Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Message par moderatocantabile le Jeu 10 Oct 2013 - 16:22

Bonjour,
Quelqu'un aurait-il des idées de textes extraits de Tristan et Iseult pour travailler les degrés de l'adjectif ?
Merci !

moderatocantabile
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Message par Lilypims le Jeu 10 Oct 2013 - 17:28

Tu n'es pas obligée d'utiliser des textes tirés de l'OI que tu étudies pour travailler la grammaire.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Message par Provence le Jeu 10 Oct 2013 - 17:34

@Lilypims a écrit:Tu n'es pas obligée d'utiliser des textes tirés de l'OI que tu étudies pour travailler la grammaire.
+1

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Message par User5899 le Jeu 10 Oct 2013 - 22:39

C'est un peu surréaliste...
Vous auriez du Proust, je voudrais bosser le verbe "être"...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Message par Audrey le Jeu 10 Oct 2013 - 22:40

Et vive la séquence!!!!!!!

Pffff…..

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Message par Audrey le Jeu 10 Oct 2013 - 22:43

"Vous auriez La Disparition, de Perec? Je voudrais montrer l'importance des voyelles à mes élèves…"

"Vous auriez le début de la Genèse? Je voudrais étudier l'importance du verbe."

Oui, je sais, je délire… mais là, ce soir, je pète un plomb. Trop c'est trop.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Message par tannat le Jeu 10 Oct 2013 - 22:53

Alors pour répondre à la question que tu poses je suggère :"Le passage du cortège p 87-88"
Je ne l'ai jamais fait mais il semblerait qu'il soit possible de faire ce que tu souhaites avec ce passage.
Bonne soirée...

tannat
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Message par henriette le Jeu 10 Oct 2013 - 23:07

Mais pourquoi ne fabriques-tu pas tout simplement un corpus qui te semble cohérent, complet, organisé, progressif (bref, pédagogiquement efficace) pour montrer/expliquer/étudier ce que tu veux que les élèves comprennent/retiennent, plutôt que de t'embêter à un trouver un texte qui forcément ne pourra qu'imparfaitement convenir, et dont tu risques en plus de limiter l'étude littéraire à celle d'un simple fait de langue, ce qui n'est plus trop dans l'air du temps ?

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Message par Lilypims le Jeu 10 Oct 2013 - 23:10

Moderato est stagiaire ; c'est peut-être ce qu'on lui demande (encore) de faire.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Message par henriette le Jeu 10 Oct 2013 - 23:20

Ben justement, en tout cas dans mon académie, les IPR sont très très à cheval sur le risque d'instrumentalisation du texte littéraire pour en faire un "simple" support pour la langue, et alignent les stagiaires qui font cela.

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Message par henriette le Jeu 10 Oct 2013 - 23:24

A sa place, je bidouillerais un corpus avec des phrases parlant de T&I (ou adaptées de, mais pas des extraits complets), histoire qu'on ne me reproche pas d'être déconnectée de l'OI. Je fabriquerais si besoin sans aucun scrupule les phrases - puis en ferais fabriquer aux élèves, et hop, réinvestissement écrit Wink 

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Message par lilith888 le Ven 11 Oct 2013 - 12:16

@Lilypims a écrit:Moderato est stagiaire ; c'est peut-être ce qu'on lui demande (encore) de faire.
Impossible : les programmes sont très clairs là-dessus, ainsi que les IPR en général.

Moi-même qui pratique la séquence, je n'ai jamais utilisé ce genre de "processus"...

Ce n'est, selon moi, pas la séquence qui oblige à faire cela.

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Message par lapetitemu le Ven 11 Oct 2013 - 17:01

En même temps, sans se forcer trop, on peut parfois trouver des extraits (voire des phrases, seulement) de textes littéraires permettant de travailler la langue. C'est bien ce que fait le TDL dans les exercices de la partie langue (phrases quasi toujours tirées de textes littéraires). Et si c'est le texte qu'on étudie en classe, tant mieux : au moment de l'explication de textes, les élèves repéreront d'autant plus vite les comparatifs, superlatifs, et ne restera plus qu'à les interpréter et les relier à l'analyse globale du texte.

Enfin, je ne sais pas, ça ne me semble pas complètement ahurissant de profiter de l'étude de Tristan et Iseut pour parler des degrés de l'adjectif.

Bon, maintenant, moderato, désolée, mais je n'ai pas d'idées sous la main. Si j'ai un moment je regarderai dans mon édition.

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Message par User5899 le Sam 12 Oct 2013 - 1:03

@henriette a écrit:Mais pourquoi ne fabriques-tu pas tout simplement un corpus qui te semble cohérent, complet, organisé, progressif (bref, pédagogiquement efficace) pour montrer/expliquer/étudier ce que tu veux que les élèves comprennent/retiennent, plutôt que de t'embêter à un trouver un texte qui forcément ne pourra qu'imparfaitement convenir, et dont tu risques en plus de limiter l'étude littéraire à celle d'un simple fait de langue, ce qui n'est plus trop dans l'air du temps ?
C'était déjà présenté comme une démarche absurde dans les IO de 1987...
Un professeur de lettres n'instrumentalise pas les textes qu'il fait lire. Est-ce si difficile à comprendre ? Je veux dire, pour un professeur de lettres ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les degrés de l'adjectif avec Tristan et Iseult

Message par henriette le Sam 12 Oct 2013 - 10:29

@lapetitemu a écrit:En même temps, sans se forcer trop, on peut parfois trouver des extraits (voire des phrases, seulement) de textes littéraires permettant de travailler la langue. C'est bien ce que fait le TDL dans les exercices de la partie langue (phrases quasi toujours tirées de textes littéraires). Et si c'est le texte qu'on étudie en classe, tant mieux : au moment de l'explication de textes, les élèves repéreront d'autant plus vite les comparatifs, superlatifs, et ne restera plus qu'à les interpréter et les relier à l'analyse globale du texte.

Enfin, je ne sais pas, ça ne me semble pas complètement ahurissant de profiter de l'étude de Tristan et Iseut pour parler des degrés de l'adjectif.

Bon, maintenant, moderato, désolée, mais je n'ai pas d'idées sous la main. Si j'ai un moment je regarderai dans mon édition.
Oui, c'est exactement ce que j'essayais de dire : des phrases (et pas des textes complets), un corpus qu'on fabrique en toute connaissance de cause, avec sa logique propre, si on peut en piochant dans l’œuvre, et en en adaptatn des phrases, ou sinon qu'on réécrit sur l'oeuvre si on veut rester dans T&I.

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum