Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Conseil supérieur des programmes : "un nouveau machin" selon Jean-Paul Brighelli (Le Point)

par Luigi_B le Ven 11 Oct 2013 - 13:58
Abraxas en grande forme : http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/programmes-scolaires-le-nouveau-machin-de-la-rue-de-grenelle-11-10-2013-1742657_1886.php

Extrait :
Dans un documentaire diffusé sur Arte le 17 septembre dernier (1), on me fait jouer le rôle du méchant parce que je désire que les élèves en sachent toujours plus. C'est un signe. Quand l'excellence est décriée, quand la compétence est stigmatisée, quand l'effort est moqué, c'est qu'un pays tout entier s'effondre. Comme j'ai eu l'occasion de le dire dans une récente interview sur RTL, croyez-vous qu'en Corée du Sud, à Shanghai ou à Singapour - les pays qui caracolent aujourd'hui en tête des classements internationaux au niveau scolaire - on mette la pédale douce sur les programmes ? Non - on charge encore la barque.

D'ailleurs, je serais curieux de savoir dans quel type d'établissements les divers membres de la Commission Peillon ont fait inscrire leurs enfants... Allez, je parierais qu'ils ont intrigué pour que leurs rejetons soient élevés dans des lycées d'élite - tout comme Lionel Jospin jadis avait demandé à ce que ses enfants entrent à Victor Duruy, qui n'est pas le moins élitiste des lycées parisiens. Faites ce que je vous dis, ne faites pas...

_________________
Avenir latin grec
La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

>>> "Jean-Michel Blanquer : un cas d’école d’une fabrique médiatique"
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Conseil supérieur des programmes : "un nouveau machin" selon Jean-Paul Brighelli (Le Point)

par e-Wanderer le Ven 11 Oct 2013 - 14:59
Où va-t-on, si même Brighelli néglige son orthographe ?

D'accord avec lui sur l'essentiel, sauf sur un point : il peut dire qu'on n'a pas retenu d'instituteurs ou de professeurs du secondaire pour le nouveau "machin", mais pas qu'il n'y a pas "d'enseignants en exercice". Mais il est vrai que Brighelli considère que les universitaires ne sont ni des enseignants ni des chercheurs, alors...
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Conseil supérieur des programmes : "un nouveau machin" selon Jean-Paul Brighelli (Le Point)

par Lefteris le Ven 11 Oct 2013 - 15:18
@Luigi_B a écrit:Abraxas en grande forme : http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/programmes-scolaires-le-nouveau-machin-de-la-rue-de-grenelle-11-10-2013-1742657_1886.php
Je ne regrette pas de l'avoir défendu sur un autre fil ... Very Happy 

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
arcenciel
Monarque

Conseil supérieur des programmes : "un nouveau machin" selon Jean-Paul Brighelli (Le Point)

par arcenciel le Ven 11 Oct 2013 - 15:31
Merci encore et encore JP Brighelli.
barèges
Neoprof expérimenté

CSP = "nouveau machin" - 2

par barèges le Sam 12 Oct 2013 - 4:29
@e-Wanderer a écrit:Où va-t-on, si même Brighelli néglige son orthographe ?

D'accord avec lui sur l'essentiel, sauf sur un point : il peut dire qu'on n'a pas retenu d'instituteurs ou de professeurs du secondaire pour le nouveau "machin", mais pas qu'il n'y a pas "d'enseignants en exercice".
J'ai vu la liste : parmi les "personnalités qualifiées", un certain nombre d'enseignants chercheurs qui ont une expérience dans le secondaire, tout de même (ce qui est le cas de pas mal d'universitaires).
Les instituteurs ne sont pas représentés, sauf oubli de ma part. Et ça, comment dire...

Mais il est vrai que Brighelli considère que les universitaires ne sont ni des enseignants ni des chercheurs, alors...
Si si : ils figurent en bonne place dans l'article parmi "ceux qui ont les mains dans le cambouis".
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum