Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par John le Lun 7 Oct 2013 - 22:08
Extrait :
J’ai donc expérimenté, comme bien d’autres collègues le font actuellement, des ateliers ou travaux non notés en classe mais tout de même évalués. Les séances se sont parfaitement bien déroulées et de surcroît dans une atmosphère très appréciable. Il me semble aujourd’hui finalement que l’élève ne travaille pour la note que si on lui en propose une... Je crois aussi que la perspective de la bonne note n’est aujourd’hui plus suffisante à motiver la totalité de nos élèves.

[...] La soif d’apprendre n’est pas appelée à disparaître, elle est inhérente à l’homme et elle ne s’estompe pas à l’adolescence. Notre travail est juste de laisser s’exprimer cette appétence naturelle. Et c’est difficile bien sûr. Il me semble que nous devrions en premier lieu repenser nos modes d’évaluations, et sortir définitivement de la note systématique qui peut parfois humilier ou dévaloriser.

Les Finlandais ont à ce sujet bien des choses à nous apprendre. L’institution scolaire française et certains professeurs pensent que leur autorité est assurée par ces deux chiffres. Ne serait-ce pas au contraire l’instrument qui génère la peur et freine les apprentissages ? Car nous le savons tous, nous n’apprenons rien lorsque la tension est trop forte.

Le site internet d’accès au savoirs khanacademy.org a inventé un remarquable outil d’évaluation intelligent qui encourage les progrès. Et si nous l’adaptions pour l’appliquer en classe ?

Ne serait-il pas pertinent de pouvoir aussi offrir une alternative aux cours magistraux ? De nombreux sites ont conçu des ressources innovantes sous forme de vidéos et exercices interactifs qui permettent de travailler seul ou accompagné. Pourquoi ne pas les utiliser en classe ou à la maison ?
En nous inspirant du concept imaginé par www.kwyk.fr, nous pourrions proposer des travaux dont l’évaluation peut être améliorée dès lors que l’on souhaite refaire un test.
http://www.rue89.com/2013/10/07/prof-suis-pret-a-changer-facon-denseigner-246340

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par Reine Margot le Lun 7 Oct 2013 - 22:09
non mais après on dira que les gamins sont rotogometophobes (phobiques de la gommette rouge, traumatisante car symbole d'échec)

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Zenxya
Grand sage

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par Zenxya le Lun 7 Oct 2013 - 22:20
@Reine Margot a écrit:non mais après on dira que les gamins sont rotogometophobes (phobiques de la gommette rouge, traumatisante car symbole d'échec)
yeah, j'adore. Samedi, je le place dans la conversation yesyes yesyes 
avatar
Zenxya
Grand sage

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par Zenxya le Lun 7 Oct 2013 - 22:43
j'ai lu les commentaires qui suivent l'article cité par John et j'ai trouvé les écrits de ce monsieur. Je vous en mets un petit bout. :.
Newton a écrit:A vrai dire, le cours magistral est même une des parties les plus importante du cours, celle sur laquelle se base toute réussite scolaire ultérieure, ainsi que les capacités de raisonnement ou de résolution de problèmes futures.

Par exemple, des études effectuées par Alain Lieury ont montrées que la réussite scolaire ultérieure était plus fortement corrélée à la quantité de connaissances encyclopédiques qu’aux capacités de raisonnements, de déduction, etc.
J'y retourne, ne serait-ce que pour trouver des info sur Lieury.
avatar
Pupuch76
Niveau 9

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par Pupuch76 le Lun 7 Oct 2013 - 22:47
@Reine Margot a écrit:non mais après on dira que les gamins sont rotogometophobes (phobiques de la gommette rouge, traumatisante car symbole d'échec)
Ils le sont déjà! Ils n'aiment que le vert!lol! (et en gros le vert devrait arriver sans faire d'efforts Suspect )
avatar
Zenxya
Grand sage

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par Zenxya le Lun 7 Oct 2013 - 22:57
Et qui aime les gommettes vertes, ça se dit vertogometophile ????

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par Presse-purée le Lun 7 Oct 2013 - 23:29
Lieury est un psychologue, spécialiste de la mémoire. Il a écrit de bons bouquins sur les rapports entre mémoire et enseignement.
Dès 1998, il dirigeait un n° de Sciences et vie Junior, vulgarisation scientifique, intitulé "La mémoire n'est pas la science des imbéciles".

C'est dire s'il est écouté...

Sinon, je parle de lui dans une de mes nombreuses interventions sur ce forum. Il a notamment écrit un article pour le n° de sept oct 2010 de Cerveau et psycho, intitulé "apprendre par coeur ou comprendre?" où il établit qu'il faut valoriser l'apprentissage par coeur pour ses apports à la compréhension. ça paraît être un truisme, mais c'est une position souvent difficile à tenir dans le milieu éducatif...

J'aime assez un des intertitres de cet article:

"Les connaissances fondent le raisonnement"

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
philann
Doyen

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par philann le Lun 7 Oct 2013 - 23:40
Merci pour les infos Presse-Purée!!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par User5899 le Lun 7 Oct 2013 - 23:44
Sleep 
avatar
InvitéP2
Niveau 5

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par InvitéP2 le Mar 8 Oct 2013 - 8:19
@Reine Margot a écrit:non mais après on dira que les gamins sont rotogometophobes (phobiques de la gommette rouge, traumatisante car symbole d'échec)
Tsss ... Tsssss ... érythroépigraphobes !

@Zenxya a écrit:Et qui aime les gommettes vertes, ça se dit vertogometophile ????
Chlôroépigraphiles.

_________________
Philippe Jovi.

http://phiphilo.blogspot.fr/
avatar
supersoso
Grand sage

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par supersoso le Mar 8 Oct 2013 - 8:48
@Reine Margot a écrit:non mais après on dira que les gamins sont rotogometophobes (phobiques de la gommette rouge, traumatisante car symbole d'échec)
Et bien tu sais, c'est un peu ce qui se passe en maternelle, à force de vouloir sans cesse tout évaluer. Y'a des loulous qui ne supportent plus les points rouges... Et qui sont persuadés dès 4-5 ans que ça ne sert plus à rien de faire des efforts parce que de toute façon, il n'y arriveront pas.

En même temps, on peut s'interroger sur le bien-fondé des notes sans pour autant remettre en cause des processus important dans l'apprentissage comme l'effort, la répétition, la mémorisation, etc. La note est aussi une sanction (ce que n'est pas en soi une évaluation) et elle n'est finalement pas toujours tant sur le travail fourni (un gamin avec des facilités peut avoir des bonnes notes sans effort quand le dys qui galère n'arrivera jamais dans les attendus : du coup, la note signifie quoi dans ce cas de figure ? Que l'on montre à celui qui a des difficultés qu'il ne vaut rien quant à son travail quel que soit ce qu'il essaie de faire ?). On peut poser ce type de questions sans pour autant être un pédago-contructiviste, et j'en passe (j'avais écris :"pedago go" tout attaché et ça s'est traduit en "pédagogiste excessif" :shock: )
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par Celeborn le Mar 8 Oct 2013 - 9:04
@supersoso a écrit:La note est aussi une sanction (ce que n'est pas en soi une évaluation) 
Non, la note est une valeur donnée à un travail, donc c'est une évaluation et non une sanction (au sens de punition).

Ensuite, on évalue un travail, et non un élève (quelle horreur), donc oui, tous les élèves ne sont pas au départ égaux devant le travail. Ensuite, pour les élèves présentant des handicaps reconnus, le système essaye (tant bien que mal) d'en tenir compte. Enfin, un élève qui travaille sérieusement et qui ne relève pas d'une quelconque institution spécialisée ou d'un handicap particulier n'obtient normalement pas que des 0 et des 2.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par dandelion le Mar 8 Oct 2013 - 9:28
Supersoso marque un point quand elle souligne l'idiotie de l'évaluation systématique en maternelle. Que l'enseignant fasse des constatations et, quand il y a problème, mette en marche la machine, soit. Les smileys qui ont fait inventer l'expression 'sourire triste' à ma fille à trois ans (ben puisque c'est comme ça, maman, je te fais un sourire triste 😢 ).
Après il y a tout de même très peu d'enfants qui sont réellement incapables d'apprendre (les dyslexiques 'vrais' ne représenteraient pas plus de 1% de la population, ai-je entendu récemment).
Et puis les enfants sont les premiers à s'évaluer: 't'es pas forte', 't'es nulle', t'es une intello', 'tu cours comme une tortue'.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par Celeborn le Mar 8 Oct 2013 - 9:31
@dandelion a écrit:Supersoso marque un point quand elle souligne l'idiotie de l'évaluation systématique en maternelle.
J'ai oublié de le dire : je suis entièrement d'accord avec Supersoso sur ce point. L'idée n'est pas de ficher les élèves dès 3 ans. On peut déjà garder l'évaluation « normée » pour l'école obligatoire, et ensuite on n'est pas obligé de noter ou de pastiller à tire-larigot dès le CP.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
philann
Doyen

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par philann le Mar 8 Oct 2013 - 10:48
Je suis favorable à la notation qui sanctionne un niveau atteint, qui permet de se situer par rapport à des attentes...et j'en ai un peu ma claque de ces discussions sur la notation qui traumatise...quand on laisse sortir des milliers de gamins sans savoir lire correctement! Il y a des questionnements qui relèvent quand du luxe...ou du superflu.

Pourtant, une fois cela dit...:
1 - Je ne vois pas non plus quel intérêt il y a à noter et évaluer tout en maternelle. Autant je suis prête à défendre bec et ongle le modèle français d'ECOLE (ie pas un jardin d'enfants ou centre de loisirs) maternelle, autant c'est pour l'enseignant que cela doit être clair (puisqu'il a un programme). Que le gamin soit soumis si tôt à un "niveau", à des réussites ou échecs...me semble dommage (vu ce que vous en dites), triste (quand tant d'apprentissages peuvent passent par le jeu et peuvent être justes sympas et attirants pour le gamin), contre-productif parce que l'on a un mal de chien par la suite à ôter de la tête des élèves que se tromper n'est pas grave et que faire des erreurs fait partie de l'apprentissage.

2- Corollaire de ce qui précède, les élèves ne savent plus travailler ensuite QUE pour la note (comme un salaire...) et entre ça et en LV la pédagogie actionnelle (apprendre X pour réaliser Y), jamais l'on enseigne la gratuité de ce que l'on apprend, la valeur de l'inutile   ou simplement le plaisir de comprendre enfin quelque chose sur lequel on butait !!!!!

On fabrique plein de petits mercantiles utiles...
Spoiler:
mais incultes

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
avatar
Simgajul
Érudit

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par Simgajul le Mar 8 Oct 2013 - 12:50
la maitresse de moyenne section de ma fille faisait "les cahiers de la réussite", c’était très motivant pour les enfants. ils avaient une feuille en plastique transparent pour s'entrainer, la possibilité d'effacer autant de fois qu'ils le souhaitaient et une fois le geste maitrisé, ils le faisaient sur le cahier. Du coup, les enfants ramenaient des cahiers remplis de choses qu'ils savaient faire aux parents.
J'ai essayé d'appliquer un peu cette méthode au début de l'année avec les SEGPA, on fait tout au crayon, et une fois qu'on maitrise la phrase et sa contruction on repasse au stylo, et on efface le crayon. ils ont très bien réagi, il y en a un qui m'a dit "mais on triche là madame !". Je pense que c'est un système qui marche bien avec des élèves qui sont écœurés des notes, pour avoir cumulé les échecs.
Par contre, dans ma 3e bilangue allemand/latinistes... ils veulent des notes, tout le temps, sinon l'exercice ne sert à rien, ils ne lisent même pas les appréciations !
avatar
supersoso
Grand sage

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par supersoso le Mar 8 Oct 2013 - 13:06
@Celeborn a écrit:
@supersoso a écrit:La note est aussi une sanction (ce que n'est pas en soi une évaluation) 
Non, la note est une valeur donnée à un travail, donc c'est une évaluation et non une sanction (au sens de punition).

Ensuite, on évalue un travail, et non un élève (quelle horreur), donc oui, tous les élèves ne sont pas au départ égaux devant le travail. Ensuite, pour les élèves présentant des handicaps reconnus, le système essaye (tant bien que mal) d'en tenir compte. Enfin, un élève qui travaille sérieusement et qui ne relève pas d'une quelconque institution spécialisée ou d'un handicap particulier n'obtient normalement pas que des 0 et des 2.
Je suis d'accord avec toi sur le fond (sur le fait que la note pourrait être neutre de ce point de vue). Mais dans les faits, elle est vécue comme une sanction. D'ailleurs tout le vocabulaire qui l'entoure le dit bien : la "bonne", la "mauvaise" note. Quant à ne pas évaluer l'élève en lui-même, ok, je veux bien. Aucun enseignant ou presque ne le fait. Mais qu'est-ce que ça signifie sur le plan de la personne, de surcroît en devenir, de ne recevoir QUE des "mauvaises" notes ? Quelle image de soi a-t-on quand on a que des notes de 0 à 5 sur 20 par exemple et ce, sur plusieurs matières ? Il y a un moment où forcément, ça lui signifie qu'il est défaillant par rapport à une norme et on voit bien que beaucoup d'élèves le vivent ainsi. Alors il y a à la fois le système scolaire qui créé ça (système en phase avec une société où on exige constamment des diplômes pour prouver tes capacités), les attentes des parents, etc. Mais aucun n'élève n'arrive dans une classe sans bagage familial, sans lien avec la société dans laquelle il vit. Et il est clair que dans notre société, la note finit par être une sanction (qui permettra d'ailleurs de faire un tri parmi les élèves).

Cela étant, entendons-nous bien : ça n'est pas une pétition de principe contre la notation en tant que telle, mais plus contre ce qu'elle finit par signifier. Ni d'ailleurs contre les enseignants qui les utilisent. C'est plus le détournement qui en est fait qui est problématique. D'ailleurs passer par des points vert ou rouge ne change rien à l'affaire, la preuve en primaire où c'est de plus en plus l'usage et où dans l'ensemble ça ne change pas pour autant le vécu des élèves par rapport à ça.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par Celeborn le Mar 8 Oct 2013 - 15:33
@supersoso a écrit:Mais qu'est-ce que ça signifie sur le plan de la personne, de surcroît en devenir, de ne recevoir QUE des "mauvaises" notes ? Quelle image de soi a-t-on quand on a que des notes de 0 à 5 sur 20 par exemple et ce, sur plusieurs matières ? Il y a un moment où forcément, ça lui signifie qu'il est défaillant par rapport à une norme et on voit bien que beaucoup d'élèves le vivent ainsi.
Cela signifie qu'il y a inadaptation entre l'élève et le système scolaire tel qu'il est conçu. Bref, qu'il faudrait autre chose pour cet élève que ce dans quoi il est. Cela peut être une question de méthodes (un élève qui a des difficultés de lecture NE PEUT PAS réussir au collège, par exemple, notes ou pas notes), une question de structures, une question parfois aussi de refus du système ou d'impossibilité d'y entrer complètement (un élève qui n'est pas particulièrement doué et qui ne travaille pas, pour tout un tas de raisons parfois très extérieures à l'école, va vite sombrer). Je crois que les notes basses révèlent le problème, mais qu'elles ne le créent pas, du moins pas dans un premier temps. Ensuite, leur accumulation peut décourager, mais ce qui est décourageant, ce n'est finalement pas tant le chiffre que l'incapacité de faire ce qui est demandé par l'école à un moment donné dans le cursus, et qui conditionne les échecs ultérieurs. Comme tu dis, notes ou pastilles, ou même absence totale d'évaluation "normée" pendant un temps long, à l'arrivée, même combat.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par adelaideaugusta le Mar 8 Oct 2013 - 16:11
Philippe Jovi a écrit:
@Reine Margot a écrit:non mais après on dira que les gamins sont rotogometophobes (phobiques de la gommette rouge, traumatisante car symbole d'échec)
Tsss ... Tsssss ... érythroépigraphobes !

@Zenxya a écrit:Et qui aime les gommettes vertes, ça se dit vertogometophile ????
Chlôroépigraphiles.
ça dépend si on est latiniste ou héléniste !

ps : youpi ! J'en suis à 1000 messages !santeverre  J'offre le champagne. (Virtuel, œuf corse.)
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par adelaideaugusta le Mar 8 Oct 2013 - 16:43
@Celeborn a écrit:
@supersoso a écrit:La note est aussi une sanction (ce que n'est pas en soi une évaluation) 
Non, la note est une valeur donnée à un travail, donc c'est une évaluation et non une sanction (au sens de punition).

Ensuite, on évalue un travail, et non un élève (quelle horreur), donc oui, tous les élèves ne sont pas au départ égaux devant le travail. Ensuite, pour les élèves présentant des handicaps reconnus, le système essaye (tant bien que mal) d'en tenir compte. Enfin, un élève qui travaille sérieusement et qui ne relève pas d'une quelconque institution spécialisée ou d'un handicap particulier n'obtient normalement pas que des 0 et des 2.
Dans un lycée professionnel, où j'ai participé à un stage cet été, une grande affiche intitulée "Equivalence des notations" était collée au mur d'un atelier de techniques du bâtiment.

Rouge N ( non acquis) 0 ----> 8

Orange C ( en cours d’acquisition) 8,5 ----> 14

Vert A ( acquis) 14,5----> 20
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par Daphné le Mar 8 Oct 2013 - 16:43
@Pupuch76 a écrit:
@Reine Margot a écrit:non mais après on dira que les gamins sont rotogometophobes
Ils le sont déjà! Ils n'aiment que le vert!lol! 
Mais c'est comme les conducteurs : on préfère tous le vert au rouge non ?
Certains adultes les confondent même et grillent le rouge pour agir comme s'il s'agissait du vert Rolling Eyes 
avatar
JEMS
Modérateur

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par JEMS le Mar 8 Oct 2013 - 17:27
Plusieurs choses ont été dites sur la notation :

La note permet de positionner clairement un élève par rapport à son travail et à son investissement, elle le positionne également dans le groupe classe. Elle permet à l'enseignant de positionner l'élève et de voir sa progression. Elle sanctionne aussi un travail insuffisant ou une maîtrise des connaissances insuffisante. Entre un élève qui a 0 et un élève qui a un pseudo "non acquis" il y a une marge énorme ! Perso, je n'en peux plus de ce système sans notes !

_________________
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par User5899 le Mar 8 Oct 2013 - 18:20
@Zenxya a écrit:Et qui aime les gommettes vertes, ça se dit vertogometophile ????
Non Razz Faut du chlore !
Et pour le rouge, cogitez sur l’Érythrée Razz
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par Chocolat le Mar 8 Oct 2013 - 18:26
Ils sont exaspérants à vouloir trouver des excuses à tous les paresseux de l'école !

Je ne suis pas une obsédée des notes, mais j'estime que la responsabilité que l'on veut leur faire endosser est complètement démesurée.

Par ailleurs, je ne vois pas très bien à quoi cela sert de remplacer les notes par des points rouges, éléphants verts et vaches arc-en-ciel ?!

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Zenxya
Grand sage

Re: Rue 89 : la note est "l'instrument qui génère la peur et freine les apprentissages".

par Zenxya le Mar 8 Oct 2013 - 21:58
Cripure a écrit:
@Zenxya a écrit:Et qui aime les gommettes vertes, ça se dit vertogometophile ????
Non :PFaut du chlore !
Et pour le rouge, cogitez sur l’Érythrée Razz
ET beh maintenant grâce à Philippe Jovi je sais comment qu'on dit : "Chlôroépigraphiles".
nanana !!! Razz 
(ça avait quand même de la gueule vertogometotruc)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum