de retour au collège.
Voilà le soucis, je n'ai vraiment plus envie d'aller en cours, les élèves ne sont pas méchants mais j'en ai marre des petites croix pour suivre travail / Punition... J'ai personnellement 11 classes, c'est lourd ! J'en ai marre des bavardages (je ne lâche pas, j'attends le silence, grattage, punitions....) qui persistent comme même. De la médiocrité des élèves qui ne savent même plus chercher alors que la réponse est sous leurs yeux. Même mes sixièmes m'agacent...
Bon peut-être que cela à un rapport avec le fait que je suis enceinte et fatiguée mais bon comme même, je suis qu'en début de carrière.
Ma matière est vraiment une passion et j'étais sans me vanter plutôt bonne à l'université(certain prof de fac ont essayé de me débaucher pour faire de la recherche, pourquoi j'ai dit non!!!) et quand j'ai choisi ce métier, c'était pas pour faire dresseur de fauves et apprendre aux élèves à écrire une phrase simple.
Bref, je suis en train de regarder pour reprendre mes études ou encore enseigner à la fac mais peut être est-ce passager ? Je sais qu'ailleurs la vie n'est pas rose (petit chef, stress...) mais bon.
Peut-être si je me retrouve en lycée avec des classes de S (ma matière est la SVT).

Cela vous est déjà arrivée si tôt dans votre carrière ce genre de pensées ?
Bonne soirée à tous (plus qu'2 semaines avant les vacances Very Happy )


Dernière édition par John le Lun 7 Oct - 20:13, édité 1 fois (Raison : Titre precisé)

kayinette
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par yogi le Lun 7 Oct - 18:56

J'avoue que depuis 10 ans,j'ai aussi cette impression de dresser "des fauves" et que je suis épuisée mais les 1ères années,j'avais la foi.Là je l'ai de moins en moins. J'ai majoritairement travaillé en ZEP et c'est crevant.Je ne sais pas combien de temps il faut pour pouvoir tomber sur un établissement "pépère" (j'en ai eu 2,c'était quand j'étais contractuelle,le bonheur: 2ans de calme en 10 ans).

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par Panta Rhei le Lun 7 Oct - 19:03

Comme c'est triste de lire ça! Surtout de la part d'une collègue qui vient juste de commencer "sa carrière"!

J'ai un peu de recul... Stagiaire en 1995!

IL existe des bahuts où l'on peut "encore" enseigner... Et ceci plus ou moins, normalement!

OUI, celà existe.

Mais j'imagine que tu devras manger bcp de pain noir avant de rejoindre un bahut "tranquille"...

Bref, serre les dents... Fais de la garderie...

BON COURAGE!

_________________
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'

'What withers in the bud?' asked Ursula.

'Oh, everything—oneself—things in general.'


First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


Panta Rhei
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par yogi le Lun 7 Oct - 19:07

Maladroit a écrit:Comme c'est triste de lire ça! Surtout de la part d'une collègue qui vient juste de commencer "sa carrière"!

J'ai un peu de recul... Stagiaire en 1995!

IL existe des bahuts où l'on peut "encore" enseigner... Et ceci plus ou moins, normalement!

OUI, celà existe.

Mais j'imagine que tu devras manger bcp de pain noir avant de rejoindre un bahut "tranquille"...

Bref, serre les dents... Fais de la garderie...

BON COURAGE!


Exactement. Donne-toi quelques années. Les débuts sont épuisants et difficiles de toutes manières.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par Nuits le Lun 7 Oct - 19:23

Salut

Je me reconnais parfaitement dans ce que tu dis. Comme toi, j'ai été T1 TZR et enceinte et c'était horrible.
J'ai pris un congé parental pour souffler un peu, mais le découragement est vite revenu.
D'un côté, je te dirais bien d'attendre, de manger ton pain noir etc. et de l'autre, je te conseillerais vivement de vite te préoccuper de la sortie. Une fois qu'on est dans l'EN, c'est assez coton pour en sortir, et je n'imagine pas le métier évoluer favorablement. C'est ce que je fais de mon côté parce que je ne me vois pas du tout continuer jusqu'à mes 70 ans dans cet enfer.
Bon, je ne t'aide pas, mais je réponds à ta question: oui, je vis la même chose que toi, et ça me mine.

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par kayinette le Lun 7 Oct - 19:37

Merci pour vos encouragements ou vos conseils.
Petite précision, mon conjoint est super d'accord pour que je reprenne mes études, il est effaré quand je lui raconte le job. Et en plus en ce moment quand j'entends les gens et même mon entourage "prof qui bosse que 18 h " ça me gonfle vraiment.
Enfin c'est peut être les hormones de la grossesse qui parlent...

kayinette
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par piesco le Lun 7 Oct - 20:00

C'est clair que ça doit jouer, mais si tu as envie de reprendre tes études et que tu en as les moyens (et l'appui de ton conjoint, ce n'est pas rien), tu devrais peut-être le faire. c'est très mauvais, les regrets.

Quant aux élèves qui ne font rien et sont source de déprime, j'ai une méthode imparable. Toi ton fais ton boulot de ton mieux, si eux ne le font pas, tant pis. Pas de regrets, pas de culpabilisation. J'ai l'impression que beaucoup de collègues donnent beaucoup d'importance à leur travail. Alors que pour pouvoir survivre à certains endroits il faut tenir en tête que le travail n'est pas toute la vie, et qu'à la sortie du bahut les problèmes et tracas doivent y rester. La vraie vie est ailleurs.

trefle 

piesco
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par kayinette le Lun 7 Oct - 20:29

Oui je pense que c'est mon problème. Mais quand on te mute à 600 km de ton chéri et de tes amis et à 400 de ta famille, il te reste plus que ton boulot.
Puis TZR, tu t'entends bien avec tes collègues ça devient des amis et bam on te change d'établissement (alors que l'établissement veut te garder, le demande et que la personne qui est mise à ta place n'a absolument pas demandé le coin, de quoi laisser perplexe..).
Mais je pense que ça changera surement avec l'arrivée du bébé, je me prendrais moins la tête avec le boulot (mais j'ai l'impression de mal faire mon job sinon).

kayinette
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par piesco le Lun 7 Oct - 20:31

Ah non, il ne reste jamais que ton boulot. Il reste toi. professeur 

piesco
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par lalilala le Lun 7 Oct - 20:43

Je suis T3 et j'en ai jusque là depuis ma première année de stage merdique. Seule ma deuxième année de stage s'est bien passée (lycée plutôt cool, collègues très sympas, élèves pas trop pénibles, mon copain avec moi la plupart du temps, des sorties le week end, une tutrice géniale, un coin de la France que j'adore). Depuis que je suis titulaire, rien ne va plus...je hais préparer mes cours et être en cours. J'ai aussi été envoyée loin, j'ai servi de bouche-trou ces deux dernières années (je suis passée dans 10 établissements en deux ans), préparé des cours merdiques à l'arrache. Cette année, j'ai foiré ma mutation, je suis donc toujours loin de mon copain et je suis affectée à l'année dans un établissement que je déteste avec un service pourri. Je suis transparente pour la plupart des mes classes, j'ai plein de niveaux et donc plein de boulot, ce que je fais n'a aucun sens et je n'ai toujours pas de vie en dehors...J'ai perdu tous mes amis (et amis collègues) au fil de mes déménagements (4 en 5 ans). Je craque et je sature, tout le monde te le confirmera ici (puisque je saoule tout le monde sur ce forum, seul endroit où je peux me lâcher en fait). Comme Nuits, je cherche une sortie parce que je sais que je ne tiendrai pas là-dedans. Je vais finir par devenir folle. Vraiment.
Moi aussi j'adorais ma matière à la fac et on m'avait aussi parler d'un poste...j'ai pas osé et aujourd'hui ma matière me dégoûte.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par gauvain31 le Lun 7 Oct - 20:49

Oui il est important de ne pas généraliser une situation qui ne sera que temporaire. Tu ne vas pas passer ta vie dans ce collège et entant que TZR tu seras de nouveau en lycée. Cela fait 10 ans que je suis TZR , et ça ne me pèse pas pour l'instant; j'ai eu une anée très difficile (ou j'ai atterri dans un centre de rééducation en septembre, alors que j'avais perdu mon père quelques mois auparavant et que ma mère avait eu un cancer du sein... je devais même faire des mathématiques pendant un mois!! Cela a été très dur , mais l'expérience m'a transformé car il y avait un énorme soutien entre les adultes, et puis je savais que ça ne durerai pas et que je reviendrai à un poste classique.
Avec le recul ces moments difficiles m'ont permis de relativiser tout ce qui s'est passé par la suite.. comme je suis sûr l'arrivée de ton bébé va aussi te faire prendre du recul. Tu as encore des bahuts sympas avec des classes sympas des élèves sympas et bosseurs qui font que tu as envie de te surpasser , dis-toi que la roue tourne , les élèves changent, les CDE changent, et qu'à ton tour tu auras une belle année scolaire.

Dans 10 ans tu te diras " ben au moins je l'ai fait, plus rien ne peut m'arriver de pire"

Bon courage à toi

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par kayinette le Lun 7 Oct - 21:00

Merci Gauvain31,
je crois qu'en ce moment je me fais un monde de tout (je me prends pas mal la tête aussi avec ce rôle de PP que l'on m'a imposé, sachant que je l'ai su 1 h avant la rentrée des élèves, qui je suis sur deux établissements et que c'est une classe de 30 petits c***. Je suis bête, une collègue m'avait dit, il me l'impose donc je fais le minimum mais j'arrive pas à faire ça, je culpabilise. Donc je passe les deux dernières semaines en rdv avec parents en attendant que mes collègues daignent me faire d compte rendu dans leur matière avant le rdv...).
Lalilala, je te souhaite bon courage et j'espère que tu obtiendras ta mut pour pouvoir retrouver un peu d'équilibre.

kayinette
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par Ben93 le Lun 7 Oct - 21:10

@kayinette a écrit:Peut-être si je me retrouve en lycée avec des classes de S (ma matière est la SVT).

Cela vous est déjà arrivée si tôt dans votre carrière ce genre de pensées ?
Peut-être que oui, le lycée te corresponds plus ...

Quand je vois comment se passe mon unique heure de la semaine avec mes 6è, je me dit que oui, je ne suis pas fais pour enseigner au collège. D'ailleurs, avec eux c'est terminé, ce matin je les ai vu pour la dernière fois !

Ben93
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par User5899 le Lun 7 Oct - 22:47

@lalilala a écrit:Je suis T3 et j'en ai jusque là depuis ma première année de stage merdique. Seule ma deuxième année de stage s'est bien passée (lycée plutôt cool, collègues très sympas, élèves pas trop pénibles, mon copain avec moi la plupart du temps, des sorties le week end, une tutrice géniale, un coin de la France que j'adore). Depuis que je suis titulaire, rien ne va plus...je hais préparer mes cours et être en cours. J'ai aussi été envoyée loin, j'ai servi de bouche-trou ces deux dernières années (je suis passée dans 10 établissements en deux ans), préparé des cours merdiques à l'arrache. Cette année, j'ai foiré ma mutation, je suis donc toujours loin de mon copain et je suis affectée à l'année dans un établissement que je déteste avec un service pourri. Je suis transparente pour la plupart des mes classes, j'ai plein de niveaux et donc plein de boulot, ce que je fais n'a aucun sens et  je n'ai toujours pas de vie en dehors...J'ai perdu tous mes amis (et amis collègues) au fil de mes déménagements (4 en 5 ans). Je craque et je sature, tout le monde te le confirmera ici (puisque je saoule tout le monde sur ce forum, seul endroit où je peux me lâcher en fait).   Comme Nuits, je cherche une sortie parce que je sais que je ne tiendrai pas là-dedans. Je vais finir par devenir folle. Vraiment.
Moi aussi j'adorais ma matière à la fac et on m'avait aussi parler d'un poste...j'ai pas osé et aujourd'hui ma matière me dégoûte.
Vous ne nous saoulez pas, vous nous inquiétez et nous attristez, ce n'est pas du tout pareil, chère Lali.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par Pupuch76 le Lun 7 Oct - 23:02

Je me reconnais dans ce que tu racontes kayinette (sauf que je ne suis pas enceinte), bien que je n'ai connu que les collèges de zep et autres eclair depuis que je suis stagiaire. Je reprends un peu de poil de la bête cette semaine (la semaine dernière a été très difficile), mais ce n'est pas folichon.

J'ai aussi découvert un truc cette année: le brouhaha de plus en plus omniprésent, ils s'arrêtent 5 min quand tu as piqué ta gueulante, et ça repart. Tu prends les carnets tu colles... Ca ne les arrête pas. Et chose qui m'inquiète, c'est que j'ai l'impresion de devenir sourde! Suspect J'ai l'impression que le bruit de fond crée un bouchon et même si l'élève est juste en face de moi et parle fort, je n'entends rien, ou alors je n'arrive pas à me concentrer sur ce qu'il dit... C'est à la fois bizarre et très désagréable. Et une fois que j'ai réussi à avoir le silence (5 min!) je n'arrive pas à me concentrer directement sur ce qu'ils me disent.

J'ai l'impression de faire mon boulot sans réel plaisir. Pourtant le soir je refais mes cours, je suis contente de trouver des trucs sympas à faire... avant de me dire que de toute façon, ils vont me casser tout mon truc avec leur inattention, leur non envie de bosser...

J'ai une amie qui en est au même point cette année (dans une grosse zep à 10 classes par niveau : une espèce d'usine!), et on tient en se disant : l'année prochaine sera meilleure (même si plus on avance, plus on a de doutes...)

Pupuch76
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par Écusette de Noireuil le Lun 7 Oct - 23:03

On peut être prof et (plutôt) heureux, avec des hauts et des bas, comme dans beaucoup de domaines. Et certainement le fait d'être enceinte surtout d'un premier bébé a une grande influence sur la résistance et sur le moral!
Par contre à lire les témoignages je me dis que vraiment à l'éduc nat on a la pire DRH du monde...Quel gâchis!
Bon courage à tous ceux et celles qui galèrent en tous cas.fleurs fleurs

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)

Écusette de Noireuil
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par Nuits le Mar 8 Oct - 5:48

@Pupuch76 a écrit:Je me reconnais dans ce que tu racontes kayinette (sauf que je ne suis pas enceinte), bien que je n'ai connu que les collèges de zep et autres eclair depuis que je suis stagiaire. Je reprends un peu de poil de la bête cette semaine (la semaine dernière a été très difficile), mais ce n'est pas folichon.

J'ai aussi découvert un truc cette année: le brouhaha de plus en plus omniprésent, ils s'arrêtent 5 min quand tu as piqué ta gueulante, et ça repart. Tu prends les carnets tu colles... Ca ne les arrête pas. Et chose qui m'inquiète, c'est que j'ai l'impresion de devenir sourde! Suspect J'ai l'impression que le bruit de fond crée un bouchon et même si l'élève est juste en face de moi et parle fort, je n'entends rien, ou alors je n'arrive pas à me concentrer sur ce qu'il dit... C'est à la fois bizarre et très désagréable. Et une fois que j'ai réussi à avoir le silence (5 min!) je n'arrive pas à me concentrer directement sur ce qu'ils me disent.

J'ai l'impression de faire mon boulot sans réel plaisir. Pourtant le soir je refais mes cours, je suis contente de trouver des trucs sympas à faire... avant de me dire que de toute façon, ils vont me casser tout mon truc avec leur inattention, leur non envie de bosser...

J'ai une amie qui en est au même point cette année (dans une grosse zep à 10 classes par niveau : une espèce d'usine!), et on tient en se disant : l'année prochaine sera meilleure (même si plus on avance, plus on a de doutes...)
Ah oui, moi aussi j'ai l'impression d'être devenue à moitié sourde !
Et le bavardage me tape sur les nerfs !

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par Nuits le Mar 8 Oct - 5:51

yseth56 a écrit:On peut être prof et (plutôt) heureux, avec des hauts et des bas, comme dans beaucoup de domaines. Et certainement le fait d'être enceinte surtout d'un premier bébé a une grande influence sur la résistance et sur le moral!
Par contre à lire les témoignages je me dis que vraiment à l'éduc nat on a la pire DRH du monde...Quel gâchis!
Bon courage à tous ceux et celles qui galèrent en tous cas.fleurs fleurs
C'est " l'entrée dans le métier " qui a fait des ravages ces dernières années. Je crois que nous sommes nombreux à avoir été durablement dégoûtés par ce travail. Je pense également que cela a créé un profonde défiance envers l'institution chez les jeunes enseignants.

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par Leow le Mar 8 Oct - 19:53

@Nuits a écrit:
yseth56 a écrit:On peut être prof et (plutôt) heureux, avec des hauts et des bas, comme dans beaucoup de domaines. Et certainement le fait d'être enceinte surtout d'un premier bébé a une grande influence sur la résistance et sur le moral!
Par contre à lire les témoignages je me dis que vraiment à l'éduc nat on a la pire DRH du monde...Quel gâchis!
Bon courage à tous ceux et celles qui galèrent en tous cas.fleurs fleurs
C'est " l'entrée dans le métier " qui a fait des ravages ces dernières années. Je crois que nous sommes nombreux à avoir été durablement dégoûtés par ce travail. Je pense également que cela a créé un profonde défiance envers l'institution chez les jeunes enseignants.

C'est fort dommage ce qui se produit, à quand un changement profond?


Dernière édition par Leow le Ven 24 Jan - 8:17, édité 1 fois

Leow
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par lili0908 le Ven 11 Oct - 19:36

@Pupuch76 a écrit:
J'ai aussi découvert un truc cette année: le brouhaha de plus en plus omniprésent, ils s'arrêtent 5 min quand tu as piqué ta gueulante, et ça repart. Tu prends les carnets tu colles... Ca ne les arrête pas. Et chose qui m'inquiète, c'est que j'ai l'impresion de devenir sourde! Suspect J'ai l'impression que le bruit de fond crée un bouchon et même si l'élève est juste en face de moi et parle fort, je n'entends rien, ou alors je n'arrive pas à me concentrer sur ce qu'il dit... C'est à la fois bizarre et très désagréable. Et une fois que j'ai réussi à avoir le silence (5 min!) je n'arrive pas à me concentrer directement sur ce qu'ils me disent.
)
c'est fou, ça me fait exactement la même chose depuis 2/3 ans...pourtant j'ai passé des tests auditifs mais apparemment pas de soucis.
mais au moins je me sens moins seule, tu décris exactement ce que ça me fait!

lili0908
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par inviteeS2 le Ven 11 Oct - 20:19

stagiaire cette année... j espere ne pas etre dégoutée d ici peu!!

De ma maigre experience, il y a des hauts et des bas, et quelque soit le métier il y a des avantages et inconvénients.
J ai été cadre dans l industrie... il y avait enormement de pression (surtout en cas de panne sur la ligne de production... et c etait fréquents), des déplacements, des horaires a rallonge mais le coté positif c est qu une fois passé la porte de la boite je n y pensais plus.
Là c est différent; j ai l impression d etre "connectée" en permanence!...
je passe des heures a preparer un cours... une heure plus tard il faut recommencer pour le suivant!

rassurez moi , ça va mieux apres l année de stage??

inviteeS2
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par Asha Kraken le Ven 11 Oct - 20:32

Bah ... ben c'est un peu la même pour moi, je suis doc et j'en peux plus de faire garderie , de constater que les mômes ne savent plus chercher dans un dico, qu'ils écrivent avec les pieds et qu'il faut répéter 20 000 fois les mêmes âneries pour un résultat maigre. Le bavardage en bruit de fond me saoule, le comportement consumériste des gosses itou, aucun enthousiasme, une léthargie dingue même chez les sixièmes (qui, il n'y a pas si longtemps, étaient limite gonflants parce que tout les intéressait...). Et je suis dans un bahut "tranquille" (moi qui ai donné dans des bahuts super chauds de banlieue parisienne), alors je n'ose penser ce que je ressentirais si je jouais les TZR dans des "zones violence" (enfin si je sais un peu puisque j'avais commencé à préparer les concours admin avant de tomber gravement malade...Laughing ). Le plus dur est la perte de sens de notre boulot, la sensation de fonctionner en roue libre , en usant notre santé (car les collègues qui s'en tapent de leur métier , j'en ai rarement rencontré) et en démultipliant les débilités périphériques (socle et tralala).

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par christophevan le Ven 11 Oct - 21:06

rassurez moi , ça va mieux apres l année de stage??
J'en suis à ma 6ème rentrée. Les deux premières années ont été difficiles et j'avais beaucoup de mal à me déconnecter. Depuis 3 ans, ça va beaucoup mieux, même si mon esprit est toujours en "éveil" (lors de visites de musée, d'expo, de villes...) et qu'il m'arrive encore de penser à mon boulot quand je fais autre chose. Mais plus ça va, plus j'aime ce métier. Donc, je suis tenter de te dire qu'effectivement, ça va mieux après l'année de stage.

christophevan
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par Pupuch76 le Ven 11 Oct - 23:15

@lili0908 a écrit:
@Pupuch76 a écrit:
J'ai aussi découvert un truc cette année: le brouhaha de plus en plus omniprésent, ils s'arrêtent 5 min quand tu as piqué ta gueulante, et ça repart. Tu prends les carnets tu colles... Ca ne les arrête pas. Et chose qui m'inquiète, c'est que j'ai l'impresion de devenir sourde! Suspect J'ai l'impression que le bruit de fond crée un bouchon et même si l'élève est juste en face de moi et parle fort, je n'entends rien, ou alors je n'arrive pas à me concentrer sur ce qu'il dit... C'est à la fois bizarre et très désagréable. Et une fois que j'ai réussi à avoir le silence (5 min!) je n'arrive pas à me concentrer directement sur ce qu'ils me disent.
)
c'est fou, ça me fait exactement la même chose depuis 2/3 ans...pourtant j'ai passé des tests auditifs mais apparemment pas de soucis.
mais au moins je me sens moins seule, tu décris exactement ce que ça me fait!
Ca me rassure aussi parce que mes collègues me regardent avec des yeux ronds quand j'en parle! Very Happy

Pupuch76
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR en collège - grosse déprime

Message par Carrie7 le Sam 12 Oct - 9:26

suzette14 a écrit:stagiaire cette année... j espere ne pas etre dégoutée d ici peu!!

De ma maigre experience, il y a des hauts et des bas, et quelque soit le métier il y a des avantages et inconvénients.
J ai été cadre dans l industrie... il y avait enormement de pression (surtout en cas de panne sur la ligne de production... et c etait fréquents), des déplacements, des horaires a rallonge mais le coté positif c est qu une fois passé la porte de la boite je n y pensais plus.
Là c est différent; j ai l impression d etre "connectée" en permanence!...
je passe des heures a preparer un cours... une heure plus tard  il faut recommencer pour le suivant!

rassurez moi , ça va mieux apres l année de stage??
Bien sûr sur cet aspect ça va de mieux en mieux avec les années ! car même s'il n'est pas question de resservir les mêmes cours tous les ans, tu accumules au fur et à mesure des années des séances dont tu sais qu'elles ont bien fonctionné, et que des ajustements mineurs suffiront pour les réutiliser... du coup tu ne retravailles complètement qu'une partie des séances, et c'est un travail du coup bien plus fructueux, et tu as moins le nez dans le guidon...
Donc sur cet aspect au moins, chaque année de plus te simplifie la vie! (en tous cas c'est comme ça que je le vis)

Carrie7
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum