Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Ras-le-bol du SNALC-FGAF et du SNE-FGAF à propos des rythmes scolaires

par Celeborn le Jeu 10 Oct 2013 - 14:29
Voici le message que nos deux organisations viennent de transmettre :

Rythmes scolaires : assez !


Le SNE-FGAF et le SNALC-FGAF expriment leur agacement et leur colère face aux campagnes médiatiques des uns et des autres sur la question de la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires. Sondages bidons, syndicats incapables d'affirmer une position claire et jouant parfois un double jeu, municipalités aux discours orientés, partis politiques qui se permettent d'instrumentaliser l'école à des fins électorales : ça suffit ! L'École de la république n'est ni un champ de bataille, ni un bac à sable !

Le SNE-FGAF et le SNALC-FGAF rappellent qu'ils se sont opposés au décret non pas par dogmatisme ou par corporatisme mais par anticipation des problèmes hélas constatés aujourd'hui : incapacité à recruter des animateurs formés en nombre suffisant, indigence de certaines activités, désorganisation de la semaine, difficulté de la mise en place pour les élèves de maternelle... tout cela, nous l'avions dit, nous le savions. Comme nous savions également que dans les endroits où le travail a été bien fait et où les intervenants de qualité ne manquent pas, la réforme se passerait globalement bien.

C'est pourquoi le SNE-FGAF et le SNALC-FGAF demandent que l'on remette l'ouvrage sur le métier par d'importants ajustements, en donnant par exemple le pouvoir de décision de l'organisation de la semaine scolaire aux conseils d'école et non, comme c'est le cas actuellement dans les faits, aux municipalités. C'est à l'École de décider, dans le cadre national, quel doit être son fonctionnement et ce sont les professionnels de l'École qui sont les plus à même de déterminer ce qui est bon pour les enfants. Nous avions porté cette demande au Conseil Supérieur de l'Éducation et nous ne l'avions pas fait sans raison. Nous demandons également que les Inspecteurs et les Conseillers Pédagogiques viennent davantage sur le terrain pour contribuer à une meilleure organisation des activités périscolaires.

Le SNE-FGAF et le SNALC-FGAF rappellent enfin que le cœur de l'École, ce sont les enseignements et non les activités périscolaires. Il invite le nouveau Conseil Supérieur des Programmes à se saisir d'urgence de la question de l'enseignement dans le premier degré, en prenant les mesures qui s'imposent face à la faiblesse de beaucoup de nos élèves en maîtrise de la langue et en calcul. Nous demandons un renforcement des horaires de Français et de Mathématiques, ainsi qu'un bilan réellement objectif des méthodes pédagogiques « conseillées » dans le cadre de la formation des maîtres. La liberté pédagogique, c'est la capacité pour chacun de choisir ce qui lui semble le plus efficace et non le formatage à des théories souvent discutables.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Ras-le-bol du SNALC-FGAF et du SNE-FGAF à propos des rythmes scolaires

par retraitée le Jeu 10 Oct 2013 - 15:48
FGAF, c'est pour Fais gaffe?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum